Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 7 sur 23 PremièrePremière 12345678910111213141517 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 181 à 210 sur 666
  1. #181
    Citation Envoyé par Sharn Voir le message
    Significatif selon les stats. Et l'effet placebo est très puissant faut pas croire. Donc si tu mets pas des protocoles carrés pour évaluer la valeur d'un soin tu vas avoir du mal à valider si ça marche mieux qu'un placebo.
    Mais justement, vu que l'effet placebo est puissant, à partir de quel seuil tu peux dire que l'amélioration constatée n'est pas due à cet effet mais au traitement.

    Depuis le début de cette discussion (hyper intéressante par ailleurs, merci à ceux qui prennent le temps de me répondre), on dit que la médecine traditionnelle est scientifique parce que il y a des statistiques et des études bien établies alors que les autres méthodes de soin (ostéo et hypnose, mais aussi homéo et pierre d'énergie) sont de la merde parce qu'ils ne sont pas scientifiques. D'accord, je ne remets pas ça en cause. Je ne crois pas avoir dit que l'hypnose était scientifique. On me dit que dans une étude statistique, on fixe des critères objectifs et quantifiables pour mesurer l'efficacité. Mais quand je demande à partir de quel seuil d'atteinte/de dépassement de ces critères on considère que c'est statistiquement efficace, je n'ai aucune réponse. Est-ce que c'est parce que c'est variable selon les études ? Selon les domaines ? Selon l'objectif recherché ?

    Edit : OK Molina vient d'apporter une réponse plus précise. Du coup mon post au-dessus est pas très pertinent.

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par Molina Voir le message
    Pour la douleur, tu as des échelles. Il y en a plein, mais généralement on utilise l'échelle analogique visuelle. C'est une barre de 10 cm, et on va demander au patient de noter sur la barre sa douleur en mettant une croix. C'est hautement subjectif.... mais la douleur est subjectif (il y a un facteur physiologiquement forcément... mais aussi des facteurs psychologiques et culturels). Tu as aussi des échelles pour les enfants, par exemple avec des smiley et le gamin doit choisir le visage qui correspond à son état. Tu as aussi une autre mesure pour laquelle j'ai peu de connaissance car jamais eu à l'utiliser, mais c'est une mesure pour les soignants cette fois dans le cas où le patient est incapable de communiquer (coma, étrangers...).
    Mais du coup, comment on fait pour dire qu'un anti-douleur type morphine est efficace scientifiquement alors qu'une séance d'ostéo ne l'est pas ? Moi quand je faisais du rugby, j'allais chez l'ostéo environ une fois par semaine parce que j'avais une épaule qui se déboitait pas mal (manque de musculature autour de cette zone). Si tu m'avais fait noter ma douleur avant et après, tu aurais vu une amélioration et celle-ci aurait duré dans le temps (jusqu'au prochain gros choc dessus en gros). Par contre, les médicaments que me prescrivaient mon médecin ne me soulageait qu'une nuit. Pourtant l'un est scientifique, l'autre ne l'est pas.
    Citation Envoyé par Teocali Voir le message
    Les qualités qui comptent pour être élus ne sont pas les même que pour gouverner. Et c'est tout le défi d'une démocratie dans notre société moderne : réussir a résoudre ce dilemme.

  2. #182
    Citation Envoyé par SuperLowl Voir le message

    Mais du coup, comment on fait pour dire qu'un anti-douleur type morphine est efficace scientifiquement alors qu'une séance d'ostéo ne l'est pas ? Moi quand je faisais du rugby, j'allais chez l'ostéo environ une fois par semaine parce que j'avais une épaule qui se déboitait pas mal (manque de musculature autour de cette zone). Si tu m'avais fait noter ma douleur avant et après, tu aurais vu une amélioration et celle-ci aurait duré dans le temps (jusqu'au prochain gros choc dessus en gros). Par contre, les médicaments que me prescrivaient mon médecin ne me soulageait qu'une nuit. Pourtant l'un est scientifique, l'autre ne l'est pas.
    On dit que c'est scientifique parce qu'un essai clinique de bonne facture a été publié et que les résultats ont démontré une efficacité. Ni plus ni moins.
    Je ne peux pas répondre sur ton exemple. Parce que justement, c'est un exemple (on appelle ça un cas clinique... qui peut d'ailleurs être publié dans certains journaux). Ton cas ne peut pas être généralisé à toute la population. Et moi ça m'emmerde, parce que si je décide de mettre sur le marché un médicament, c'est pour une population, c'est pas pour SuperLowl.
    La deuxième raison pour laquelle je ne peux pas te répondre, c'est que tout simplement, le contexte de tes comparaisons n'est pas la même. Si je comprends bien, les deux actions (ostéopathies) se déroulaient en même temps sur la même personne. Deuxièmement, je ne connais pas le médicament que prescrivait ton médecin, était ce pour des douleurs aïgues ? Pour les douleurs nocturnes ?
    Troisième raison, et ce pourquoi je suis toujours hyper sceptique sur l'ostéo... C'est que ça utilise aussi des pratiques de kiné. Certains kiné ce disent même ostéo alors qu'ils font que de la kiné en vrai.

    Si tu veux, pour prouver scientifiquement, faut que ton indication soit la même entre tes deux groupes (ton médoc d'intérêt et dans ton groupe témoin), que le contexte soit pareil (en gros pour ton exemple, faudrait un groupe avec kiné + medoc le soir et un autre : ostéo + médoc le soir) que ta population soit pareil sur des caractéristiques précises (même type de traumatisme à l'épaule, même âge, même sexe) et que la mesure de la douleur soit pareil (avant le début de la prise en charge et 3 mois après, un lundi à 10h).

    Là on pourra parler. Bien entendu, mes exemples sont écrits sur un coin de table et on peut toujours être plus précis, mais tu as compris l'idée.
    Bon blog de critique littéraire : https://gnossiennes.wordpress.com/

  3. #183
    Non.

    Non vraiment, merci d'avoir pris le temps de répondre à mes questions. Je vais m'arrêter là parce que je pense qu'on a atteint le point où je serais incapable de tenir une discussion sur le sujet. Mes connaissances scientifiques et de statistiques sont trop faibles. Du coup je suis obligé de raisonner à partir d'exemples pour essayer de faire passer mon idée, et je suis bien conscient que ça amène forcément des problèmes.

    Et du coup, pour recentrer le sujet : pour ou contre laisser la mousse sur les pierres d'énergie ?
    Citation Envoyé par Teocali Voir le message
    Les qualités qui comptent pour être élus ne sont pas les même que pour gouverner. Et c'est tout le défi d'une démocratie dans notre société moderne : réussir a résoudre ce dilemme.

  4. #184
    Bon évidemment d'accord avec Molina qui explique bien la différence : l'important n'est pas le cas unique '' oui moi je connais quelqu'un, il avait un cancer incurable et il a été guéri par imposition des mains '' (je caricature à peine)! Ce que l'on cherche en médecine '' scientifique '' c'est la possibilité de :
    1) Comprendre si possible l'effet physiologique des médicaments utilisés, qu'il y ait une plausibilité scientifique
    2) Prouver par des études de qualité que l'effet du médicament n'est pas uniquement lié à l'effet placebo (d'où les études comparatives randomisées) et pas uniquement lié au hasard (d'où les tests statistiques, visant à rejeter ce qu'on appelle l'hypothèse nulle avec un degré de certitude satisfaisant)
    3) Pouvoir répliquer cet effet sur plusieurs patients (si je trouve un médicament qui guérit le sida seulement chez moi, ça n'intéresse pas grand monde...)
    4) Optimiser la population cible du traitement (très bien expliqué par Molina)
    5) Identifier et limiter les effets indésirables

    Ce n'est pas exhaustif évidemment, mais si vous confrontez les pseudo médecines aux critères ci dessus, ça fait déjà le tri du bon grain et de l'ivraie... Les traitements qui ne cochent pas la plupart, voir la totalité des cases ci dessus doivent être considérés avec circonspection...

  5. #185
    Citation Envoyé par SuperLowl Voir le message
    Non.

    Non vraiment, merci d'avoir pris le temps de répondre à mes questions. Je vais m'arrêter là parce que je pense qu'on a atteint le point où je serais incapable de tenir une discussion sur le sujet. Mes connaissances scientifiques et de statistiques sont trop faibles. Du coup je suis obligé de raisonner à partir d'exemples pour essayer de faire passer mon idée, et je suis bien conscient que ça amène forcément des problèmes.

    Et du coup, pour recentrer le sujet : pour ou contre laisser la mousse sur les pierres d'énergie ?
    Je comprends, mais c’est tout le problème. Chaque cas est particulier et justement les médecins ont toute la latitude d’adapter leurs soins aux patients. Par contre, leur pratique doit tenir sur un socle commun, qui soit « vérifié scientifiquement » pour que ça soit pertinent qu’on soit à Clermont Ferrand, à Tombouctou ou à Pékin. Le but c’est d’aiguiller leur action pour ne pas faire de connerie si on soigne quelqu’un au hasard dans la population.
    Par exemple, je suis de ceux qui pensent que c’était une erreur de dérembourser l’homéopathie. Parce que l’homéopathie a son utilité pour par exemple les gens un peu anxieux en ce qui concerne leur santé, mais qui ne sont pas pour autant malade. Acheter l’homéo dans une pharmacie, que ça soit rembourser, au final… ça leur éviter de prendre des vrais médicaments, avec des vrais effets indésirables. Par contre, je ne suis pas pour prescrire de l’homéopathie en routine, ça doit être une action mûrement réfléchit quand clairement, en vrai, il n’y a rien à faire médicalement parlant.
    Bref, il ya une vision populationnelle, et il y a une vision de médecine de proximité (de clinique). Si l'anti douleur ne marchait pas pour toi... ben on en change quoi. Pas parce que c'est écrit dans une publi qu'on va forcer la réalité. Par contre, a priori, c'était pas si con de te donner un anti douleur, au vu des incertitudes sur ton cas parce qu'il y avait de grande chance que ça marche.
    Bon blog de critique littéraire : https://gnossiennes.wordpress.com/

  6. #186
    Bon vous êtes chiants à être intéressants, j'arrive pas à contenir ma curiosité.
    (Et vraiment hein, mes questions c'est de la pure curiosité sur un sujet très complexe mais super important, pas du troll ou de la recherche de petite bête)

    Citation Envoyé par docelche Voir le message
    3) Pouvoir répliquer cet effet sur plusieurs patients (si je trouve un médicament qui guérit le sida seulement chez moi, ça n'intéresse pas grand monde...)
    4) Optimiser la population cible du traitement (très bien expliqué par Molina)
    Est-ce qu'il n'y a pas une certaine opposition là ?
    En gros, on veut qu'un traitement soit efficace sur le plus de monde possible (sinon pas d'intérêt) mais en même temps, on réduit la population cible pour que le traitement soit efficace sur ces personnes là. Je veux dire, jusqu'où on peut réduire la population cible sans arriver à un truc trop individualisé ?

    Citation Envoyé par Molina Voir le message
    Par contre, a priori, c'était pas si con de te donner un anti douleur, au vu des incertitudes sur ton cas parce qu'il y avait de grande chance que ça marche.
    Alors dans mon cas perso, non c'était pas con parce que l'anti-douleur fonctionnait quelques heures et m'évitait par exemple de me réveiller à chaque mouvement que je faisais en dormant. Mais par contre, il n'arrangeait rien au final. Alors qu'en sortie d'ostéo, tant que je ne rejouais pas au rugby, je n'avais plus mal. J'ai également fait plusieurs années* de kiné pour ce souci (et d'autres) mais qui n'ont rien arrangé. Ca ne soignait pas la douleur et ça ne corrigeait pas l'origine du problème.
    Mais c'est un exemple perso que j'utilisais simplement comme ce qu'il est : un exemple pour illustrer mon propos. Pas une vérité "chez moi ça marche donc ça marche".



    *Plus de 2 ans, avec 2 kinés différents, dont une période de plus de 6 mois sans pouvoir jouer et m'entrainer car le kiné voulait que la seule activité physique que je fasse soit celle que lui me faisait faire. Pas con, ça sert à rien de faire un travail de fond si je me pète tous les 15 jours et donc qu'il faut plus ou moins reprendre à zéro.
    Citation Envoyé par Teocali Voir le message
    Les qualités qui comptent pour être élus ne sont pas les même que pour gouverner. Et c'est tout le défi d'une démocratie dans notre société moderne : réussir a résoudre ce dilemme.

  7. #187
    Citation Envoyé par SuperLowl Voir le message
    Bon vous êtes chiants à être intéressants, j'arrive pas à contenir ma curiosité.
    (Et vraiment hein, mes questions c'est de la pure curiosité sur un sujet très complexe mais super important, pas du troll ou de la recherche de petite bête)


    Est-ce qu'il n'y a pas une certaine opposition là ?
    En gros, on veut qu'un traitement soit efficace sur le plus de monde possible (sinon pas d'intérêt) mais en même temps, on réduit la population cible pour que le traitement soit efficace sur ces personnes là. Je veux dire, jusqu'où on peut réduire la population cible sans arriver à un truc trop individualisé ?
    Imaginons que tu veuilles tester un médoc :
    - Il marche sur le patient A (son efficacité est supérieure à l'efficacité d'un placebo)
    - Sur le patient B, il ne marche pas. Mais le patient B est une femme, le A un homme -> Tu émets l'hypothèse que le médicament ne marche que sur les hommes
    - Sur le patient C, le médicament ne fonctionne pas. Le patient C a un rhésus O+, alors que A est O- ->Tu émets l'hypothèse que le médicament ne marche que sur les hommes en O+

    etc.
    Bien sûr, ce n'est pas un patient mais un groupe (avec groupe témoin), et tu ne lances pas des tests à l'arrache sur un traitement.

    Chez certaines personnes, ton ostéopathe n'arrivera à rien. Et il ne saura expliquer pourquoi ça ne marche pas. De même, un autre ostéopathe n'aura pas les mêmes gestes et pourtant, tu te sentiras quand même mieux. Voire, un autre ostéopathe faisant les mêmes gestes n'aura aucune efficacité sur toi.

    Sinon :

  8. #188
    Citation Envoyé par SuperLowl Voir le message
    En gros, on veut qu'un traitement soit efficace sur le plus de monde possible (sinon pas d'intérêt) mais en même temps, on réduit la population cible pour que le traitement soit efficace sur ces personnes là. Je veux dire, jusqu'où on peut réduire la population cible sans arriver à un truc trop individualisé ?
    Les pros me corrigeront.

    L'idée dans la réduction de ta cible dans un essai c'est d'identifier les patients pour lesquels ça marche, et dans l'idéal comprendre en quoi ils sont spécifiques et modifier ton médoc/ta posologie pour le rendre efficace sur un plus grand nombre.

    Dans la pratique, il s'agit simplement d'affiner la prescription aux personnes en bénéficiant réellement le plus. Il existe souvent plusieurs options médicamenteuses pour traiter une même pathologie (pense aspirine et paracétamol dans l'idée), ça permet au médecin de choisir la plus optimale dans ton cas précis (tu es la cible de tel ou tel médoc plus que d'un autre...).

    Et il faut se rappeler qu'un médicament est quelque chose qui agit sur le fonctionnement du corps (sinon c'est un placebo) donc qu'il peut y avoir des effets non désirés à un médoc (et il y en a généralement). C'est donc toujours un rapport coût/bénéfice pour le patient qui est pris en compte dans la prescription. Un ciblage précis quoi.
    Si ça ne marche toujours pas... Prend un plus gros marteau !
    Citation Envoyé par Daedaal
    Je crois que je cite.

  9. #189
    J'ajoute ma pierre à l'édifice avec une anecdote personnelle :

    J'avais depuis 10 ans des "problèmes" au genou gauche qui m'empêcher de courir plus de 30 minutes sous peine de passer 2 jours à boiter. Sur 10 ans, j'ai consulté mon généraliste, 2 médecins du sport spé course à pied, 2 podologues, 1 kiné, fais nombre de radio, echos ...
    Sur les conseils d'un collègue de madame, je fini chez un jeune ostéo fraichement "diplômé", spécialiste du genou, qui intervient chez les junior de l'équipe de France d'Athlé à Marseille ... bref CV correct quoi. J'y vais avec un gros a priori "pseudo-médecine" comme on peut lire ici.

    1 séance. 1 seule. Et j'ai pu courir +50 minutes sans avoir mal nul part. Je l'ai revu une fois pour fignoler. C'était en mars juste avant le confinement. Maintenant je peux courir +2h (je viens de faire mon premier semi marathon), je n'ai plus cette douleur au genou qui me faisait chier depuis tout ce temps. Je me sens grave libéré délivré comme dirait l'autre !

    Alors je veux bien que le mec soit un charlatan, mais là pour le coup c'est devenu mon sauveur le mec

    Si y'a des bons et des mauvais ostéo, lui c'est clairement un bon !
    ---> Topic de Vente BDs JdS : L'Aquarium de fishinou }>(((((°)>

  10. #190
    Citation Envoyé par deathdigger Voir le message
    Chez certaines personnes, ton ostéopathe n'arrivera à rien. Et il ne saura expliquer pourquoi ça ne marche pas. De même, un autre ostéopathe n'aura pas les mêmes gestes et pourtant, tu te sentiras quand même mieux. Voire, un autre ostéopathe faisant les mêmes gestes n'aura aucune efficacité sur toi.
    D'accord. Ca je comprends bien. Ce qui fait que l'ostéopathie ou l'hypnose ou d'autres traitements parallèles à la médecine traditionnelle ne sont pas scientifiques, c'est le fait qu'on ne soit pas capables d'expliquer pourquoi ça marche dans un cas et pas dans l'autre. Autrement dit, le fait qu'on ne puisse pas reproduire des résultats.

    Mais du coup, aujourd'hui on est capables d'expliquer chaque réaction individuelle à un traitement (fonctionnement ou non, effets secondaires ou non) par des déterminants (sexe, âge, antécédents familiaux, etc) ? Parce que justement ces déterminants, comme le dit Daedaal, permettent aux médecins d'adapter leurs prescriptions au patient.
    Citation Envoyé par Teocali Voir le message
    Les qualités qui comptent pour être élus ne sont pas les même que pour gouverner. Et c'est tout le défi d'une démocratie dans notre société moderne : réussir a résoudre ce dilemme.

  11. #191
    Citation Envoyé par SuperLowl Voir le message
    D'accord. Ca je comprends bien. Ce qui fait que l'ostéopathie ou l'hypnose ou d'autres traitements parallèles à la médecine traditionnelle ne sont pas scientifiques, c'est le fait qu'on ne soit pas capables d'expliquer pourquoi ça marche dans un cas et pas dans l'autre. Autrement dit, le fait qu'on ne puisse pas reproduire des résultats.

    Mais du coup, aujourd'hui on est capables d'expliquer chaque réaction individuelle à un traitement (fonctionnement ou non, effets secondaires ou non) par des déterminants (sexe, âge, antécédents familiaux, etc) ? Parce que justement ces déterminants, comme le dit Daedaal, permettent aux médecins d'adapter leurs prescriptions au patient.
    Le problème, c'est qu'il y'a tellement de déterminants que c'est un long parcours du combattant pour savoir pourquoi tel ou tel effet secondaire, pourquoi il est parfois inefficace, etc.
    Et les études, ça coûte très cher, du coup, c'est pour ça que tu te retrouves souvent avec une liste longue comme le bras d'effets secondaires possibles/probables ou de contre-indications (et que si les symptômes persistent, on te demande de retourner voir ton médecin).
    De plus, toute la durée de vie du médicament, il est susceptible d'être modifié ou que sa posologie change.

  12. #192
    Citation Envoyé par SuperLowl Voir le message
    D'accord. Ca je comprends bien. Ce qui fait que l'ostéopathie ou l'hypnose ou d'autres traitements parallèles à la médecine traditionnelle ne sont pas scientifiques, c'est le fait qu'on ne soit pas capables d'expliquer pourquoi ça marche dans un cas et pas dans l'autre. Autrement dit, le fait qu'on ne puisse pas reproduire des résultats.
    Attention tu mélanges deux choses. Reproduire des résultats, c'est être capable de dire "dans telles circonstances, ça marche avec x% de guérison en plus" par exemple. C'est pouvoir déterminer quand ça marche (avec toutes les pincettes précédentes de la définition du "ça marche").

    Expliquer pourquoi ça marche, c'est encore une étape au-dessus. Et on a plein de traitements qui fonctionnent très bien sans qu'on ait réussi à en trouver d'explication.
    Citation Envoyé par Sidus Preclarum Voir le message
    Ben du caramel pas sucré alors...
    "Avant, j'étais dyslexique, masi aujorudh'ui je vasi meiux."

  13. #193
    Ok ok, je comprends mieux le processus. Merci à toutes les réponses.
    Du coup je m'arrête là. Je pense qu'on est sortis un peu du cadre initial du topic.
    Citation Envoyé par Teocali Voir le message
    Les qualités qui comptent pour être élus ne sont pas les même que pour gouverner. Et c'est tout le défi d'une démocratie dans notre société moderne : réussir a résoudre ce dilemme.

  14. #194
    Le parallèle avec l'hypnose (pas le truc au cirque...) est pas forcément le meilleur justement : https://www.inserm.fr/sites/default/...pnose_2015.pdf
    Si ça ne marche toujours pas... Prend un plus gros marteau !
    Citation Envoyé par Daedaal
    Je crois que je cite.

  15. #195
    Citation Envoyé par SuperLowl Voir le message
    Ok ok, je comprends mieux le processus. Merci à toutes les réponses.
    Du coup je m'arrête là. Je pense qu'on est sortis un peu du cadre initial du topic.
    Pas du tout : on est pile dedans.
    On voit parfaitement comment les tenants des pseudo-sciences fonctionnent… et comment la science fonctionne.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : q 4, c, d, c, g, n , t-s, l, d, s, r, t, d, s, c, jv, c, g, b, p, b, m, c, 8 b, a, a-g, b, BOF, BOJV, c, c, c, c, e, e 80, e b, é, e, f, f, f, h r, i, J, j, m-u, m, m s, n, o, p, p-r, p, r, r r, r, r p, s, s d, t, t
    Canard lecture

  16. #196
    Oui mais si la médecine c'était de la science, ça se saurait
    Venez vous endormir devant le stream le plus inintéressant de la planète !

  17. #197
    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    Pas du tout : on est pile dedans.
    On voit parfaitement comment les tenants des pseudo-sciences fonctionnent… et comment la science fonctionne.
    Oui enfin je pense qu'à la base, Sharn a créé ce topic plus pour se foutre de la gueule des pseudo-sciences que pour lancer un débat sur comment on fait des tests cliniques. Un peu comme le topic des audiophiles. Là, ce n'était plus très drôle.

    Mais j'avoue avoir été hameçonné par l'apparition de l'ostéo au milieu de tout ça.
    (Même si encore une fois je suis d'accord que ce n'est pas une médecine scientifique, histoire qu'on ne reparte pas sur la même boucle)
    Citation Envoyé par Teocali Voir le message
    Les qualités qui comptent pour être élus ne sont pas les même que pour gouverner. Et c'est tout le défi d'une démocratie dans notre société moderne : réussir a résoudre ce dilemme.

  18. #198
    Citation Envoyé par Pancho Villa Voir le message
    Oui mais si la médecine c'était de la science, ça se saurait
    Maintenant, oui, mais avec une large part d’appréciation personnelle dans le cas de médecins de campagne.

    Citation Envoyé par SuperLowl Voir le message
    Oui enfin je pense qu'à la base, Sharn a créé ce topic plus pour se foutre de la gueule des pseudo-sciences que pour lancer un débat sur comment on fait des tests cliniques. Un peu comme le topic des audiophiles. Là, ce n'était plus très drôle.
    On ne peut pas se foutre de leur gueule sans arguments solides.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : q 4, c, d, c, g, n , t-s, l, d, s, r, t, d, s, c, jv, c, g, b, p, b, m, c, 8 b, a, a-g, b, BOF, BOJV, c, c, c, c, e, e 80, e b, é, e, f, f, f, h r, i, J, j, m-u, m, m s, n, o, p, p-r, p, r, r r, r, r p, s, s d, t, t
    Canard lecture

  19. #199
    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    On ne peut pas se foutre de leur gueule sans arguments solides.
    C'est même comme ça que c'est le meilleur !
    Si ça ne marche toujours pas... Prend un plus gros marteau !
    Citation Envoyé par Daedaal
    Je crois que je cite.

  20. #200
    Citation Envoyé par Daedaal Voir le message
    C'est même comme ça que c'est le meilleur !
    "Arguments Solides", c'est comme ça que vous appelez vos barres de fer au boulot?
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  21. #201
    Citation Envoyé par Lazyjoe Voir le message

    Expliquer pourquoi ça marche, c'est encore une étape au-dessus. Et on a plein de traitements qui fonctionnent très bien sans qu'on ait réussi à en trouver d'explication.
    Ça n'est pas le cas de l'aspirine ? Ou du paracétamol, je ne sais plus trop...un truc contre le mal de tête...
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Reconnaitre qu'on ne sait pas est un premier pas sur le chemin du savoir...

  22. #202
    Citation Envoyé par Manu71 Voir le message
    Ça n'est pas le cas de l'aspirine ? Ou du paracétamol, je ne sais plus trop...un truc contre le mal de tête...
    Si tu n'utilisais pas du fer blanc tu les trouverais plus solides tes barres aussi.

  23. #203
    Citation Envoyé par Praetor Voir le message
    "Arguments Solides", c'est comme ça que vous appelez vos barres de fer au boulot?
    T'as définitivement la double casquette ingé et fonctionnaire assimilé toi...

    La violence directe est le meilleur moyen de finir avec la chemise arrachée. Y'a plein d'autres moyens...


    Spoiler Alert!
    total HS mais ça m'a fait penser à un truc : Quand t'as 5 grévistes qui soudent les portes de ton usine (donc bloquent la prod mais puisque les salariés ne peuvent rentrer, ils ne sont pas en grève donc 5 en grève sur 200 = 200 à l'arrêt dans ta tronche...)
    Ben tu fais abattre 20m du mur de clôture en ciment pour le remplacer par du grillage.
    Prochain soudage de porte : Tu fais tomber tes 20m de grillage. Fin du jeu.

    C'est quand même plus sympa qu'une barre de fer, non ?
    Si ça ne marche toujours pas... Prend un plus gros marteau !
    Citation Envoyé par Daedaal
    Je crois que je cite.

  24. #204
    J'ai suivi le débat sur la médecine scientifique classique VS les "pseudo médecine". Et j'ai remarqué que c'est toujours les mêmes arguments qui sont avancés pour invalider les médecine alternatives ou médecines douces. A savoir que puisqu'elles ne possèdent pas des fondations scientifiques solides elles n'ont aucune valeur.

    Personnellement je trouve que le raisonnement est limité. Prenons l'exemple de la sonothérapie. Après la guerre de 39-45, de nombreux soldats étaient traités de leurs traumatismes psychologiques en leur faisant écouter du Bach comme ils expliquent dans cet article. Le son et les vibrations de cette musique leur faisaient du bien.

    Il y a de nombreuses études scientifiques qui ont été conduites sur l'utilisation des sons dans les soins thérapeutiques. Les résultats ne sont pas encore très concrets. Et souvent c'est l'effet placebo qui est invoqué pour expliquer la guérison.

    Personnellement je suis musicien. Et j'ai pu constater plusieurs fois que la musique avait un effet direct sur mon bien-être et mon équilibre psychologue. Et depuis la nuit des temps l'humanité a utilisé les sons dans les processus de guérison que ce soit dans les tribus amérindiennes d'Amérique du Sud ou dans les tribus chamaniques mongoles. Du coup je me dis que l'absence de preuve scientifique sur ce type de thérapie n'est pas pour autant la preuve de leur inefficacité.

    Il y plein de choses dans la nature et dans la vie que nous ne comprenons pas et pour autant nous les utilisons et en sommes content.
    Dernière modification par Titi12 ; 23/08/2020 à 23h33.

  25. #205
    Citation Envoyé par Titi12 Voir le message
    J'ai suivi le débat sur la médecine scientifique classique VS les "pseudo médecine". Et j'ai remarqué que c'est toujours les mêmes arguments qui sont avancés pour invalider les médecine alternatives ou médecines douces. A savoir que puisqu'elles ne possèdent pas des fondations scientifiques solides elles n'ont aucune valeur.

    Personnellement je trouve que le raisonnement est limité. Prenons l'exemple de la sonothérapie. Après la guerre de 39-45, de nombreux soldats étaient traités de leurs traumatismes psychologiques en leur faisant écouter du Bach. Le son et les vibrations de cette musique leur faisaient du bien.

    Il y a de nombreuses études scientifiques qui ont été conduites sur l'utilisation des sons dans les soins thérapeutiques. Les résultats ne sont pas encore très concrets. Et souvent c'est l'effet placebo qui est invoqué pour expliquer la guérison.

    Personnellement je suis musicien. Et j'ai pu constater plusieurs fois que la musique avait un effet direct sur mon bien-être et mon équilibre psychologue. Et depuis la nuit des temps l'humanité a utilisé les sons dans les processus de guérison que ce soit dans les tribus amérindiennes d'Amérique du Sud ou dans les tribus chamaniques mongoles. Du coup je me dis que l'absence de preuve scientifique sur ce type de thérapie n'est pas pour autant la preuve de leur inefficacité.

    Il y plein de choses dans la nature et dans la vie que nous ne comprenons pas et pour autant nous les utilisons et en sommes content.
    Ca tombe bien, on a juridiquement une notion qui s'appelle "produit de bien être" et qui n'a pas besoin d'être validé scientifiquement pour être vendu. Apple d'ailleurs au départ, avait vendu sa montre comme produit ludique et de bien être. Tant qu'il faisait pas de publicité sur un potentiel médical, ça allait.
    Bon blog de critique littéraire : https://gnossiennes.wordpress.com/

  26. #206
    Citation Envoyé par Titi12 Voir le message
    J'ai suivi le débat sur la médecine scientifique classique VS les "pseudo médecine". Et j'ai remarqué que c'est toujours les mêmes arguments qui sont avancés pour invalider les médecine alternatives ou médecines douces. A savoir que puisqu'elles ne possèdent pas des fondations scientifiques solides elles n'ont aucune valeur.
    Cite-moi une seule pseudo-médecine qui n’utilise pas un baratin pseudo-scientifique, qui n’a pas pour seul argument de vente une liste (bidonnée ?) de clients satisfaits.
    Pour être moins dur, les pseudo-médecins utilisent souvent un mélange entre de vraies techniques médicales (avec un vrai fond scientifique) et des techniques non validées (avec un vrai baratin délirant). Je dirais que ce sont les pires : ils font croire que les techniques délirantes sont valides parce qu’ils utilisent aussi des techniques valides.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : q 4, c, d, c, g, n , t-s, l, d, s, r, t, d, s, c, jv, c, g, b, p, b, m, c, 8 b, a, a-g, b, BOF, BOJV, c, c, c, c, e, e 80, e b, é, e, f, f, f, h r, i, J, j, m-u, m, m s, n, o, p, p-r, p, r, r r, r, r p, s, s d, t, t
    Canard lecture

  27. #207
    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    Cite-moi une seule pseudo-médecine qui n’utilise pas un baratin pseudo-scientifique, qui n’a pas pour seul argument de vente une liste (bidonnée ?) de clients satisfaits.
    Pour être moins dur, les pseudo-médecins utilisent souvent un mélange entre de vraies techniques médicales (avec un vrai fond scientifique) et des techniques non validées (avec un vrai baratin délirant). Je dirais que ce sont les pires : ils font croire que les techniques délirantes sont valides parce qu’ils utilisent aussi des techniques valides.
    Toi... tu ne vas partir en vacance avec les laboratoires Boiron.
    Non, Emile Zola n'est pas un fromage italien.

  28. #208
    Si, ils me fourniront les sucrettes pour le café.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : q 4, c, d, c, g, n , t-s, l, d, s, r, t, d, s, c, jv, c, g, b, p, b, m, c, 8 b, a, a-g, b, BOF, BOJV, c, c, c, c, e, e 80, e b, é, e, f, f, f, h r, i, J, j, m-u, m, m s, n, o, p, p-r, p, r, r r, r, r p, s, s d, t, t
    Canard lecture

  29. #209
    C'est pas avec un salaire de prof qu'on peut sucrer son café avec des sucrettes Boiron! (enfin si, à condition de le boire très très peu sucré)

  30. #210
    Moi quand je vois un mec qui s'inscrit sur le forum canardpc pour venir direct poster dans un obscur sujet sur les pseudo médecines, je dis "chapeau".

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •