Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2
  1. #1
    Bonjour à tous, je m'intéresse beaucoup à l'actualité des jeux-vidéos depuis ma plus tendre enfance et du haut de mes 33 ans, je ne vois pas mon engouement pour eux faiblir malgré un temps de jeu qui s'amoindrit au fur à mesure que la vie avance.

    Présentation



    Les jeux vidéos vont fêter bientôt leurs 50 ans (PONG sorti en 1972 étant mon année 0 car souvent cité comme le premier jeu-vidéo de l'histoire). 50 ans à l'échelle d'une vie c'est beaucoup, à l'échelle de l'humanité ce n'est qu'un grain de sable dans un sablier énorme.

    Ce loisir voire ce média semble traverser les époques et les modes avec brio et réussi constamment à se réinventer que ce soit dans les périphériques d'entrées (le pad, le tactile, le motion gaming, la VR, la réalité augmentée..)

    Le jeu vidéo a également progressé dans ses graphismes et sa direction artistique repoussant les limites de l'immersion et du réalisme. On est passé en un demi siècle de ça à ça :




    Les thèmes abordés ont énormément évolué. Le jeu vidéo est désormais plus qu'un simple loisir, les émotions, le partis-pris, les scénarios ne sont plus qu'un simple prétexte à jouer mais véritablement un message que les créateurs veulent faire passer. L'écologie, la vie et la mort, le racisme, le féminisme sont autant de sujets traités par les jeux-vidéos récents.

    Pour finir, le mode de financement des jeux a également été transformé. D'une poignée d'éditeur (parfois éditeur/constructeur), on est passé à une constellation de jeux indépendants, financement participatif et une nébuleuse de monétisation en tout genre.

    Réflexion

    Le jeu vidéo est donc le dernier né des médias modernes (la photo a 200 ans, le cinéma 130 ans, la radio 120 ans, la TV 100 ans) mais il s'adapte très vite et semble aller plus vite que tout les autres cités précédemment. Cependant tout n'est pas pourtant rose et les remakes et suites à foison semblent parfois indiquer que le genre peine à se renouveler. Certains genre majeurs du début du siècle comme les RTS ou les jeux de plateforme commencent doucement à disparaître des radars. De même les évolutions galopantes des graphismes semblent atteindre un plafond actuellement. La course à la puissance et au photo-réalisme semble peu à peu se mettre en retrait par rapport à l'aspect artistique pur.

    Pourtant, le jeu vidéo représente actuellement une manne financière phénoménale et les profils de joueurs sont de plus en plus nombreux et variés, de l'ado boutonneux des premiers pas, on a aujourd'hui un panel de joueurs très différents allant du quasi-sportif qui passe 12h par jour sur Dota à la mère de famille qui s'acharne sur un niveau de Candy Crush quand les enfants dorment.

    Des séries anciennes et toujours dans le paysage actuel comme Pokémon, Mario, Call of Duty, Street Fighter, Final Fantasy, GTA traversent les époques et les modes en tentant de se renouveler à chaque fois avec plus ou moins de succès. Il est aujourd'hui impossible de dire si elles disparaîtront un jour tant la place qu'elles occupent dans le paysage vidéo ludique est importante. Peut-on imaginer un monde sans Pokémon alors que la licence propose chaque année une demie-douzaine de nouveaux jeux.



    Ouverture

    On estime que l'âge des échecs dans sa forme primitive entre 1500 et 1800 ans. Si un jeu de ce type à su traverser les âges, le jeu vidéo pourra-t-il faire de même? Pensez vous que les jeux vidéos s’éteindront en même temps que l'humanité ou s'agit-il d'une mode passagère qui sera abandonner au profit de loisirs moins virtuels? Pensez-vous jouer jusqu'à votre mort? Quel peut-être l'impact de la VR sur le média à long terme?


  2. #2
    Il y a en tout cas un enjeu écologique, vu que le hardware est de plus en plus puissant, cher à produire, et que les ressources nécessaires se raréfient.
    Ce docu super intéressant en parle bien :



    Perso je suis convaincu que le média en soi est un super moyen de communiquer des émotions, plus que le cinéma ou la littérature puisque t'es acteur. Et je le vois pas du tout disparaître. Par contre tous les types de jeux et tous les types de hardware ne survivront sans doute pas, et je vois bien la course à la puissance ralentir aussi.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •