Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 31 à 57 sur 57
  1. #31
    J'ai jamais essayé le mode "carte collaborative" de Gmaps, du coup si vous voulez vous rajouter sur une carte de canards c'est par ici.
    Mettez pas votre adresse exacte sauf si vous voulez que Pancho vienne dans votre jardin pour vous apporter de la (bonne) bouffe.

    Oui c'est du semi-HS mais comme je vois le terme revenir j'avais envie de tester.
    Youtube Steam BattleNet : Sao#2225 Origin/Uplay : Saopunch

  2. #32
    Citation Envoyé par YogiSequo Voir le message
    Un topic pour des rencontres IRLs serait une bonne idée.
    Je vis à Strasbourg et pourtant j'ai du mal à trouver des gens pour faire des soirées jeux/apéros autour du jeu vidéo. Et ça me manque.
    Il y a un Meltdown mais la mentalité n'est pas vraiment celle que je cherche...
    A Strasbourg tu as deja un topic pour les IRL, assez actif en plus, y a pleins de canards la-bas.

    https://forum.canardpc.com/threads/5...s-cram%C3%A9es!

    Y a d'autres pour pleins de villes : Paris, Toulouse, Lyon de tete.
    Change ta vie - Rejoins nous !

  3. #33
    Oui alors apporter de la bouffe OK, mais un moment donné j'ai cru que vous alliez me passer un rouleau, une perceuse et "vas-y Pancho tu nous fais la chambre des petits ?"
    Venez vous endormir devant le stream le plus inintéressant de la planète !

  4. #34
    Sinon moi dans mon école post-bac, toutes les filles de ma promo jouaient.

    Bon certes elles étaient que 2
    Venez voir mon site, Geek Passion, avec entre autres : Mon super casse brique - The Witcher 3 en 360°.
    Venez vider votre backlog grâce aux events du backlog sur cpc-backlog-event.

  5. #35
    Citation Envoyé par Pluton Voir le message
    Par contre JAMAIS vu une seule nana joueuse sur PC. Jamais.
    Ma femme est joueuse. Elle s'est même mis à des jeux de gestions ackbooesque ou des FPS.

    Et il y en a plus qu'on le croit. Toutes ses amies jouent d'une manière ou une autre (et pas que des jeux mobiles).
    Bon blog de critique littéraire : https://gnossiennes.wordpress.com/

  6. #36
    Citation Envoyé par YogiSequo Voir le message
    Un topic pour des rencontres IRLs serait une bonne idée.
    Je vis à Strasbourg et pourtant j'ai du mal à trouver des gens pour faire des soirées jeux/apéros autour du jeu vidéo. Et ça me manque.
    Il y a un Meltdown mais la mentalité n'est pas vraiment celle que je cherche...
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    A Strasbourg tu as deja un topic pour les IRL, assez actif en plus, y a pleins de canards la-bas.

    https://forum.canardpc.com/threads/5...s-cram%C3%A9es!
    J'allais le dire, on a fait quelques IRL de strasbourgeois (5-6 fois de tête), suffit de lancer l'idée sur le topic, y'aura bien un snot, un Flad ou un Artéis pour faire un petit apéro.
    Citation Envoyé par DeadFish Voir le message
    The Witcher 3. GTA chez les lutins, ou comment Gérardowski - immigré polonais et ancienne star du boulard dans les années 70 - part sauver le monde de Sauron avec sa bite et son Uno.

  7. #37
    Par contre JAMAIS vu une seule nana joueuse sur PC. Jamais.
    Ma femme est joueuse. Elle s'est même mis à des jeux de gestions ackbooesque ou des FPS.

    Et il y en a plus qu'on le croit. Toutes ses amies jouent d'une manière ou une autre (et pas que des jeux mobiles).
    (EDIT: trouvé les stats pour la France)

    Selon les stats de l'année dernière, plus de 45% des joueurs en France sont des joueuses (toute plateforme inclus, dont mobile).
    Mais selon le jeu et son genre, tu trouveras plus ou moins des joueurs et/ou des joueuses .

  8. #38
    Et bien en ce qui me concerne, à 35 ans avec deux gosses, c'est devenu assez compliqué.

    Jusqu'à y'a pas si longtemps, c'est un sujet que je n'osais pas aborder d'autant que j’avais déjà subi des jugements type "c'est pour les débiles".
    Puis au boulot, j'ai rencontré de super potes gamers (et metalleux ), dont un particulièrement qui assumait complètement sa passion. Et là déclic : j'ai pas à me justifier pour ce que j'aime bordel de merde !

    Depuis, bah je filtre. Un "mais j'en ai rien à branler de ton avis en fait" coupe court à toute tentative de jugement et ça a le mérite d'être clair.



    Non le soucis, c'est plutôt perso (sortez les violons) : si le JV a été un point commun avec madame Akaraziel, c'est assez vite devenu quelque chose d'envahissant pour elle, au point de l'en dégoûter alors qu'elle est fan de Zelda/Final Fantasy.
    Mais je la comprends. Faut dire que le JV est aussi un exutoire pour moi et que j'ai tendance à m'y réfugier, même si ça ne m'empêche pas d'aller en salle de sport trois fois par semaine et de boire des coups avec les copains du boulot régulièrement, sans parler de l'éducation des gosses et des tâches ménagères...

    Mais pire : les gosses me voient jouer, et prennent modèle. Et là, c'est la goutte d'eau : si madame est compréhensive vis à vis de ma passion, elle a aussi de sérieux doutes sur l'image que je véhicule vis à vis des enfants. Elle qui entend parler de pères qui jouent au foot, forcément ça n'a pas autant de "classe" (bah oui, moi c'est plutôt les sessions Diablo3/smash bros/mario Kart/ animal crossing/minecraft en coop, forcément ça renvoie pas une image de famille idéale).
    Donc là, bah c'est plus que tendu et je ne peux plus vraiment assumer ma passion sans risquer la séparation.

    (pouvez ranger les violons)

    Donc ouais, bon désolé je me sers un peu du topic pour décharger mon stress. Mais je me rends compte qu'assumer c'est bien, mais gaffe à l'image que l'on renvoie dans notre entourage perso.
    ________________________
    GT / PSN / Steam : akaraziel

  9. #39
    Jamais trop eu de problèmes. Mon cercle d'amis proche est un cercle de joueurs (première chose qu'on a fait à l'annonce du confinement c'est relancer un serveur minecraft pour se retrouver et papoter autour de blocs)

    Ma femme n'est pas du tout un joueuse, ça lui passe complètement au dessus de la tête, mais elle voit ça comme des moments à moi de la même manière qu'elle a ses hobbys et moments à elles donc y a pas de malaise. Après c'est pas une passion commune donc on partage très peu là dessus, mais elle m'aime tellement qu'elle note dans son agenda les week end de sortie de nouvelle league de POE et s'organise quasi à chaque fois une sortie entre copines à ce moment là pour me laisser geeker tranquillement le temps du week end :D (elle sait que de toute façon je me lasse au bout d'une semaine donc...)

  10. #40
    Le JEU VIDEO un loisirs social d'ASOCIAUX !

    Se rassembler avec ceux qui s'isolent tout en s'isolant de ceux qui se rassemblent ! La schizophrénie n'est pas loin.........


    SOCIETE, SOCIETE, TU M'AURAS PAS.......
    Ils sont aussi dangereux qu’une attaque de hamsters

  11. #41
    Citation Envoyé par akaraziel Voir le message

    Donc ouais, bon désolé je me sers un peu du topic pour décharger mon stress. Mais je me rends compte qu'assumer c'est bien, mais gaffe à l'image que l'on renvoie dans notre entourage perso.
    Le topic est aussi là pour ça.

    J'ai le même problème avec mes enfants, le grand c'est trop tard, il est addict, et la petite c'était plutôt modéré jusque sa marraine débarque avec la dernière Nintendo et Zelda pour le confinement, elle n'en décolle plus et je ne vois pas comment lui dire qu'elle passe trop de temps à jouer aux JV... Bon dans le même temps elle a de supers résultats à l'école et le confinement ça veut dire pas de copines à la maison alors...

    J'avoue qu'avec ma femme parfois c'est tendu... J'avais pendant un temps obtenu 2 soirées par semaine et ça se passait plutôt bien mais c'est trop peu du coup j'avais tendance à me coucher grave tard, les yeux explosés et ça faisait un peu lendemain de cuite ou alors à sauter sur l'ordi dès qu'elle avait le dos tourné, c'est trop nul ! Comme un alcoolo sur sa bouteille en fait...

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par JAILS4FUN Voir le message
    Le JEU VIDEO un loisirs social d'ASOCIAUX !

    Se rassembler avec ceux qui s'isolent tout en s'isolant de ceux qui se rassemblent ! La schizophrénie n'est pas loin.........


    SOCIETE, SOCIETE, TU M'AURAS PAS.......
    Bien vu
    Jeux du moment: : Red Dead Redemption 2, Half-Life : Alyx, The Walking Dead : Saints & Sinners

  12. #42
    Citation Envoyé par Ngo Toumba Voir le message
    Le topic est aussi là pour ça.

    J'ai le même problème avec mes enfants, le grand c'est trop tard, il est addict, et la petite c'était plutôt modéré jusque sa marraine débarque avec la dernière Nintendo et Zelda pour le confinement, elle n'en décolle plus et je ne vois pas comment lui dire qu'elle passe trop de temps à jouer aux JV... Bon dans le même temps elle a de supers résultats à l'école et le confinement ça veut dire pas de copines à la maison alors...

    J'avoue qu'avec ma femme parfois c'est tendu... J'avais pendant un temps obtenu 2 soirées par semaine et ça se passait plutôt bien mais c'est trop peu du coup j'avais tendance à me coucher grave tard, les yeux explosés et ça faisait un peu lendemain de cuite ou alors à sauter sur l'ordi dès qu'elle avait le dos tourné, c'est trop nul ! Comme un alcoolo sur sa bouteille en fait...
    C'est complètement ça. Bon par contre je suis plutôt dans la catégorie lève tôt (parce que la tranquillité en buvant son café le matin ).

    Sinon pareil, le grand bosse super bien à l'école (même en ce moment avec les devoirs), difficile de justifier qu'il ne puisse pas jouer à la Switch autrement qu'en lui faisant comprendre qu'il fait beau dehors.
    Et ouais, y'a un côté alcoolo mais c'est surtout moi que ça gêne. Et je me rends bien compte que c'est trop compte tenu de la situation, donc bon bah je revois mes priorités.
    ________________________
    GT / PSN / Steam : akaraziel

  13. #43
    Citation Envoyé par Pluton Voir le message
    Par contre JAMAIS vu une seule nana joueuse sur PC. Jamais.
    On est comme les femmes des ENTS, on est là mais ça ne se voit pas.
    Ici 45 piges, joueuse depuis mes 7 ans, de jeux électroniques, oui on disait ça à l'époque.
    Je suis maman de deux gosses qui eux aussi jouent, et leur papa est évidemment un gros joueur PC.

    C'est toujours assez mal vu les jeux vidéos pour le français moyen, on parle encore dans les médias d'addictions, etc que c'est un loisir pour les gosses.
    Il y en a des nanas joueuses mais plutôt la génération après la mienne,environ 25-35 ans.
    Et sur les jeux en lignes on reste discrète pour pas être emmerdé, tout simplement.
    Citation Envoyé par Catel Voir le message
    c'est comme la chasse aux dragons dans Skyrim : au bout d'une vingtaine, c'est de moins en moins épique et de plus en plus de la distribution de courrier

  14. #44
    Et sinon vos enfants vous regardent vraiment jouer ? Moi je réserve ça au moment où ils roupillent, mais là ils sont encore petits c'est vrai.

    Mais c'est marrant c'est les lendemains des soirs où je joue le plus tard que j'ai tendance à décoller au premier beuglement, par culpabilité
    Mais ça se paye cher.

  15. #45
    Citation Envoyé par Snowki Voir le message
    Et sur les jeux en lignes on reste discrète pour pas être emmerdé, tout simplement.
    Fut un temps, avant qu'on soit ensemble, le pseudo de madame c'était Raoul sur les jeux online pour la même raison que tu évoques.

    Citation Envoyé par Pluton Voir le message
    Et sinon vos enfants vous regardent vraiment jouer ? Moi je réserve ça au moment où ils roupillent, mais là ils sont encore petits c'est vrai.

    Mais c'est marrant c'est les lendemains des soirs où je joue le plus tard que j'ai tendance à décoller au premier beuglement, par culpabilité
    Mais ça se paye cher.
    Ils ont quel âge tes enfants ?
    Youtube Steam BattleNet : Sao#2225 Origin/Uplay : Saopunch

  16. #46
    Le grand 3 ans mais il sait même pas ce qu'est une télé.

    Quand il me voit sur un ordi (lancer un download ou faire mes mails) il me demande si je suis en train de lui chercher un film, c'est mignon.

  17. #47
    Bonjour, amiral slip, 40 ans, joueur depuis 36 ans.

    Jamais ressenti de gene a en parler durant la scolarité...Master system, nes, ps1 etc etc, y'avait toujours des potes pour parler JV sans complexe.

    Une fois arrivé dans le monde du travail, c'etait tres different. C'etait completement associé a un loisir d'ado branleur, voire de gamin.

    J'ai entendu des dizaines de fois "ca rend debile ces conneries". Et parfois de gens du meme age que moi, de personnes qui regardaient loft story, ou n'avaient pas ouvert un livre depuis leurs 15 ans.

    A l'horizon 2000, les mentalités etaient encore tres arrierées sur le sujet. Personne ne comprenait pourquoi je preferais me lancer dans un jeu plutot que de regarder le dernier film diffusé sur TF1.

    Je n'en parlais jamais: c'est sans doute a cause de ca que je ne joue, encore aujourd'hui, qu'en solo.

    Mon ex femme, 20 ans de vie commune, etait completement de cet avis. Un homme ca bricole, un homme ca repare l'evier qui fuit, ca tond la pelouse, une femme ca fait a manger et le linge.

    Je caricature a peine.

    Les 2 premieres annés de couple, j'ai completement laché le JV. et ca m'a manqué.

    J'ai fini par racheter une PS2. Petit a petit, sans que son regard change sur cette perte de temps, elle a fini par accepter que ce soit mon hobby preferé. Elle a fini par s'y adonner aussi, le snack - gaming des tablettes...

    Les mentalités ont evoluées. Le JV touche tout le monde maintenant, sur tablette, ssmartphone, du papy mot croisé en flash au nerd qui a un tri - SLI de geforce RTX, tout le monde joue avec plus ou moins de passion.

    Mais ca m'est encore difficile d'en parler suivant les personne avec qui je suis. En general, je laisse toujours aborder ce sujet par les autres au lieu de le faire, comme si m'avoir martelé que c'etait un loisir de gamin boutonneux restait gravé en moi.

    J'ai fais aussi du RC (voiture radiocommandée pour ceux qui savent pas) et la c'est exactement la meme chose que le JV d'il y a 20 ans: on est tout de suite catalogué comme un gamin.

    Et pour finir ce trop long post exutoire,

    Mon gamin de 6.5 ans me regarde jouer depuis l'age de 3 ans. Je reconnais lui avoir laissé regarder quelques jeux trop violents (S.T.A.L.K.E.R notamment).

    Au lieu de lui faire faire des cauchemards, j'ai adopté une approche "educative" si on peut dire ca.

    Ce n'est qu'un jeu. C'est pour s'amuser. Ce ne sont pas des vrais monsieurs, ils sont fabriqués avec des cubes.Et la vraie guerre, c'est moche.

    Mieux encore, sur sa demande, je lui ai raconté la catastrophe de tchernobyl, pourquoi, comment... Je lui ai parlé de la WW2 quand j'ai joué a un autre jeu avec des nazis, et vraiment, ca ete un super echange que de parler de tout ca avec lui, ca l'a rendu tres curieux, meme si evidemment je choisissais avec soin mes mots pour ne pas le choquer.

    Jamais on aurait parlé de ca autrement que de m'avoir vu y jouer. Ces derniers temps il me regarde jouer a kingdome come. Et c'est genial de lui expliquer comment etait la vie il y a 600 ans, sans ecole, sans phone,sans jeux. Il est emerveillé.

    Et, ca n'en fait pas un psychopathe pour autant... Ses jeux a lui, c'est minecraft et breath of the wild, et il deteste les gros mots ou la violence dans les jeux.
    Sandale to the metal

  18. #48
    Hé bien, sacrés témoignages ci-et-là. J'avoue avoir du mal à comprendre ce sentiment de honte et de culpabilité que ressentent certains canards depuis longtemps. Certainement parce que je me fiche pas mal de ce qu'on peut penser, et qu'il me semble important de ne pas s'enfermer dans des cases. On a qu'une seule vie et jouer aux jeu-vidéos ne fait de mal à personne.

    J'imagine que les époques différentes y sont pour beaucoup. J'ai 28 ans, je joue depuis mes 4 ans en ayant commencé sur Megadrive. Plus tard, mon père a acheté la PS1. Et j'ai vite fait tâter du jeu PC chez quelqu'un, mais j'étais trop jeune et l'occasion s'est rarement représentée. Aujourd'hui, c'est devenu ma plateforme de prédilection et je possède également des consoles.

    Ma mère a du mal a comprendre ce qui me plaît autant dans ces jeux, mais elle accepte. À l'adolescence, je suppose qu'elle préférait me voir derrière un écran tranquille plutôt qu'en train de faire des conneries dehors (et dieu sait combien j'en ai fait, justement ). Quant aux a priori, je m'en passe pas mal. J'invitais un jour des collègues à la maison et l'une d'elles se sentait mal à l'aise devant mes étagères pleines de jeu-vidéos. Une autre était très amusée de découvrir mes consoles, mon PC, mon bureau, mes affaires. On n'empêchera pas les gens de juger et de penser autrement, grand bien leur fasse. Moi non plus, je ne partage pas forcément leurs passions.

    Franchement les gars, faites-vous plaisir ! Tant que vous ne vous oubliez pas, peu importe la passion, il n'y a aucun problème.

    J'ai la chance de partager ma vie depuis 10 ans avec un joueur de longue date également (et tiens, coucou, je suis une femme qui joue sur PC ), et je suis heureuse de me dire qu'on peut partager des sessions de jeu ensemble. Quant à mes bandes de potes/amis, il y en a très peu effectivement qui jouent mais ça ne me dérange pas particulièrement, dans le sens où on partage d'autres choses. C'est juste assez surprenant qu'à notre époque, je n'en croise pas plus. Mais de mon côté, tout le monde le sait et tout le monde s'en fout. Au moins, ils savent à quelle porte taper si ça les intéresse. J'ai même une amie qui était fière de me dire "j'ai une ps4 maintenant" alors qu'elle n'y connaît rien au départ. J'imagine qu'il y a un côté "cool" associé aux jeux.

    Enfin voilà, personnellement le seul truc qui me dérange c'est justement toutes les idées préconçues qu'on peut rencontrer en tant que femme : les joueuses sont moches, les femmes jouent parce que leurs hommes jouent, elles sont moins efficaces que les mecs, blablabla.
    Mais ça, c'est un autre débat.
    Dernière modification par FoxDy ; 05/05/2020 à 21h22.

  19. #49
    J'invitais un jour des collègues à la maison et l'une d'elles se sentaient mal à l'aise devant mes étagères pleines de jeu-vidéos. Une autre était très amusée de découvrir mes consoles, mon PC, mon bureau, mes affaires. On n'empêchera pas les gens de juger et de penser autrement, grand bien leur fasse. Moi non plus, je ne partage pas forcément leurs passions.
    Tiens ça me fait penser à une voisine de notre précédent domicile, elle m'a surpris quand elle a remarqué la Dreamcast et Shenmue sur l'étagère. Surtout qu'elle est canon. Donc comme quoi, les gameuses de 30ans+ et jolies, c'est pas un mythe.
    PS : Vous emballez pas, elle était là pour préparer la réunion de copro à venir, je vous vois venir bande de coquins.
    ________________________
    GT / PSN / Steam : akaraziel

  20. #50
    EH OUI !! la société enferme encore des individus dans des cases, trop ceci, pas assez cela, et lire que certains se sentent coupables de "S'AMUSER" avec des JV en 2020, ça me laisse comment dire ......pantois

    Le public a clairement évolué et c'est la meilleure chose qui pouvait arriver, des cloisons sont tombées, le catalogue s'est encore plus diversifié et les supports de jeu également. Pour ma part la quarantaine entamée, j'ai une histoire de
    gosse presque classique, fan dès le plus jeune âge j'ai pu tester PONG, la Collecovision la vectrex avant de m'offrir quelques années plus tard une Master System puis la Megadrive, une infidélité à SEGA la SUPERNES était mienne.

    Mes parents n'ont jamais interféré dans mes loisirs, la pratique d'un sport garantissait mon équilibre pensaient ils ! J'ai toutefois calculé et géré au franc près mon argent investi dans le loisir pour leur montrer mon sens des responsabilités. Des creux dans mon adolescence, les filles les voitures la bière toussa.....ensuite la vingtaine, j'étais curieux de la PS1 avec RE et MGS. Puis PS2,PS3,PS4 mais uniquement pour des exclues car à ce moment j'ai pris un virage très PCiste. Ma copine a été initié au JV avec VRALLY, elle n'était pas joueuse pour un sou. c'était notre seul loisir en commun.

    A travers mes expériences j'ai rencontré des joueurs et très peu de joueuses, plus solo que multi , il a fallut que la connexion se démocratise (MERCI FREE) pour que un ersatz de clan me permette de Fragger tard la nuit (tôt le jour en fait). A des moments plus difficiles dans ma vie le JV était toujours présent comme pour garder l'équilibre et le rythme. J'en ai usé, cassé quelques DUALSHOCK par "énervement", abusé (jamais réussi à me coucher sans réveiller ma moitié) mais que ce soit sur consoles ou PC c'est avec un passion affichée fièrement que je continue à pratiquer mon loisir vidéo ludique. Il ne m'a jamais enfermé, j'ai toujours communiqué autour de moi même avec des personnes issues de cercles assez différents( BOBOS puissance MILLE) J'étais assez habile pour m'intéresser à leur centre d'intérêt donc ils savaient m'écouter à leur tour , ne serait-ce par politesse. La vie de famille a changé la donne mais le temps pour s'amuser ensemble permet la coexistence du JV avec les autres loisirs familiaux. Le jeu vidéo a sa place dans le foyer, il m'appartient de me montrer responsable par rapport au temps. Je ne culpabilise pas je priorise !

    Aujourd'hui la SWITCH réunit mes filles autour de ce fameux escroc TOM NOOk, j'apporte ma pierre à leur édifice enfin leur village trop mims, les années passent MARIOKART reste, la PS4 trône dans le salon plus pour NETFLIX que les jeux hélas, les compromis se font avec le sourire: soirée série à thème, petite nuit de RPG, visionnage en famille sur YT de vidéo sur l'univers du JV, trucs et astuces , Stream Twitch à table et j'en passe.

    Suite à mon déménagement mes potes sont loin et les séances multi façon LAN chez l'un d'entre nous sont devenues impossibles. Je suis fatalement plus joueur solo ( BF2 et 3 ) et je ne connais peu de personnes dans mon
    entourage Breton qui s'adonne au jeu. Les divers forums/communautés m'offrent une seconde jeunesse mais ..les années fastes de RE sur PS1, des courses endiablées de FZERO et MK, les jeux-films de Kojima les explosions de COD4
    dans le salon nourrissent une terrible nostalgie et peu de contact pour évoquer et partager la passion. C'est peut être aussi la génération qui le veut , de nos jours les communautés ne respirent plus le JV de façon identique et zappe les jeux plus vite qu'ils ne sortent, FORTNITE en est l'exception.......La presse spécialisé tient une place importante pour entretenir la flamme et avoir l'impression d'appartenir à un club.

    De belles années s'annoncent encore, comme une promesse à parcourir des mondes imaginaires, à survivre face aux zombies, à construire un univers ou à looter comme un malade, en solo ou en famille à jurer !@/¤$%!!

    COUPABLE ? NON MERCI, PASSIONNE POUR TOUJOURS même dans la pénombre de mon bureau.....
    Dernière modification par JAILS4FUN ; 06/05/2020 à 10h12.
    Ils sont aussi dangereux qu’une attaque de hamsters

  21. #51
    En ce qui me concerne, jamais vraiment eu de problèmes quant à la pratique du jeu vidéo (J'ai 42 ans). J'ai des amis joueurs et d'autres non. Par contre, tous les enfants de mon groupe d'amis jouent,

    Ma seule "honte" vient plutôt de mes gouts en jeux vidéos. Si je comprends bien l'intérêt des FPS/TPS, je n'y joue que rarement parce que je suis devenu extraordinairement mauvais.

    Et le gros point "de honte", c'est que les "jeux narratifs", ça me fait chier. Detroit Become Human, par exemple, c'est pas un jeu vidéo, c'est un film interactif à choix limités, couplé à un gameplay inexistant. Si tu fais un jeu vidéo pour raconter une histoire, fait un film à la place, ça prendra moins de temps et d'argent.

    Et en tant que joueur, pour voir un propos sur la limite entre machine et humain ... Bah je vais lire Asimov.
    Citation Envoyé par DakuTenshi
    Y'a pleins de trucs qui me dépassent .

  22. #52
    Vis-à-vis de ce sentiment de culpabilité, j'ai une autre histoire que ceux qui trouvent l'amour parfait en ligne. On s'est mis en couple après avoir passé des heures à parler sur le jeu où l'on s'est rencontré, sauf qu'une fois en couple je me suis rendu compte qu'elle jouait et se servait des jeux vidéo comme d'un moyen pour oublier ses problèmes IRL, la solitude, etc. avec un regard très cynique sur le média et sans aucune curiosité. Bref une fois ensemble, elle n'a pas caché qu'elle trouvait que ce loisir était une perte de temps, qu'il fallait enfin profiter de la vie réelle et compagnie. Tourner la page sur la "période jeux vidéo". Elle crachait littéralement sur le jeu dont on venait et était totalement réfractaire à toute découverte vidéoludique.

    Bref, je suis passé malgré moi dans le camp des alcooliques anonymes du jeu vidéo. Sauf que je n'ai jamais eu l'intention d'arrêter et qu'il n'en était même pas question avant que l'on se mette ensemble, même si je ne cache pas que ma consommation de jeux peut clairement être jugée excessive.

    Le pire c'est que petit à petit il était question que je l'emmène faire le tour du monde, des soirées et ce genre de choses qui ne m'intéressent absolument pas, étant un casanier dans l'âme. Bref, très loin de la vie de joueur sédentaire auquel j'aspire. C'est assez dingue de se fourvoyer à ce point. Pendant un temps, j'ai vraiment cru avoir trouvé l'âme sœur, tant on semblait avoir en commun lorsque l'on parlait en ligne. Alors qu'énormément de choses nous opposaient en vérité.

    Quant à la gêne plus générale, disons que j'évite d'en parler avec la plupart des gens "normaux". Trop nombreux sont ceux qui pensent que c'est une perte de temps et ne peuvent même pas comprendre que l'on puisse mettre de l'argent et du temps là dedans. Même parmi les pratiquants, j'ai rarement pu trouver de personnes partageant mon goût pour les jeux : certains vont y trouver un plaisir coupable, ou un moyen de s'échapper de leurs soucis comme ils regarderaient la télé, d'autres ne vont faire que s'adonner à un ou deux jeux maximum, mais rare sont ceux curieux et appréciant le jeu vidéo dans son ensemble. Encore plus rare ceux avec qui on peut avoir une discussion intéressante sur les mécaniques de jeux, l'industrie & compagnie.

  23. #53
    Citation Envoyé par Kahanha Voir le message
    Vis-à-vis de ce sentiment de culpabilité, j'ai une autre histoire que ceux qui trouvent l'amour parfait en ligne. On s'est mis en couple après avoir passé des heures à parler sur le jeu où l'on s'est rencontré, sauf qu'une fois en couple je me suis rendu compte qu'elle jouait et se servait des jeux vidéo comme d'un moyen pour oublier ses problèmes IRL, la solitude, etc. avec un regard très cynique sur le média et sans aucune curiosité. Bref une fois ensemble, elle n'a pas caché qu'elle trouvait que ce loisir était une perte de temps, qu'il fallait enfin profiter de la vie réelle et compagnie. Tourner la page sur la "période jeux vidéo". Elle crachait littéralement sur le jeu dont on venait et était totalement réfractaire à toute découverte vidéoludique.

    Bref, je suis passé malgré moi dans le camp des alcooliques anonymes du jeu vidéo. Sauf que je n'ai jamais eu l'intention d'arrêter et qu'il n'en était même pas question avant que l'on se mette ensemble, même si je ne cache pas que ma consommation de jeux peut clairement être jugée excessive.

    Le pire c'est que petit à petit il était question que je l'emmène faire le tour du monde, des soirées et ce genre de choses qui ne m'intéressent absolument pas, étant un casanier dans l'âme. Bref, très loin de la vie de joueur sédentaire auquel j'aspire. C'est assez dingue de se fourvoyer à ce point. Pendant un temps, j'ai vraiment cru avoir trouvé l'âme sœur, tant on semblait avoir en commun lorsque l'on parlait en ligne. Alors qu'énormément de choses nous opposaient en vérité.
    *patpat* C'est plus ou moins la même chose pour moi.
    ________________________
    GT / PSN / Steam : akaraziel

  24. #54
    Aucun sentiment de honte pour moi.
    Isolement surement mais ça me dérange pas
    Citation Envoyé par TreeShepherd Voir le message
    Cherchez pas on l'a trouvé : pipoop !Il est l'élu ! Le néo du grille pain, le Jesus du transfo !

  25. #55
    Citation Envoyé par Pluton Voir le message
    Et sinon vos enfants vous regardent vraiment jouer ? Moi je réserve ça au moment où ils roupillent, mais là ils sont encore petits c'est vrai.
    8, 6 et 3,5 ans, et zéro écran pour le moment.

    On réfléchit a commencer à regarder des dessins animés avec le premier, et je me mettrais bien à lui montrer un peu de simulateur de vol ou de Rayman Origins, mais rien de concrétisé pour l'instant. Faut dire qu'ils passent leur temps à jouer, dedans ou dehors, on a pas encore senti la nécessité de les poser devant un truc.
    Mais entre la console ou autre qu'il voit chez les copains, ça commence à venir.

    (A noter que j'ai jamais eu de TV, vu un peu chez ma mamie et eu mon premier PC à 15 ans)
    Citation Envoyé par DeadFish Voir le message
    The Witcher 3. GTA chez les lutins, ou comment Gérardowski - immigré polonais et ancienne star du boulard dans les années 70 - part sauver le monde de Sauron avec sa bite et son Uno.

  26. #56
    Ici 42 ans, sans enfant, sans emploi actuellement. J'ai par le passé culpabilisé lorsque j'étais en couple avec mes deux ex car ce n'était pas leur passion même si j'ai pu les accrocher avec des trucs comme les Simpsons, Rayman, Worms, Don't Starve ou Civ5. Pas que je jouais énormément mais c'était par périodes ou je pouvais abuser notamment avec les MMOS ou les RPG velus. Je n'ai jamais pratiqué de sport, mon unique passion à côté des JV étant la musique et sa pratique, c'était même mon métier. Joueur de très longue date j'ai commencé dans les années 80 avec VG500, MSX, CPC, Atari st puis PC. J'avais des potes qui jouaient et on passait des après midi entiers à jouer à Joust, Ikari Warriors ou International Karaté+ lorsqu'on n'était pas dehors à gambader ou faire du BMX. J'ai gardé plusieurs potes de ces années primaires et collège mais chez eux la flamme s'est éteinte d'ailleurs ils ont fait des gosses.

    A l'âge adulte j'ai eu une longue période de l'âge de 22ans à 28 ans où je n'ai pas joué car plus de matos et trop accaparé par mes activités musicales. Enfin il y avait bien des consoles dans un groupe d'amis, j'ai suivi l'arrivée de la PS1 puis de la XBOX mais je n'en avais pas moi-même et ça me paraissait dérisoire. Par la suite j'ai acheté un PC et il m'a beaucoup aidé notamment dans des périodes où je m'alcoolisais beaucoup, il m'aidait à me tenir loin du produit mais ce n'était toujours que temporaire.
    Suite à ma dernière rupture j'ai passé deux ans sans jouer avec le PC même pas branché et puis je m'y suis remis avec TESO puis depuis six mois avec des jeux solos. C'est là que j'ai arrêté de boire. Ca m'a grandement aidé. Alors certes je passe un temps incommensurable sur mon ordi, je suis isolé et n'ai que très peu de vie sociale, mais cet isolement m'a permis de m'isoler du produit et c'est un mal pour un bien.

    Malgré tout je ne culpabilise pas de ce confinement mais plutôt du fait que j'achète énormément de jeux, je fais un stock permanent et j'ai un backlog long comme le bras, j'achète en promo tout ce qui passe, j'ai un budget de 300 euros par mois en jeux, c'est compulsif, j'ai remplacé un addiction par une autre. Là ces derniers jours j'ai arrêté car il n'y plus grand chose qui m'intéresse et que je ne vais bientôt plus avoir les finances mais ça va j'ai de quoi faire. Je serai bien malheureux si mon PC venait à tomber en rade. Voila c'est un peu problématique même si jusqu'ici j'ai limité la casse, j'avais encore les moyens et je voyais ça comme un investissement, mais il faut qu'à l'avenir je sois beaucoup plus vigilant et ne pas trop traîner sur le topic des bons plans. Mais à choisir une addiction, celle ci est quand même beaucoup plus saine et je me sens nettement mieux aujourd'hui que ces 20 dernières années.
    Citation Envoyé par Guilk Voir le message
    Je n'aime pas la section Hardware de CPC pas hardware.Les images sont moches.
    En ce moment: Mass Effect 3, A Plague Tale Innocence, BG 1.

  27. #57
    Sympa cette discussion.

    Moi : 49 ans, une fille qui joue très peu, une épouse qui joue de manière irrégulière mais qui s’accroche si elle kiffe le jeu (elle a poncé les trois Diablo par exemple et pas mal de jeux d'aventure). Elle ne jouait pas avant de me connaître.

    A part un pote qui joue sur ps4, je n'ai pas de joueurs parmi mes proches. Par contre, je n’ai jamais éprouvé de gêne par rapport à ma passion pour les jeux vidéos et le regard des autres ne me pose pas de problème. En fait mes passions pour le jeu, la bière et le hard rock, dénotent avec ma situation professionnelle et les gens sont surpris quand j'évoque mes marottes mais ne sont pas condescendants (ils n’ont pas intérêt d’ailleurs).

    Au contraire, je dirais que j’aime bien parler de jv à des non joueurs. Ça me permet de leur montrer que ce ne sont pas seulement des jeux bêtiots pour ados attardés, mais plutôt une industrie avec énormément de créativité et une grande diversité. En général, les gens sont surpris de voir que le jv, ce n’est pas juste fifa, call of et animal crossing.

    Mais je dois reconnaître que se taper un débat avec un copain sur "quel est le meilleur open world ?", tout en dégustant une ipa et en écoutant du Black Sab, est un plaisir très (trop) rare.

Page 2 sur 2 PremièrePremière 12

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •