Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 45 sur 48 PremièrePremière ... 35373839404142434445464748 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 321 à 1 350 sur 1439
  1. #1321
    Citation Envoyé par Bah Voir le message
    En même temps un mec qui demande de la SF aujourd'hui, tu vas pas non plus lui dire : "le rayon est là, vous n'avez qu'à lire les 4ème de couverture".
    Voilà. Si tu es un bon libraire, tu vas lui conseiller un ou des bouquins dans une thématique SF. La collection dans laquelle ils sont édités, le rayon où ils sont rangés, c'est secondaire.
    Un truc qui me bluffe régulièrement dans les grosses librairies non spécialisées que je fréquente, c'est que généralement pour ce qui est des romans, tu as une partie SF/fantasy, une partie polar, et deux grosses parties "Littérature française" et "Littérature étrangère" dans laquelle il y a très peu, voire parfois aucune sous-catégorie. Tu y trouves aussi bien de la saga familiale ou historique que des romans sentimentaux, des chroniques sociales, du Nothomb, du Duras,du Gide ou du Houellebeck, il n'y a que l'ordre alphabétique qui règne.
    Et là, t'as pas le choix: soit tu sais ce que tu veux parce que tu t'es renseignés auparavant, soit tu demandes conseil au libraire, soit tu te tapes les 4èmes de couvertures et tu y vas au feeling. Et je pense qu'il y a des règles commerciales là-derrière qui font que le client de littérature de genre est considéré différemment.
    Et donc c'est paternaliste, ok, mais je trouve cette différenciation dommage, tant pour le lecteur que pour l'écrivain. Que les romans de Pierre Lemaitre du cycle des enfants du désastre soient dans le rayon "Littérature" (pas "romans historiques" hein..) alors que ses polars sont dans le rayon "Polar", y'a un petit truc qui me gène. (Bon, pas de quoi m'empêcher d'en dormir la nuit non plus...).

    Après, c'est sûr que si on se base uniquement sur les chiffres de vente et le plaisir ressenti, comme le dit l'ami ex-libraire au dessus, ça n'est pas très grave! les lecteurs ont ce qu'ils veulent, quels qu'ils soient, les écrivains doués vivent de leurs plumes quoi qu'ils écrivent, c'est ça l'essentiel, y'a pas mort d'homme...
    Dernière modification par Manu71 ; 23/01/2021 à 00h27.
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Reconnaitre qu'on ne sait pas est un premier pas sur le chemin du savoir...

  2. #1322
    Pour moi qui suis grand amateur de science-fiction (ça représente probablement la moitié de mes lectures), une librairie qui n’y a pas dédié un rayon s’assure que je ressortirai sans avoir rien acheté.

  3. #1323
    Citation Envoyé par vv221 Voir le message
    Pour moi qui suis grand amateur de science-fiction (ça représente probablement la moitié de mes lectures), une librairie qui n’y a pas dédié un rayon s’assure que je ressortirai sans avoir rien acheté.
    Et on est d'accord qu'il n'y a aucun mal à ça... je dis juste qu'un effet de bord, c'est que les écrivains de SF resteront toujours avant tout des écrivains de SF. La "faute" (j'ai pas de meilleur mot, désolé, vous saisissez l'idée ?), n'en revient pas qu'à un supposé snobisme des amateurs de littérature blanche, mais également au fait que les amateurs de littérature de genres goûtent aussi cette séparation.


    Sinon, un détail con. je viens de jeter un oeil sur Babelio. Damasio y est" Alain Damasio, né Alain Raymond, est un écrivain de science-fiction et typoète français." Jean-François Parot (auteur des Nicholas Le Floch ) y est un diplomate et écrivain français, spécialiste du Paris du XVIIIe siècle.. Perso, y'a un petit truc (encore une fois avant de me faire tomber dessus, rien de grave, c'est juste parce que là je suis sur le sujet, c'est pas une croisade) qui me gène. Si Damasio est un écrivain de Sf, Le FLoch est un écrivain de romans historiques.
    Quoique j'ai beaucoup aimé le "typoete" pour Damasio.
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Reconnaitre qu'on ne sait pas est un premier pas sur le chemin du savoir...

  4. #1324
    Citation Envoyé par Bah Voir le message
    En même temps un mec qui demande de la SF aujourd'hui, tu vas pas non plus lui dire : "le rayon est là, vous n'avez qu'à lire les 4ème de couverture".
    Citation Envoyé par Manu71 Voir le message
    Voilà. Si tu es un bon libraire, tu vas lui conseiller un ou des bouquins dans une thématique SF. La collection dans laquelle ils sont édités, le rayon où ils sont rangés, c'est secondaire.
    Non, quand tu es un bon libraire, tu réponds à la demande du client. S'il veut juste savoir où sont les récits de voyage, les polars ou la SF, tu lui indiques et tu le laisses tranquille : il veut regarder les nouveautés, choisir lui-même, lire un pitch ou deux, prendre son temps. Peut-être même qu'il n'a pas l'intention aujourd'hui d'acheter un livre, il vient pour le plaisir de mater des livres. Ou il passe juste pour voir si quelque chose va lui taper dans l'oeil.

    S'il préfère direct un conseil, là, et seulement là, tu lui fais des propositions. Et parfois, c'est le même client qui veut d'abord savoir où sont rangés les polars, puis qui perdu dans la masse de nouveautés va revenir en te disant "bon, je sais pas quoi prendre, vous pouvez me conseiller un bon polar ?" Parfois aussi il choisit lui-même sans te demander conseil mais au moment de payer te demande ce que tu penses de son choix. Le cas où la demande directe de conseil est largement majoritaire, c'est le livre à offrir.
    Et je pense qu'il y a des règles commerciales là-derrière qui font que le client de littérature de genre est considéré différemment.
    Le client de littérature de genre ne demande pas à être traité différemment, il veut juste comme tout client trouver le plus facilement possible le livre qui va l'intéresser. Si on te demande assez régulièrement des biographies, tu vas les rassembler sur une étagère. C'est aussi con que ça. Si tu n'as qu'une bibliothèque de polars, tu les ranges par ordre alpha. Si tu en as six, tu vas séparer le noir des whodunits puisque ce sont deux lectorats très différents. Si tu n'as pas de romans sentimentaux en dehors de 2 ou 3 exemplaires de Musso et Lévy, inutile de créer un rayon ad hoc etc.

    Après, oui, une librairie est un commerce. Comme tout commerce, tu t'adaptes à tes clients, selon l'endroit où tu es situé. A Paris, la ville qui compte le plus de libraires au monde, tu ne trouveras pas forcément les mêmes livres selon l'arrondissement, à superficie égale. Ton stock dépend de la demande, et ton classement dépend de ton stock.

    Evidemment, un classement physique est toujours un compromis et les catégories sont poreuses. L'exemple de Lemaitre que tu cites ou de Benacquista, de Camilleri et autres. Même le classement par pays/langues suscite parfois des problèmes. Il y a 15 ans, on rangeait Rushdie en littérature anglophone. Puis j'ai lu une interview où il disait être excédé qu'on le considère comme un écrivain anglais et qu'il se définissait comme un écrivain indien. Alors on a déplacé ses livres au rayon littérature indienne. En essais/docs, c'est encore pire : histoire, féminisme, sociologie, psychologie, tu as une blinde de bouquins qui concernent plusieurs catégories et les choix de classement sont souvent cornéliens. Mais tu ne vas pas dire au client qui rentre du boulot et te demande ce que tu as en socio : "nos 2000 essais sont classés par ordre alphabétique d'auteur, démerdez-vous pour trouver là-dedans ce qui concerne la socio".

    Ce qui guide avant tout, c'est que le client ne perde pas 3 plombes à trouver ce qu'il cherche. Si tu veux appeler ça une logique commerciale, why not, après tout une librairie est un commerce. Dans la librairie où je bossais, j'avais même créé un rayon western quand Tavernier a créé sa collection chez Actes Sud, ce qui a permis de remplir un étagère en y ajoutant ce qui était paru à droite à gauche. Mais auparavant, j'avais déjà converti la moitié du quartier au western avec Lonesome Dove de McMurtry et on me demandait assez régulièrement "tiens, vous avez pas un bon western ?"

    Edit : on classe aussi à part, partout, en fonction de la forme littéraire : poésie, théâtre. Pour les mêmes raisons et avec les mêmes compromis pour les auteurs polygraphes (Hugo, Houellebecq, Bauchau...).
    Dernière modification par ToraToraTora ; 23/01/2021 à 01h53.

  5. #1325
    Citation Envoyé par ToraToraTora Voir le message
    Non, quand tu es un bon libraire, tu réponds à la demande du client. S'il veut juste savoir où sont les récits de voyage, les polars ou la SF, tu lui indiques et tu le laisses tranquille : il veut regarder les nouveautés, choisir lui-même, lire un pitch ou deux, prendre son temps. Peut-être même qu'il n'a pas l'intention aujourd'hui d'acheter un livre, il vient pour le plaisir de mater des livres. Ou il passe juste pour voir si quelque chose va lui taper dans l'oeil.

    (snip)
    100 fois oui! C'est con mais ça me fout le stress quand je vais dans une librairie et qu'une personne vienne me poser des questions. Dans 95% des cas je ne cherche rien de précis et je viens juste voir en flânant si un truc me donne envie de le lire.

  6. #1326
    Citation Envoyé par Manu71 Voir le message
    je dis juste qu'un effet de bord, c'est que les écrivains de SF resteront toujours avant tout des écrivains de SF.
    Ah mais tant mieux !

    Un bon auteur de science-fiction, je ne vais pas lui demander de se lancer subitement dans le roman historique ou autre style sans rapport avec sa spécialité. Au contraire, jʼespère quʼil va continuer à écrire dans le genre quʼil maîtrise.

    Et cʼest la même pour les autres genres bien sûr. Jʼai un ami qui est auteur de romans policiers se déroulant dans la seconde moitié du ⅩⅡe siècle, je ne mʼattends pas à ce quʼil sorte demain un drame paysan ou un roman à lʼeau de rose.

  7. #1327
    Citation Envoyé par FericJaggar Voir le message
    Le 2e tome gomme la plupart des défauts du 1er, il est vraiment génial. Ce serait dommage de passer à côté. Pour moi le premier volume c'est presque une très/trop longue introduction.
    Bon bah j'ai commencé le 2 du coup..

  8. #1328
    Citation Envoyé par znokiss Voir le message
    Bon bah j'ai commencé le 2 du coup..
    J'espère qu'il te plaira.
    Citation Envoyé par nova Voir le message
    C'est crédible mamie chiffon qui dirige la moitié du monde alors qu'elle doit meme pas savoir ce qu'est twitter.

  9. #1329


    Faut pas se fier au titre, il s'agit juste d'une critique des religions. Il ne me reste plus qu'Aurore à lire et j'aurais complété toute son oeuvre hormis les Considérations Inactuelles. Mais j'ai du mal à prendre une majorité de ses bouquins au sérieux sauf La Naissance de la Tragédie et La Généalogie de la Morale, ses écrits les plus argumentés, même si ses aphorismes font la plupart du temps tout simplement sourire.

  10. #1330
    J'ai retiré le tome 3 du livre des martyres en librairie, ce pavé !

    J'ai 4 tomes de retard en plus, j'en ai pour un moment xD

  11. #1331
    Parachutiste d'essais, par A. Allemand

    Ça y est, j'ai retrouvé ma madeleine ! Pas trop mal écrit aussi, on ne prenait pas les jeunes pour des cons en ce temps-là ! Bon enfin, Buck Danny c'est plus palpitant.

    Pas de panique !, de Neil Gaiman.

    Je me suis dit que j'avais dû oublier un tome du Guide du routard galactique, ou un dérivé, donc allons-y pour combler ce manque. Et puis non, c'est une biographie du dit Guide. Pas mal du tout, il y a de l'humour, genèse savoureuse, c'était sympathique à lire.


    Edit : est-ce que je peux dire une connerie ? La classification Dewey ne permet-elle pas de ranger un tant soi peu les ouvrages ? Ou c'est juste bon pour les bibliothèques ?

  12. #1332
    Citation Envoyé par Tremex Voir le message
    Edit : est-ce que je peux dire une connerie ? La classification Dewey ne permet-elle pas de ranger un tant soi peu les ouvrages ? Ou c'est juste bon pour les bibliothèques ?
    Ça a été amélioré en Classification Décimale Universelle depuis.

    Mais faudrait déjà que les personnes responsables de l'organisation soit au courant de son existence.

  13. #1333
    Citation Envoyé par Tremex Voir le message
    Parachutiste d'essais, par A. Allemand

    Ça y est, j'ai retrouvé ma madeleine ! Pas trop mal écrit aussi, on ne prenait pas les jeunes pour des cons en ce temps-là ! Bon enfin, Buck Danny c'est plus palpitant.
    Un des premiers livres que j'ai lus aussi
    Je ne sais pas si je le relirai
    Le jeu vidéo est une chose trop grave pour le laisser aux canards

  14. #1334
    Citation Envoyé par Manu71 Voir le message
    J'ai lu ce week-end Une assemblée de chacals, de S.Craig Zahler.
    Le 4ème de couverture:
    Après avoir tiré un trait sur leur jeunesse de braqueurs et d’assassins, les quatre membres du “Gang du grand boxeur” mènent désormais des existences rangées et paisibles. Jim a si bien réussi à refaire sa vie qu’il est sur le point d’épouser la sublime fille d’un shérif. Mais un fantôme ressurgi du passé annonce qu'il compte s'inviter à la cérémonie et profiter de la fête pour régler de vieux comptes. La mort dans l'âme, les quatre anciens amis n'ont plus qu'à se donner rendez-vous au mariage, où il faudra vaincre ou mourir. Mais ce qui les attend dépasse de très loin tout ce qu'ils avaient pu imaginer...

    J'ai beaucoup aimé (ça faisait longtemps que je m'étais pas lu un bouquin en un seul week-end) mais bon sang que c'était éprouvant. Je ne suis pas super doué pour vendre une oeuvre, mais disons qu'il y a du John Ford pour la description de tous ces personnages de l'Ouest, du Peckinpah pour l'ambiance, et des montées de violence dans le style du Cormac McCarthy de Méridien de sang.
    Pour ceux qui connaissent, Zhaler est également réalisateur, et ce bouquin est vraiment dans l'esprit de Bone Tomahawk.
    Du coup j'ai lu et j'ai beaucoup aimé ce livre, avec une réserve : j'ai pas compris pourquoi il fallait absolument faire ressortir le sadisme de certains personnages à grands coups de descriptions détaillées. J'ai trouvé que ça n'amenait rien à l'histoire et que c'était passablement gratuit.
    Citation Envoyé par Flad Voir le message
    Moi j'y compris rien.

  15. #1335
    Citation Envoyé par Tremex Voir le message
    Edit : est-ce que je peux dire une connerie ? La classification Dewey ne permet-elle pas de ranger un tant soi peu les ouvrages ? Ou c'est juste bon pour les bibliothèques ?
    Oui, c'est indispensable pour les bibliothèques, impraticable pour une librairie. En bibli, après avoir été catalogué (ce qui prend du temps, beaucoup), le livre est étiqueté, ce qui permet de le ranger à sa place rapidement et sans erreur à chaque retour après emprunt. L'usager peut aussi chercher dans un fichier le livre qui l'intéresse puis se repérer avec le code. Dans les grandes villes, les achats et le catalogage sont centralisés (à Paris, c'était la médiathèque des Halles qui achetait et cataloguait 90% des livres pour les bibliothèques parisiennes, ça a peut-être changé).

    Outre que la Dewey (ou la Classification Décimale Universelle, en perte de vitesse et surtout utilisée en Belgique) est complètement overkill en librairie, on n'y étiquette pas les livres et il n'y a pas de fichier avec un code par livre renvoyant à un rayon donc ça ne servirait ni au libraire ni au client. Puis l'organisation d'une librairie est complètement différente de celle d'une bibliothèque. En bibli il faut se tenir à un classement normalisé et rigide. En librairie, il faut toujours se demander à quel endroit un livre a le plus de chances de trouver son acheteur.

    Si tu mets un recueil de poèmes de Patti Smith en poésie, quasiment personne ne s'apercevra qu'il existe. Tu le mets au rayon musique à côté de Just Kids, des gens repartent avec. Il n'y a pas de règles, c'est une adaptation permanente.

  16. #1336
    Terminé hier le 3ème et dernier tome de "Le livre des anciens".
    Ca faisait longtemps que j'avais pas eu un telle pincement au cœur de finir une série.
    J'aimerai tellement en vivre plus concernant les aventures de Nona et des sœurs de la mansuétude ...

    Merci @Kain34 pour le conseil, c'était vraiment chouette

    Me suis du coup commandé les 3 premiers tome du Livre des Martyrs, toujours sur les propositions de Kain
    Citation Envoyé par oll Voir le message
    Babybel le Resteeptueux !

  17. #1337
    En bibli il faut se tenir à un classement normalisé et rigide. En librairie, il faut toujours se demander à quel endroit un livre a le plus de chances de trouver son acheteur.
    Pas forcément trop rigide, l'usager d'une bibliothèque et le client d'une librairie sont souvent les mêmes, et si certains usagers sont à l'aise avec le catalogue, certains aiment aussi fureter, comme dans une librairie, et les bibliothèques s'en inspirent. La mienne a par exemple plusieurs étagères à part sur le nature writing/écologie et cie qui mélangent ouvrages, dvd et musique. Mais ça demande un peu boulot pour éditer les cotes (les petites étiquettes sur la tranche).

    Parmi mes dernières lectures "marquantes", Sueur de Sang de Léon Bloy.


    Une suite de petits contes sur la guerre de 70 (qui se passent après Sedan, Léon Bloy a été soldat pendant cette guerre). Des histoires plus macabres que drôles voire délirantes : je me suis rendu compte que je connaissais que très peu l'histoire de la guerre de 1870*, mais si les Allemands racontaient les mêmes histoires chez eux, je comprends mieux leur hantise du franc-tireur et leur tendance à flinguer tout civil qui leur semblait un peu suspect quand ils sont revenus en 1914. Le style est particulier, 'ardent' je dirais, mais assez jubilatoire quand on est rentré dedans.

  18. #1338
    Citation Envoyé par Un Babybel Voir le message
    Terminé hier le 3ème et dernier tome de "Le livre des anciens".
    Ca faisait longtemps que j'avais pas eu un telle pincement au cœur de finir une série.
    J'aimerai tellement en vivre plus concernant les aventures de Nona et des sœurs de la mansuétude ...

    Merci @Kain34 pour le conseil, c'était vraiment chouette

    Me suis du coup commandé les 3 premiers tome du Livre des Martyrs, toujours sur les propositions de Kain
    Ah j'ai justement acheté le 3eme tome, faut que je trouve le temps pour le lire.

    C'est cool si ça t'as plu.

  19. #1339
    De mon côté, je viens de terminer le premier tome du livre des Martyrs, et c'était vraiment chouette, mais quel bordel.
    J'avais rarement été noyé sous autant de personnages / peuples / dieux / factions / lieux à la fois, j'en aurai fait des allers-retour dans le glossaire !

    J'ai pas mal de questions qui restent en suspens :

    Spoiler Alert!
    Q1) Comment Raest se retrouve attiré/invoqué dans le rêve de Krupp, aux côtés de K'rul, au moment où il s'apprête à en finir avec le dragon rouge Silanah ?
    Ils évoquent Pran Chole, le jeteur d'os du clan Kig Aven, mais j'ai du mal à comprendre ce qu'il se passe dans les rêves de Krupp ; est-ce que le chaman n'est pas retourné à son époque, après avoir transféré Loquevoile dans l'enfant Rhivi ?

    Q2) D'où sort l'Azath qui élimine coup sur coup le Finnest, puis le tyran jaghut lorsqu'il possède le corps de Mammoth ?
    Et pourquoi s'en prend-il au Finnest et à Raest ?

    Q3) Où est téléporté/invoqué Paran lorsqu'il se retrouve à combattre le Finnest aux côté du T'lan Imass Outil ?
    Le Finnest est plus puissant que le tyran jaghut lui-même ? Ce n'est pas censé être une partie de son pouvoir, mis de côté ?
    Dans le rêve de Krupp, Outil démonte le tyran sans problème, mais contre le Finnest, c'est plutôt l'inverse qui se produit.

    Q4) Pourquoi Caladan Rumin et la garde Pourpre protègent-ils le porteur de la Pièce (Crokus) ?
    J'ai retrouvé un dialogue entre Caladan et Mégère, où il explique que sans Oponn, Anomander Rake serait sans rival, ce qui mènerait forcément à une confration entre lui et l'Impératrice, et sans doute à l'anéantissement de Darujhistan. Mais j'ai du mal à comprendre le rôle d'Oponn dans toute cette histoire, et en quoi sa présence (que ce soit via Paran/Hasard ou Crokus/la Pièce) joue quoi que ce soit dans l'équilibre des forces ?


    Si ces points sont éclaircis dans les tomes suivants, pas de souci. Mais si j'ai juste raté quelque chose dans ce premier tome, je ne suis pas contre un petit éclairage
    Dernière modification par Kulfy ; 28/01/2021 à 17h40.
    If I could have just one last wish ♫ I would like a tasty fish ♫

  20. #1340
    ouaip vaut mieux éviter de répondre aux questions, et attendre sagement 8654 pages de +
    Tutos Youtube Dwarf Fortress, Dungeon Crawl Stone Soup, Cataclysm DDA et Aurora 4X : Gobbostream (synopsis et vidéos à télécharger ici). Chaîne Twitch. Chan CPC mumble Dwarf Fortress dans la section Divers

  21. #1341
    @Kulfy, ha bah je viens d'attaquer le 1er tome hier soir.
    J'en dirais des nouvelles en temps voulu
    Citation Envoyé par oll Voir le message
    Babybel le Resteeptueux !

  22. #1342
    Bonjour à tous. Certains d'entre vous ont déjà lu Ready Player One ? J'ai vu le film de Spielberg, et j'ai envie de lire le livre. Or, il en existe je sais pas combien. Savez vous lequel faut il lire ? Merci ! (PS : c'est en former Ebook)

  23. #1343
    Citation Envoyé par eSone Voir le message
    J'ai vu le film de Spielberg, et j'ai envie de lire le livre.
    Bizarre, perso ça m'a donné envie de rien du tout d'avoir vu ce film.

  24. #1344
    Citation Envoyé par eSone Voir le message
    Bonjour à tous. Certains d'entre vous ont déjà lu Ready Player One ? J'ai vu le film de Spielberg, et j'ai envie de lire le livre. Or, il en existe je sais pas combien. Savez vous lequel faut il lire ? Merci ! (PS : c'est en former Ebook)
    Ernest Cline n'a écrit que 2 romans dédiés à Ready Player One et le 2 vient juste de sortir en vo. "Armada" n'a rien à voir avec cet univers-là.

    J'ai lu le premier "Ready Player One" après avoir vu le film. Comme d'ab, il y a des différences notables mais j'ai été surpris: c'est une lecture passionnante et la vf est bonne. Le début du livre est assez "plan-plan descriptif" mais nécessaire pour mettre en place ce lore si singulier. J'en garde un bon souvenir mise à part une dernière ligne droite un cran en dessous.

    Même si j'ai connu cette époque "'70-'80", il y a quand même beaucoup références qui m'ont échappé (et pas seulement celles purement US que je ne pouvais pas connaître) alors j'ose à peine imaginer pour une personne n'ayant pas du tout connu cette époque. J'ai fait quelques recherches après. Il y a de nombreux sites qui ont répertorié cette profusion de références.

    Par contre concernant Ready Player 2 -livre déjà sorti en anglais mais pas encore traduit en vf- les retours sont cataclysmiques. Comme d'ab, je me ferai ma propre opinion.

    HS Le film Ready Player One est assez bluffant la première fois qu'on le visionne mais mis à part les effets spéciaux et un OST de malade, je trouve qu'il croule tellement sous les références (bien plus que dans le livre, le film est quasi une campagne publicitaire de 2h20) qu'il en perd de sa substance. Et l'aspect nostalgique est dès lors plus en retrait. Notez que j'ai aimé, hein. ^^

    Si vous voulez voir un film du même genre mais plus équilibré jetez un coup d'oeil à Pixels avec Adam Sandler et Josh Gad. C'est un film bien plus drôle, au budget plus modeste, moins connu, mais qui respecte davantage cette veine nostagique geek. HS
    Dernière modification par CrocMagnum ; 29/01/2021 à 16h50.
    - "Je t'arracherai un par un les boyaux et les agraferai sur ma balalaïka en guise de cordes et je danserai le kazatchok sur tes cendres!" (série TV, méchant à l’accent russe)

  25. #1345
    Citation Envoyé par CrocMagnum Voir le message
    Le film Ready Player One [...] je trouve qu'il croule tellement sous les références (bien plus que dans le livre, le film est quasi une campagne publicitaire de 2h20) qu'il en perd de sa substance. Et l'aspect nostalgique est dès lors plus en retrait. Notez que j'ai aimé, hein. ^^
    J'ai pensé ça du livre. Sans les références, il n'y a plus grand-chose, l'histoire est totalement banale.

    Après avoir terminé, ma vision de ce bouquin c'est un ado qui vient de se faire humilier au lycée et qui écrit une histoire dans laquelle le pouvoir va au plus nerd, qui gagne contre les méchants et arrive à pécho. Une revanche sur la vie pour l'auteur, sûrement exutoire, mais très ado.

    Note : je connais rien d'Ernest Cline, donc si ça se trouve c'est un bodybuilder extraverti.

  26. #1346
    Etonnant. Je n'ai pas ressenti ça en lisant ce livre. J'ai trouvé au contraire qu'il était très dans son temps:

    Avec primo ce contexte "les Multinationales" contrôlent tout. Ensuite avec cette mise en lumière de toute cette culture du jeu Massivement Multijoueur. Même moi qui ne suis pas un fan MMO (j'en ai jamais touché un de ma vie) j'ai été happé par l'Oasis et ses possibilités. Ready Player One arrive à rendre hommage à toute cette sous-culture.

    Citation Envoyé par LaVaBo Voir le message
    ...Après avoir terminé, ma vision de ce bouquin c'est un ado qui vient de se faire humilier au lycée et qui écrit une histoire dans laquelle le pouvoir va au plus nerd, qui gagne contre les méchants et arrive à pécho...
    Marrant que tu évoques ce côté "puceau geek", car s'il y a bien un film qui m'a donné ce ressenti, et qui m'a même révulsé au plus haut point, c'est Kick-Ass. L'histoire de Kick-Ass c'est en tout point ce que tu viens de décrire. Ready Player One est un peu plus intelligent que ça honnêtement.
    Dernière modification par CrocMagnum ; 29/01/2021 à 17h37.
    - "Je t'arracherai un par un les boyaux et les agraferai sur ma balalaïka en guise de cordes et je danserai le kazatchok sur tes cendres!" (série TV, méchant à l’accent russe)

  27. #1347
    Citation Envoyé par Bah Voir le message
    Du coup j'ai lu et j'ai beaucoup aimé ce livre, avec une réserve : j'ai pas compris pourquoi il fallait absolument faire ressortir le sadisme de certains personnages à grands coups de descriptions détaillées. J'ai trouvé que ça n'amenait rien à l'histoire et que c'était passablement gratuit.
    Je comprends ce que tu veux dire...mais je ne l'ai pas ressenti comme ça. Des descriptions précises des actes barbares, ça aide à voir exactement ce que l'auteur veut dire. Perso, je ne m'estime pas particulièrement sadique, et du coup si il écrit "Ils la torturent toute la nuit", je ne vais pas essayer de me détailler les actes un par un. Mais du coup, le sentiment d'effroi, de malaise, limite de dégout (parce qu'il faut vraiment être frappé pour prendre un quelconque plaisir à lire ça) que l'auteur veut provoquer ne sera pas là, je trouverai ça moins puissant.

    Ca m'a fait penser un peu à la liste précise des tortures que doit subir Rafael dans Rafael, derniers jours de Gregory Mc Donald. Elle n'est pas obligatoire pour faire avancer l'histoire, il pourrait se contenter aussi d'un "On va terriblement te torturer pendant toute une nuit et te mettre à mort", mais le choc ressenti à la lecture du roman n'aurait (à mon sens) pas été le même.

    EDIT: par contre, effectivement, je ne lis pas les livres uniquement pour les histoires. Je suis d'accord avec toi sur le fait que cela ne fait pas avancer l'histoire.
    Dernière modification par Manu71 ; 29/01/2021 à 19h53.
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Reconnaitre qu'on ne sait pas est un premier pas sur le chemin du savoir...

  28. #1348
    Merci pour la réponse ! Je vais le prendre du coup. Je me ferais une idée. J'avais bien aimé le film...

  29. #1349
    Citation Envoyé par Manu71 Voir le message
    Je comprends ce que tu veux dire...mais je ne l'ai pas ressenti comme ça. Des descriptions précises des actes barbares, ça aide à voir exactement ce que l'auteur veut dire. Perso, je ne m'estime pas particulièrement sadique, et du coup si il écrit "Ils la torturent toute la nuit", je ne vais pas essayer de me détailler les actes un par un. Mais du coup, le sentiment d'effroi, de malaise, limite de dégout (parce qu'il faut vraiment être frappé pour prendre un quelconque plaisir à lire ça) que l'auteur veut provoquer ne sera pas là, je trouverai ça moins puissant.

    Ca m'a fait penser un peu à la liste précise des tortures que doit subir Rafael dans Rafael, derniers jours de Gregory Mc Donald. Elle n'est pas obligatoire pour faire avancer l'histoire, il pourrait se contenter aussi d'un "On va terriblement te torturer pendant toute une nuit et te mettre à mort", mais le choc ressenti à la lecture du roman n'aurait (à mon sens) pas été le même.

    EDIT: par contre, effectivement, je ne lis pas les livres uniquement pour les histoires. Je suis d'accord avec toi sur le fait que cela ne fait pas avancer l'histoire.
    Dans mon esprit dans ce cas c'est même la torture que finalement je trouve inutile.
    Spoiler Alert!
    Le mec veut se venger, s'il pend trois personnes dans une église et se barre avec la fille du shérif comme otage, ça me suffit déjà pour comprendre que c'est pas le meilleur contexte pour qu'elle s'en sorte bien. C'est même le concept de devoir faire un fou sanguinaire de l'antgoniste que je trouve inutile. En plus ça le déshumanise, alors qu'en le rendant plus humain, y'avait probablement un truc à tirer sur le fait qu'il avait été abandonné aux indiens par les "héros" de l'histoire. Ca aurait pu être plus ambivalent dans la dénouement
    Citation Envoyé par Flad Voir le message
    Moi j'y compris rien.

  30. #1350
    j'me fais une petite pause après le troisième volume de The Expanse, qui était un peu moins bon que les 2 premiers selon moi.

    Du coup j'ai attaqué L'Assassin Royal, ça commence vraiment bien.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •