Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 23 sur 26 PremièrePremière ... 13151617181920212223242526 DernièreDernière
Affichage des résultats 661 à 690 sur 777
  1. #661
    Citation Envoyé par azruqh Voir le message
    Vous me brisez le cœur. : (

    En même temps, il faut dire ce qui est : Dick est plus intéressant, plus passionnant même, à explorer, à étudier, qu'il est agréable à lire. J'aime beaucoup Dick, je le tiens comme un des plus grands auteurs, tous genres confondus, mais je mentirais en disant que je prends toujours plaisir à le lire. Je ne suis pas sûr que ça tienne à une éventuelle mauvaise traduction. Je crois tout simplement que Dick, qui était un visionnaire, n'écrivait pas toujours à la hauteur de sa vision. Je m'en veux de le dire comme ça, c'est horriblement prétentieux, mais je dirais de Dick qu'il est un auteur majeur mais un écrivain modeste. Et j'arrête là parce que j'ai envie de pleurer.
    On est juste d'accord
    Le jeu vidéo est une chose trop grave pour le laisser aux canards

  2. #662
    De nos jours il aurait donné des conf TEDx dans un programme de protection de témoins
    Tutos Youtube Dwarf Fortress, Dungeon Crawl Stone Soup, Cataclysm DDA et Aurora 4X : Gobbostream (synopsis et vidéos à télécharger ici). Chaîne Twitch. Chan CPC mumble Dwarf Fortress dans la section Divers

  3. #663
    Citation Envoyé par azruqh Voir le message
    Vous me brisez le cœur. : (

    En même temps, il faut dire ce qui est : Dick est plus intéressant, plus passionnant même, à explorer, à étudier, qu'il est agréable à lire. J'aime beaucoup Dick, je le tiens comme un des plus grands auteurs, tous genres confondus, mais je mentirais en disant que je prends toujours plaisir à le lire. Je ne suis pas sûr que ça tienne à une éventuelle mauvaise traduction. Je crois tout simplement que Dick, qui était un visionnaire, n'écrivait pas toujours à la hauteur de sa vision. Je m'en veux de le dire comme ça, c'est horriblement prétentieux, mais je dirais de Dick qu'il est un auteur majeur mais un écrivain modeste. Et j'arrête là parce que j'ai envie de pleurer.
    Ah zut, je t'ai fait de la peine.
    Mais en fait, fondamentalement, on est d'accord. C'est juste que, si je comprends bien pour toi, les défauts de Dick font que ça vaut quand la peine de le lire, alors que pour moi, non (en dehors des quelques uns que j'ai lus il y a bien longtemps...).
    C'est toujours un peu rageant/attristant d'avoir une partie de ton cerveau à la lecture qui te dit "C'est génial", mais malgré ça une autre partie qui te dit "Ouais, mais tu te fais chier là, va plutôt lire Silo"
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Reconnaitre qu'on ne sait pas est un premier pas sur le chemin du savoir...

  4. #664
    Citation Envoyé par Manu71 Voir le message
    C'est toujours un peu rageant/attristant d'avoir une partie de ton cerveau à la lecture qui te dit "C'est génial", mais malgré ça une autre partie qui te dit "Ouais, mais tu te fais chier là, va plutôt lire Silo"


    NOOOOOOOON §§§§

  5. #665
    Citation Envoyé par azruqh Voir le message
    En même temps, il faut dire ce qui est : Dick est plus intéressant, plus passionnant même, à explorer, à étudier, qu'il est agréable à lire.
    Ce n'est pas ce que j'ai ressenti en lisant Substance Mort (A Scanner Darkly) qui est sans doute mon préferé de Philip K Dick.

  6. #666
    Citation Envoyé par gougnaf Voir le message
    Ce n'est pas ce que j'ai ressenti en lisant Substance Mort (A Scanner Darkly) qui est sans doute mon préferé de Philip K Dick.
    Pareil. J'ai dévoré Substance Mort (il y a trèèèès longtemps). Et c'est aussi mon préféré.

  7. #667
    Pour moi y'a match entre Substance Mort et Ubik. J'adore cet auteur, il part parfois un peu loin dans ses délires spirituels mais une fois qu'on a réussi à entrer dans ses bouquins on n'en sort plus.

  8. #668
    Citation Envoyé par Ckao Voir le message
    Pour moi y'a match entre Substance Mort et Ubik
    Ubik et Substance Mort sont tellement opposés (juste mon avis).
    Substance Mort est peut-être le roman qui rappelle le plus à quel point la drogue est un danger. C'est poignant, plein d'empathie et toujours actuel (un patient qui était chez nous récemment et qui a abusé de la drogue du zombie et du 3-mmc est devenu Bruce).
    Désolé si je suis hors sujet.

  9. #669
    Citation Envoyé par gougnaf Voir le message
    Désolé si je suis hors sujet.
    Absolument pas. Je ne l'ai pas forcément lu comme toi mais je trouve aussi que, à défaut d'être opposés, Substance Mort et Ubik sont très différents. Pour autant, je trouve qu'ils sont, au même titre que Siva sans doute, les pôles de l'œuvre de Dick. Ils sont les livres qui, à mon avis, définissent le mieux sa pensée, sa vision.

  10. #670
    Question couillon à l'heure de l'apéro : vous relisez encore des livres, vous ?
    Autant ado je relisais les bouquins que j'avais, car certes je dévalisais souvent la librairie mais y avait des limites.
    Autant maintenant je sais bien que je n'aurai pas assez d'une vie pour tous les bouquins que j'aimerais lire.
    Tutos Youtube Dwarf Fortress, Dungeon Crawl Stone Soup, Cataclysm DDA et Aurora 4X : Gobbostream (synopsis et vidéos à télécharger ici). Chaîne Twitch. Chan CPC mumble Dwarf Fortress dans la section Divers

  11. #671
    Citation Envoyé par Gobbopathe Voir le message
    Question couillon à l'heure de l'apéro : vous relisez encore des livres, vous ?
    Autant ado je relisais les bouquins que j'avais, car certes je dévalisais souvent la librairie mais y avait des limites.
    Autant maintenant je sais bien que je n'aurai pas assez d'une vie pour tous les bouquins que j'aimerais lire.
    Ouaip.Quand j'ai été déçu par des "nouveautés", je me relis un ou deux trucs que je suis certain d'aimer. J'ai quelques bouquins/auteurs fétiches (Ellroy, Peace, Manchette, Herbert pour la SF) que je relis régulièrement.
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Reconnaitre qu'on ne sait pas est un premier pas sur le chemin du savoir...

  12. #672
    Dick justement je relis régulièrement certains de ses bouquins.

  13. #673
    Citation Envoyé par Gobbopathe Voir le message
    Question couillon à l'heure de l'apéro : vous relisez encore des livres, vous ?
    Autant ado je relisais les bouquins que j'avais, car certes je dévalisais souvent la librairie mais y avait des limites.
    Autant maintenant je sais bien que je n'aurai pas assez d'une vie pour tous les bouquins que j'aimerais lire.
    Oui, et de plus en plus. Parfois je n'ai plus qu'un lointain souvenir de livres lus pendant mon adolescence et je ressens de plus en plus le besoin de me rafraichir la mémoire.
    Rien ne me choque moi, je suis un scientifique ! - I. Jones

  14. #674
    Citation Envoyé par azruqh Voir le message
    Je ne l'ai pas forcément lu comme toi
    J'avais 16 ans quand je l'ai lu pour la première fois. Sans entrer dans les détails, il m'a peut-être sauvé la vie.
    Je termine mon bouquin actuel (Don Delillo/L'homme qui tombe) et ce sera un vrai plaisir de relire philip K Dick. (Ce sera plutôt Loterie solaire que Siva par contre).

  15. #675
    Citation Envoyé par Gobbopathe Voir le message
    Question couillon à l'heure de l'apéro : vous relisez encore des livres, vous ?
    Autant ado je relisais les bouquins que j'avais, car certes je dévalisais souvent la librairie mais y avait des limites.
    Autant maintenant je sais bien que je n'aurai pas assez d'une vie pour tous les bouquins que j'aimerais lire.
    Je ne suis pas sûr de l'avoir déjà fait. Je suis un lecteur laborieux, je lis trèèèès lentement, de façon très irrégulière. Parfois tous les soirs pendant quelques mois puis plus du tout pendant une durée variable. Lire, c'est un vrai travail pour moi et, quand j'ai fini un livre, je ressens toujours une sorte de soulagement, même quand j'ai adoré le bouquin et que j'aurais aimé que ça continue. En revanche, quand je vois certains bouquins de ma bibliothèque, j'ai envie de m'y replonger. Le Marathon d'Honolulu de Hunter S. Thompson, Limonov de Emmanuel Carrère, Jours barbares de William Finnegan, les Contes des mers du Sud de Jack London, un Dick, un Lovecraft... Il se pourrait bien que je finisse par relire un de ces bouquins. Peut-être tous. Il y a peut-être un côté régressif à cette envie nouvelle, un besoin d'être rassuré, de retrouver des univers familiers et aimés, dans une période difficile et passablement anxiogène...

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par gougnaf Voir le message
    J'avais 16 ans quand je l'ai lu pour la première fois. Sans entrer dans les détails, il m'a peut-être sauvé la vie.
    Nous nous approprions les œuvres que nous aimons. C'est la puissance des arts en général. Le lecteur réécrit le livre.

  16. #676
    J'essaye à fréquence vaguement régulière de relire certains livres en me limitant à des oeuvres pas trop longues non plus, ou en parallèle d'une autre lecture en cours.
    Parfois c'est aussi pour voir si je ne suis pas passé à côté de quelque chose en lisant un livre trop jeune ou dans un moment qui ne correspondait pas (D'ailleurs votre discussion sur Dick, qui m'a toujours laissé sur le côté, me rassure, je me dis que je n'irais pas en relire un juste pour voir ce que j'ai loupé, ce n'était juste pas pour moi).
    Et puis parfois c'est pour le plaisir de retrouver des sensations, des souvenirs attachés à une lecture. Ou parce que tu sais que le livre va me donner la pêche ou me remettre dans une spirale de lecture (typiquement, Las Vegas Parano marche très bien pour ça).

  17. #677
    Citation Envoyé par azruqh Voir le message
    Je ne suis pas sûr de l'avoir déjà fait. Je suis un lecteur laborieux, je lis trèèèès lentement, de façon très irrégulière. Parfois tous les soirs pendant quelques mois puis plus du tout pendant une durée variable. Lire, c'est un vrai travail pour moi et, quand j'ai fini un livre, je ressens toujours une sorte de soulagement, même quand j'ai adoré le bouquin et que j'aurais aimé que ça continue. En revanche, quand je vois certains bouquins de ma bibliothèque, j'ai envie de m'y replonger. Le Marathon d'Honolulu de Hunter S. Thompson, Limonov de Emmanuel Carrère, Jours barbares de William Finnegan, les Contes des mers du Sud de Jack London, un Dick, un Lovecraft... Il se pourrait bien que je finisse par relire un de ces bouquins. Peut-être tous. Il y a peut-être un côté régressif à cette envie nouvelle, un besoin d'être rassuré, de retrouver des univers familiers et aimés, dans une période difficile et passablement anxiogène...
    Je me retrouve aussi là-dedans, aussi bien pour la lenteur de lecture, que pour le soulagement à finir enfin un bouquin (j'ai fini hier l'Ultime Rivage de Ursula Le Guin, toujours aussi fantastique les Terremer comment elle capture l'essence du merveilleux avec des perles de sagesse en peu de mots). Soulagement qui me laisse toujours un arrière goût amer paradoxal (parce que ça semble étrange d'éprouver un plaisir à finir une activité qu'on est sensée aimer). D'ailleurs j'ai un petit côté maniaque qui accentue cette étrangeté : j'éprouve le même type de soulagement à chaque fin de chapitre (qui me rapproche de la fin). Et alors je vérifie le nombre de pages jusqu'à la prochaine fin de chapitre. Je retiens le numéro de page pour pouvoir décompter à la lecture du prochain chapitre. Donc j'adore les bouquins avec une table des matières qui me donne l'info de suite.
    Ca a l'air hyper chelou de l'admettre publiquement.

    Pour la relecture je crois que j'ai un cas d'exception : j'ai acheté il y a qqs mois l'intégrale de Lovecraft, et donc forcément j'en lis que j'avais déjà lu par le passé.
    Il y a quelques temps j'ai relu le premier chapitre de Dune, j'ai de suite plongé. Puis je me suis "ravisé" en le laissant et en entamant un nouveau bouquin
    Dernière modification par Gobbopathe ; 16/07/2020 à 18h54.
    Tutos Youtube Dwarf Fortress, Dungeon Crawl Stone Soup, Cataclysm DDA et Aurora 4X : Gobbostream (synopsis et vidéos à télécharger ici). Chaîne Twitch. Chan CPC mumble Dwarf Fortress dans la section Divers

  18. #678
    Intéressante cette discussion sur la relecture.

    Personnellement il m'arrive de temps à temps de relire un livre, pour diverses raisons (souvent liée à un article qui discute de l'œuvre,...) mais j'ai toujours une appréhension quand j'en relis un que j'avais aimé. J'ai la même sensation quand je relis une BD ou revoit un film par contre : la peur d'être déçu, de se rendre compte que la madeleine est soit "dépassée", soit on est pas/plus dans l'esprit de l'œuvre lors de cette deuxième lecture.
    Récemment, j'ai eu ça avec "Voyage au bout de la nuit" de Céline. Un livre qui m'avait marqué quand j'avais 18/19 ans, souvent je le citais comme une œuvre référence pour moi. Et cette deuxième lecture m'a mis une douche froide, j'ai eu du mal à le lire, je n'étais plus absorbé par les mots de Céline et il me tardait d'arriver au bout. Bref, c'était pénible. Au début ça me blessait un peu mais au final, on change, et il est aussi tout à fait possible que dans 10 ans je redécouvre à nouveau le roman.

    Puis, il y a des œuvres qu'il est difficile de lire quand on a 15/16 ans et qu'on va découvrir quand on aura un peu plus de bouteille.

  19. #679
    Citation Envoyé par Gobbopathe Voir le message
    Question couillon à l'heure de l'apéro : vous relisez encore des livres, vous ?
    Autant ado je relisais les bouquins que j'avais, car certes je dévalisais souvent la librairie mais y avait des limites.
    Autant maintenant je sais bien que je n'aurai pas assez d'une vie pour tous les bouquins que j'aimerais lire.
    ça m'est arrivé jusqu'à l'age de 20 ans environ (j'ai du relire Dune une dizaine de fois), mais depuis, j'ai eu l'impression qu'il y avait tellement de choses à lire aue je n'ai jamais relu un bouquin.
    C'est déjà rare que je lise deux bouquins d'un même auteur (sauf s'ils se suivent)
    Le jeu vidéo est une chose trop grave pour le laisser aux canards

  20. #680
    Citation Envoyé par Woulfo Voir le message
    Intéressante cette discussion sur la relecture.

    Personnellement il m'arrive de temps à temps de relire un livre, pour diverses raisons (souvent liée à un article qui discute de l'œuvre,...) mais j'ai toujours une appréhension quand j'en relis un que j'avais aimé. J'ai la même sensation quand je relis une BD ou revoit un film par contre : la peur d'être déçu, de se rendre compte que la madeleine est soit "dépassée", soit on est pas/plus dans l'esprit de l'œuvre lors de cette deuxième lecture.
    Récemment, j'ai eu ça avec "Voyage au bout de la nuit" de Céline. Un livre qui m'avait marqué quand j'avais 18/19 ans, souvent je le citais comme une œuvre référence pour moi. Et cette deuxième lecture m'a mis une douche froide, j'ai eu du mal à le lire, je n'étais plus absorbé par les mots de Céline et il me tardait d'arriver au bout. Bref, c'était pénible. Au début ça me blessait un peu mais au final, on change, et il est aussi tout à fait possible que dans 10 ans je redécouvre à nouveau le roman.

    Puis, il y a des œuvres qu'il est difficile de lire quand on a 15/16 ans et qu'on va découvrir quand on aura un peu plus de bouteille.
    Ah oui les circonstances de lecture, plus encore que l'âge je pense, jouent un rôle primordial dans l'adhésion à un bouquin

    Pour les BD c'est différent : je relis généralement tous les précédents quand j'achète le prochain tome qui vient de sortir. Après, relire une série comme ça... ne m'est pas arrivé depuis longtemps.

    Citation Envoyé par jeanba Voir le message
    ça m'est arrivé jusqu'à l'age de 20 ans environ (j'ai du relire Dune une dizaine de fois), mais depuis, j'ai eu l'impression qu'il y avait tellement de choses à lire aue je n'ai jamais relu un bouquin.
    Voilà
    Tutos Youtube Dwarf Fortress, Dungeon Crawl Stone Soup, Cataclysm DDA et Aurora 4X : Gobbostream (synopsis et vidéos à télécharger ici). Chaîne Twitch. Chan CPC mumble Dwarf Fortress dans la section Divers

  21. #681
    Citation Envoyé par Gobbopathe Voir le message

    Pour les BD c'est différent : je relis généralement tous les précédents quand j'achète le prochain tome qui vient de sortir. Après, relire une série comme ça... ne m'est pas arrivé depuis longtemps.
    Effectivement, quand un nouveau tome sort, je relis en général les précédents (s'ils se suivent), mais il m'arrive aussi de relire certaines séries comme Rouge de Chine, Mardi Gras Des Cendres, La Quête de l'Oiseau du Temps (la première), pour prendre des exemples récents
    Le jeu vidéo est une chose trop grave pour le laisser aux canards

  22. #682
    Citation Envoyé par azruqh Voir le message
    Je ne suis pas sûr de l'avoir déjà fait. Je suis un lecteur laborieux, je lis trèèèès lentement, de façon très irrégulière. Parfois tous les soirs pendant quelques mois puis plus du tout pendant une durée variable. Lire, c'est un vrai travail pour moi et, quand j'ai fini un livre, je ressens toujours une sorte de soulagement, même quand j'ai adoré le bouquin et que j'aurais aimé que ça continue. En revanche, quand je vois certains bouquins de ma bibliothèque, j'ai envie de m'y replonger. Le Marathon d'Honolulu de Hunter S. Thompson, Limonov de Emmanuel Carrère, Jours barbares de William Finnegan, les Contes des mers du Sud de Jack London, un Dick, un Lovecraft... Il se pourrait bien que je finisse par relire un de ces bouquins. Peut-être tous. Il y a peut-être un côté régressif à cette envie nouvelle, un besoin d'être rassuré, de retrouver des univers familiers et aimés, dans une période difficile et passablement anxiogène...

    - - - Mise à jour - - -


    Nous nous approprions les œuvres que nous aimons. C'est la puissance des arts en général. Le lecteur réécrit le livre.
    Team Lecteur laborieux également, je ne relis jamais les bouquin mais pendant le confinement, après pas mal de déceptions je suis retourné sur une valeurs sûre, et c'était cool.

    En relecture, comme en lecture, le plus dur généralement est de se lancer.

  23. #683
    Perso avec le taf j'ai franchement pas le temps de relire et je le regrette souvent.

    Me suis fait une exception pendant le confinement (plus de pression professionnelle, même si lire reste un plaisir ), j'ai relu tous les bouquins du Vieux Royaume de Jaworski (Janua Vera, Gagner la Guerre et le Sentiment du Fer), j'ai kiffé comme jamais. J'ai relu aussi les deux premiers tomes de son cycle celtique, mais c'était avant d'enchaîner avec les suivants que j'ai jamais lus. C'était très bien d'ailleurs.

    Je pense que pendant les vacances je vais relire le Seigneur des Anneaux, mais dans sa nouvelle traduction, donc demi-relecture.

  24. #684
    Citation Envoyé par Gobbopathe Voir le message
    Pour le moment chez Callidor chez lu Lüd-en-Brume, que j'ai vraiment beaucoup aimé, inspiré du folklore anglo-saxon. Je vais essayer de résumer ça sur la base de mes seuls souvenirs, un peu embrumés justement. C'est un récit qui décrit une petite contrée où tout est bien ordonné et rien ne dépasse, chacun est heureux. Et à la lisière de ce territoire se trouve Faërie, le royaume de l'insensé, qui n'est nommé que du bout des lèvres. Auparavant il y avait des échanges entre les deux parties, mais c'est désormais hors de question. Sauf qu'on commence à observer une épidémie de comportements tout à fait inappropriés, concomitamment à l'arrivée de quelques personnages louches.

    J'avais choisi ça à la suite de ma lecture de Faërie de Feist, qui m'avais assez plu aussi, mais pas autant. Feist c'est du contemporain, presque un récit d'épouvante, d'une petite famille en forêt aux US qui se trouve à basculer du côté de l'univers effrayant des petites gens. (pas chez Callidor du coup, mais vu le thème je fais le rapprochement)

    Et les Dieux Verts, dont je parlais il y a quelques jours quand on était sur le thème "insectes". J'ai un poil moins réussi à m'immerger, mais je trouve le texte bon aussi. Sans doute une question de circonstances de lecture. En gros l'humanité se retrouve acculée dans une petite enclave, certains ont muté. Il ne reste que peu d'humains véritables, les Solaires. Ce sont les insectes et surtout les plantes devenues sentientes qui participent même directement à l'Assemblée, en gros les humains ne sont plus que des pantins. Et on assiste donc à la révolte désespéré d'un couple de Solaires qui semblent les seuls à comprendre que leur espèce se dirige lentement vers une extinction acceptée bouche bée. Le langage est là aussi très évocateur, les humains ayant pris des caractéristique insectoïdes au fil de leur évolution. Les couleurs sont aussi très vivement représentées.

    Il me reste les centaures sur ma table de nuit à lire de chez Callidor.

    En vieille fantasy qui tire un peu sur l'épouvante, j'avais aussi beaucoup aimé L'homme que les arbres aimaient, de Algernon Blackwood. C'est un recueil de nouvelles où l'ambiance joue un rôle primordial, avec une nature un peu oppressante. A lire un soir d'été à la lisière d'une forêt, ou bien au son des grillons au bord d'une roselière bruissant légèrement. (pas chez Callidor)

    Je me rends compte que ces recommandations sont plutôt thématiques, j'aime bien.
    Merchi, c'est noté

  25. #685
    Citation Envoyé par Gobbopathe Voir le message
    Je me retrouve aussi là-dedans, aussi bien pour la lenteur de lecture, que pour le soulagement à finir enfin un bouquin (j'ai fini hier l'Ultime Rivage de Ursula Le Guin, toujours aussi fantastique les Terremer comment elle capture l'essence du merveilleux avec des perles de sagesse en peu de mots). Soulagement qui me laisse toujours un arrière goût amer paradoxal (parce que ça semble étrange d'éprouver un plaisir à finir une activité qu'on est sensée aimer). D'ailleurs j'ai un petit côté maniaque qui accentue cette étrangeté : j'éprouve le même type de soulagement à chaque fin de chapitre (qui me rapproche de la fin). Et alors je vérifie le nombre de pages jusqu'à la prochaine fin de chapitre. Je retiens le numéro de page pour pouvoir décompter à la lecture du prochain chapitre. Donc j'adore les bouquins avec une table des matières qui me donne l'info de suite.
    Ca a l'air hyper chelou de l'admettre publiquement.
    Punaise, on est les mêmes !

    Je me demande si ce soulagement qu'on ressent et cette empressement à finir sont si paradoxaux que ça. Je me demande s'ils ne sont pas une sorte de satisfaction esthétique, l'expression du plaisir de voir une œuvre qu'on aime toute entière absorbée par nous, en plus du sentiment rassurant de savoir que, c'est maintenant sûr : ce livre chéri ne nous décevra pas puisqu'il a fini de nous parler. Peut-être un côté collectionneur aussi, le livre fini comme trophée de chasse. Mais c'est vulgaire, alors je préfère la première hypothèse. ^^

  26. #686
    Citation Envoyé par azruqh Voir le message
    Je ne suis pas sûr de l'avoir déjà fait. Je suis un lecteur laborieux, je lis trèèèès lentement, de façon très irrégulière.
    Pour ma part, je commence à lire un livre de façon très lente et très irrégulière jusqu'au moment où je "rentre dans le livre" et là, je le dévore
    Par exemple, pour Martin Eden, il m'a fallu 6 mois pour lire le premier quart du livre et je l'ai finis en 2-3 semaines
    Le jeu vidéo est une chose trop grave pour le laisser aux canards

  27. #687
    Belle justification. Pour ma part je cultive mon autoflagellation "je ne peux rien apprécier sans me projeter sur le reste à lire, je ne suis qu'une brute".
    Tutos Youtube Dwarf Fortress, Dungeon Crawl Stone Soup, Cataclysm DDA et Aurora 4X : Gobbostream (synopsis et vidéos à télécharger ici). Chaîne Twitch. Chan CPC mumble Dwarf Fortress dans la section Divers

  28. #688
    Citation Envoyé par azruqh Voir le message
    Punaise, on est les mêmes !

    Je me demande si ce soulagement qu'on ressent et cette empressement à finir sont si paradoxaux que ça. Je me demande s'ils ne sont pas une sorte de satisfaction esthétique, l'expression du plaisir de voir une œuvre qu'on aime toute entière absorbée par nous, en plus du sentiment rassurant de savoir que, c'est maintenant sûr : ce livre chéri ne nous décevra pas puisqu'il a fini de nous parler. Peut-être un côté collectionneur aussi, le livre fini comme trophée de chasse. Mais c'est vulgaire, alors je préfère la première hypothèse. ^^
    Ou alors c'est pour gagner des XPs dans ton skill" littérature" ?
    Le jeu vidéo est une chose trop grave pour le laisser aux canards

  29. #689
    Citation Envoyé par jeanba Voir le message
    Ou alors c'est pour gagner des XPs dans ton skill" littérature" ?
    Non, pour ça c'est mort, je pense que j'en chierai toujours autant. : /

  30. #690
    Citation Envoyé par azruqh Voir le message
    Non, pour ça c'est mort, je pense que j'en chierai toujours autant. : /
    ça c'est parce que t'as pas de chance au dé quand tu testes ton skill "litterature", ça arrive !
    Le jeu vidéo est une chose trop grave pour le laisser aux canards

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •