Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 35

Discussion: Cybersécurité

  1. #1
    Bonsoir tout le monde
    Alors, je me présente: je suis Rayan et j'ai 15 ans et je voudrai taffer plus tard dans le cybersécurité. J'aurai juste 3 petites questions à vous poser à propos de ce métier.
    1° Quelle branche des mathématiques est très utile dans ce domaine.
    2° Est-ce que faire ses études en France et ensuite travailler aux Etat-Unis ou Canada serai possible ? (Dans le sens où est-ce que je serai embauché rapidement, facilement....)
    3° Que commencer et par où commencer à apprendre le hacking éthique. (Apprendre à programmer, apprendre la structure des réseaux, savoir comment sécuriser un site, dites moi tout! )

    Merci, et surtout, bonne année 2020, et meilleurs vœux !

  2. #2
    Citation Envoyé par YoggSaron Voir le message
    1° Quelle branche des mathématiques est très utile dans ce domaine.
    Clairement, l'algèbre. Toute la partie cryptologie fait un usage intensif de l'algèbre et de l'arithmétique. Si tu veux comprendre les cryptosystèmes, c'est essentiel. (Mais on parle de mathématiques qui s'apprennent dans un cursus de licence de maths, principalement)

    2° Est-ce que faire ses études en France et ensuite travailler aux Etat-Unis ou Canada serai possible ? (Dans le sens où est-ce que je serai embauché rapidement, facilement....)
    Sur les aspects un peu "sécurité", il est possible que la législation et/ou les pratiques des entreprises dans certains pays soient un peu paranos: genre, qu'il soit difficile d'y bosser si le diplôme ne vient pas du bon pays, voire, si on n'a pas la bonne nationalité. Sans aller aux États-Unis, il y a à la fac de Bordeaux un master Mathématiques/Informatique "Cryptologie et sécurité informatique", je n'y ai jamais bossé mais si j'en crois les collègues, il arrive que les étudiants étrangers aient des difficultés à trouver des stages - parce que pas mal d'entreprises et d'organismes pourvoyeurs de stages dans le domaine ont des procédures de sécurité avant d'accueillir un stagiaire, et que ces procédures prennent beaucoup plus longtemps si le passeport n'est pas du bon pays.

    Désolé, je n'en sais pas plus, donc pas de réponse bien précise

    3° Que commencer et par où commencer à apprendre le hacking éthique. (Apprendre à programmer, apprendre la structure des réseaux, savoir comment sécuriser un site, dites moi tout! )
    Parce que c'est le plus utile: apprendre à programmer. Et si tu veux tremper dans les questions de sécurité, penche-toi sur un langage bas niveau comme C plutôt que les trucs à la mode...

  3. #3
    Citation Envoyé par Shosuro Phil Voir le message
    Parce que c'est le plus utile: apprendre à programmer. Et si tu veux tremper dans les questions de sécurité, penche-toi sur un langage bas niveau comme C plutôt que les trucs à la mode...
    Je connais pas grand chose sur la formation pour bosser la dedans, mais je reagis juste a ca: connaitre les langages "bas niveau" peuvent aider a s'introduire dans un reseau en effet, mais il y a aussi toute une couche de hacking possible au niveau du site web, les techniques les plus connues etant les injections SQL et requetes cross scripts, qui demandent respectivement de connaitre le SQL et le javascript.
    Une bonne ressource, meme si rapidement assez pointue, pour decouvrir des techniques de hack: https://www.owasp.org/index.php/Main_Page
    Ils ont meme leur propre outil qui va parcourir un site web donne et tenter automatiquement d'exploiter la plupart des fails courantes, pour dresser un rapport (OWASP ZAP). Attention a pas l'utiliser n'importe ou par contre, ca peut faire sonner quelques alertes (rien de dangereux hein, au pire, ca peut faire un pic de charge sur le serveur vu le nombre de requetes simultanees envoye au meme site, mais il est possible que ton adresse IP soit bannie pour empecher ca)
    Les calipers, c'est pas garanti

  4. #4
    Coin YoggSaron

    Que sais-tu déjà de la cybersérucité, et qu'est-ce qui te bancherais dans ce domaine ?

    Inutile de te présenter en détails les divers métiers et les prérequis pour chacun d'entre eux, ils sont très variés et de toute façon tu es encore trop jeune, mais c'est déjà admirable de s'intéresser à un tel sujet.
    Comme ce la a déjà été dit, faire des maths sera sûrement bénéfique, au pire ça te donnera une culture et un raisonnement scientifique précieux.
    Et de toute façon, si tu veux aller loin dans ces études (informatique), tu mangeras des maths. Sans les maths, les universités ou écoles d'ingénieur t'ouvriront difficilement leurs portes.
    La France a la chance d'offrir une excellente éducation dans plein de domaines, dont celui qui t'intéresse, alors autant en profiter. Tu pourras vite faire une année ou plus tard travailler à l'étranger, pas de soucis. Des pays comme le Canada sont plutôt fermés à l’immigration, sauf lorsque les gens ont une valeur forte à apporter, et c'est pour ça qu'il est plutôt facile pour un bon dev français de partir travailler là-bas (et je dis français car y'a des conditions et quotas en fonction de ta nationalité, et les français ont de la chance sur ce point).
    Pense aussi à Erasmus si tu veux étudier dans l'union européenne. C'est de la balle.


    Si tu n'a jamais programmé, c'est le moment de t'y mettre tranquilou, en faisant des trucs qui te plaisent. Quant à savoir s'il faut commencer avec un langage bas niveau (C, assembleur, etc) ou plus abstrait (Python, JS...), je dirais qu'il n'y a pas de mauvais choix. Vois celui qui te motive le plus, ce sera déjà pas mal.
    Avoir des bases en programmation te sera utile car si tu veux comprendre comment attaquer ou sécuriser un engin, c'est bien de l'avoir conduit ou démonté. Ce n'est pas obligatoire, mais ça aide, et ça deviendra vite une évidence si tu es quelqu'un de curieux.

    Il y a l'école qui dit qu'il faut commencer par le "bas niveau" (en gros proche du langage du proceseur), ça te permet de voir comment fonctionne un système. C'est tout à fait compréhensible. Une autre école préfère les langages qui apportent une couche d'abstraction (pour te rapprocher du langage et du raisonnement humain), et permettent de faire plus de chose plus facilement, même s'il devient plus compliqué de faire (et comprendre) exactement ce que tu veux. Je dirais que les deux sont importants.
    Je viens de la première école, et savoir comment un matériel, la RAM, les protocoles de communication, l'OS etc fonctionnent, ça m'aide énormément à penser mes programmes et ce qui les entoure (sécurité, mais aussi performance et fiabilité). Je me plains souvent des plus jeunes collègues qui, eux, ont été biberonnés aux langages haut niveau et ne savent même pas ce qu'est un cache niveau CPU, ou comment fonctionne la mémoire dans une JVM (dédicace au jeune qui affirmait voir une fuite mémoire car la mémoire heap d'une JVM était en dents de scie). Ils loupent des choses, mais je dois avouer qu'ils compensent avec d'autres. L'idéal reste de voir les deux, au pire l'un après l'autre.

    En tout sincérité, c'est comme apprendre à lire : tous les ans les profs disent qu'une technique est meilleure que l'autre sous peine de rendre les enfants analphabètes : en pratique, les deux fonctionnent, y'a juste des enfants qui réussissent mieux avec une technique particulière.


    Une fois que tu sauras un peu programmer, tu sauras ce qui t'intéresse dans la cybersécurité. C'est super large, car tu peux travailler sur des systèmes de chiffrement, les attaques ou protection réseau, les pratiques de développement, la veille technologique, etc. Cybersécurité, c'est un terme fourre-tout, que ce soit pour les travailleurs ou les entreprises.

    Chez mon employeur par exemple (une grande banque française), ça se résume à verrouiller toute la partie réseau avec des règles très strictes et contraignantes, et... voilà. Les mecs ne pannent rien à la cryptographie ou à la gestion des certificats de sécurité, etc. Mais la partie réseau est très intéressante, ça parle de gateway, de firewall, de machins et de bidules si compliqués que les équipes de développement ont du mal à insérer leurs produits dedans, donc le travail des experts sécu c'est aussi de faire de la pédagogie, pour que tout le monde puisse travailler et au final faire du €€€.
    Dans d'autres boites, l'expert en sécu aura un tout autre métier. C'est un univers super riche, et dans l'air du temps. D'où ma première question : que sais-tu et qu'est-ce qui te branche grosso-modo aujourd'hui ?
    Dernière modification par gros_bidule ; 03/01/2020 à 18h25.

  5. #5
    Citation Envoyé par gros_bidule Voir le message
    Coin YoggSaron

    Que sais-tu déjà de la cybersérucité, et qu'est-ce qui te bancherais dans ce domaine ?

    Inutile de te présenter en détails les divers métiers et les prérequis pour chacun d'entre eux, ils sont très variés et de toute façon tu es encore trop jeune, mais c'est déjà admirable de s'intéresser à un tel sujet.
    Comme ce la a déjà été dit, faire des maths sera sûrement bénéfique, au pire ça te donnera une culture et un raisonnement scientifique précieux.
    Et de toute façon, si tu veux aller loin dans ces études (informatique), tu mangeras des maths. Sans les maths, les universités ou écoles d'ingénieur t'ouvriront difficilement leurs portes.
    La France a la chance d'offrir une excellente éducation dans plein de domaines, dont celui qui t'intéresse, alors autant en profiter. Tu pourras vite faire une année ou plus tard travailler à l'étranger, pas de soucis. Des pays comme le Canada sont plutôt fermés à l’immigration, sauf lorsque les gens ont une valeur forte à apporter, et c'est pour ça qu'il est plutôt facile pour un bon dev français de partir travailler là-bas (et je dis français car y'a des conditions et quotas en fonction de ta nationalité, et les français ont de la chance sur ce point).
    Pense aussi à Erasmus si tu veux étudier dans l'union européenne. C'est de la balle.


    Si tu n'a jamais programmé, c'est le moment de t'y mettre tranquilou, en faisant des trucs qui te plaisent. Quant à savoir s'il faut commencer avec un langage bas niveau (C, assembleur, etc) ou plus abstrait (Python, JS...), je dirais qu'il n'y a pas de mauvais choix. Vois celui qui te motive le plus, ce sera déjà pas mal.
    Avoir des bases en programmation te sera utile car si tu veux comprendre comment attaquer ou sécuriser un engin, c'est bien de l'avoir conduit ou démonté. Ce n'est pas obligatoire, mais ça aide, et ça deviendra vite une évidence si tu es quelqu'un de curieux.

    Il y a l'école qui dit qu'il faut commencer par le "bas niveau" (en gros proche du langage du proceseur), ça te permet de voir comment fonctionne un système. C'est tout à fait compréhensible. Une autre école préfère les langages qui apportent une couche d'abstraction (pour te rapprocher du langage et du raisonnement humain), et permettent de faire plus de chose plus facilement, même s'il devient plus compliqué de faire (et comprendre) exactement ce que tu veux. Je dirais que les deux sont importants.
    Je viens de la première école, et savoir comment un matériel, la RAM, les protocoles de communication, l'OS etc fonctionnent, ça m'aide énormément à penser mes programmes et ce qui les entoure (sécurité, mais aussi performance et fiabilité). Je me plains souvent des plus jeunes collègues qui, eux, ont été biberonnés aux langages haut niveau et ne savent même pas ce qu'est un cache niveau CPU, ou comment fonctionne la mémoire dans une JVM (dédicace au jeune qui affirmait voir une fuite mémoire car la mémoire heap d'une JVM était en dents de scie). Ils loupent des choses, mais je dois avouer qu'ils compensent avec d'autres. L'idéal reste de voir les deux, au pire l'un après l'autre.

    En tout sincérité, c'est comme apprendre à lire : tous les ans les profs disent qu'une technique est meilleure que l'autre sous peine de rendre les enfants analphabètes : en pratique, les deux fonctionnent, y'a juste des enfants qui réussissent mieux avec une technique particulière.


    Une fois que tu sauras un peu programmer, tu sauras ce qui t'intéresse dans la cybersécurité. C'est super large, car tu peux travailler sur des systèmes de chiffrement, les attaques ou protection réseau, les pratiques de développement, la veille technologique, etc. Cybersécurité, c'est un terme fourre-tout, que ce soit pour les travailleurs ou les entreprises.

    Chez mon employeur par exemple (une grande banque française), ça se résume à verrouiller toute la partie réseau avec des règles très strictes et contraignantes, et... voilà. Les mecs ne pannent rien à la cryptographie ou à la gestion des certificats de sécurité, etc. Mais la partie réseau est très intéressante, ça parle de gateway, de firewall, de machins et de bidules si compliqués que les équipes de développement ont du mal à insérer leurs produits dedans, donc le travail des experts sécu c'est aussi de faire de la pédagogie, pour que tout le monde puisse travailler et au final faire du €€€.
    Dans d'autres boites, l'expert en sécu aura un tout autre métier. C'est un univers super riche, et dans l'air du temps. D'où ma première question : que sais-tu et qu'est-ce qui te branche grosso-modo aujourd'hui ?
    Bah tout d'abord, merci, franchement je te remercie pour ta réponse, et le fait d'y avoir mit tout ton cœur me rend heureux !

    Pour répondre à ta question, je te dirai que j'aime franchement les mathématiques ! J'ai ma petite préférence pour la logique. J'essaie d'apprendre tout seul (y a pas ça à l'école...). Sinon, en informatique, j'adorerai apprendre le tracking. Genre retracer les pirates, les arnaqueurs sur internet...Sinon aussi faire de la sensibilisation en même tant m’intéresse aussi ^^. Securiser des sites et des réseaux serai top aussi...Mais bon, ce domaine et tellement grand que sa donne envie de tout faire...

    En parlant de programmation, j'apprend Python. En plus, c'est au programme au lycée. On l'utilise en physique et en maths .

    Pour l'année prochaine, je vais être confronté à un choix de spécialités pour le bac. J'ai décidé de prendre maths, physique et sciences de la vie et de la Terre. Ça passe pour être pris dans une bonne université d'informatique ?

    Merci encore pour ta réponse, sa ma éclaircit mes idées !


    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par Shosuro Phil Voir le message
    Clairement, l'algèbre. Toute la partie cryptologie fait un usage intensif de l'algèbre et de l'arithmétique. Si tu veux comprendre les cryptosystèmes, c'est essentiel. (Mais on parle de mathématiques qui s'apprennent dans un cursus de licence de maths, principalement)
    La logique peu rentrer dedans où c'est inutile ??

    Citation Envoyé par Shosuro Phil Voir le message
    Sur les aspects un peu "sécurité", il est possible que la législation et/ou les pratiques des entreprises dans certains pays soient un peu paranos: genre, qu'il soit difficile d'y bosser si le diplôme ne vient pas du bon pays, voire, si on n'a pas la bonne nationalité. Sans aller aux États-Unis, il y a à la fac de Bordeaux un master Mathématiques/Informatique "Cryptologie et sécurité informatique", je n'y ai jamais bossé mais si j'en crois les collègues, il arrive que les étudiants étrangers aient des difficultés à trouver des stages - parce que pas mal d'entreprises et d'organismes pourvoyeurs de stages dans le domaine ont des procédures de sécurité avant d'accueillir un stagiaire, et que ces procédures prennent beaucoup plus longtemps si le passeport n'est pas du bon pays.
    Désolé, je n'en sais pas plus, donc pas de réponse bien précise
    Je vois...On m'a dit que le Canada était plus soft au sujet de législation, passeport et tout et tout. Si c'est pour recruter des personnes qualifiées, surtout si elles sont françaises, c'était plutôt facile et rapide...Mais bon à voir. En vrai partir à l'étranger me permettra juste de profiter d'un meilleur salaire et d'un autre cadre de vie...C'est pas vital quoi.

    Citation Envoyé par Shosuro Phil Voir le message
    Parce que c'est le plus utile: apprendre à programmer. Et si tu veux tremper dans les questions de sécurité, penche-toi sur un langage bas niveau comme C plutôt que les trucs à la mode...
    Ok, c'est noté

    Merci pour tes réponses claires et précises

  6. #6
    Le sujet est un peu vaste, cybersécurité ça comprend beaucoup de choses.

    Pour prendre quelques exemples récents:

    - Le hardware, la cybersécurité physique et "locale", certains processeurs présentaient des failles (https://www.macg.co/materiel/2018/01...esseurs-100954). De même avec l'IOT (Alexa, etc.) il devient possible de faire du hacking local et physique et la plupart des processeurs n'ont pas de protections physiques efficace pour le moment, donc même avec du chiffrement tu peux tout déchiffrer avec un accès local. Comme le dit Microsoft, si le hackeur a un accès physique, considérez les données comme compromises.

    Ça ça demande des connaissances "computer science", donc physique, électronique, maths, toutes les bases que tu verras au lycée de toute façon.

    - Le software, y'a beaucoup de software avec des failles, là c'est la connaissance stricte qui intervient, y'a pas forcément de math ou quoique ce soit, une faille est une faille et peut survenir de multiples manières, bug, etc. Le software ça comprend aussi le réseau en partie. Le réseau c'est des cables physiques et des protocoles. Les protocoles c'est du software. Par exemple la plupart des protocoles réseaux sont non sécurisés, par nature le réseau fait confiance à son entourage physique. Les mentalités changent petit à petit, mais si le hacking réseau était aussi facile jusque là c'est simplement que les gens qui ont designé les protocoles réseaux à l'origine n'en avaient rien à foutre de la sécurité, et ils avaient raison. Si y'avait pas de connards y'aurait pas besoin de sécurité, et la sécurité c'est toujours des performances en moins.

    - Le "hacking" c'est vague, le social engineering c'est du hacking. L'organisation d'une entité quelle qu'elle soit, notamment dans l'IT, offre de nombreuses opportunité de hacking, si t'as le meilleur système qui soit mais que je demande le password à Géraldine de la compta, le système est compromis. D'où les nouveaux trucs du genre Double Factor Authentication.

    Donc au final cybersécurité c'est extrêmement vague et sans vouloir faire le rabat joie ça me parait un peu tôt pour s'y intéresser aussi spécifiquement. Franchement le mieux c'est que tu gardes l'esprit ouvert sur tout ce qui t'intéresse, et naturellement tu arriveras vers ce qui te convient le mieux.

    Parce même en essayant de réduire la cybersécurité aux "réseaux" ça reste extrêmement vague, un réseau c'est plusieurs machines reliés avec des cables ou des ondes. Certaines machines sont ARM, d'autres sont X86, certaines sont sous Windows, d'autres Linux, certaines communiquent avec la 3G, d'autre la 4G, d'autres le WIFI, d'autre un cable ethernet, etc. etc. etc. infrarouge, RFID, tout ce que tu veux.

    Donc c'est bien plus profond que juste "sécuriser un site" si tu sécurises ton site mais que la machine sur laquelle il se trouve est compromise (ton cloud provider s'est fait fumé, etc.), si le framework (wordpress, etc.) que tu utilises est compromis, si le language (SQL, etc.) que tu utilises est compromis, si ton password est compromis, etc. etc.

    J'insiste un peu car récemment je suis tombé sur la chaine youtube "micode" qui est une catastrophe absolue et pourtant hyper populaire. Évite la case "Script Kiddies" à tout prix, renseigne toi sur chaque sujet et avance pas à pas en gardant l'esprit ouvert. T'es jeune t'as le temps!

    Déjà apprends à parler Anglais, c'est, sans rire, une étape obligatoire.

    -----------

    De manière générale t'as les gens qui fabriquent des "features", genre un casque de réalité virtuelle, un site internet, etc. Et ensuite y'a toujours un cyber-connard qui va tenter de hacker la feature. Il va essayer d'extraire des infos persos du casque, détourner son utilisation, etc. Ça peut aussi être un cyber-gentil qui veut comprendre le casque et détourner son utilisation de manière intéressante.

    Dans ce cas il va regarder:

    1) quel hardware le casque utilise (processeur, etc.),

    2) quelle connexion (bluetooth?) il utilise

    3) quel operating system tourne sur le casque?

    4) quels softwares tournent sur le casque?

    5) est ce que le casque est connecté (IOT) et communique avec un serveur?

    6) est ce que l'organisme qui vend les casques est sécurisé (tu peux hacker leur site, trouver les données des gens qui ont acheté un casque, et ensuite te connecter à distance au casque, écouter les micros etc.)

    Avec 1) tu peux hacker le casque pour ton utilisation personnelle par exemple, comme le hacking de console et de téléphone, très populaire.

    Avec 2) tu pourras tenter d'accéder à des données tierces des gens qui utilisent un casque à portée de ton bluetooth

    Etc. etc.

    Et y'a tout plein d'exemples de la vraie vie où ce genre de failles ont été exploitées.
    Dernière modification par Kamikaze ; 04/01/2020 à 07h03.

  7. #7
    Et si j'insiste sur cette notion de Feature vs. Détournement c'est que ça demande à peu près les mêmes connaissances mais que fondamentalement la Feature (la nouveauté technologique, la création) est plus intéressante et utile que la cybersécurité en soit.

    Tesla fabrique des voitures autonomes et des fusées. C'est plutôt cool. Un abruti veut hacker tout ça parce qu'il est mal intentionné, va falloir mettre un cadenas sur la fusée, pas super amusant. Tu préfères faire des Fusées ou faire des cadenas pour fusées?

  8. #8
    Citation Envoyé par YoggSaron Voir le message
    Pour l'année prochaine, je vais être confronté à un choix de spécialités pour le bac. J'ai décidé de prendre maths, physique et sciences de la vie et de la Terre. Ça passe pour être pris dans une bonne université d'informatique ?
    Alors cet aspect-là, je peux essayer de répondre, étant concerné par les recommandations qu'on donne dans mon université.

    Avec l'arrivée au lycée de la spécialité "Numérique et sciences informatiques" (NSI), il y a de plus en plus de pression au niveau des départements d'informatique des universités pour mettre cette spécialité dans les recommandations pour suivre des études d'informatique.

    Pour te donner une idée, voici ce que le responsable de la licence info souhaitait mettre comme recommandations:

    Première: NSI et Mathématiques

    Terminale: (NSI et Mathématiques complémentaires) ou Mathématiques.

    Ceci dit, c'était les souhaits émanant du département d'informatique; je ne suis pas sûr que l'université ne "ramollisse" pas nos demandes. Mais ça te donne l'idée. La combinaison idéale de spécialités de première-terminale pour faire des études d'informatique à la fac, c'est très clairement NSI et mathématiques (avec ce que tu veux en 3e spécialité de première).

    Ce qui sera réellement requis, d'ici quelques années, est encore difficile à déterminer. Il me semble peu probable que NSI devienne rapidement une condition indispensable pour entrer en licence, mais c'est clair que ça sera utile.

    La grosse question non résolue à l'heure actuelle (en tout cas on n'a pas vu la réponse), c'est la position des classes préparatoires scientifiques: est-ce qu'elles vont se focaliser sur la combinaison maths-physique, ou est-ce qu'elles vont faire de la place aussi à la combinaison maths-NSI. Si tu veux te ménager la possibilité d'aller en prépa, la question peut être importante.

    L'autre question importante, c'est la quantité de lycées qui proposent NSI, et la disponibilité de profs capables d'enseigner cette matière qui débarque depuis cette année. Il faut savoir qu'actuellement, l'éducation nationale n'a pas de professeurs titulaires recrutés pour enseigner l'informatique! Le premier concours de recrutement national (CAPES) est créé cette année, avec 50 places pour le niveau national: autant dire pas grand chose par rapport aux milliers de lycées. Résultat les universités ont proposé une formation un peu "en urgence" aux professeurs de lycée qui se préparaient à enseigner NSI, mais il faut reconnaître que c'est un peu de la dernière minute.

    Dans l'académie de Bordeaux, l'effort a été important, l'objectif était d'ouvrir la spécialité NSI dans 90% des lycées de l'académie. Je ne sais pas combien l'ont fait effectivement, mais une centaine de profs ont suivi cette formation l'été dernier, et d'autres sont prévus cette année.

    Bref, si tu es certain de vouloir te diriger vers des études d'informatique en général, que tu n'es pas allergique aux maths, et que tu dois choisir tes spécialités de première, je te recommande maths et NSI. Et si tu es allergique aux maths aussi en fait, mais ça peut être plus compliqué (les maths de lycée seront très utiles, voire indispensables, dans n'importe quel domaine scientifique ou technologique)

    Et pour la question sur la logique: c'est aussi une composante des maths qui est en règle générale très utile en informatique, donc si ça t'intéresse, fonce!

  9. #9
    Citation Envoyé par Shosuro Phil Voir le message
    Alors cet aspect-là, je peux essayer de répondre, étant concerné par les recommandations qu'on donne dans mon université.

    Avec l'arrivée au lycée de la spécialité "Numérique et sciences informatiques" (NSI), il y a de plus en plus de pression au niveau des départements d'informatique des universités pour mettre cette spécialité dans les recommandations pour suivre des études d'informatique.

    Pour te donner une idée, voici ce que le responsable de la licence info souhaitait mettre comme recommandations:

    Première: NSI et Mathématiques

    Terminale: (NSI et Mathématiques complémentaires) ou Mathématiques.

    Ceci dit, c'était les souhaits émanant du département d'informatique; je ne suis pas sûr que l'université ne "ramollisse" pas nos demandes. Mais ça te donne l'idée. La combinaison idéale de spécialités de première-terminale pour faire des études d'informatique à la fac, c'est très clairement NSI et mathématiques (avec ce que tu veux en 3e spécialité de première).

    Ce qui sera réellement requis, d'ici quelques années, est encore difficile à déterminer. Il me semble peu probable que NSI devienne rapidement une condition indispensable pour entrer en licence, mais c'est clair que ça sera utile.

    La grosse question non résolue à l'heure actuelle (en tout cas on n'a pas vu la réponse), c'est la position des classes préparatoires scientifiques: est-ce qu'elles vont se focaliser sur la combinaison maths-physique, ou est-ce qu'elles vont faire de la place aussi à la combinaison maths-NSI. Si tu veux te ménager la possibilité d'aller en prépa, la question peut être importante.

    L'autre question importante, c'est la quantité de lycées qui proposent NSI, et la disponibilité de profs capables d'enseigner cette matière qui débarque depuis cette année. Il faut savoir qu'actuellement, l'éducation nationale n'a pas de professeurs titulaires recrutés pour enseigner l'informatique! Le premier concours de recrutement national (CAPES) est créé cette année, avec 50 places pour le niveau national: autant dire pas grand chose par rapport aux milliers de lycées. Résultat les universités ont proposé une formation un peu "en urgence" aux professeurs de lycée qui se préparaient à enseigner NSI, mais il faut reconnaître que c'est un peu de la dernière minute.

    Dans l'académie de Bordeaux, l'effort a été important, l'objectif était d'ouvrir la spécialité NSI dans 90% des lycées de l'académie. Je ne sais pas combien l'ont fait effectivement, mais une centaine de profs ont suivi cette formation l'été dernier, et d'autres sont prévus cette année.

    Bref, si tu es certain de vouloir te diriger vers des études d'informatique en général, que tu n'es pas allergique aux maths, et que tu dois choisir tes spécialités de première, je te recommande maths et NSI. Et si tu es allergique aux maths aussi en fait, mais ça peut être plus compliqué (les maths de lycée seront très utiles, voire indispensables, dans n'importe quel domaine scientifique ou technologique)

    Et pour la question sur la logique: c'est aussi une composante des maths qui est en règle générale très utile en informatique, donc si ça t'intéresse, fonce!
    Comme tu le souligne, le dispositif d'enseignants en NSI est trop faible. Tellement faible que la spé NSI n'est enseignée pas dans mon lycée...Donc je ne sais pas si prendre les matières de la série S en première me permettra de faire des études en informatique...De toute façon on m'a souvent dit que si j'assure en maths, trouver des écoles d'informatique serai très facile.

    Sinon, quelle est la différence entre les mathématiques complémentaires et les mathématiques expertes ? Et aussi, quelle grandes écoles choisir?

    Merci pour ton implication et ta volonté, tu m'aide beaucoup, vraiment .

  10. #10
    Citation Envoyé par Shosuro Phil Voir le message
    La grosse question non résolue à l'heure actuelle (en tout cas on n'a pas vu la réponse), c'est la position des classes préparatoires scientifiques: est-ce qu'elles vont se focaliser sur la combinaison maths-physique, ou est-ce qu'elles vont faire de la place aussi à la combinaison maths-NSI. Si tu veux te ménager la possibilité d'aller en prépa, la question peut être importante.
    Les programmes des classes prépa sont bourrées de math et de physique, l'informatique est anecdotique et principalement théorique (i.e. c'est des math). Il y a des chances que math-physique soit privilégié mais pas sûr que math-NSI soit exclu (a priori c'est un profil de fort en math, et vu que la physique en prépa c'est quasiment des maths, why not?), notamment pour la filière MPSI/MP (avec option info).

    TLDR: Si t'as 18 de moyenne en math on s'en fout des autres options
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  11. #11
    Citation Envoyé par YoggSaron Voir le message
    Et aussi, quelle grandes écoles choisir?
    Si tu vas en prépa c'est le concours qui choisiras pour toi

    Ce n'est pas compliqué, les écoles sont regroupées sur des concours communs, donc si t'en passes 3 ou 4 tu présentes quasiment toutes les écoles. Après les écrits, selon ton admissibilité, tu recevras plein de plaquettes de présentation des écoles. Et après les oraux il y a un système de vœux qui détermine ton école en fonction de ton classement (ton classement aux concours et le classement des écoles que tu as entré en fonction de tes préférences).

    Ne te fie pas aux noms des écoles, souvent historiques. Tu peux faire les ponts-et-chaussées et finir dans la banque. Il y a des filières info quasiment partout de nos jours, une école d'ingé digne de ce nom ne peut pas faire l'impasse dessus. Tu éplucheras les plaquettes et classements le moment venu pour voir quelles écoles te conviendraient le mieux.
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  12. #12
    Ouais c'est hyper prématuré, mais toutes les grandes écoles d'ingénieurs ont un pôle informatique qui te permettra de faire ce que tu veux. La réponse en l'état c'est Polytechnique ou le MIT

  13. #13
    Citation Envoyé par Praetor Voir le message
    Les programmes des classes prépa sont bourrées de math et de physique, l'informatique est anecdotique et principalement théorique (i.e. c'est des math). Il y a des chances que math-physique soit privilégié mais pas sûr que math-NSI soit exclu (a priori c'est un profil de fort en math, et vu que la physique en prépa c'est quasiment des maths, why not?), notamment pour la filière MPSI/MP (avec option info).

    TLDR: Si t'as 18 de moyenne en math on s'en fout des autres options
    La question des prépas, c'est entre autres de savoir si il va se monter (suffisamment rapidement), en parallèle des filières types MP, des filières MI, où l'info aurait grosso modo la place qu'a actuellement la physique en MP. D'après ce que j'ai cru comprendre, pas mal d'écoles seraient prêtes à recruter sur une telle filière au moins une partie de leurs élèves.

    Une question non triviale c'est d'avoir les enseignants pour la partie info: à mon avis (j'ai fait passer des oraux d'info ces dernières années), le niveau des enseignants actuels des prépas en info n'est pas suffisant pour baser une filière dessus. L'agrégation d'info est encore dans un futur assez incertain (et actuellement, pour avoir un poste de maths en prépa il faut en gros l'agrég et un doctorat; si on veut reproduire le schéma pour les futurs profs d'info, il faudra une dizaine d'années pour que le vivier se forme).

    Bref, si une filière MI se met en place dans les prépas, elle risque de rester à faibles effectifs pendant quelques années - mais ça pourrait suffire pour créer le mouvement.

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par YoggSaron Voir le message
    Comme tu le souligne, le dispositif d'enseignants en NSI est trop faible. Tellement faible que la spé NSI n'est enseignée pas dans mon lycée...Donc je ne sais pas si prendre les matières de la série S en première me permettra de faire des études en informatique...De toute façon on m'a souvent dit que si j'assure en maths, trouver des écoles d'informatique serai très facile.
    Cette faiblesse du nombre d'enseignants en NSI, tout le monde en est conscient: à court terme, les filières info du supérieur ne vont pas se fermer totalement aux lycéens qui n'ont pas suivi NSI, ce serait trop abrupt. Donc oui, à court terme ce sont les maths qui sont importantes.

    Sinon, quelle est la différence entre les mathématiques complémentaires et les mathématiques expertes ?
    Ouh là, il faut demander à un prof de lycée

    (Dans ma tête, "complémentaires" c'était pour ceux qui ne veulent pas suivre le "vrai" programme de maths en Terminale, mais qui ne peuvent pas se permettre de laisser complètement tomber les maths - genre, pour aller en fac d'éco. Et "expertes", c'était au contraire une version renforcée du programme de Terminale, un peu comme dans la "spé maths" de S actuelle. Mais il est possible que je raconte de la merde à ce sujet)

  14. #14
    Les mecs les plus brutasses que je connais en informatique ne sortent pas d'écoles d'ingénieur. Mais c'est pas forcément représentatif

    Au pire si t'es vraiment un passioné d'informatique autant aller directement passer le concours de l'école 42 plutot que se faire chier 2 ans en prépa
    La Meute ™

  15. #15
    Etape 1 : Apprendre l'anglais
    Etape 2 : Se faire la main avec des Capture The Flag
    Etape 3 : ????
    Etape 4 : Profit

    Blague à part, il y a des formations en cybersécurité (j'en connais au moins une à Rennes) mais elles arrivent assez tard. Si ton truc c'est plus la crypto que la partie implémentation et sécurisation de ladite crypto au sein de systèmes informatiques, j'imagine que regarder les offres de la DGA MI et de l'ANSSI pourraient te donner une idée du parcours à adopter.

    Pour 42, sans jamais vraiment avoir regardé de près son cursus, est-ce que ce n'est pas plutôt une école ou on apprend à utiliser plutôt qu'à comprendre? La "cybersécurité" implique à mon avis majoritairement de comprendre comments les sytèmes fonctionnent (que ce soit logiciels ou matériels, ça dépend quelle couche on vise) afin de pouvoir en découvrir les failles. Du coup un peu de théorie (systèmes, réseaux, architecture des processeurs) ne peut pas faire de mal. Est-ce que 42 fournit ce genre de cursus?
    Citation Envoyé par François
    L'ordinateur cantique, c'est l'avenir.

  16. #16
    Citation Envoyé par Praetor Voir le message
    Si tu vas en prépa c'est le concours qui choisiras pour toi

    Ce n'est pas compliqué, les écoles sont regroupées sur des concours communs, donc si t'en passes 3 ou 4 tu présentes quasiment toutes les écoles. Après les écrits, selon ton admissibilité, tu recevras plein de plaquettes de présentation des écoles. Et après les oraux il y a un système de vœux qui détermine ton école en fonction de ton classement (ton classement aux concours et le classement des écoles que tu as entré en fonction de tes préférences).

    Ne te fie pas aux noms des écoles, souvent historiques. Tu peux faire les ponts-et-chaussées et finir dans la banque. Il y a des filières info quasiment partout de nos jours, une école d'ingé digne de ce nom ne peut pas faire l'impasse dessus. Tu éplucheras les plaquettes et classements le moment venu pour voir quelles écoles te conviendraient le mieux.
    Ok, ok merci, c'est noté Sinon c'est possible de skip la prépa ou c'est obligatoire ??

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par Thamior Voir le message
    Etape 1 : Apprendre l'anglais
    Pas faux cependant

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par Shosuro Phil Voir le message
    Cette faiblesse du nombre d'enseignants en NSI, tout le monde en est conscient: à court terme, les filières info du supérieur ne vont pas se fermer totalement aux lycéens qui n'ont pas suivi NSI, ce serait trop abrupt. Donc oui, à court terme ce sont les maths qui sont importantes.
    Tu me rassure !

  17. #17
    Citation Envoyé par YoggSaron Voir le message
    Ok, ok merci, c'est noté Sinon c'est possible de skip la prépa ou c'est obligatoire ??
    Ce n'est pas obligatoire. C'est le plus "simple" (pas forcément en terme de difficulté mais t'es sur des rails et t'as pas à te poser de questions) mais tu peux faire autrement:
    - Il y a des écoles à prépa intégrée qui recrutent au niveau Bac genre ESIEA, ESIEE, etc. et qui donnent un diplôme d'ingé (Bac+5)
    - Il y a le cursus universitaire comme celui où enseigne Shosuro Phil (Licence, Master)
    - Il y a les IUT (Bac+2)
    - Autres?
    Avec des passerelles dans tous les sens. Tu peux faire 2 années de prépa puis partir à la fac avec une équivalence, ou inversement faire une licence à la fac puis faire une admission parallèle en école d'ingé, continuer à la fac ou en école d'ingé après un IUT, etc. La prépa c'est l'autoroute, mais ce n'est pas le seul chemin.
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  18. #18
    D'accord, merci pour tes précisions !

  19. #19
    Citation Envoyé par YoggSaron Voir le message
    Bonsoir tout le monde
    Alors, je me présente: je suis Rayan et j'ai 15 ans et je voudrai taffer plus tard dans le cybersécurité. J'aurai juste 3 petites questions à vous poser à propos de ce métier.
    1° Quelle branche des mathématiques est très utile dans ce domaine.
    2° Est-ce que faire ses études en France et ensuite travailler aux Etat-Unis ou Canada serai possible ? (Dans le sens où est-ce que je serai embauché rapidement, facilement....)
    3° Que commencer et par où commencer à apprendre le hacking éthique. (Apprendre à programmer, apprendre la structure des réseaux, savoir comment sécuriser un site, dites moi tout! )

    Merci, et surtout, bonne année 2020, et meilleurs vœux !
    Cadeau: https://www.root-me.org/

    Tu pourras découvrir via les challenges un peu toutes les catégories relatives à la sécu.

    EDIT: si j'ai vraiment un conseil à te donner c'est de regarder les challenges, de faire les premiers niveaux dans tout les domaines, et tu verras ceux qui t'attirent le plus. Pas besoin de te fapper sur les grandes écoles, de savoir ce qui est bien ou pas. Fais des challenges. Tu vas vraiment apprendre.

    EDIT2: tu as également tout un tas de conférence en ligne sur tout pleins de sujets. Je t'invite à regarder celles du sstic, black hat et consort...

    https://www.youtube.com/user/BlackHatOfficialYT
    Dernière modification par crucifist ; 05/01/2020 à 14h14.

  20. #20
    Je vais tout checker, merci pour tout !!!

  21. #21
    Au cas où, même si c'est très orienté "cyberdéfense" le lycée militaire de Saint-Cyr a ouvert un BTS sur le sujet.

    https://www.letudiant.fr/etudes/btsd...e-hackers.html

    Je sais que c'est moins pimpant que Polytechnique ou les Mines, mais voilà.
    Change ta vie - Rejoins nous !

  22. #22
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    Au cas où, même si c'est très orienté "cyberdéfense" le lycée militaire de Saint-Cyr a ouvert un BTS sur le sujet.

    https://www.letudiant.fr/etudes/btsd...e-hackers.html

    Je sais que c'est moins pimpant que Polytechnique ou les Mines, mais voilà.
    Avoue que tu as posté ce lien uniquement à cause du nom qui le signe...

  23. #23
    Citation Envoyé par Shosuro Phil Voir le message
    Avoue que tu as posté ce lien uniquement à cause du nom qui le signe...
    J'avoue que j'avais vraiment pas fait gaffe
    Change ta vie - Rejoins nous !

  24. #24
    En parlant de conférence sur le hacking, ça travaille dur à la DEFCON


  25. #25
    Citation Envoyé par nova Voir le message
    Les mecs les plus brutasses que je connais en informatique ne sortent pas d'écoles d'ingénieur. Mais c'est pas forcément représentatif

    Au pire si t'es vraiment un passioné d'informatique autant aller directement passer le concours de l'école 42 plutot que se faire chier 2 ans en prépa
    Non, surtout pas ce genre de conseil à un gamin (rien de péjoratif) de 15 ans qui a l'air d'avoir clairement la tête sur les épaules. Sans le connaitre plus que ça, du moins. C'est le type d'établissement qui convient parfaitement à des profils atypiques pour une admission en école "classique", pas un choix à envisager à cet âge là. Et je parle en connaissance de cause...

    Surtout vu son centre d'intérêt (actuel, du moins)...

    Citation Envoyé par Thamior Voir le message
    Pour 42, sans jamais vraiment avoir regardé de près son cursus, est-ce que ce n'est pas plutôt une école ou on apprend à utiliser plutôt qu'à comprendre? La "cybersécurité" implique à mon avis majoritairement de comprendre comments les sytèmes fonctionnent (que ce soit logiciels ou matériels, ça dépend quelle couche on vise) afin de pouvoir en découvrir les failles. Du coup un peu de théorie (systèmes, réseaux, architecture des processeurs) ne peut pas faire de mal. Est-ce que 42 fournit ce genre de cursus?
    La réponse est clairement non, comme tu l'identifie fort justement, c'est aux antipodes de la philosophie d'enseignement...


    Très franchement (et pour quand même répondre un peu à la question), je me contenterais de te conseiller de te garder un maximum de portes ouvertes (i.e. Maths, maths, maths. puisque ça n'a pas l'air de te dégoûter) jusqu'en Terminale. Et de continuer à être curieux et d'approfondir à côté : tu auras un maximum de choix et bien plus de recul pour faire un choix de cursus pour la suite...

  26. #26
    Citation Envoyé par smokytoks Voir le message
    Très franchement (et pour quand même répondre un peu à la question), je me contenterais de te conseiller de te garder un maximum de portes ouvertes (i.e. Maths, maths, maths. puisque ça n'a pas l'air de te dégoûter) jusqu'en Terminale. Et de continuer à être curieux et d'approfondir à côté : tu auras un maximum de choix et bien plus de recul pour faire un choix de cursus pour la suite...
    Ok, alors, les maths, les maths et les maths

  27. #27
    Citation Envoyé par YoggSaron Voir le message
    Ok, alors, les maths, les maths et les maths
    Voilà. C'est ça la France, nom d'un endomorphisme!
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  28. #28
    Citation Envoyé par Praetor Voir le message
    Voilà. C'est ça la France, nom d'un endomorphisme!
    Par le lemme de Gauss !! La France est considérée comme un pays nul en maths, donc les maths ne représentent pas trop la France ?

  29. #29
    Citation Envoyé par YoggSaron Voir le message
    Par le lemme de Gauss !! La France est considérée comme un pays nul en maths, donc les maths ne représentent pas trop la France ?
    Henri Poincaré doit se retourner dans sa tombe! La France est le pays des mathématiques! Quand les américains cherchent des matheux, ils viennent les recruter en France, oui Monsieur! Il ne faut pas se fier aux hordes de béotiens qui se vautrent dans les études littéraires, incapables qu'ils sont de comparer les prix au kilo dans les supermarchés. L'élite des mathématiques, celle qui apprécie les joies simples de la transformée de Laplace, se trouve au pays de René Descartes. Il n'y a guère d'autre pays à envoyer ses plus brillants enfants ingurgiter des mathématiques à hautes doses pendant 2 ans pour sélectionner l'élite qui le dirigera.
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  30. #30
    À propos de la cybersecurité, il y a un site qui propose des cours d'intrusions, de programmation etc. Le site est nommé le blog du hacker et il est entretenu et dirigé par un expert en sécurité informatique. Problème, c'est que ces cours sont payant et je ne sais pas si c'est de l'arnaque... J'achète ou pas ? D'après les extraits proposés, je dirai non mais voilà, on ne sait jamais.

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par Praetor Voir le message
    Il ne faut pas se fier aux hordes de béotiens qui se vautrent dans les études littéraires, incapables qu'ils sont de comparer les prix au kilo dans les supermarchés.
    XD Pas faux cependant...-_-

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •