Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 2 sur 9 PremièrePremière 123456789 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 242
  1. #31
    Citation Envoyé par Momock Voir le message
    Ou pas, vu qu'il est sorti en 2008.
    C'est la première version gratuite qui date de 2008.

  2. #32
    Voici ce qui me passe par la tete vite fais.
    1 : The Witcher 3 et ses DLC tellement qu'il a été une claque dans le monde du jeu ouvert medieval fantastique. Il restera longtemps celui là je pense, alors je me mouille pas trop.
    2 : J'ai été beaucoup touché par Life is Strange, un jeu que j'ai fais sur le tard une fois tout les épisodes débloqué (sinon je pense que j'aurais perdu à délier les épisodes dans le temps) Tres tres touché alors que je m'attendais à quelque chose de très cul cul. C'est dure à décrire comme experience.
    3 : Zelda BOTW, premiere console que j'achète depuis la mégadrive ! Pour ce jeu. Et pas déçu, visuellement c'est épuré mais classe, et ce qui m'a le plus éttoné c'est la phisyque et le gameplay si organique et naturel. Tu te dis toujours : " C'est pas possible de faire ça, c'est un jeu" et hop c'est possible.
    4 : Sekiro, j'ai aimé aussi les autres souls, mais là c'est juste le coté jouissif du gameplay, ça repond au poil, c'est fluide de dingue, c'est beau, et c'est tellement classe.
    5 : Subnautica. Il m'a fais flippé mais ce que j'ai trouvé génial c'est d'avoir un bon scénario dans un jeu de survie/ aventure.
    6 : The Witness, c'est beau, dépaysant, ça fais travailler les méninges et y'a un vrai sentiment d'accomplissement quand on commence à bien comprendre le langage du jeu. Et j'adore les énigmes, les mysteres.
    7 : Fez, parce que c'est vraiment mignon, bien foutu, et comme au dessus y'a des mystères de fou qui m'ont impliqués dans le jeu bien plus que je le pensais.
    Citation Envoyé par Big Bear Voir le message
    [...] je suis fier d'avoir consacré autant à Genichiro, et pas aux gnomes voleurs de slip de la AAA next gen et du hipsterisme communautarisant débridé des jeux pour néo-fragiles de Twitter.

  3. #33
    Citation Envoyé par Super_maçon Voir le message
    C'est la première version gratuite qui date de 2008.
    Et c'est cette version qui a servi d'inspiration à tous les autres roguelites, ce qui aurait pu lui conférer le statut de jeu de la décenie.
    La version sans pixels et sans oppression systémique est sortie beaucoup plus tard.

  4. #34
    Citation Envoyé par Momock Voir le message
    Et c'est cette version qui a servi d'inspiration à tous les autres roguelites, ce qui aurait pu lui conférer le statut de jeu de la décenie.
    La version sans pixels et sans oppression systémique est sortie beaucoup plus tard.
    La première version gratos c'est le brouillon (c'est Derek Yu qui le dit), un peu comme ISAAC en flash. Contrairement a ISAAC par contre tout le monde s'en foutait. M'enfin c'est pas la question, a mon sens le remake peut être considéré comme un titre a part entière tellement il est différent et peaufine la recette.

    Et qu'est ce que tu appelles "oppression systémique" ?

  5. #35
    1 The Witcher 3 + DLC pc.
    Que dire ? Tout a été déjà dit dessus, une merveilleuse ballade, une claque magistrale du début à la fin.

    2 Red Dead Redemption 2 pc
    Les mêmes raisons que son voisin du dessus mais il faut trancher. Le trip cowboy est absolument fascinant. Pas encore fini, je m'y perd dès que je pose un oeil dessus.

    3 Zelda BoTW wii U
    Une ode à l'aventure qui invite le joueur à toujours aller plus loin, le pousse à aller voir et expérimenter "ce truc bizarre là-bas, j'y vais vite, il est trois heures, je me lève à cinq et... tiens c'est quoi ça ?"... Techniquement à la ramasse mais gameplayement© jouissif. Il aurait pu être premier de mon classement mais sa bande annonce de lancement un peu trop trompeuse et son absence de gros donjons (en dehors des quatre liés à l'histoire) lui sont préjudiciables. Et cette musique, cette fabuleuse musique !

    4 Portal 2 pc
    Drôle, linéaire, fendard, marrant, pas très dur. Un régal.

    5 Bayonetta 2 wii u
    Des bastons où le délire est mis en avant, un lore débile, des streums grotesque, une technique qui pousse la Wii U dans ses retranchements et un gameplay où le joueur n'a de cesse de s'améliorer.

    6 Diablo 3 pc
    Oscillant entre la rage et l'addiction, un titre que l'on adore détester, des parties avec les canards assez funs et une communauté parfois toxique. Mais un suivi bancal, des majs vides de rien, des soucis techniques trop présents et une tentative d'enculade avec l’hôtel des ventes. Il aurait pu être tellement bien si ces graphismes wowiens et cette narration n'avait pas été si merdiques.

    7 Persona 4 vita
    Ma baffe jrpg, tout simplement. Juste après FF7 à l'époque faut pas déconner mais ce fut extrêmement plaisant à vivre.

    8 Path of Exile PC
    Il devrait être devant Diablo 3 mais je n'ai pas eu la force d'y passer le temps que j'ai consacré au titre de blibli et je n'ai pas tout vu, loin de là. J'en retiens des qualités grandes comme les milliers de build dispo, le trade, la tonne de niveaux à parcourir, le suivi et les propositions de gameplay proposées par GGG au fil des maj.

    9 Divinity Original Sin pc
    Un premier épisode que j'ai préféré au second, les musiques du regretté Kirill Pokrovsky bercent encore mon ptit cœur, des combats qui parfois partent en couille quand on a eu le malheur de bouter le feu à cette flaque de pétrole où se trouvait le soigneur du groupe... Larian a fait du bon boulot.

    10 Enderal PC, Totale conversion pour Skyrim.
    Un mod gratos qui met une trempe à Skyrim en terme d'exploration (beaucoup moins de linéarité dans les donjons et pas ou peu de copié-collé), de narration, des graphismes améliorés. Dans la continuité de Nehrim (moins long tout de même).

    11 : j'ai oublié Cities : Skyline

    Non classé:
    Team Fortress 2: j'ai arrêté d'y jouer en 2012, après la maj avec les robots. Mon attention s'est déportée sur Diablo3 et j'ai fini par ne plus prêter attention à TF2.
    Mais, de 2008 à 2012, il y a eu des parties mémorables avec les canards et certaines teams, des fous rire au kilo, du chambrage, du troll, des fails en Uber, des ragequits. Voir DocTB ou Ackboo se pointer sur un serveur cpc et prendre sa rouste, ça n'a pas de prix.
    Ce titre restera à jamais gravé dans ma mémoire.

    Ils auraient pu être dans les dix premiers:
    Bioschock Infinite, Dishonored, TES5, Assassin's Creed Origins, Civ 5, Far Cry 3, Witcher 2, GTA5, Sleeping Dogs, minecraft, Borderlands 2 (mais trop de trop), Legend of Grimrock, EYE etc...
    Dernière modification par sissi ; 03/01/2020 à 11h25.

  6. #36
    The Witcher 3 Pour son univers, son écriture, son histoire, ses persos, son terrain de jeux, sa beauté, son ambiance, et même son humour.

    Dans la catégorie ça aurait pu si y 'avais pas eu The Witcher:
    Total War Warhammer 1&2: j'en avais rêvé. Bon la c'est vu avec les yeux d'un fan de l'univers warhammer, en vrai ils ont quand même plein de défauts même si ça reste d'excellents jeux.
    Portal 2: du rab du 1er c'est déjà top, mais avec du coop en plus miam.
    Les dark souls tout a déjà été dit.
    Planet Coaster: je suis retombé en enfance (aaah Theme Park), le jeu est superbe, avec une attention du détail de fou et une bonne humeur communicative, le volet gestion pêche un peu quand même.
    XCOM2: Enfin le volet stratégique est intéressant, on est pas loin de la perfection, faut juste enlever le spawn des ennemis par grappe. Enchainé direct sur une 2ème partie, ç'est extrêmement rare pour moi.
    Undertale: au début du jeu je voyais pas trop pourquoi il était encensé, à la fin j'ai compris. Twist sympa à la fin, pétage de 4ème mur de manière intelligente, persos attachants, une BO de fou (sérieux même si vous voulez pas jouer au jeu écoutez-la, tiens faudrait faire un topic des BO de la décennie), un jeu intelligent, qui a du cœur et une âme.

    Autres mentions:

    Rocket League: même quand tu perds c'est fun, un gameplay profond aussi jouissif quand on est nul que lorsqu'on maitrise.
    The Witness: quelle DA, quelle intelligence dans les puzzles.
    Rayman Legends: ce concentré de fun, ces niveaux musicaux
    Subnautica: jamais explorer n'a été aussi prenant. Et en VR en plus c'est encore plus immersif
    Disco Elysium: Une écriture au niveau de Planescape Torment ou presque, un système de jeu très solide, des persos principaux attachants, une bonne Da et une bonne BO, faudra voir avec plus de recul quand même, mais c'était excellent
    Walking Dead saison 1: Et à la fin, on chiale
    Deus Ex: Human Revolution: Très bon scénar, très bonne DA, grosse ambiance.
    Into the breach: Gameplay millimètré.
    Skyrim: aller voir ce qu'il y a dans une caverne qui à l'air insignifiante, et y rester 2 heures car en fait elle continue sur des kilomètres et qu'il y a une cité Dwemer au fond. Trouver une lettre qui lance une quête dans une sacoche planquée sous un tronc à coté d'un camp de trolls.
    Duelyst: Quelle profondeur de gameplay. Hearthstone peut aller se rhabiller.

    Pas encore fait mais auraient peut-être pu être dans la liste: Sekiro, Bloodborn, Hitman, Céleste...

    Les déceptions/jeux auxquels je me suis dit "ok c'est un (très) bon jeu mais toute cette hype pour ça?" (tiens ça aussi ça pourrait faire l'objet d'un topic à part):
    Diablo 3: j'en attendais pourtant pas grand chose, mais chier à ce point le dosage de la difficulté à plusieurs, pour une boîte comme Blizzard ça fout la honte. 1ère campagne en coop à 4, les boss qui meurent tellement vite qu'on a même pas compris ce qu'ils étaient censés faire, alors qu'on est de loin pas des hardcore de diablo... Même sur le papier ça se voyait que c'était mal équilibré leur machin. Et je parle même pas du reste.
    Limbo/Inside: Ok la DA et l'ambiance sont bien, mais a part ça...
    Last of Us: Bonne écriture, persos attachants, histoire sympa même si ça sent la repompe de The Road, grand soin du détail, c'est joli, mais ça rame, c'est un gros couloir à mur invisibles (enfin pas vraiment mais presque), le gameplay est juste ok, le craft est minable. J'ai quand même bien aimé cela dit.
    GTA5: un monde fantastique et le coup des 3 persos c'était bien, mais le gameplay tout mou au flingue et juste correcte en voiture, les missions ultra cloisonnées et dirigiste (le comble quand on a un monde ouvert super bien fait à disposition) ainsi que la physique pétée et des trucs trop gratuits (genre la scène de torture) font que c'était bien, mais pas incroyable.
    God of War 2018: Techniquement ça tabasse, incroyable d'arriver à faire ça sur un ps4, mais l'unchartedisation de la formule, beurk. Le jeu est trop long, à des problèmes de rythme à cause des passages de grimpette inintéressants et de trop nombreuses énigmes, et le cœur du gameplay, à savoir les bastons, est sympa sans plus. Et limites de l'aire de jeu avec des murs infranchissables de 1 mètre de haut ça casse un peu l'immersion. 11/20, bien mais pas top.


    Et pour finir les bonne surprises:
    Starcraft 2 (le 1er): J'en attendais vraiment pas grand chose car je suis passé a coté du 1 (la démo m'avais pas convaincu car Total annihilation avait volé mon cœur à cette époque, et je suis pas trop de l'école de la micro à outrance), mais le mission design était vraiment très très réussi dans la campagne solo terran.
    Awesomenauts: Et pourtant j'aime pas les MOBA, mais celui là est fun et pas frustrant (ouais je parle de toi LOL, qui a mis une sale ambiance dans plus d'une LAN).
    Dernière modification par Psycho1000 ; 02/01/2020 à 23h24.

  7. #37
    Citation Envoyé par Super_maçon Voir le message
    Ha et si bien sûr, Shiren the wanderer 5, mais personne le connait celui là.

    Citation Envoyé par Nephizz Voir le message
    Je rajouterais en vrac: [...]Shiren the Wanderer 5[...]


    J'avais aussi cité Tales of Maj'Eyal vu que c'est l'autre référence du genre (à mon humble avis).

  8. #38
    Voici ma liste en vrac, mais ce ne sont des jeux qui m'ont marqué, et qui selon moi ont inventé un genre (ou en tout cas tenté de surpasser l'existant) :

    - FTL : Je ne connaissais pas le petit monde des jeux à mort permanente (rogue-lite ou je ne sais quelle appellation). Et bien grâce à FTL... Je n'en saurais jamais plus ! Je me sens tellement à l'aise installé dans mon petit vaisseau, sautant d'un point à un autre, gérant la panique depuis mes charentaises au son de cette musique si lénifiante... Même pas envie d'aller voir ailleurs si l'air y est plus respirable.

    - Darkest Dungeon : Je ne savais pas qu'on pouvait développer une relation amour/haine aussi forte avec un jeu. Heureusement, c'est un jeu d'endurance, on apprend à encaisser les coups, à reconstruire. On élimine petit à petit les difficultés. On fait parfois de longues pauses, avant de se replonger à nouveau avec passion dans cette lugubre mais plaisante routine.

    - Dishonored 2 : Que de chemin parcouru depuis Dark Messiah. En reprenant pour son compte tout ce que le jeu à la première personne avait d'intéressant à offrir, Arkane pouvait sans forcer tutoyer l'excellence. Si on rajoute à cela les prouesses artistiques, le level design follement inventif, la liberté d'action, et une écriture sobre mais qui tape l'air de rien dans le haut du panier, on obtient le FPS le plus passionnant de la décennie (AMHA).

    - Red Orchestra 2 / Rising Storm : Le FPS multi n'est pas qu'une sensation de surpuissance. C'est aussi les gouttes de sueur qui coulent sur nos tempes dès qu'il s'agit de faire dépasser un sourcil d'un tronc d'arbre ou d'un sac de sable. Les genoux qui s'entrechoquent dès qu'il faut sprinter sur 10 mètres à découvert. Je remercie ces jeux de m'avoir fait vivre tout ça, dans autant d'emplacements emblématiques.

    - XCOM 2 : War of the Chosen : Genre découvert avec le reboot, plaisir de jeu quasi absolu atteint avec cette suite. Seul petit regret : passé un certain seuil de réussite, l'avant dernier mode de difficulté cesse d'être intimidant. Par contre, le dernier mode abrège à chaque fois mes souffrances bien trop rapidement...

    - Worms W.M.D. : après des années (20 ans pour ma part) à guetter le messie depuis Armageddon, Team 17 mérite enfin à nouveau une place au soleil. De toutes les occurrences en demi-teinte qui sont sortis dans l'intervalle, je regrette juste les armes à eau, et les "vers spécialisés" de Worms Revolution.

    - SOMA : Le walking simulator a atteint ses lettres de noblesse avec ce jeu qui nous fait sentir si petit dans l’immensité aquatique, si impuissant face aux événements, si humain par rapport aux horreurs qu'on découvre. Et pourtant...

    - Expeditions: Conquistador : Un joli mélange entre combat tactiques au tour par tour, exploration, gestion d'équipe, de ressources, et jeu de rôle. Très bien écrit, et le cadre est original dans un jeu vidéo.

    - FEZ : un jeu de plateforme uniquement basé sur des énigmes, parfois un poil trop capillotractées. Mais l'ambiance apaisante du jeu contrebalance l'absence d'évidence. Et l'envie d'en venir à bout ne m'a jamais quitté après y être entré une première fois.

    - Rayman Origins : De ces dix dernières années, cela reste mon unique souvenir de plaisir partagé, sur un jeu de plateforme aussi défouloir qu'exigeant, aussi fun que corsé. Du bonheur pour les yeux et les oreilles.

    Il y a d'autres titres qui m'ont plu : Sleeping Dogs en mettant du beat'em all dans un GTA, Tribes Ascend qui m'a fait planer, Mark of The Ninja parfaitement maîtrisé dans le genre plateforme fufu. Fallout New Vegas parce c'était moi qui foulait ce désert et qui vivait cette histoire. Ou encore Her Story, qui est une belle illustration de ce qu'on peut faire de génial avec un concept de moteur de recherche pété, et des vidéos découpées comme un saucisson. Mais pas plus de 10 on a dit, chut maintenant.
    Dernière modification par Nono ; 03/01/2020 à 00h25.

  9. #39
    Citation Envoyé par Nephizz Voir le message
    http://pm1.narvii.com/6180/766862edc...c044bcb_00.jpg

    J'avais aussi cité Tales of Maj'Eyal vu que c'est l'autre référence du genre (à mon humble avis).
    Dans mes bras !
    Oué TOME est un classique, mais dans une autre école. Je préfère les RL plus digeste, sans stats dans tous les sens, façon Brogue ou Shiren.

    Du coup tu me fais hésiter pour Monster hunter, je me suis acheté une Switch cette année, j'ai déjà trop de jeux dessus, et celui ci particulièrement m'effraie question trou noir temporel mais faudrait que je teste cette série un jour quand même.

  10. #40
    Citation Envoyé par Super_maçon Voir le message
    La première version gratos c'est le brouillon (c'est Derek Yu qui le dit), un peu comme ISAAC en flash. Contrairement a ISAAC par contre tout le monde s'en foutait. M'enfin c'est pas la question, a mon sens le remake peut être considéré comme un titre a part entière tellement il est différent et peaufine la recette.

    Et qu'est ce que tu appelles "oppression systémique" ?
    C'est une blague par rapport au fait que dans le jeu gratos on ne joue que pseudo Indiana Jones qui sauve (ok, ou sacrifie ) des pseudo Willie Scott, alors que dans la version payante on joue toutes sortes de persos et a l'option de changer les Willie Scotts par des gogodanceurs (WTF?) ou des clebs moches (WTF? x2). C'était la mode à l'époque!

    J'avais pas conscience que le jeu était si peu connu dans sa première version. Il m'avait fait forte impression et était un jeu pleinement fonctionnel et complet déjà dans sa version freeware. J'ai pas pu m'empêcher d'être déçu par le changement de DA de la version payante, des graphismes moches à la nouvelle musique (tous les autres ajouts étaient très bien par contre). Enfin de toutes les manières il était bien assez connu au moins dans certains cercles pour influencer un paquet de jeux, dont certains de ta propre liste de jeux que tu supposes influencés par lui vus qu'ils sont sortis avant la version payante de 2013! (Isaac et FTL par exemple).

  11. #41
    Bon je tente un Top 10. Je croyais pas ça facile, et en fait, j'ai assez facilement extrait dix jeux de mes souvenirs. Le plus compliqué a été de les classer, et encore, je m'attendais à pire.

    10 / Overcooked (et sa suite dans une moindre mesure) : On pourrait se demander ce que ce genre de jeu fait là, mais en fait, sa présence est assez évidente pour moi tant il représente la quintessence du jeu multi en local. Bien sûr, il y a d'autres fiers représentants, mais celui-là nous a apporté, à moi et ma compagne, un bon paquet de fous rires (et d'engueulades). Une tuerie.

    9 / Minecraft : Si je le fais figurer dans ce top, c'est plus pour ce qu'il a représenté dans ma vie de joueur et tout ce qui l'entoure. C'était franchement fou, quand c'est sorti, cette liberté folle, cette émulation qui s'est créée. On découvrait les tutos vidéo de TheFantasio974 qui t'expliquait que tu pouvais créer des pièges à monstres, comment faire de l'agriculture, vu que rien n'était expliqué en jeu. J'ai d'abord joué tout seul, et puis j'ai fait découvrir le jeu à la communauté de gamers dont je faisais partie. Tout le monde était sceptique, personne voulait essayer, et puis ils ont été contaminés un par un et on s'est créé notre serveur privé. Je n'y rejouerai probablement jamais, mais clairement, il m'a marqué et je pense qu'il a vraiment marqué le monde du jeu vidéo.

    8 / MGS V : Celui-là, je l'intègre avant tout parce que j'avais aucune raison de l'aimer. Je ne me suis jamais intéressé à la saga Metal Gear, vu que j'ai toujours joué sur PC, et en plus, je n'aime pas le genre infiltration. Jusqu'à MGS V, donc, qui a réussi à me captiver dès les premières secondes et jusqu'à la toute fin. Dans les jeux d'infiltration (ou alors qui propose un peu de gameplay d'infiltration), je finis toujours par ne pas avoir la patience et à dégommer tout le monde. Là, j'ai vraiment joué le jeu, planifiant mes actions et mes opérations patiemment grâce au gameplay au poil, j'ai été totalement conquis par le scénario et les personnages, bref, un très grand jeu selon moi.

    7 / Subnautica : Il aurait probablement dû figurer plus haut. Le problème, c'est que je l'ai jamais fini. Ben alors, qu'est-ce qu'il fout là ? Soyons clair, cinq minutes après avoir lancé le jeu, j'étais totalement sous le charme. Et je le suis resté jusqu'au bout de mon aventure avec ce jeu qui a réussi à me faire aimer le genre survie avec son farm chiant, parce qu'il liait ça avec une vraie notion d'exploration intéressante et un scénario très intriguant en toile de fond. Le problème ? Je ne le savais pas avant d'y jouer, mais l'idée de m'enfoncer toujours plus profondément dans d'obscurs fonds marins m'a terrorisé. Voilà, c'est con, mais j'ai pas pu aller dans les abysses. Et pourtant, le jeu figure quand même à la 7e place dans mon Top 10 des jeux de la décennie. Ca en dit long sur sa qualité.

    6 / Prey : Je n'étais pas du tout hypé par ce jeu, mais alors vraiment pas. Puis les tests sont arrivés et ce que j'y ai lu m'a intrigué. Ce jeu n'était pas ce que j'imaginais. Alors je l'ai lancé et j'ai été happé, d'abord par le scénario (le "twist" du début du jeu, que j'ai trouvé malin, notamment). Puis après, c'est le gameplay, les multiples options qui s'offraient à moi pour gérer mes problèmes, qui m'a transporté. Pour moi il a réussi ce que Deus Ex Human Revolution (que j'ai beaucoup aimé hein) n'a pas réussi à faire dans le genre immersive sim : me fasciner par son univers et, je trouve, m'offrir vraiment la possibilité d'avancer dans le jeu comme je le voulais. Vraiment un grand jeu, et en plus, son stand alone Mooncrash s'est révélé être une excellente revisite du concept.

    Là on entre dans le Top 5 et ça va devenir vraiment dur de hiérarchiser mais bon, allons-y...

    5 / Return of the Obra Dinn : J'essaye d'imaginer ce que pourrait donner un jeu de ce type avec un gros budget (mais avec une liberté créative totale, sans contraintes de la part d'un éditeur, donc c'est sûrement un espoir vain) et je me prends à rêver... Bref, ce jeu est selon moi une réussite à tout les niveaux. L'ambiance à bord de ce raffiot à la dérive est à tomber, le style graphique (que j'avais peur de détester) est en fait vraiment efficace, mais, surtout, on est là face au seul VRAI jeu d'enquête auquel j'ai pu jouer sur PC (je n'ai pas joué à Her Story et le nouveau jeu de son créateur). On n'est pas dans un point and click à tenter d'associer des trucs au pif pour faire progresser l'histoire. On comprend rapidement que pour une fois, on va vraiment devoir analyser chaque scène et tenter de reconstituer les événements à l'aide de ce qu'on voit (et il faut vraiment être observateur) mais aussi de ce qu'on entend. Et pour ça, Lucas Pope a trouvé un excellent système avec son "carnet magique". En plus c'est formidable à faire en couple, dans le canap', et confronter ses théories.

    4 / La saga The Witcher : Je triche un peu parce que je ne peux pas exclure le premier, sorti en 2007. Après, s'il faut vraiment n'en retenir qu'un, ce sera évidemment le 3, mais il est l'aboutissement de l'aventure de Geralt et de ses choix depuis le premier jeu, donc voilà. Je n'ai même pas envie d'en dire beaucoup plus : c'est une saga qui est très bien écrite, avec une galerie de personnages incroyables, le Loup Blanc en tête. Après, le 3 a clairement été un coup de maître : rarement un jeu n'était parvenu à me faire ressentir autant (rire, tristesse, mélancolie) par ses dialogues, sa musique, son ambiance, etc. Le gameplay est sans doute perfectible, mais bordel, ça fonctionne et surtout, c'est magistralement enrobé du début à la fin.

    3 / La trilogie Mass Effect : Là encore je triche car le premier opus date de la décennie précédente. Mais je ne peux encore moins les séparer que The Witcher. Si on prend les jeux individuellement, alors je pense que c'est Mass Effect 2 (il épure les lourdeurs du 1 en gardant ce qui le rendait dingue) qui apparaîtrait dans ce top et, surtout, qu'il serait derrière The Witcher 3. Mais en tant que saga, c'est résolument celle qui m'a le plus marqué. Je n'oublierai jamais mon premier "Shepard", son visage (et l'évolution de celui-ci au fil des trois épisodes), ses répliques cinglantes, son mauvais caractère, sa première rencontre avec le mystérieux Sovereign, les choix difficile qu'il a dû faire, ses relations avec ses acolytes, ceux qui ont vécu, ceux qui sont morts tragiquement en mission, etc. C'est vraiment le tout, l'aventure de MON Shepard qui fait que le jeu se place au dessus de The Witcher. C'est assez difficile à expliquer. Après il y a aussi l'univers que j'ai trouvé incroyable. Les grands thèmes de SF évoqués sont sans doute déjà vus, mais c'est tout simplement très bien fait.

    2 / The Witness : Je sais qu'il rend perplexe de nombreuses personnes, mais il se trouve que c'est le SEUL jeu de puzzle et d'énigmes que j'ai fini sans que l'impatience ne m'amène à consulter une soluce pour me débloquer. Et tout ça, c'est grâce à sa construction qui récompense l'exploration, pas avec des items ou de jolis paysages (enfin si, aussi, parce que je trouve cet univers visuellement magnifique), mais par des... puzzles... qui vont permettre de comprendre comment résoudre... d'autres puzzles. Oui, c'est tordu, mais c'est pourtant ce qui en fait un grand jeu : l'extrême intelligence de sa construction qui fait que je n'ai JAMAIS été frustré ou énervé parce que j'étais bloqué. Je suis coincé sur un puzzle ? Pas grave, je vais aller me balader sur l'île, je reviendrai plus tard avec une meilleure compréhension de certaines mécaniques. Et dans tout çà, on place plein de secrets qui ont un effet "mindblown" la première fois qu'on les découvre. Il aurait pu figurer en tête de mon Top 10, mais...

    1 / The Bindind of Isaac : Rebirth : ... mais voilà, je dois me rendre à l'évidence. Il y a UN jeu qui m'a accompagné pendant quasiment toute la décennie et qui le fait encore : Isaac. C'est un jeu qui, quelque part, est un monstre de Frankenstein : on l'a d'abord refait totalement en mieux, puis après on lui a ajouté plein de nouveaux accessoires (les extensions) qui ont rendu le bordel toujours plus instable, et donc toujours plus imprévisible. Il y a plein d'astuces et de bonnes habitudes qu'on finit par adopter pour tenter d'optimiser nos runs, mais le facteur chance sera toujours là pour contrecarrer nos plans (ou alors pour générer une run complètement pétée) et c'est ça, à mon sens, qui le rend si génial. Les développeurs ont compris qu'ils ne pourraient jamais équilibrer leur jeu (ça n'a sans doute jamais été un objectif), alors ils ont décidé de ne rien s'interdire. Ca aurait pu être un désastre, ça en fait mon jeu de la décennie.

  12. #42
    Subnautica est clairement le nom qui revient le plus souvent, pour ceux qui ne l'ont pas fait, vous savez ce qu'il vous reste à faire !
    On dit que pétrir, c'est modeler,
    Moi j'dis que péter, c'est démolir.

  13. #43
    Sympa ce topic, même il me fait un peur quand je vois le nombre de jeux cultes auxquels je n'ai pas joué ou pas aimé...
    Je vais tenter mon top 10 aussi même si j'ai sans doute des goûts un peu bizarres

    Pas d'ordre particulier sauf pour le premier...

    1. The Witcher 3
    Tout a déjà été dit, c'est un chef d'œuvre. Pour moi ce n'est pas seulement le jeu de la décennie mais une œuvre culturelle qui marquera son époque. J'aimerais effacer ma mémoire pour le redécouvrir.

    2. The Elder Scrolls Online
    Oui, un MMO. J'ai toujours aimé jouer à des MMO même si la plupart sont mal foutus et souvent j'arrête avant d'avoir atteint le level max. Celui-ci je l'ai testé assez tard après sa sortie, le jeu avait déjà bien évolué. Je n'ai pas du tout accroché au début et puis j'ai retenté quelques mois après et là j'ai été happé comme pas possible. 980 heures plus tard, j'adore vraiment ce jeu, c'est un Skyrim Online, avec des quêtes intéressantes, toutes doublées, un monde gigantesque à explorer, une liberté totale pour faire son perso, de l'artisanat, du housing....

    3. Guild Wars 2
    Un autre MMO ! Ce top 10 est un scandale
    J'y ai aussi énormément joué et j'ai aimé le monde magnifique et gigantesque et le fait qu'on peut jouer comme on veut. Tout rapporte de l'exp, même l'exploration.

    4. World of Tanks
    Un jeu multi qui aura occupé une bonne partie de mon temps de jeu sur cette décennie, et qui va continuer sur la prochaine. J'y suis depuis la beta, et bien que ce jeu soit bourré de défauts, de débiles, qu'il soit de plus en plus P2W, le plaisir de conduire mes différents tanks est toujours là.

    5. Elite Dangerous
    Ce jeu m'a aussi happé pendant 300 heures. J'ai adoré explorer la galaxie pour découvrir des vues spectaculaires, me battre dans des ceintures d'astéroïdes et trembler en rentrant à la station pour récupérer mes primes, découvrir des planètes et me crasher avec mon rover. Et j'ai détester découvrir que le jeu n'avait rien d'autre à offrir et qu'il reposait sur un grind permanent. Il aurait pu être tellement plus... Je le mets malgré tout dans ce top pour la centaine d'heures de pur bonheur qu'il m'a procuré.

    6. Skyrim
    Déjà beaucoup cité, je vais pas tout redire. J'ai fini la quête principale et un bon nombre de quêtes secondaires, et passé des heures à le modder...

    7. Wolfenstein New Order
    Un très bon FPS ( je n'ai pas encore joué à Doom 2016...) avec une bonne histoire et un super gameplay. J'ai apprécié aussi BioShock Infinite mais j'ai préféré WNO.

    8. Return to Obra Dinn
    Vous l'aurez vu, je ne suis pas un grand amateur de jeu indé, mais celui ci est vraiment à part. J'y ai joué en décembre dernier et j'ai adoré ce jeu d'enquête. Maîtrise totale du début à la fin, il n'y a rien à jeter dans ce jeu.

    9. Hellblade Senua Sacrifice
    J'ai eu du mal avec ce jeu, il me mettait tellement mal à l'aise que j'y ai joué par petites sessions. Sauf la fin que j'ai réussi à enchaîner. Quelle expérience, c'est vraiment un truc à part. Il faudrait que je le teste en VR, mais j'ai peur...

    10. Beat Saber
    Le jeu pour démontrer l'intérêt de la VR. Quel pied, c'est vraiment l'éclate totale ce jeu (dans tous les sens du terme quand mon contrôleur rencontre le mur...).

    Bonne résolution pour la prochaine décennie : tester plus de jeux indés et jouer aux GOTD de ce topic !

  14. #44
    Pas évident, mais je m'y colle. Pas d'ordre particulier.

    Borderlands 2 (et le 1 et le présequel vu que j'ai pas encore le 3) : 950 heures dessus, c'est le jeu auquel j'ai le plus joué et j'adore revenir sur cette série encore et encore

    Dishonored (le 1, le 2 et leurs DLC): y a rien a jeter, aucun défaut selon moi à part que je voudrais plus de missions

    Prey : j'ai adoré System shock 2 mais je pense que je préfère prey, et dire que j'ai pas encore touché au DLC...

    Darksiders 1 et 2 (pas encore fait le 3) : Du "Zelda-like" en plus bourrin, j'adore (je préfère le 1 aux différents Zelda que j'ai essayé c'est dire)

    Rock band unplugged (PSP) : probablement le jeu auquel j'ai le plus joué dans le train, la formule simplissime (4 touches pour 4 "notes" et c'est parti) marche du tonnerre

    Patapon 2 : oui il est hors décennie, mais bon sang quel bon jeu ! et les Locoroco aussi ! (PSP)

    Deus ex mankind divided et human révolution : oui ils ont des défauts, mais j'adore ces jeux, l'ambiance graphique et sonore, le gameplay d'infiltration, raah !

    MGS 5 : rien à foutre de l'histoire, mais ce gameplay d'infiltration, la gestion de la base, 150 h dessus et j'ai arrêté de jouer uniquement parce que j'avais fini tout le contenu solo, quel jeu !

    Oxenfree : le premier point'n'click que j'ai adoré, l'ambiance, le côté "dynamique" des interactions, la justesse des dialogues...

    Rayman origins et legends : un peu dur pour moi sur la fin, mais quel maitrise artistique et de gameplay, une pure merveille !

  15. #45
    Citation Envoyé par ZenZ Voir le message
    Subnautica est clairement le nom qui revient le plus souvent, pour ceux qui ne l'ont pas fait, vous savez ce qu'il vous reste à faire !
    C'est vrai aussi pour TW3, Dark Souls et Skyrim.
    Perso Subnautica fait partie des jeux que j'ai testé sans accrocher. Pas ma came, mais bon j'ai des goûts de chiotte, j'aime les MMO et la VR...

  16. #46
    Citation Envoyé par ZenZ Voir le message
    Subnautica est clairement le nom qui revient le plus souvent
    Pas du tout. Subnautica a été cité 9 fois, Skyrim 10 fois (hors Enderal) et Dark Souls 16 fois.

    Pareil que JulLeBarge, j'ai pas accroché plus que ça. Je lui reconnais des qualités mais c'est pas trop mon truc.
    Un papa, une maman, un site Internet : www.julienbobbin.com

  17. #47
    Subnautica c'est pas un de ces jeux de farming de ressources pour crafter des trucs?

  18. #48
    Grand amateur de maux Avatar de Vaykadji
    Ville
    Charleroi (BE)
    J'aurais bien mis Witcher 3 pour faire comme tout le monde mais j'y ai toujours pas joué. Donc voilà ce que je pourrais recommander les yeux fermés (par ordre de sortie, pas de préférence):

    Spyro Reignited trigoly (remake 2019) : c'est Spyro, comme à l'époque, mais refait (sans la plupart des bugs, plus beau et toujours aussi addictif).

    Return of the Obra Dinn (2018) : le puzzle-game qui m'a complètement conquis. Il n'est pas vraiment très difficile, mais il y a du challenge, et on embarque dans un monde complètement fou (pitch: vous êtes envoyé par les assurances pour enquêter sur la disparition de l'équipage d'un bateau).

    Ori and the Blind Forest (2015) : je n'aimais pas la 2D. C'était chiant, c'était Mario, ça n'avait aucun intérêt. Puis j'ai joué à Ori. Et j'ai rejoué à Ori. Et j'ai joué à d'autres jeux en 2D, mais c'était pas Ori. Donc j'ai rejoué à Ori.

    Life is Strange (2015) : la narration m'a pris par les tripes, les personnages sont attachants, l'histoire bien écrite, et on a l'impression de vivre - au fond de ses entrailles - l'aventure de Max.

    Dying Light (2015) : j'avais toujours rêvé d'un "bon" jeu de zombies. C'est Dying Light.

    Antichamber (2013) : un puzzle-fps en noir et blanc mais avec des couleurs. Il faut y avoir joué.

    Evoland (2013) : la découverte de la décennie pour moi, je pense. Je ne connaissais absolument pas, j'ai découvert un peu par hasard en 2018 ou 2019, et j'ai adoré. Un must pour les fans de jeux vidéos depuis longtemps, ça reprend tous les gameplays (ou presque) qui ont existé depuis un bon bout de temps, et ça les mélange intelligemment avec une bonne dose d'humour.

    Borderlands 2 (2012) : MOI JE VEUX UN FLINGUE QUI TIRE DES EPEES, QUI EXPLOSENT EN PLUSIEURS EPEES, QUI EXPLOSENT!!

    The Walking Dead (2012) : Clementine, Lee. La plus belle histoire d'amour que j'ai vu en jeu vidéo.

    Legend of Grimrock (2012) : à jouer en mode difficile et sans carte. Prenez des notes, résolvez des énigmes, avancez vers la sortie du donjon, case après case. C'était superbe.


    J'aurais aussi bien mis Skyrim et Fallout 4, mais j'ai beau avoir joué des centaines d'heures à chaque, je n'ai jamais réussi à les finir. En fait, ces jeux me lassent, et du coup j'ai l'impression de ne pas avancer dans l'histoire elle même. Mon perso avance, oui. Le monde aussi, mais pas l'histoire. Et moi j'aime les histoires. Donc je finis par m'ennuyer. J'aurais aussi bien mis Red Dead Redemption 2, qui est graphiquement magnifique, qui est calme et posé, qui nous fait "vivre" le far-west, mais il y a trop de petits points rageants pour que je puisse le recommander les yeux fermés (bousculer un pnj en se retournant fait qu'il abandonne la quête et s'enfuit, t'es masqué et personne ne sait qui tu es mais tu as quand même une prime sur ta gueule, t'essayes de t'infiltrer quelque part parce qu'il y a une dizaine d'ennemis mais un script dit que ton personnage doit entrer en gueulant et du coup une partie de pan-pan nulle s'en suit, tu essayes de *insérez ici quelque chose* mais tu n'as pas encore débloqué la possibilité via les quêtes principales, bref...). J'aurais aussi bien mis Mass Effect, mais déjà le premier est pas dans la bonne décennie, ensuite je refuse de passer par leur plateforme moisie de jeux, du coup je ne peux le recommander qu'en version pas-trop-légale, et ça m'énerve. Enfin, j'aurais aussi bien recommandé Zelda BotW, mais c'est pas sur PC.
    Dernière modification par Vaykadji ; 03/01/2020 à 14h19.
    Mes reviews sont sur Steam.

  19. #49
    La décennie 2010 est celle où j'ai redécouvert le jeu jap, après un passage où le jeu vidéo occidental m'a passablement ennuyé (notamment le sabordage de Bioware une fois qu'ils ont été rachetés par EA), il y a bien sûr des incontournables comme Witcher 3 ou les reboots réussis de Wolfenstein (seulement pour TNO cependant) et de Doom mais du reste j'en ai pas retenu grand chose en occident.

    Ca sera peut-être pour la prochaine décennie si déjà ils arrivaient à se sortir les doigts des GaaS, des openworlds sans caractère ni folie, des tentatives pour réanimer le rpg occidental qui a trop copié la recette bioware avec ses défauts et des jeux indés qui se copient les uns les autres et qui sont bien trop nombreux pour leur bien.

    En jeu Jap, donc je citerais Nier Automata, les Trails (je triche car les premiers sont de la décennie 2000 mais sont arrivés chez nous en 2015, au pire les Cold Steel), Ys VIII que je viens de finir et qui m'a fait forte impression. Enfin Yakuza 0

    Beat Saber qui a lui seul m'a donné envie de la VR, le seul indé de la liste. Un concept génial et une prise de risque justement récompensés.

    Aucun Mmo car cette décennie marque, à mon sens, leur mort.

    Et aussi mention spéciale à Dirty Bomb car même en ayant relativement bidé j'ai envie de le citer pour le nombre d'heures que j'ai passé dessus (cc @Hem)

  20. #50
    Perso Subnautica fait partie des jeux que j'ai testé sans accrocher. Pas ma came, mais bon j'ai des goûts de chiotte, j'aime les MMO et la VR...
    Y'a pas de honte à avoir, perso j'ai récemment beaucoup apprécié Generation Zero alors qu'il s'est fait sabrer par les reviews. Les goûts c'est heureusement propre à chacun, y'a bien des gens qui jouent aux MMO...


    Subnautica c'est pas un de ces jeux de farming de ressources pour crafter des trucs?
    Grossièrement, oui, mais c'est aussi un super open world avec pas mal de moments "wahou" par rapport à l'effet de découverte de certaines choses dans le jeu.
    ________________________
    GT / PSN / Steam : akaraziel

  21. #51
    Pour ma part il y a deux jeux qui se distinguent :

    Dark Souls - Depuis j'ai retourné DS 1, 2, 3, Bloodborne, leurs DLC, et là je suis sur Demon's Souls. Ce jeu m'a aidé à comprendre ce que j'aime dans un jeu vidéo. Et il m'a aidé à faire du ménage dans mon backlog parce que beaucoup de jeux sont fades en comparaison

    Undertale - une vraie surprise, je pensais juste passer un bon moment et j'ai été happé par l'univers, l'humour, les personnages. Je l'ai refait plusieurs fois avec toutes les fins possibles, et j'y rejoue de temps en temps. J'en ai profité pour faire Earthbound derrière, qui est top même s'il accuse un peu son âge.

    Mentions honorables à Portal 2 et Bloodborne, des expériences extraordinaires mais moins marquantes que les aînés dont ils sont les suites
    Dernière modification par Bobbin ; 03/01/2020 à 15h38.
    Un papa, une maman, un site Internet : www.julienbobbin.com

  22. #52
    Allez soyons fous :


    + ------------+
    | THE TOP 10 |
    + ------------+


    1) PC The Witcher 3 : Wild Hunt + extensions (+ le reste de la saga) - Suffit de lire ce qui a déjà été dit moult fois au-dessus.

    2) PC Divinity : Original Sin II - Beaucoup trop peu représenté ici pour ce qui est quand même le meilleur cRPG de la décennie

    3) SWITCH The Legend of Zelda : Breath of the Wild - Je n'ai jamais adhéré à l'univers Nintendo. Je n'ai jamais terminé un Zelda en dehors Oracle of Ages. Je n'ai jamais aimé les consoles portables.
    Et pourtant, ce Zelda, sur la Switch de Nintendo a été une sacrée surprise qui m'a carrément fait me lancer dans d'autres titres excellents (Fire Emblem TH, Luigi's Mansion 3, Super Mario Odyssey, etc.).
    Une bouffée d'air frais, une ode à l'exploration et à l'expérimentation. Super boulot.

    4) PC Dishonored - Un gameplay super plaisant, une ambiance excellente, une rejouabilité certaine, le tout dans un genre malheureusement peu représenté.

    5) PC Sekiro : Shadows Die Twice - Le meilleur FromSoftware d'une façon générale et de loin leur meilleure proposition en terme de gameplay.
    On pourra lui reprocher un peu de recyclage et une ambiance moins tranchée, pesante que les autres titres du studio.

    6) PC Prey - Un deuxième produit d'Arkane, de la branche texane cette fois, mais toujours autant de maîtrise que pour Dishonored.

    7) PC Dark Souls III - Et un deuxième FromSoftware parce qu'ils savent faire des jeux. Comme pour The Witcher 3, pas grand chose à ajouter pour un titre que tout le monde connaît déjà.

    8) PC Guild Wars 2 + extensions - Le seul MMO qui vaille la peine d'être joué. En gros.

    9) SWITCH Dead Cells - Le meilleur rogue-lite de la décennie. Les Rogue Legacy et autres Binding of Isaac ne peuvent rivaliser.

    10) PC Minecraft - Parce qu'il a marqué ma vie de joueur. Et pour son impact sociétal.


    + ----------------------+
    | Mentions honorables |
    + ----------------------+


    PS4 Yakuza 0 - Mon premier Yakuza. Une sacrée bonne surprise pour ce qui s'apparenterait presque à un fils spirituel de Shenmue 2.

    PC The Talos Principle - Un puzzle-game par les mecs derrière Serious Sam. Et ça marche. Très bien.

    SWITCH Super Mario Odyssey - J'aurais un peu de mal à ne pas le mettre dans la liste étant donné que c'est le premier jeu Mario que j'ai terminé, et de fond en comble (500+ lunes).
    De la plateforme 3D qui marche, c'est suffisamment rare pour être souligné.

    PS4 Detroit : Become Human - Même si le sujet aurait pu être traité de façon moins classique ou plus audacieuse/clivante, on a quand même un modèle du genre avec pléthore de choix et d'embranchements. L'aboutissement de la formule Quantic Dream.

    PC Life is Strange - Un jeu "sans gameplay" qui ne mise que sur son histoire et sa narration.
    Et ça a très bien marché sur moi. Si on n'adhère pas au thème ou à l'ambiance, ça doit être une sacrée daube par contre.
    Dernière modification par nAKAZZ ; 03/01/2020 à 16h38.

  23. #53
    Originalité bonjour:

    1- The Witcher 3 pc

    2- Zelda BOTW switch

    3- Red Dead Redemption 2

    4- Celeste

    5- Hollow Knight

    6- Skyrim pc

    7- Tower Fall Ascension

    8- Mario Kart 8

    9- Dead Cells

    10- GTA 5

  24. #54
    Ce n'est absolument pas un classement.

    La Trilogie Mass Effect
    Le premier est sorti trois ans avant la décennie qui vient de s'écouler mais j'ai envie de le citer dans le lot. Les trois jeux étant indissociables. Je ne cite cependant pas Andromeda, qui est une déception pour moi.
    Cette trilogie est donc une saga qui m'a beaucoup marquée de part son univers, ses personnages, les choix à faire. Il y avait un réel enjeu et le joueur était littéralement propulsé au sein d'une quête pour le sauvetage, non pas de l'humanité, mais des êtres vivants.
    J'ai aimé le poids de notre tâche, le lourd fardeau que porte sur ses épaules notre Shepard. D'ailleurs, en parlant de lui, malgré la personnalisation du personnage, il possède tout de même une personnalité forte et qui lui est propre, qui fait de lui un véritable leader charismatique. J'ai aimé cela, qu'il s'agisse d'un homme ou d'une femme.
    Le scénario est quant à lui relativement bon, tandis que les personnages secondaires, qui forment notre équipage, sont réellement attachants.
    J'ai vraiment été conquise par cet univers que je recommande. Un beau/bon jeu de sciences fiction.

    Life Is Strange
    Before The Storm + Life Is Strange (ils vont complètement de paire), deux fantastiques titres qui collent véritablement bien ensemble et qui forment une histoire à la fois attachante, dramatique, originale et qui abordent des sujets graves, légers, actuels, tout en tournant autour de l'adolescence et de ses déboires et petits bonheurs.
    J'ai beaucoup aimé le condensé de tous ces sujets et surtout découvrir les personnages et leurs histoires extrêmement touchantes pour la plupart. La touche de fantastique apporte une espèce de fraicheur aux jeux.
    Je précise néanmoins que je n'ai pas encore fait la saison 2, qui n'a strictement rien à voir avec celle-ci au niveau de l'histoire (enfin je crois).

    Pillars of Eternity
    Le premier du nom, puisque je n'ai pas encore joué au deuxième.
    Un bon RPG à l'ancienne qui m'a vraiment plongée dans son histoire, dans le scénario parfois classique mais attrayant.
    Cela faisait du bien de lire de longs dialogues, avec cette sensation de faire des choix à conséquences et qui ouvraient des quêtes ou pas en fonction.
    Et puis cela fait du bien de retrouver un rpg utilisant des mécaniques un peu plus anciennes comme à la Baldur's gates.

    The Witcher 3
    Comme beaucoup l'ont dit, il s'agit d'un jeu extrêmement bien ficelé, scénarisé, avec un monde non manichéen et où même les PNJ ont une histoire propre, ce qui donne beaucoup de profondeur aux quêtes secondaires. Ce qui est agréable pour un Action RPG.
    J'ai adoré ce titre du début à la fin. Il y a tant à dire.
    Il s'agit également d'un jeu qui va toucher plusieurs populations, allant du joueur casual aux personnes qui aiment la difficulté.

    Beyond Two Souls
    Je suis très fan de Quantic Dream mais ce titre m'a réellement touchée. J'ai été submergée dans l'histoire de Jodie, qui porte sur ses épaules, le poids de la différence. Un très beau jeu très réaliste malgré la touche de fantastique (comme tous les jeux de Quantic Dream).

    The Last of Us
    Un jeu qui a magnifiquement clôturé la génération précédente et que j'ai eu le plaisir de redécouvrir sur PS4.
    Un scénario très bien écrit, avec deux personnages principaux qui sortent du lot et qui forment un duo parfait. Le lien qui unit Joel et Ellie met clairement en avant le rapport parent/enfant, au travers d'une sorte de quête spirituelle dans un monde sauvage en pleine renaissance.
    Bref, une très jolie narration et des moments forts.

    Walking Dead (toutes saisons) de Telltale
    Telltalle est un studio que j'affectionne particulièrement et que j'ai beaucoup soutenu.
    Je suis également fan des jeux interactifs, avec une bonne narration. Walking Dead a donc réussi à m'emporter avec lui au travers de l'histoire de Clémentine.
    Il y a évidemment des moments très tirés par les cheveux qui font parfois grincer des dents mais je n'en tiens pas rigueur lorsque j'analyse le jeu dans sa globalité.
    La dernière saison m'a particulièrement touchée (tout comme la toute première avec Lee).

    Enfin, les jeux auxquels je rejoue avec plaisir et qui font parties de mes petits bonus :

    Rome Total War II : Un bon jeu de gestion/stratégie, avec des graphismes plaisants. Etant fan d'histoire, j'ai été ravie de le découvrir et d'y jouer d’innombrables heures.

    Dragon Age I, II et Inquisition (bon ok, le I est de la décénie précédente mais il est juste à la limite alors je l'inscris quand même haha): Encore une bonne saga, avec un scénario intéressant mais dont les quêtes secondaires sont parfois inégales.
    J'ai beaucoup aimé le scénario du premier ainsi que les différents choix possibles.
    Inquisition souffre par contre du remplissage mais l'histoire est relativement intéressante.

  25. #55
    Je crois que ma liste est parmi les plus longues. Mais j'avais également pensé à Pillars of Eternity et Grimrock qui sont cités plus haut, ils représentent (pour moi, je sais que beaucoup ne sont pas d'accord) le retour des styles BG-like et dungeon crawler.
    J'ai également décidé de les mettre de côté car objectivement, même si je les ai trouvés très très bon, il leur manque un petit truc pour être dans ma liste de décennie. Mais ils sont juste après, tout près.

  26. #56
    Citation Envoyé par Yog-Sothoth Voir le message
    Je crois que ma liste est parmi les plus longues. Mais j'avais également pensé à Pillars of Eternity et Grimrock qui sont cités plus haut, ils représentent (pour moi, je sais que beaucoup ne sont pas d'accord) le retour des styles BG-like et dungeon crawler.
    J'ai également décidé de les mettre de côté car objectivement, même si je les ai trouvés très très bon, il leur manque un petit truc pour être dans ma liste de décennie. Mais ils sont juste après, tout près.
    Pour Pillars of Eternity, tu dois sûrement faire référence au côté "epic quest" absent du jeu ?
    J'ai vraiment eu cette sensation, pour ma part.

  27. #57
    Citation Envoyé par Siunn Voir le message
    Pour Pillars of Eternity, tu dois sûrement faire référence au côté "epic quest" absent du jeu ?
    J'ai vraiment eu cette sensation, pour ma part.
    Je n'ai pas l'impression que c'est la critique qui revient le plus souvent, les canards on même plutôt tendance à aimer qu'on les sortent du rôle du sauveur élu. J'ai lu beaucoup plus de joueurs se plaindre du setting et surtout de l'écriture pompeuse et ennuyeuse.

    Mais j'avoue que comme c'est aussi mon avis, j'ai probablement un biais de confirmation.

  28. #58
    L'histoire ne m'a absolument pas intéressé donc je ne saurais dire, c'est un des éléments qui m'empêchent de le mettre dans ma liste, non je parlais juste de retrouver ce style de gameplay.

  29. #59
    Dans ce cas je te conseil Pathfinder Kingmaker. J'ai hésité à le mettre ici, puis j'ai décidé de m’arrêter à 5 jeux et je l'aurais mis en 7eme, derrière Dragon's Dogma. Du coup je vais editer mon post vu que j'ai l'une des liste les plus courtes

  30. #60
    Citation Envoyé par Drakkoone Voir le message
    Dans ce cas je te conseil Pathfinder Kingmaker. J'ai hésité à le mettre ici, puis j'ai décidé de m’arrêter à 5 jeux et je l'aurais mis en 7eme, derrière Dragon's Dogma. Du coup je vais editer mon post vu que j'ai l'une des liste les plus courtes
    J'ai pas trop envie de faire ma liste maintenant, mais Pathfinder c'est clairement l'un des meilleurs jeux de cette décennie (enfin... pour ceux qui ont grandi avec les baldurs et Icewind dale).
    Bon blog de critique littéraire : https://gnossiennes.wordpress.com/

Page 2 sur 9 PremièrePremière 123456789 DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •