Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 1 sur 8 12345678 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 211
  1. #1
    Salut
    Je sors de ma retraite pour la deuxième fois en quelques années pour un sujet finalement similaire à celui que j'avais lancé il y a quelques temps sur une étonnante politisation de mon magazine scandaleux préféré de zoeufs vidéos.

    Je sais bien que Ivan le rouge, terrible patron de rédaction communiste roulant en Ferrari et riant de ses lecteurs du haut de sa villa de 54352 m² à Montargis financée sur Ulule convertit chaque nouveau rédacteur à la lecture du petit livre rouge de Mao mais quand même...

    En l’occurrence, l'accusé du jour est Louis Ferdinan Sebum, donc j'apprécie d'ordinaire la prose cultivée, mais dont le long article sur le gamergate m'a fait bondir. Accusé, levez vous pendant que je lis les différents chefs d'accusation et plaide pour une peine à base de Kernel32.dll

    Sur ces longues 8 pages, foutrement documentées (27 notes de bas de page, l'accusé Sebum a de manière claire travaillé son sujet), je n'ai vu qu'une long article entièrement à charge, manquant de la moindre mesure et faisant dans la reductio ad trumpum ou ad bannonum le parangon de son argumentation. Et de par la même, se positionne de manière curieusement méta comme une allégorie de ce qu'il décrit, à savoir un positionnement supposé des journalistes qui alimenterait une alt right en perte de repères.

    Cocasse, n'est-il pas ?

    Surtout, en creux, l'article dresse un lien de causalité Bannon / Gamergate -> 4chan/8chan -> attentats qui en plus d'être un raccourci intellectuel indigne de ce cher Sebum manque à la fois de nuance et de contradiction, chaque article cité dans ledit article étant systématiquement à charge.

    Le tout pour finir par quelques paragraphes qui viennent entériner un discours que certains (dont moi) peuvent qualifier de prose SJW un peu bas du front reliant une dernière fois une certaines frange de gamers avec le fascisme... et qui fait une synthèse d'une pensée de plus en plus en vogue dans une part de la population ancrée à gauche politiquement : "Le fascisme, c'est les gens qui ne pensent pas comme moi".

    J'aurai donc apprécié que l'accusé Sebum fasse valoir des points de vue contradictoire, que ce soit via des interviews ou des citations, afin de nuancer un article où l'on voit le travail effectué mais dont la lecture m'a laissé une amère impression de tribune politique mal digérée.

    Bref, comme je l'avais dit dans l'autre thread, j'aime bien lire mon magazine de zoeufs vidéos quand il me parle de zoeufs vidéos, et j'aime bien lire mon magazine politique lorsqu'il me parle de politique, mais quand l'un essaie de s'attaquer au champ d'expertise de l'autre, il le fait systématiquement de manière maladroite, partisane et, lâchons le mot même s'il peut paraître condescendant : ridicule.

    Voilà. J'ai fini.
    Et sans rancune, Sebum, j'adore quand tu me parles de jeux.
    Du cinéma, du jeu de plateau et de la mauvaise foi, beaucoup de mauvaise foi, et des fotes d'aurtaugrafe : http://bemovie.fr

  2. #2
    Wokay, sur HFR politique US, l'article a été assez bien accueilli.
    Les trolls n'ont eu que quelques points sur lesquels discuter tels que le profil de Zoe.

    Les faits reportés sur Bannon sont exacts et sourcés, l'histoire de l'instrumentalisation du gamergate par l'Alt-right sont vérifiables.
    https://eu.usatoday.com/story/tech/t...aft/489713001/
    https://www.theguardian.com/technolo...ght-hate-trump
    https://www.vox.com/policy-and-polit...macist-recruit

    Je suis du même avis que toi sur la difficulté de lire de la politique et de la polémique quand elles pénètrent dans notre hobby,
    mais il est important de connaitre quelles genres d'idéologies instrumentalisent les joueurs et viennent toxifier nos parties de jeux multi.

    Edit : Pour les moins experts cela vous informera pour vous renseigner sur le sens de codes dans les chats : (((---))) / KEK / 88 / 14

    https://www.nytimes.com/2019/03/27/o...d-shooter.html
    Dernière modification par Herman Speed ; 01/11/2019 à 13h49.

  3. #3
    J’ai lu l’article et je ne vois pas où est le problème : personne ne fait de raccourci du genre les autres c’est des fascistes. En revanche, pour les petites merdes fascistes dénoncées par l’article, les autres c’est des SJW/gauchiasses/normies/.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , ?, , ?, ? ? ?, ?, ?, , , blues, BOF, BOJV, , ?, ?, 8, ?, ?, ?, 2, 80, ?, , , funk, fusion, ?, , ?, ?, ?, ?, ?, ? , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , ?, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  4. #4
    Je suis étonné moi aussi que cet article ne choque pas plus. Je l'ai trouvé mal écrit et incohérent : on parle d'une masse grouillante mal définie (électeurs de Trump, terroristes, racistes, homophobes, associaux, petite branleurs, nazis, fans d'El Risitas, critique de la presse, harceleurs, hommes blancs...). Je n'ai vraiment pas compris, j'ai trouvé ça du même niveau que l'épisode New York, unité spéciale sur le gamergate (et ses terribles cyber-terroristes misogynes fan de FPS). Prétendre surtout que ce qui est reproché à la presse jeux vidéo (Doritosgate) ou même à la presse tout court (les 300 patients accros aux MEUPORG de l'hôpital Marmottan) ne serait qu'un délire de racistes mal dans leurs peaux, c'est quand même culotté, non ?
    Maintenant si vous en avez le temps et l'envie, moi je serai quand même assez curieux de savoir si on peut trouver le modèle économique de Sarkeesian honnête et ses vidéos de qualité et si Zoë Quinn était vraiment innocente de tout ce dont elle était accusée (copinage avec des journalistes pour être mise en avant dans la presse ou pour censurer certains messages qui lui déplaisaient, détournement d'argent...).

  5. #5
    Le problème, c'est que c'est d'un chiant à lire...
    C'est scolaire, on dirait un dossier technique ou que sais-je, c'est besogneux
    C'est surtout ça qui est potentiellement choquant je pense
    Les opinions sont celles qu'on trouve dans CPC globalement, là-dessus je ne suis pas surpris, mais vraiment, le ton du dossier est lourdingue genre l'heure est grave, fini de rire !
    Le candaulisme, en gros, c'est voir l'être aimé en TPS plutôt qu'en FPS

  6. #6
    S’il n’avait pas été factuel et chiant à lire, vous l’auriez trouvé plein d’erreurs et de clichés et d’approximations.
    Je me trompe ?
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , ?, , ?, ? ? ?, ?, ?, , , blues, BOF, BOJV, , ?, ?, 8, ?, ?, ?, 2, 80, ?, , , funk, fusion, ?, , ?, ?, ?, ?, ?, ? , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , ?, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  7. #7

  8. #8
    Citation Envoyé par Brokenail22 Voir le message
    Je suis étonné moi aussi que cet article ne choque pas plus. Je l'ai trouvé mal écrit et incohérent : on parle d'une masse grouillante mal définie (électeurs de Trump, terroristes, racistes, homophobes, associaux, petite branleurs, nazis, fans d'El Risitas, critique de la presse, harceleurs, hommes blancs...). Je n'ai vraiment pas compris, j'ai trouvé ça du même niveau que l'épisode New York, unité spéciale sur le gamergate (et ses terribles cyber-terroristes misogynes fan de FPS). Prétendre surtout que ce qui est reproché à la presse jeux vidéo (Doritosgate) ou même à la presse tout court (les 300 patients accros aux MEUPORG de l'hôpital Marmottan) ne serait qu'un délire de racistes mal dans leurs peaux, c'est quand même culotté, non ?
    Maintenant si vous en avez le temps et l'envie, moi je serai quand même assez curieux de savoir si on peut trouver le modèle économique de Sarkeesian honnête et ses vidéos de qualité et si Zoë Quinn était vraiment innocente de tout ce dont elle était accusée (copinage avec des journalistes pour être mise en avant dans la presse ou pour censurer certains messages qui lui déplaisaient, détournement d'argent...).
    §1 : l'accusation de l'article est mal fichue, on met tous ceux désignés comme gamergaters dans le même sac, alors qu'il y a sûrement des innocents dans le lot
    §2 : mais en fait, elles ne seraient pas un peu coupables, les victimes ?

    Citation Envoyé par L'autre
    Qu'en penser ?

  9. #9
    Citation Envoyé par Herman Speed Voir le message
    Wokay, sur HFR politique US, l'article a été assez bien accueilli.
    Les trolls n'ont eu que quelques points sur lesquels discuter tels que le profil de Zoe.
    C'est marrant de voir que, une fois la polémique passée, il ne reste vraiment plus rien de tangible sur le sujet.
    Tout ce bordel pour des jeux aux audiences ultra-ultra confidentielles, des querelles d'alcôve navrantes... Il n'y avait que le harcèlement de significatif en fait. Et oui, c'est dérangeant, mais les raccourcis sur telle ou telle communauté online, c'est un exercice risqué.

  10. #10
    Citation Envoyé par LaVaBo Voir le message
    §1 : l'accusation de l'article est mal fichue, on met tous ceux désignés comme gamergaters dans le même sac, alors qu'il y a sûrement des innocents dans le lot
    §2 : mais en fait, elles ne seraient pas un peu coupables, les victimes ?
    Si c'est vraiment comme ça que tu prends mon message, alors je vais préciser ma pensée.

    En aucun cas je ne justifie les campagnes de harcèlement et je suis étonné de devoir le préciser. Il me semble aussi que le terme gamergate ne désignait pas les infâmes campagnes de harcèlement mais bien les révélations de copinage qui avaient été faites et que cela ne concernait même pas Sarkeesian à l'époque. Donc évacuons les comportements de petits cons et parlons de l'origine de l'affaire : quelles étaient les accusations ? Qu'est-ce qui a été prouvé ? Qu'est-ce qui était faux ?

  11. #11
    A la base, on parle de l'éthique de la presse de jeux-vidéo, mais au prétexte d'un jeu qui n'avait aucun poids dans l'industrie, et d'une 'presse' qui n'engage que ceux qui la lisent.
    Ca aurait été plus simple de mettre les 'media' qui publient de la merde à l'amende, et de le faire sentir sur la fréquentation et les annonceurs. Mais là, faire une question centrale d'une coucherie minable entre gens insignifiants, ça a justement joué le jeu de ces media médiocres et de ces personnes qui n'existeraient pas sans cette polémique. L'effet Nabila pur...

    En tant que 'gamer', je ne m'identifie pas du tout à des gens qui se font avoir deux fois par Nabila. Même pas une fois d'ailleurs.

    Quant à Leigh Alexander et ses propos littéralement haineux envers une communauté qu'elle veut dominer ou voir disparaître, je pense que l'essor spectaculaire d'un jeu comme Fortnite et des revenus qu'il engendre met un peu à mal ses prédictions. Même si ça draine de nouveaux gamers, ça en fait de vrais gamers quand-même et avec justement l'état d'esprit qu'elle exècre.

    Ces gens qui lancent de la merde en l'air, il suffit juste de ne pas les regarder et d'attendre que ça leur retombe dessus. C'est de la provocation de bas étage: don't feed the troll.

  12. #12
    Citation Envoyé par Brokenail22 Voir le message
    Si c'est vraiment comme ça que tu prends mon message, alors je vais préciser ma pensée.

    En aucun cas je ne justifie les campagnes de harcèlement et je suis étonné de devoir le préciser. Il me semble aussi que le terme gamergate ne désignait pas les infâmes campagnes de harcèlement mais bien les révélations de copinage qui avaient été faites et que cela ne concernait même pas Sarkeesian à l'époque. Donc évacuons les comportements de petits cons et parlons de l'origine de l'affaire : quelles étaient les accusations ? Qu'est-ce qui a été prouvé ? Qu'est-ce qui était faux ?
    Le plus simple pour se renseigner c'est d'aller voir la page gamergate controversy de wiki, parce que c'est tellement large ce truc que ça va pas donner grand chose en discussion de quelques lignes dans un topic qui risque de se faire fermer si ça passe comme d'hab.
    Citation Envoyé par Flad Voir le message
    Moi j'y compris rien.

  13. #13
    C'est surtout que personne ne va au bout de l'affaire:

    à la suite de la crise financière de 2007-2008, il a fallu des nouvelles normes de bonne gouvernance dans les entreprises dans le monde: parmi ces normes, la discrimination positive à l'américaine a été entérinée (grâce à l'aura de M. Obama). En France, par exemple: https://www.legifrance.gouv.fr/affic...XT000023487662.

    Une fois que les décideurs ont été "sensibilisés" à ces nouvelles valeurs pour eux, ils ont tenu à ce que l'activité de leur entreprise continuent à créer de la valeur, tout en appliquant ces nouvelles normes de discrimination positive: pour le milieu de la sous-culture, ça s'est traduit par Wizard of the Coast qui a commencé à faire le ménage chez ses clients, les vieux barbus, accusés de faire fuir les femmes de Magic et de Donjons et Dragons.
    Idem chez Marvel, qui a essayé plusieurs fois, de faire de Miss Marvel l'égérie de Marvel (à chaque fois un échec), de remplacer Serval par X-23 (idem), etc.
    Idem chez Hollywood, qui a toujours été voiture électrique (rechargée à l'énergie de centrale à charbon et à gaz), et posture LGBT+ pour faire carrière.

    Ces milieux irriguent le jeu vidéo, c'est donc logique ce qui est arrivé au JV vers 2013-2014.

    La VRAIE question est: est-ce que la discrimination positive communautariste à l'américaine fonctionne ? L'art du jeu vidéo en sort-il grandit ? Il y a du pour, et pas mal de problèmes quand même.

  14. #14
    Les gros débiles de 15-18 et de 18-25 existaient déjà avant. Je me souviens en avoir vu bannir des pelletées dans la dÉsencyclopédie.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , ?, , ?, ? ? ?, ?, ?, , , blues, BOF, BOJV, , ?, ?, 8, ?, ?, ?, 2, 80, ?, , , funk, fusion, ?, , ?, ?, ?, ?, ?, ? , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , ?, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  15. #15
    Au delà de la discussion autour du gamersgate, sujet que je ne maitrise pas du tout et dont je dois avouer que je m'en cogne comme de l'an quarante... c'est le dossier du sieur sebum que j'attaquais sur ses raccourcis intellectuels et ses facilités indignes de son auteur et qui faisait passer en sous texte un message politique que je ne trouve pas bienvenu dans un journal de zoeux vidéos (message, qui, dois-je le préciser, me gênerai tout autant quelle que soit sa position sur l'échiquier politique).

    Et au delà de l'article de sebum, j'ai l'impression qu'on veut m'imposer de la politique dans les jeux vidéos, dans les jeux de société, dans les jeux de rôle, bref dans tous mes loisirs, alors qu'on a parfaitement vécu sans pendant 40 ans. A la limite si c'était fait avec intelligence... mais non, on m'impose un préchi précha d'ado prépubaire. C'est çà, qui plus largement me gêne.

    Pour revenir au sujet initial, j'ai envie de lire Canard Pc pour ce qu'il est, à savoir un magazine généraliste et un peu élitiste. Pas pour lire L'Humanité Zoeux vidéos ou JMLP Gaming.
    Du cinéma, du jeu de plateau et de la mauvaise foi, beaucoup de mauvaise foi, et des fotes d'aurtaugrafe : http://bemovie.fr

  16. #16
    Le problème c’est que même sans être spécialiste, il y a quand même pas mal d’élements qui interroge le bon sens du lecteur. Pêle-mêle:

    Très orienté idéologiquement on cite notamment le chercheur Shane M. Snyder visitez son site c’est très instructif (entre la « fragilité des blancs » ou le fait que le jeu Kingdom Come: Deliverance véhiculerait une idéologie suprémaciste blanche)
    Celui-ci défend le concept assez fumeux d’intersectionnalité qui est loin de faire l’unanimité en France (qui a pour origine une certaine agitation estudiantine ayant provoquée le blocage de manifestations culturelles ou de débats en faculté)

    Ensuite l’essentiel de l’argumentation repose sur les travaux du Psychanalyste Jean Christophe Dardart. La psychanalyse est sans doute un outil intéressant en psychothérapie dans les traitement des névroses (ce n’est pas une science); mais je trouve quelque peu limite ou biaisé pour expliquer un phénomène sociétal, surtout en faisant fi de tout contexte socio-économique(«(…)être gamer n’empêche pas d’avoir un emploi, ou de voir son dossier pour un logement locatif sélectionné par l’agence » )

    Le dernier paragraphe nous explique qu’une certaine forme de jeu vidéo serait libérateur me semble assez discutable et qui laisserait sous tendre que les jeux vidéo violents ou avec des thématiques guerrières sont aliénants. Avec toute un éloge de la principale caractéristique des jeux vidéo, c’est-à-dire sa virtualité (« (les) autres possibles »). Mais justement n’est-ce pas cette virtualité qui fait qu’une personne normalement équilibrée sait faire la part des choses et que de toute manière une personne fragile mentalement (« individus en souffrance ») JV ou non trouvera toujours un moyen ou un autre pour assouvir ses pulsions.

    Enfin les illustrations de l’article semblent montrer une analogie entre les état-unis et la France, à part une projection de fantasmes j’attends toujours une analyse exhaustive sur l’infiltration du forum 15-25 par la fachosphère : parce que mettre une ganache royaliste comme porte étendard tient plus du trolling que véritablement d’un basculement de la jeunesse dans l’extrême droite la plus réactionnaire.
    (François Rabelais) "Celui-Là qui veut péter plus haut qu'il n'a le cul doit d'abord se faire un trou dans le dos."

  17. #17
    Kornog, tu es à l’ouest.
    Plus sérieusement, je n’ai pas l’impression d’avoir lu le même article que toi.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , ?, , ?, ? ? ?, ?, ?, , , blues, BOF, BOJV, , ?, ?, 8, ?, ?, ?, 2, 80, ?, , , funk, fusion, ?, , ?, ?, ?, ?, ?, ? , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , ?, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  18. #18
    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    Plus sérieusement, je n’ai pas l’impression d’avoir lu le même article que toi.
    C'est ça qui est cool avec les articles politiques.
    [ Mumble : Face || Steam : ^___^ || Epic : Franky Mikey ]

  19. #19
    Citation Envoyé par Bebealien Voir le message
    Et au delà de l'article de sebum, j'ai l'impression qu'on veut m'imposer de la politique dans les jeux vidéos, dans les jeux de société, dans les jeux de rôle, bref dans tous mes loisirs, alors qu'on a parfaitement vécu sans pendant 40 ans.
    Ah non, y'avait déjà un coté politique dans les jeux vidéos, films et autres divertissement. Y' toujours eu. C'est juste qu'on s'en rendait moins compte et/ou que ça faisait moins débat. Tiens, le précurseure du monopoly avait bien été crée pour montrer les défaut du capitalisme par ses mécaniques de gameplay. Mécaniques reprises dans le monopoly ce qui en fait foncièrement un jeu chiant ou le gagnant est décidé en quelques tours et ou il est plus que dur de retourner la situation.
    Citation Envoyé par Bebealien Voir le message
    A la limite si c'était fait avec intelligence... mais non, on m'impose un préchi précha d'ado prépubaire. C'est çà, qui plus largement me gêne.
    Ca ne fait que quelques pages par numéro sur un ensemble de quasiment 100. Et rien n'impose à personne de les lires, ces pages. Genre les pages hardware m’ennuient le plus souvent, je ne vais pas me les infliger.
    Citation Envoyé par Bebealien Voir le message
    Pour revenir au sujet initial, j'ai envie de lire Canard Pc pour ce qu'il est, à savoir un magazine généraliste et un peu élitiste. Pas pour lire L'Humanité Zoeux vidéos ou JMLP Gaming.
    Et moi j'apprécie beaucoup la volonté de Canard PC d’élargir son choix éditorial pour y amener des réflexions sur le médium jeu vidéo général et ce que ça peut impliqué dans des domaines plus vaste que de savoir si tel jeu est bon ou non.

    Comme quoi, quoi qu'ils fassent, y'aura des mécontents.

  20. #20
    Oui elargissons le choix éditorial, comme ça on parlera de fanfilm sur Warhammer 40k

  21. #21
    Citation Envoyé par Jaycie Voir le message
    Oui elargissons le choix éditorial, comme ça on parlera de fanfilm sur Warhammer 40k
    Ca faisait longtemps...
    Du cinéma, du jeu de plateau et de la mauvaise foi, beaucoup de mauvaise foi, et des fotes d'aurtaugrafe : http://bemovie.fr

  22. #22
    En un sens, j'aurais préféré.
    Perso, l'article était intéressant à lire, mais articulé autour de raccourcis qui sortent du chapeau et de ressentis de fréquentation de réseaux sociaux, assortis de mème pour ados.
    C'est comme si on jugeait tous les gens de la Mare à l'ambiance que certains mettaient sur les forums: ça n'a aucun sens.

  23. #23
    Malheureusement, la Mare d’internet a débordé sur internet et dans la vraie vie. Et cette Mare n’est pas marrante du tout, contrairement à la Mare d’ici. Mare d’ici. Tsoin tsoin.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , ?, , ?, ? ? ?, ?, ?, , , blues, BOF, BOJV, , ?, ?, 8, ?, ?, ?, 2, 80, ?, , , funk, fusion, ?, , ?, ?, ?, ?, ?, ? , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , ?, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  24. #24
    Nul à chier ses articles politisés à gauche. Ça fait 2 ou 3 en peu de temps là. Si l'ambition de sebum est de transformer CPC en un nouveau "libération" (un torchon de propagande, tout juste bon à allumer un bbq) ça sera sans moi.
    Et j'en serais très déçu, je suis un client qui ne rate pas un numéro depuis plusieurs années.

  25. #25
    Tu préfères peut-être des articles politisés à droite, un nouveau Le Point (un torchon de propagande, tout juste bon à allumer le barbecue) ?
    Au fait, je ne vois pas trop ce que ces articles ont de gauchistes.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , ?, , ?, ? ? ?, ?, ?, , , blues, BOF, BOJV, , ?, ?, 8, ?, ?, ?, 2, 80, ?, , , funk, fusion, ?, , ?, ?, ?, ?, ?, ? , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , ?, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  26. #26
    Citation Envoyé par Aza Voir le message
    Nul à chier ses articles politisés à gauche. Ça fait 2 ou 3 en peu de temps là. Si l'ambition de sebum est de transformer CPC en un nouveau "libération" (un torchon de propagande, tout juste bon à allumer un bbq) ça sera sans moi.
    Et j'en serais très déçu, je suis un client qui ne rate pas un numéro depuis plusieurs années.
    Ca fait du bien de voir un peu de retenue, de ne pas être dans l'exagération permanente.

  27. #27
    Je sais pas trop ce qu'il y a "de gauche" à analyser les liens entre GG et l'élection de Trump en fait.

  28. #28
    Citation Envoyé par Jaycie Voir le message
    Je sais pas trop ce qu'il y a "de gauche" à analyser les liens entre GG et l'élection de Trump en fait.
    Je ne sais pas si c'est de gauche, mais c'est au mieux hasardeux de faire un lien au delà de l'épiphénomène bannon.
    Du cinéma, du jeu de plateau et de la mauvaise foi, beaucoup de mauvaise foi, et des fotes d'aurtaugrafe : http://bemovie.fr

  29. #29
    Citation Envoyé par Jaycie Voir le message
    Je sais pas trop ce qu'il y a "de gauche" à analyser les liens entre GG et l'élection de Trump en fait.
    Le problème c'est tout le jugement de valeur qu'il y a autour, c'est ça qui est "de gauche" (de gauche post-moderne entendons-nous bien) je pense. A comparer les électeurs de Trump sans chercher à les comprendre un seul instant, à la limite de renier leur humanité, en les méprisant constamment et en les assimilant à des "fascistes" (lol) appartenant à "l'esstraime-drouate" (lol). Au jugement de valeur pas bien fin s'ajoute un ton vraiment malsain que je trouve vraiment inquisiteur, méprisant et franchement violent par moments - comme dans une espèce de furia idéologique. Je veux dire, wow, calmez-vous quoi, arrêtez d'éructer des conneries néo-marxistes le poing tendu sur le clavier.

    Evidemment, la "communauté des gamers" est principalement composée d'abrutis en pleine expression hormonale qui ont leurs sens perturbés dès qu'une fille traverse leur champ de vision, c'est tout à fait vrai. Mais de là à faire un lien entre des puceaux frustrés et des hommes de 40 ans, prolétaires, mariés et avec des enfants qui votent pour le Donald parce que ce qui est désormais "la gauche" actuelle leur pisse au cul 24h/24 7j/7 ça frise le ridicule. A mon avis ça tient du fait que pour le gauchiste lambda type LFS, "tout est politique". Donc il va commettre un amalgame entre tous ceux qu'il perçoit comme ses "ennemis" (j'imagine?) par simple volonté d'avoir un système de valeurs/une idéologie cohérent(e), et accessoirement d'éviter de le/la remettre en cause. Méchant = facho = Trump en gros. Simple, efficace, fonctionne avec tout. Du coup je vois pas comment on peut prétendre à une "analyse" sur des liens qui n'existent que dans des têtes idéologisées jusqu'au cervelet.

    Pour embrayer sur LFS individuellement je dois dire que ses petites piques gauchiassetiques bien bien gonflantes au fil des news et autres articles commencent doucement à me casser les noix. Alors oui "gneu gneu si t'es pas content t'achètes pas" mais ça fait quelques années que j'achète CPC pour pouvoir lire du contenu de qualité et jusqu'ici je m'y suis retrouvé non sans plaisir. Pas pour lire les pulsions adolescentes d'un Che Guevara du clavier qui s'imagine "casser du facho" en méprisant (sans possibilité d'être contredit directement) tout ce qui va à l'encontre de ses croyances idéologiques de trentenaire parisien. Y a Twitter pour ça. Bref, j'ai pas beaucoup de pognon, alors payer un magazine plus de cinq euros pour lire un petit c** (désolé mon gars mais c'est l'impression que j'ai de toi quand je lis ta prose si subtile) qui m'emmerde avec ses délires gauchistes ça va pas durer longtemps. Surtout que je me suis rendu compte qu'après coup de l'existence de ce fantastique dossier militant.

    Toutefois faut pas oublier que CPC a une tradition de gauche qui fait partie de son identité (comme quoi ça peut avoir du bon des fois). Par exemple on le sait que Ivan le Fou est rouge - et alors ? Il garde ses idées politiques pour twitter la plupart du temps et c'est très bien comme ça. Bon allez dans Au coin du jeu il peut faire son anticapitaliste mais au moins son biais d'analyse peut avoir une pertinence, parce que finalement il faut bien choisir un angle, un point de vue etc. Pas comme lâcher "et ça fait chier les mâles blancs cisgenre" après une news sur l'annonce que la prochaine Lara Croft aura moins de boobs (exemple imaginaire). Bref pour moi CPC (oui je sais, on s'en fout de ce qu'est CPC pour moi) c'est plus une gauche Groland qu'une gauche antifa/décoloniale/inclusive/lgbtiste etc. et c'est dommage que cette mutation de la gauche qui a lieu en Occident transparaisse dans le magazine.

    Laissez la politique en dehors des jeux vidéos, surtout si vous avez la culture et l'intelligence politique d'un militant de chez Solidaire.e.xyz.s. On lit CPC pour passer un bon moment pas pour hurler "TA GUEEEEEEULE" dans sa tête tous les deux mots

    Bonne après-midi à tous

  30. #30
    Citation Envoyé par ElleLaisseDes Voir le message
    Le problème c'est tout le jugement de valeur qu'il y a autour, c'est ça qui est "de gauche" (de gauche post-moderne entendons-nous bien) je pense. A comparer les électeurs de Trump sans chercher à les comprendre un seul instant, à la limite de renier leur humanité, en les méprisant constamment et en les assimilant à des "fascistes" (lol) appartenant à "l'esstraime-drouate" (lol). Au jugement de valeur pas bien fin s'ajoute un ton vraiment malsain que je trouve vraiment inquisiteur, méprisant et franchement violent par moments - comme dans une espèce de furia idéologique. Je veux dire, wow, calmez-vous quoi, arrêtez d'éructer des conneries néo-marxistes le poing tendu sur le clavier.

    Evidemment, la "communauté des gamers" est principalement composée d'abrutis en pleine expression hormonale qui ont leurs sens perturbés dès qu'une fille traverse leur champ de vision, c'est tout à fait vrai. Mais de là à faire un lien entre des puceaux frustrés et des hommes de 40 ans, prolétaires, mariés et avec des enfants qui votent pour le Donald parce que ce qui est désormais "la gauche" actuelle leur pisse au cul 24h/24 7j/7 ça frise le ridicule. A mon avis ça tient du fait que pour le gauchiste lambda type LFS, "tout est politique". Donc il va commettre un amalgame entre tous ceux qu'il perçoit comme ses "ennemis" (j'imagine?) par simple volonté d'avoir un système de valeurs/une idéologie cohérent(e), et accessoirement d'éviter de le/la remettre en cause. Méchant = facho = Trump en gros. Simple, efficace, fonctionne avec tout. Du coup je vois pas comment on peut prétendre à une "analyse" sur des liens qui n'existent que dans des têtes idéologisées jusqu'au cervelet.
    Ce qui est rigolo c'est justement que l'argumentation de l'article de Sebum repose sur le livre de la journaliste Angela Nagle (qui est Irlandaise donc d'origine européenne et non pas américaine contrairement à ce qui est écrit) Kill all Normies: Online Culture Wars from 4chan and Tumblr to Trump and the Alt right;
    or parmi les articles qu'elle a produit celle-ci semble beaucoup plus nuancée dans sa reflexion que l'article de LFS cf. article du monde diplomatique (et non vu que je suis un gros radin je n'ai pas pris d'abonnement pour le consulter entièrement ou voir pourrir ad vitam ma boite mail )
    (François Rabelais) "Celui-Là qui veut péter plus haut qu'il n'a le cul doit d'abord se faire un trou dans le dos."

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •