Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 3 sur 3 PremièrePremière 123
Affichage des résultats 61 à 62 sur 62
  1. #61
    Ils la mettent sur Youtube d'habitude, mais ils prennent un peu leur temps à chaque fois
    Some days, some nights, some live, some die in the way of the samurai
    Some fight, some bleed, sun up to sun down, the sons of a battlecry

  2. #62
    Bon, je me rends compte qu'aussi longtemps après les faits, je vais probablement écrire un message "juste pour moi". Mais après tout, vu que la possibilité est là, pq ne pas en profiter, on s'amuse bien à chanter quand il n'y a personne pour nous écouter.

    Alors je vais réagir que sur une petite partie de la vidéo, l'e-sport, pour la bonne raison que je n'ai pas fini de regarder le reste et parce que j'aurais quand même voulu donner mon avis (à défaut de donner mon trou de c*l, vu qu'à l'instar des avis, tout le monde en a un aussi) sur la question.
    Je sais, je sais, CPC joue la provoc, pour leurs propres et honorables raisons ils n'ont jamais été vraiment convaincus par l'e-sport, ils en profitent pour lancer le débat, avoir des réactions, faire preuve d'ouverture d'esprit, ou aborder un sujet actuel, en profiter pour avoir une invitée bénéficiant d'une certaine renommée, atteindre une certaine audience etc. (j'invente des raisons si je veux, il doit bien y en avoir une bonne dans le tas)
    Bref, lancer le débat, c'est qu'on peut en discuter alors, non?

    Pour terminer, je vais souligner que je suis qq'un qui regarde et apprécie de l'e-sport, principalement à mes (très maigres) heures perdues. Je ne peux pas prétendre avoir regardé de tout, principalement du LoL, Starcraft II et Hearthstone, mais aussi dans une moindre mesure et par curiosité un peu de CS, VS fighting, Overwatch et d'autres mobas ou compétitions diverses (parfois juste 10 min, histoire de voir ce que c'est).
    Je ne cherche pas à convaincre, mais juste dire que je suis convaincu par le caractère divertissant que cela peut avoir. Tout le monde n'aime pas le football, mais on peut concevoir que certaines personnes aiment bien. Je regarde aussi occasionnellement les compétitions sportives (sans le "e-"), je suis aussi un amateur de ce genre de divertissement, même si de moins en moins souvent.

    Après cette longue introduction à me regarder écrire (ou écouter parler), je vais essayer d'aborder quelques points de façon plus concise (emphase sur le mot "essayer").

    - Sport et athlète.
    Pour l'athlète, la question a été réglée lors de l'émission. Pour moi, sans c/c des lignes de définition pour sport et sportif, il en va de même. Sport fait en outre référence à la notion d'activité physique, mais aussi au concept de jeux (ah!) ou "d'activités réglementées". Tout ça est reprise dans le giron sportif. Je vais lancer de suite les sports automobiles (ou mécaniques). Oui, il faut de l'endurance, des réflexes, de la concentration, supporter les contraintes ... un peu comme l'e-sport. J'enchaine sur le billard, la pétanque, les fléchettes, le tir sportif (discipline olympique ; j'ai pratiqué un peu de tir de précision, je sais qu'il faut aussi de l'endurance), voir encore la belote, le bridge et le poker repris dans "autres sports".
    Même si quand on pense sport, on pense grosse activité physique (moi aussi, il ne faut pas croire), on pense athlétisme, football, cyclisme, tennis, ... pour moi les autres formes ont leur place. L'e-sport serait dans une catégorie "endurance, réflexes, précision (et réflexion?)".

    - Aspect physique.
    Tout comme on pense naturellement aux sports plus "physiques". Oui, ça fait un "plus ou moins" beau corps musclé (suivant les critères culturels d'esthétisme) ... et encore. Il faut aimer. Christiano Ronaldo a été pris en exemple, mais il fait plutôt figure d'exception dans le monde des millionnaires en short. Pour un Ronaldo, on a 100 gars quelconques. Pour prendre son rival, Messi ne m'a jamais fait rêver en enlevant sa vareuse, à talent sportif égal. D'ailleurs, aucun footballeur ne m'a jamais fait rêver en enlevant sa vareuse, mais chacun ses sensibilités et je le respecte.

    Donc, pour moi, l'aspect "visuel" d'un sportif ne devrait en rien influencer le jugement de ses capacités dans sa discipline (pour prendre un exemple connu souvent moqué : Franck Ribéry). Dans le cadre du sport, j'apprécie un sportif pour ses compétences, pas son look. Maintenant, si le sportif veut se la jouer égérie mode, c'est autre chose.

    Et j'en profite pour souligner la dérive encore plus profonde dans le sport féminin. Sans me faire le défenseur ultime de la cause, on juge encore plus les femmes sur leur apparence que leur capacités (et pas juste en sport). Je lisais encore l'autre jour un article sur la problématique des sponsors dans le sport féminin. Si tu n'es pas jolie, tu n'as pas de sponsors (sans compter les critiques sur ton apparence dans les médias). L'article citait le cas de la meilleure surfeuse profesionnelle au monde qui n'avait aucun sponsor. La surfeuse professionnelle la mieux sponsorisée (et donc rémunérée) n'ai rien gagné et ne fait plus que du shooting photo / vidéo, plus besoin de monter sur la planche.
    L'article soulignait d'ailleurs, à l'occasion de la coupe du monde de football féminin, qu'on avait demandé (avec insistance?) de rendre les équipes plus sexy, plus féminines. C'est le retour des cheveux longs et du maquillage sur le terrain. Est-ce qu'on demande ça aux équipes masculines? (dans certains cas, p-e que oui, va savoir ... ou à un autre niveau marketing, avec les vêtements, les marques, etc.)

    Bref, j'ai dit que je voulais rester concis. Ils ne sont pas nécessairement beaux, ils ne présentent pas nécessairement bien ... mais ce n'est pas vraiment ce que je leur demande, à titre tout à fait personnel. Je leur demande d'être compétent dans leur discipline pratiquée (discipline qui n'est pas un concours d'esthétisme).

    - L'image.
    Je fais un autre points, mais c'est dans la suite logique du précédent. Là je suis un peu d'accord quand même. Vu la professionnalisation des structures, celles-ci devraient aussi prévoir la com, donner des formations, un encadrement, etc. Tu ne peux pas lancer ton sportif comme ça dans la nature en sachant qu'il sera interviewé, qu'on lui demandera de prendre la parole, ou en faire ton "homme-sandwich" pour tes sponsors sans t'assurer un peu d'encadrement. Surtout quand la discipline sportive demande de l'enfermer dans une pièce 12h par jour à s'entrainer devant un écran (pour caricaturer).
    Bien paraître et parler en public n'est pas qqch que tout le monde sait faire naturellement.

    Néanmoins, j'en reviens sur le fait que ce n'est pas leur job premier. Tant mieux si t'as un sportif qui passe bien. Si t'en as un qui ne passe pas du tout, il faut le prévoir.

    Et sans vouloir manquer de respect ou autre, c'est aussi le boulot des présentateurs et de l'encadrement médiatique de la compétition. Je ne veux pas paraître machiste ou misogyne, mais on ne peut pas cacher le fait que les présentateurs et présentatrices (/journalistes) sont aussi choisis sur leur apparence et leur capacité à communiquer. P-e un peu moins chez les hommes, où on a tendance à mettre en avant "oui mais il est compétent", alors que chez les femmes, à compétences égales (à un homme, voir supérieure), on prendra plus souvent celle qui présente mieux (ou seulement si la candidate a "une bonne" apparence).
    Sans vouloir manquer de respect à Laure (et toutes les autres) ou me pencher sur le côté éthique de cette question, c'est ce qu'on leur demande (qu'on soit d'accord avec ou pas avec cette pratique). C'est l'habillage com et visuel de la compétition.
    Je sais que je fais énormément de raccourcis, de caricature et de préjugés dans ce paragraphe.

    - L'image 2 (le retour).
    Et donc, pour un sport où l'intérêt n'est pas concentré sur la personne du joueur, mais sur ses compétences dans un jeu, ça ne me dérange pas du tout cet aspect "détaché", "impersonnel" des diffusions. Ca ne m'intéresse pas de voir la tête du joueur, je veux plutôt voir ce qu'il fait dans le jeu.
    Pour reprendre l'exemple du football, on ne voit pas non plus en permanence la tête des joueurs, bien pour ça qu'on a les maillots avec numéros, qu'on donne les places sur le terrain, etc. Plus souvent on reconnait un joueur à son maillot, sa place et son allure, que parce qu'on le détaille vraiment bien. Quid des sports mécaniques et autres. Pour les non initiés, rien ne ressemble plus à une voiture avec un casque qui dépasse à une autre voiture avec un casque qui dépasse ... aucune émotion (et pourtant le beau-père est fan de F1, il regarde la compétition tous les samedis et dimanches).
    Donc ça ne me manque pas et ce n'est pas ce que je recherche.

    D'ailleurs, c'est même certains commentateurs et analystes qui m'ont fait accrocher à certaines compétitions. J'ai commencé à regarder du SCII grâce à Day[9]. J'avais adoré sa façon de commenter un match, et j'en ai donc regardé d'autres. Ce sont Joe Miller et Deman qui m'ont fait accrocher à LoL. C'était pour voir/entendre leur commentaires que j'ai continué à regarder, et que ça m'a manqué quand ils sont partis.
    Je pense qu'ils ont une place un peu plus importante que les commentateurs sportifs "classiques", même si on a aussi nos commentateurs préférés à ce niveau-là.

    - Lisibilité du jeu.
    Tjs dans la suite visuelle de l'argument. Oui, des jeux sont plus lisibles que d'autres, je ne vais pas prétendre le contraire. Avec l'habitude, je suis sans trop de soucis un match de LoL, avec les commentateurs qui apportent généralement le complément d'information que je n'ai pas réussi à saisir.

    J'ai quand même l'impression que c'est culturel, que c'est une question d'habitude. On a l'habitude de voir certains sports, c'est pour ça qu'ils nous semblent simple. Pourtant, mettez un néophyte qui a vraiment envie de comprendre devant un match de foot, vous allez voir tout ce qu'il faudra expliquer et qui vous semble naturel. Je me rappel mes premiers matchs de rugby ou de baseball, c'était rude pour "tout" comprendre. Sans compter que j'ennuie encore régulièrement le beau-père pour comprendre ce qui se passe lors de ses courses auto.

    Donc oui, certains jeux sont très peu lisibles et attrayants, mais je pense que c'est aussi une question d'habitude. Pour une personne qui aura eu de l'e-sport dans ses "activités de divertissement" et son environnement social depuis l'enfance, p-e que regarder un match d'e-sport lui sera tout aussi naturel et lisible qu'un habitué du football regardant le match de son équipe favorite.

    - L'identification.
    Oui, là je suis d'accord, c'est rude. Un adolescent / jeune adulte coréen ... oui, ça ne me renvoie pas du tout une image à laquelle je peux m'identifier. J'ai d'ailleurs tendance à préférer les équipes / joueurs européens (et américains dans une moindre mesure) car c'est plus facile, on a un certain socle commun qui permet de se projeter soi-même. Reste la question de l'âge. Je ne saurais pas / plus m'identifier à des sportifs si jeunes, tout simplement.

    Mais cette réflexion, c'est à tous niveaux. Tous les sports. Je me souviens encore très bien des joueurs (de football notamment) avec qui j'ai grandi. Je revoyais l'autre jour un sujet sur le transfert de C. Ronaldo au Real, je reconnais encore tous les noms cités à l'époque (plus facile, je jouais encore à football manager à ce moment-là), alors qu'actuellement je suis incapable de te dire quel sera le prochain espoir prometteur dans telle ou telle compétition. Maintenant, je suis à un âge où la grande majorité d'entre eux ont pris leur retraite ... ou ne sont plus trop devant les projecteurs, en train de finir leur carrière dans des clubs de moindre envergure. Les nouvelles stars de 18-20 ans du ballon rond me posent les mêmes soucis d'identification, je n'ai presque plus rien en commun avec eux.

    En ce qui me concerne, le soucis d'identification ne vient pas tant du fait qu'ils n'ont pas de personnalité ou autre, qu'ils sont "étrangers", etc. C'est juste que je n'ai plus suffisamment en commun avec les joueurs sportifs pour encore avoir un lien fort d'identification avec eux, sans que ce soit spécialement à cause de la discipline sportive.


    - Conclusion.
    Bref, tout comme je pense qu'on puisse considérer l'e-sport comme un sport à part entière, je conçois également que les arguments soulevés peuvent ne pas convaincre et que d'autres personnes ne pensent pas que ce soit égal aux autres disciplines sportives. Néanmoins, je crois que c'est juste une question de temps et de culture.

    C'est juste un avis personnel, en me faisant parfois l'avocat du diable en caricaturant certaines positions. Je ne souhaite aucunement imposer cet avis aux autres et aux journalistes de CPC. Et j'espère que nous auront encore bien d'autres opportunités d'avoir des débats intéressants (purement subjectif sur ce dernier qualificatif XD).

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •