Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 2 sur 3 PremièrePremière 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 83
  1. #31
    Nous sommes au milieu de la troisième année de la guerre de succession du Pentocrator (le tour 30). Caelum se prépare à une guerre qui s'annonce décisive contre les morts vivants d'Ermor. Ceux-ci assiègent la capitale de Vanarus, et il semble inévitable pour nos stratèges que ses armées se retourneront ensuite contre nous.

    Tous les sortilèges nécessaires pour terrasser les morts vivants ne sont pas encore découverts, toutes nos troupes ne sont pas encore équipées et nous estimons qu'il nous faudra encore 6 mois pour être fin prêt. En cas d'attaque, il sera important de ralentir autant que possible les hordes maléfiques. Aussi, massons-nous nos troupes à notre frontière sud.

    Ermor nous écrit pour nous signaler que Man (à notre frontière nord) envisage de nous envahir. Nous n'en croyons pas un mot : A l'évidence (et malgré les troupes massées à nos frontières), il s'agit d'une diversion pour dégarnir notre front.

    Et pourtant, l'ennemi est là !






    4 armées dont :
    - la première qui ne sert à rien ;
    - la deuxième, qui va empêcher l'arrivée des renforts.
    - la troisième qui attaque une de nos plus riche province (pop à 17 000) et qui est en mesure de prendre d'assaut la garnison (ou plutôt l'absence de garnison) de la forteresse ;
    - Et la quatrième qui attaque – heureusement sans en venir à bout – les murs de la forteresse qui protège notre trône ;

    A l'évidence, l'attaque est bien conçue. Elle est accompagnée d'un message in-game :



    Je vous donne une traduction libre : "coucou Caelum, Ermor m'a dit qu'il t'attaquait au sud. Et tu n'as aucune chance de résister. Alors je te prends deux provinces. Mais ne t'inquiètes pas, je t'aiderai ensuite contre Ermor". (*)

    La situation est critique. Nous n'avons aucune (mais vraiment aucune) troupe capable d'attaquer la troisième armée, et nous ne pouvons que mobiliser des mages qui travailles dans les deux bibliothèques voisines (points bleu).

    La perte de cette citadelle, même reprise rapidement ensuite, se traduiraient par la mort de 15 mages (à peu près 15% de nos effectifs).

    --

    Heureusement, les premiers combats contre la PD nous ont apportés des renseignements cruciaux :
    - le Bless de Man ne comporte que "Barskin" ;
    - Quelques commandants sont équipés d'anneaux de résistance à l'électricité, mais c'est les seuls objets magiques mis à leur disposition.
    - Les mages sont venus sans gemmes. Même si un réassort est possible, il est relativement improbable.

    Enfin, dernier point – mais très important – cette attaque a lieu pendant le WE, et je dispose des quelques heures (il m'en faudra 4) pour préparer une contre-attaque. Mais cela fera l'objet du prochain post.

    --
    (*)Pour avoir échangé un peu avec lui quand la partie a été pliée, il pensait réellement me faire une "bonne" proposition. Mais en pratique, cela n'avait absolument aucun intérêt pour moi. J'allais lui servir de zone tampon pendant quelques tours après qu'il m'ait privé des moyens de me défendre contre Ermor.

    Il aurait pensé son plan dans une optique de conquête totale, ou en tout cas de partage de mon territoire avec Ermor, il n'aurait pas joué une main dans le dos et aurait été bien plus efficace. Avec les mêmes effectifs, ses armées 1 et 2 bloquaient mes deux forteresses d'où sont partis les renforts et je n'avais plus que mes yeux pour pleurer.

    Dominion n'est pas un jeu de demi-mesure. La bonne approche (comme d'ailleurs dans la plupart des jeux de stratégie) c'est : j'essaye de tout prendre, et s'est seulement si je n'y arrive pas que je deal.
    Dernière modification par capitainefada ; 25/02/2019 à 19h43.

  2. #32
    Passionnant retournement de situation, c'est trèèèès bizarre de la part de Man, hâte de voir comment tu vas répondre à cette odieuse agression opportuniste qui sert indirectement la cause du Roi Liche !

    Et je me demande bien comment il a pu arriver à la conclusion que tu n'avais aucune chance contre Ermor ? Ce genre de choses faut en discuter au lieu de les présumer (si c'est ce qu'il a fait).
    'WHO WATCHES THE SAUMON"-Juvenal
    tmtc rodriguezcia

  3. #33
    Lol Man ! C'est à se demander si plutôt que ne pas être pas très futé il n'assume pas d'avoir essayé de t'envahir même arpès la partie.
    Non, franchement, croire Ermor qui dit qu'il t'attaque (et te massacre) alors que c'est évident qu'il a tout intérêt à le retourner contre toi sans essayer de vérifier avec des scouts ça parait très improbable quand même. En plus, s'il voulait vraiment t'aider contre Ermor en passant par chez toi il t'aurait logiquement demandé l'autorisation avant et aurait essayé de s'arranger avec toi pour que tu lui laisses un couloir jusqu'à Ermor par exemple.

    Là pour le coup il t'envahit avec pas mal de troupes mais sans vrai support magique (au tour 30, quand même...) donc aucune chance de te battre si tu te défends. Donc il s'attendrait effectivement à ce que tu acceptes sa proposition. Mais dans ce cas ça aurait été plus logique qu'il te contacte avant d'attaquer.
    A moins qu'il tente de te forcer à accepter devant le fait accompli en mode "j'y suis, j'y reste et tu ne peux rien y faire" ? Mais dans ce cas il aurait dû vérifier que tu étais effectivement occupé avec Ermor ou alors amener une armée plus conséquente avec un vrai soutien magique. En plus il aurait tourné son message autrement.

    Bref, je vois vraiment pas en quoi ça aurait été une "bonne" proposition effectivement. Même son explication post-partie me semble fumeuse. Peronnellement je le mettrai bien haut dans ma liste des gros fourbes ou du moins de ceux sur qui il ne faut pas compter.

    Bravo à Ermor en tous cas ! Une magnifique démonstration de psychologie inversée ! Te dire que tu te ferais attaquer par Man alors que ça parait tellement improbable que tu crois qu'il bluff mais en fait non tu te fais bien attaquer par surprise. C'est du génie !
    Qui a dit qu'on ne pouvait pas faire de bonne diplo avec MA Ermor ?
    Dernière modification par Tardanis ; 25/02/2019 à 19h47.

  4. #34
    La proposition n'était pas post-partie mais le tour d'après son attaque. J'ai mis le message en ligne.

    Pour ma part, je pense que c'était l'une de ces premières parties en multi et qu'il m'a pris pour une IA.
    Et oui, Ermor a eu une diplomatie de génie. ET ce n'est pas fini, je vous en parlerai autour du tour 50.

  5. #35
    Ah d'accord, en fait il s'était arrangé avec Ermor pour t'attaquer. Ok, c'est plus aussi illogique. Ta retranscription me faisait croire qu'il partait tout seul t'attaquer sur une rumeur d'attaque d'Ermor sur toi.

    Ca reste très foireux. La logique de te prendre des provinces pour en priver Ermor ça se tiendrait si t'étais aux portes de la mort (c'est ce que tu as fait avec Vanarus d'ailleurs). Par contre, là il te dit qu'il a carrément demandé à Ermor de t'attaquer, donc à priori il veut ta mort, mais en même temps il voudrait récupérer deux provinces en douce sans se fouler. Faut peut-être assumer les guerres qu'on commence ! Si tu essaie un coup comme ça contre l'IA d'ailleurs elle te lâchera pas de toute la partie.
    Donc son plan en gros ça serait d'envoyer Ermor te tuer, récupérer juste deux provinces et laisser le gros de ton territoire à Ermor et avec ça il pense affaiblir Ermor ? Qui a besoin d'ennemis quand on a des amis comme lui ?

  6. #36
    LE MEC XD


    wow le joueur de man il a du culot xDDDD

    J'espère que tu l'as anéanti ou au moins fait payer chèrement, c'est une manœuvre bien trop foireuse et pétocharde ce qu'il a tenté là
    'WHO WATCHES THE SAUMON"-Juvenal
    tmtc rodriguezcia

  7. #37
    Citation Envoyé par Tardanis Voir le message
    Ah d'accord, en fait il s'était arrangé avec Ermor pour t'attaquer. Ok, c'est plus aussi illogique. Ta retranscription me faisait croire qu'il partait tout seul t'attaquer sur une rumeur d'attaque d'Ermor sur toi.

    Ca reste très foireux. La logique de te prendre des provinces pour en priver Ermor ça se tiendrait si t'étais aux portes de la mort (c'est ce que tu as fait avec Vanarus d'ailleurs). Par contre, là il te dit qu'il a carrément demandé à Ermor de t'attaquer, donc à priori il veut ta mort, mais en même temps il voudrait récupérer deux provinces en douce sans se fouler. Faut peut-être assumer les guerres qu'on commence ! Si tu essaie un coup comme ça contre l'IA d'ailleurs elle te lâchera pas de toute la partie.
    Donc son plan en gros ça serait d'envoyer Ermor te tuer, récupérer juste deux provinces et laisser le gros de ton territoire à Ermor et avec ça il pense affaiblir Ermor ? Qui a besoin d'ennemis quand on a des amis comme lui ?

    Toujours difficile de se mettre dans la tête des joueurs. Mais ce qui a mon avis s'est passé, c'est que c'est Ermor qui a suggéré à Man de m'attaquer parce qu'il allait bientôt le faire lui. Alors qu'il n'en avait pas l'intention (en tout cas, il ne m'a jamais attaqué).
    Et comme c'était lui qui était à l'initiative de l'attaque de Man, il m'a prévenu. Et je ne l'ai pas cru

    J'ai l'avantage que je connais la suite. Mais je ne suis pas sûr d'avoir le temps de l'écrire demain. Au plus tard mercredi

  8. #38
    La contre-attaque est enfin prête :

    Nous reprendrons la province conquise par sa première armée en mobilisant la nombreuse garnison qui protégeait le trône devant les territoires d'Ermor (1)
    Nous protégerons le temple avec la deuxième garnison (2) et monterons une PD composée de cavalier en (3) afin d'intercepter si possible son armée furtive.
    Nous mobiliserons quelques mages de l'ordre doré avec une petite protection rapprochée et des gemmes de feu pour reprendre (4). Nous pensons qu'ils n'auront à affronter qu'une PD, mais dans le doute nous leur donnons des gemmes de feu afin qu'ils puissent invoquer si nécessaire des élémentaires.

    Nous renonçons à défendre (5) : les murs tiendront encore un mois et la présence de amphiptères rend la stratégie que nous allons mettre en place inopérantes (*).

    Et enfin, nous mobilisons une quinzaine de Caelians et deux Hights pour – avec l'aide des mages sur place – repousser les envahisseurs en (6).
    --

    Les premières actions ne rencontrent aucune résistance (pas de PD). Ce qui nous fait croire que l'offre faites au début de l'agression étaient sincère (et terriblement naïve). Reste la bataille principale en (6).

    Le jour se lève sur la plaine d'Azincourt, Saetica.


    D'un côté, une maigre rangée d'anges en soutanes et dont certains ploient sous le poids des âges. De l'autre des centaines de chevaliers et d'hommes en armes accompagnés d'une multitude de loups.

    Le rapport de force est de plus d'un contre dix. Les chevaliers de Man sont en colère : une telle disproportion de force leur promet une victoire sans honneur. Sans même attendre les bénédictions et buffs d'usages, les forces de l'envahisseur s'élancent à l'assaut ! (j'aurais préféré qu'ils attendent deux rounds et qu'ils ne soient pas programmés en "attaque rear").



    Nos Ices invoquent une première rangée d'élémentaires de glace destinés à amortir le premier choc (1). Nos deux Highs (**) invoquent l'orage et nos Caelians lancent "Air Shield" pour se protéger des premières flèches qui s'abattent sur eux puis "Aim" en préparation de la quatrième vague de sortilèges.

    En surnombre, une partie des ennemis contournent les élémentaires de glace et arrivent au contact de nos vaillants mages (2), c'est trop tard, nos Caelians peuvent maintenant invoquer la puissance de l'orage et – usant de leur gemme– appeler les forces de l'air à leur aide. Ceux dotés de deux gemmes lancent ensuite des ligtins bolts et tuent les quelques troupes encore au contact (3).

    Nos élémentaires, éthérés et insensibles aux armes de Man, font leur travail et vident le champ de bataille à toute vitesse (4).



    A midi, la bataille est terminée, La principale armée de Man (qui concentrait les deux tiers de ses unités) est éradiquée. De notre côté, nous déplorons la mort de nos deux Highs (***) et de quelques mages de moindres importances : rien qui ne pourra être remplacé sur les deux prochains tours.


    --

    Avant la bataille, nous avions envoyé un message à Man, lui disant en substance :

    "Le résultat de la bataille ne sera sans doute pas conforme à tes espérances. Je retiens ta proposition de m'aider contre Ermor, je te demande donc 2 000 Po, 30 Gemmes et une province en réparation des dommages causés.". Je lui communique également mon pseudo steam.

    Man répondra à notre message en disant qu'il a besoin de deux mois pour réfléchir. Je prends contact avec Ermor qui m'assure qu'il n'a aucune mauvais intention à mon égard et que nous avons un NAP-3. J'indique donc à Man que j'ai changé d'avis et que je prenais tout.




    De fait, 5 mois après, avec des pertes insignifiantes, le royaume de Man est occupé et seuls les murs de sa capitale tiennent encore. Nous aurons besoin de deux assauts pour en venir à bout, cela fera l'objet d'un autre post.

    Mais avant je vous parlerai des évènements au sud de notre royaume et des affrontements entre T'ien C'hi et Ermor.

    Coté diplomatique, Ulm nous demande (1) et nous la lui concédons contre un NAP et quelques pièces d'or. Cet échange a pour avantage de supprimer une frontière avec YS. Ce sera le seul échange que j'aurais après l'annexion de mon voisin.

    --

    (*)Les attaques des amphiptères sont empoisonnées et donc magiques, les élémentaires de l'air sont immunisés contre le poison. Mais les coups des amphiptères touchent mes élémentaires. Comme elles sont noyées dans la masse des unités adverses, mes élémentaires encaissent les coups sans pouvoir les rendre, et finissent par mourir => défaite.

    (**) J'en ai mis deux. Une flèche mal placé pouvant en tuer un avant que Storm soit parti et je me retrouvais à poil.

    (***) Je n'aurais jamais dû les mettre côte à côte. Plutôt au centre à cause de Zaelinys (4*), mais séparés par quelques mages de moindres importances.

    (4*) Oui, car Zaelinys devaient invoquer des lamanthas qui apparaissent sur les bords haut et bas de la carte. Elle a préféré regarder le combat sans intervenir (elle est furtive, et j'ai fait un miss click). Vu le résultat, j'ai économisé quelques gemmes de mort.
    Dernière modification par capitainefada ; 27/02/2019 à 15h59.

  9. #39
    Pour t'avoir attaqué dans le dos comme ça il n'a que ce qu'il mérite xD Belle victoire, et belle démonstration que ce paltoquet sous-estime encore gravement l'importance de la magie dans la bataille !

    Man répondra à notre message en disant qu'il a besoin de deux mois pour réfléchir. Je prends contact avec Ermor qui m'assure qu'il n'a aucune mauvais intention à mon égard et que nous avons un NAP-3. J'indique donc à Man que j'ai changé d'avis et que je prenais tout.
    Haha, c'est justice mais c'est aussi un gros risque vis à vis d'ermor, mais enfin bon, Man l'a un peu cherché.
    'WHO WATCHES THE SAUMON"-Juvenal
    tmtc rodriguezcia

  10. #40
    Citation Envoyé par Gus I Voir le message
    Pour t'avoir attaqué dans le dos comme ça il n'a que ce qu'il mérite xD Belle victoire, et belle démonstration que ce paltoquet sous-estime encore gravement l'importance de la magie dans la bataille !
    Haha, c'est justice mais c'est aussi un gros risque vis à vis d'ermor, mais enfin bon, Man l'a un peu cherché.

    J'ai effectivement eu beaucoup de chance : c'était visiblement un novice qui n'avait jamais encore été confronté à un joueur humain à ce stade du jeu. Contre un joueur un peu expérimenté, mon erreur initiale (avoir concentré toutes mes défenses au sud et laissé complétement dégarni le nord) m'aurait tué. Il suffisait qu'il ajoute à son armée une dizaine d'unités avec des dégats magiques.

    Sur Ermor, j'en parle dans le prochain post. Disons que c'était un risque mesuré.

  11. #41
    Citation Envoyé par capitainefada Voir le message
    (4*) Oui, car Zaelinys devaient invoquer des lamanthas qui apparaissent sur les bords haut et bas de la carte. Elle a préféré regarder le combat sans intervenir (elle est furtive, et j'ai fait un miss click). Vu le résultat, j'ai économisé quelques gemmes de mort.
    Une bonne chose que les Lammashtas ne soient pas arrivées finalement. Elles apparaissent sur le bord de la carte mais de ton côté, et avec Storm elles peuvent pas plonger sur tes ennemis de l'autre côté. Du coup, il y avait de grandes chances qu'elles aillent vers tes mages et qu'elles se fassent descendre par tes sorts ou tes élémentaires (te faisant perdre un peu de temps du coup).

    Magnifique victoire en tous cas ! C'était tous des élémentaires taille 3 (Lesser Elementals) ou il y avait des éléms d'air de taille 5 dans le lot ?

  12. #42
    Je le retiendrai pour lammashtas


    Les ices étaient des 3, mais les Air étaient des 5. C'est pour ça que j'avais besoin de Storm. Et que j'ai du attendre le round 4 pour les invoquer (2 pour lancer le storm + 1 pour lancer le up). J'aurais pu leur filer deux gemmes... Mais cela aurait commencé à me couter cher. J'ai pas fait le compte, mais j'ai dépensé plus de 20 gemmes d'air - et fait pas mal d'overkill. A la fin, j'avais encore une petite dizaines d'élémentaire vivant.

    Edit : le trampe des élémentaires c'est pas mal. Mais pour que ça marche, il y a un jet sur la défense... Et du coup, ce n'est quand même pas ultime.

  13. #43
    Tu peux lancer Storm Power avant Storm et ça fonctionnera quand même dès que Storm sera actif. T'aurais pu invoquer des éléms un tour plus tôt du coup.

    20 et quelques gemmes c'est pas cher payé pour gagner une bataille aussi décisive. En plus, peut-être que les éléms en plus auront permis d'épargner la vie de certains de tes mages ou à éviter un HP Rout. Mieux vaut trop que pas assez dans ce genre de situation. Cette bataille illustre bien en tous cas l'avantage qu'a un joueur qui utilise ses gemmes sur un autre qui ne le fait pas.

  14. #44
    Citation Envoyé par Tardanis Voir le message
    Tu peux lancer Storm Power avant Storm et ça fonctionnera quand même dès que Storm sera actif. T'aurais pu invoquer des éléms un tour plus tôt du coup.
    Et bien, j'apprends plein de choses grâce à cet AAR
    L'overkill, je l'ai fait en connaissance de cause. J'avais simulé la bataille : je passais assez bien avec 12 - 13 élementaires de l'Air, j'en ai casté 20.

  15. #45
    --
    Pendant que je conquiers le territoire de Man, la situation au sud de mon royaume se modifie significativement.
    Tour 28, l'armée de Vanarus a succombé devant les morts vivants d'Ermor et le royaume devient un territoire à prendre. Mais Ermor n'est pas seul sur le coup et tous les voisins font pareil.


    De notre côté, nous négocions avec Ermor chaque petite miette qu'il veut bien nous laisser, mais T'ien Ch'i est plus gourmand et il assiège deux des quatre forteresses de Vanarus (points rouge). Ermor en prend ombrage et réclame la première (1). T'ien Ch'i refuse et Ermor part en guerre.
    La situation est absurde des deux côtés.
    - T'ien Ch'i assiège les deux forteresses, mais les murs ne sont pas tombés. Temporiser quelques tours ne lui aurait rien couté, et il n'aurait pas eu à affronter Ermor seul.
    - Ermor aurait intérêt à m'attaquer. Il me sait au prise avec Man (et n'est sans doute pas encore informé de ma victoire), ma forteresse (point bleu) est sur un trône, avec une pop supérieur à 16 000 et donc bien plus intéressante, et surtout mon royaume et ma capitale est bien plus proche.

    Quoiqu'il en soit cette guerre – dont je suis informé des deux côtés – fait mes affaires et me permettra de m'occuper de Man sans trop me soucier de ce qui se passe au sud.
    Le mois suivant, une première bataille à lieu sur la forteresse convoitée :



    Honnêtement, je n'ai pas compris ce qu'espérait T'ien Ch'i de cette bataille. Ses chances de victoire étaient nulles, même sans prendre en compte le bless particulièrement résistant d'Ermor. Et le déroulé est encore pire :



    Ermor avait mis une pointe dans son dispositif. Les soldats de T'ien Ch'i, programmé en attack closet rompent leur formation pour attaquer cette pointe, ce qui permet aux innombrables morts vivants de les déborder et d'attaquer les commandants et mages laissés sans défense. Le résultat est cruel :



    Ermor laisse une petite troupe pour reprendre le siège de la forteresse toujours tenue par Vanarus (enfin par l'IA) et, sans désemparer, attaque la deuxième armée de T'ien Ch'i (*).



    Le rapport de force est plus équilibré, les ordres mieux donnés et Ermor frôle la défaite.



    Pendant plusieurs heures, les troupes de T'ien Ch'i contiennent les morts vivants. A l'arrière, les mages et les archers les abattent en masse. Mais les uns après les autres les cavaliers tombent. Et finalement, le front est rompu. L'essentiel des survivants de l'armée de T'ien Ch'i peuvent cependant se réfugier dans la forteresse qui venait d'être prise à Vanarus. Ermor a pris cher, même si l'essentiel de ces lictors restent vivant.
    --
    Cette forteresse tombe deux tours plus tard (tour 37). T'ien Ch'i n'a plus les moyens de contenir les morts-vivants dans une grosse bataille, mais ceux-ci ne progressent pas facilement et accumulent pertes sur pertes. Et d'autant moins facilement, qu'avec l'éloignement du front, les renforts en provenance d'Ermor mettent de plus en plus de temps à arriver.



    Tour 44, Ermor a repris la quasi-totalité des provinces de Vanarus mais T'ien C'hi est toujours actif et sa capitale est encore loin (trois provinces).



    De mon côté, j'apporte un soutien surtout psychologique (mais un peu matériel via l'envoi de gemmes et d'objets) à T'ien Ch'i en valorisant les pertes qu'il cause à Ermor et en lui promettant d'intervenir dès que j'aurais pris la capitale de Man. Mon intervention est prévue une première fois tour 40 (rupture du NAP avec Ermor et donc attaque effective tour 43). Mais la défaite que je subis repoussera mon offensive au tour 47 (rupture du NAP tour 44).

    --

    En écrivant cet AAR, je m'aperçois que T'ien Ch'i aurait pu l'emporter lors des premières batailles. Je n'avais pas du tout ce sentiment lorsque je voyais l'action se dérouler au tour par tour. Il est vrai qu'à l'époque (3 semaines) je n'avais toujours pas une stratégie me permettant de vaincre les lictors dans une bataille rangée.
    T'ien Ch'i vainqueur dès la première bataille, j'aurais été dans une situation bien plus difficile. Un T'ein Ch'i ayant repris l'ancien territoire de Vanarus, et attaquant la capitale d'Ermor, je me retrouvais avec un voisin bien trop puissant à ma porte.
    Quand je déclare la guerre à Ermor (donc tour 44) et quand j'interviens effectivement (tour 47) je sais que je serai vainqueur et un concurrent – T'ien Ch'i - est hors course. Mais j'anticipe. Il faut au préalable que je vous parle des derniers combats contre Man (enfin l'IA) et de mes préparatifs à l'invasion de l'empire de la mort. Ce sera l'objet du prochain post.

    --
    (*) La seule explication que je trouve à cette division étonnante des forces de T'ien Ch'i est la suivante :
    La guerre a pour origine la dispute sur la forteresse en (1). Psychologiquement, il était donc difficile de renoncer à cette forteresse une fois la guerre déclarée. Pourtant stratégiquement, il fallait concentrer ses forces, détruire les armées d'Ermor et ensuite – soit rediscuter – soit reprendre le siège.

  16. #46
    Miam ! Wow, Tien Chi a mangé niveau pertes de mages et de troupes, c'est pas mal pour toi tout ça effectivement !

    Je sais pas quelle est la situation pour Uruk, mais de ce que je vois, géographiquement, il pourrait t'être d'une grande aide pour prendre ermor en tenaille !
    'WHO WATCHES THE SAUMON"-Juvenal
    tmtc rodriguezcia

  17. #47
    Super AAR, capitainefada ! Du sang, des boyaux, des grosses batailles et des non-morts

    Avec tes Adept of the Golden Order, tu peux Mind Hunt (moyennant quelques boosters). Tu comptes le mettre en place contre Ermor ? C'est particulièrement efficace pour contrer les armées qui n'ont pas de Dusk Elder !

  18. #48
    Gus, je ne vais pas spoiler la suite.

    Mais oui, il se passera des choses avec Uruk, mais là pour les tours en question 30 - 45 il en guerre avec Mictlan (allié d'Elmor) et cela ne s'est pas très bien passé, sans que j'en connaisse les détails.

    Merci Tlimshya - et non, je n'ai pas pensé à utiliser Mind Hunt. Je me suis servi des Golden Order comme chercheur, crafteur et modérement chercheur de site, et dans une bataille contre Man, mais je ne spoile pas le porchain message.

    Bon, je vais devoir migrer mes images sur TOF.CX
    Dernière modification par capitainefada ; 01/03/2019 à 08h48.

  19. #49
    Tour 40, les murs de la capitale de Man sont enfin tombés. Il est temps de lancer l'assaut !



    A gauche, les forces de Caelum disposées comme à la parade. A droite, les forces de Man dans un joyeux pack comme seul l'IA sait les organiser. Au milieu des murs qui entourent une porte brisée et sur ces murs des archers de Man.

    Qu'est ce qui pourrait mal se passer ?

    Dans un joyeux battement d'ailes nos Storms Guard et les militas enrôlés pour accélérer les travaux de démolition des murs s'élancent. Nos Caelians invoquent quelques élémentaires de l'air et commencent à prendre des notes de ce qui s'annonce comme une grande victoire pour l'édification des générations futures.





    Au début, tout se passe comme prévu : Les Storms Guards éliminent les spearmen, mais laissent passer les Wardens of Avalon qui se positionnent devant la brèche. Les militas distrayent l'arrière garde de Man et se font joyeusement massacrer (*).

    Mais, nous avons peut-être négligé :







    Pour résumer, une protection à 19 alors que mes troupes tapent à 13, des résistances aux lights et au froid à 15 et une regen à 21. Autrement dit, un truc absolument intuable avec notre armée

    Et de fait, la situation tourne au vinaigre. Les storms se font atomiser par le souffle du dragon. Les Ice Guard se retrouvent à affronter les Wardens of Avalon sous une pluie de flèches (**) et quand ils réussissent enfin a passer, ils se retrouvent en face du dragon. En quelques heures les derniers assaillants sont éliminés et rares sont ceux qui ont la présence d'esprit de fuir(***).



    Le tableau des pertes est assez désespérant : c'est quasiment un quart de nos Iceclade et la moitié de nos Storm Guard qui sont restés sur le champ de bataille.


    --


    Il nous faudra quatre mois (tour 44 donc) pour oser tenter un nouvel assaut.



    Cette fois-ci, nos troupes sont bien plus modestes, mais le nombre des défenseurs a également fondus.



    Nos caelians, placé en première lignes, éliminent les derniers compagnons du dragon et les archers placés sur les murs. Nos deux mages en deuxième ligne invoquent chacun 3 élémentaires de feu pendant que nos Ice préparent leurs frozen heart.
    Le dragon, isolé, est rapidement épuisé par l'aura de feu des élémentaires. Il faudra cependant de nombreuses heures avant qu'il ne finisse par succomber (victoire autour du round 60 – 70).


    --


    Pendant le siège, puis les assauts contre la capitale de Man, notre recherche de site magique et notre recherche tout court progresse. Mais les autres nations ne restent pas les bras ballant. Bandar'log et Ulm lancent des sorts globaux et 8 nations (sur 20) sont déjà hors-jeu.


    Au tour suivant (45), nous atteindrons conjuration lvl 8. Nous aurions dû en profiter pour invoquer immédiatement une reine élémentaire de l'air. Mais nous attendrons le tour 52 (après en avoir vu une dans l'armée d'ULM) pour le faire. Nous gaspillerons ainsi 50 gemmes et n'aurons pas de reine…

    A la place nous appelons une trentaine de Great Aigles, recrutons plusieurs Wormwood Witch et invoquons nos premiers Spenta et Daeva :


    Les Great Aigles nous serons d'une aide précieuse pour abattre les murs des forteresses, la Wormwood Witch retenue pour participer au combat lancera Barksin Wooden Warriors et rendra ainsi nos Iceclad pratiquement invulnérable (protection à 27 + Fog Warrior), et enfin nos petites divinités lanceront quelques Earthquakes qui nous débarrasseront en quelques rounds du shaff des morts vivants. Split, notre dieu, pourra rester bien au chaud dans sa forteresse.

    Tour 47, à l'expiration de notre NAP contre Ermor, nous sommes prêts ! Ses jours (ou plutôt ses nuits) sont comptés ! Mais cela fera l'objet des prochains posts.


    --


    (*) C'était prévu, on n'envisageait pas de payer leur solde.
    (**) J'ai dû rater quelque chose sur le fonctionnement des flèches. Je pensais qu'avec une armure à plus de 20, ils n'avaient rien à craindre des flèches qui font 10 de dégâts. Mais en fait si.
    (***) Je pensais qu'avec la règle des 70%, l'armée de Man (prétendant compris) seraient mise en déroute. A priori, cette règle ne fonctionne pas sur la prise d'une capitale.
    Dernière modification par capitainefada ; 06/03/2019 à 11h59.

  20. #50
    Sur la bataille à Man malgré ta défaite le "trade" t'était favorable. Je dirais que plus que la perte de tes troupes c'est le délai dans la capture de sa cap qui est gênant. Mais dans l'ensemble ce conflit s'est extrêmement bien déroulé pour toi.

    Pour le (**), il ne faut pas oublier le drn, le jet de dé à 6 faces explosif sur un 6 (résultat passe de 6 à 5 mais avec une relance du dé sur un 6) qui s'applique à la plupart des stats de combat (attack vs defence, test de MR, dégâts,...). Bon ça c'est le fonctionnement en gros (avec une explication plus détaillée dans le manuel) mais c'est pas forcément facile de se rendre compte de l'effet pratique de cette mécanique en jeu.
    Si tu regardes ce post Steam par exemple, tu peux voir que même avec 10 de protection en plus que les dégâts ton unité prends en moyenne 0,1 dégâts par attaque. Et avec le nombre de flèches et la variance tes troupes ne sont pas invulnérables.

    Pour (***), une armée bat automatiquement en retraite quand elle perd 75% de ses Hit Points. Donc les 200+ pv du dragon ont un gros poids dans la balance.
    Citation Envoyé par capitainefada Voir le message
    la Wormwood Witch retenue pour participer au combat lancera Barksin et rendra ainsi nos Iceclad pratiquement invulnérable (protection à 27 + Fog Warrior)
    Wooden Warriors plutôt, non ?

    Mais ce qui me semble le plus intéressant sur ces sorcières c'est le crosspath AD !
    Dernière modification par Tardanis ; 04/03/2019 à 22h43.

  21. #51
    J'ai fait le calcul, tu as raison : il s'en est fallu de peu pour atteindre les 75 %. Simplement que mes caelians aient été programmé en advance and cast et qu'ils dégomment les archers sur les murs par exemple.
    Le sort, c'est bien sûr Wooden Warrior qui lance un barskin sur toute l'armée.

    Sur la défaite, la perte des soldats ne m'a pas - pour le moment en tout cas - pas particulièrement pénalisée. A la différence d'autres nations, les dégâts c'est les mages qui les font. Les troupes servent juste à faire tampon (et un tampon efficace dans mon dominion).

    Et avec le recul, je ne sais pas vraiment ce que j'aurais gagné contre Ermor en attaquant tour 43 - 44 au lieu de 47-48. D'une part, j'étais obligé d'utiliser mon dieu qui n'est pas super résistant avec un risque certe faible, mais un risque quand même, qu'il y reste. D'autre part - mais j'anticipe sur les prochains posts - j'aurais de toute façon été obligé de partager les fruits de la victoire.

    Mais sur le coup, je l'ai "mal" vécu. J'étais persuadé que T'ien C'hi aller passé IA.

    Je vais regarder cette histoire de crosspath...
    Dernière modification par capitainefada ; 06/03/2019 à 18h30.

  22. #52
    Citation Envoyé par capitainefada Voir le message
    Le sort, c'est bien sûr Wooden Warrior qui lance un barskin sur toute l'armée.
    Non, son AoE est de 5, donc il n'applique Barskin que sur 5 cases soit 10 de tes unités volantes size 3. En plus il coûte 50 de fatigue par lancer. Donc la Wormwood Witch N2 ne pourra le lancer que 2 fois avant de s'endormir ce qui ne pourrait couvrir que 20 unités au maximum. Il te faut donc plusieurs sorcières pour bien employer Wooden Warriors. Vu qu'il faut compter sur un mage recrutable que dans une seule de tes provinces qui n'a en plus que 25% de chance d'avoir les bons niveaux en magie ça peut être compliqué d'en avoir assez.

    Le sort qui lance Barkskin sur toute l'armée c'est Mass Protection qui est disponible au niveau 7 d'Alteration et qui demande 3 niveaux en Nature. Avec 2 gemmes de nature ou 1 gemme et un booster (comme la Thistle Mace), une witch N2 peut le lancer.

    Citation Envoyé par capitainefada Voir le message
    Je vais regarder cette histoire de crosspath...
    Plein de bonnes choses : Wailing Wind (avec un random D2 + un booster death), Corpse Man Construction (avec les objets qui augmentent l'efficacité de ce sort),...

  23. #53
    Bon, c'est la merde coté hébergeur d'image qui mettent tous a clés sous la porte les uns après les autres. Cela à l'air d'être le cas de goopics.net. Dans la mesure du possible, je reprendrais les posts passés en les mettants sur tof.cx.

    --


    Tour 47, Mon NAP – 3, résilié au tour 44 prend fin et nous lançons l'offensive.
    Ce sera 17 provinces d'Ermor qui seront ciblées. Le dispositif "standard" est simple : un caelian, 2 gemmes d'Air, 10 iceclad. Le caelian appelle un élémentaire et les iceclad vont au clash (*)


    Notre grosse armée, celle que nous préparons depuis plus de 20 tours est positionné au centre (point bleu), prête à défaire l'inévitable contre-attaque d'Ermor que nous espérons la plus massive possible.
    A deux provinces de là (point vert) nos "Greats Eagles" capable de faire tomber en moins d'un mois les murs de toutes les forteresses.
    Nous en informons T'ien C'hi mais n'en parlons pas à nos autres "partenaires".
    --
    Car il faut que je vous parle un peu diplomatie générale :
    Dès la fin de la première année, Mictlan (qui avait starté au sud d'Ermor) s'était allié avec les morts vivants et avait entrepris de faire la guerre à ses voisins. Je ne connais pas le détail des combats, étant de mon côté suffisamment occupé. Mais parmi ses voisins, il y avait Uruk.
    Mictlan a fini par être vaincu grâce à une coalition Uruk / Ulm et ceux-ci m'annoncent (tour 46) leur volonté de partir en croisade contre Ermor.
    Au tour 47, Nazca se joint à notre coalition. Je pensais vaincre Ermor seul, me voilà contraint de partager ses dépouilles (même s'il n'est pas encore mort).
    --
    L'offensive massive que je viens de lancer n'a donc pas pour seul but de mettre à genou Ermor, mais aussi de prendre des gages sur les provinces des morts vivants et de servir de démonstration de force à l'égard de nos alliés.

    --
    Au début du mois suivant, dans la haute tour de Caelum qui sert d'état-major, les rapports de combats s'accumulent. Nous avions lancés 17 attaques, nous enregistrons 14 victoires et le territoire d'Ermor est divisé par deux.
    Mieux encore, nos alliés ne sont pas encore sur zone.




    Une fois les rapports de combats reçus, nous sommes en mesure d'avoir une vision précise des forces d'Ermor.

    En (1) notre Hight n'a rien pu faire contre 400 morts vivants. En (2) une force d'invasion menace deux de nos forteresses. Mais nous sommes tout à fait en mesure de l'anéantir. En (3) 800 squelettes, mais pas de Lictors et donc pas de menace. Enfin, en (4) une forteresse mineure subit un siège et nos murs sont tombés. Ce sera elle qui sera défendue en priorité.
    __

    Mais notre haut conseil ne se contente pas de définir les actions à court terme. Nous identifions les objectifs prioritaires de notre offensive contre Ermor (point rouge). Pour l'essentiel, il s'agit de territoire préservé de la contamination du dominion d'Ermor grâce au prêche incessant de nos séraphines. Nous accordons bien entendu une attention particulière à l'ancienne capitale de Vanarus (point vert).
    Notre allié (T'ien C'hi) enregistre une première (?) victoire contre Ermor (point bleu). A minima, l'offensive des morts vivants est arrêtée.


    --

    La situation évolue comme prévue au tour suivant (49).

    Ermor vient sans difficulté à bout des espions qui surveillait les abords de ces forteresses (points rouges), une PD un peu plus importante que d'habitude nous empêche de reprendre le point vert entre nos deux forteresses (**)


    Nous détruisons l'armée qui faisait le siège en (1), mais nous sommes déçus : nous espérions une bataille homérique, au lieu de ça, nous sommes opposés à du shaff et 4 earthquake en viennent à bout. Les 80 Lictors ont pris de l'avance et se sont avancé plus au nord (point rouge) (***).
    La deuxième armée d'invasion est partie sur (2). Et nous n'aurons aucun problème pour l'intercepter avec notre grande armée le mois prochain. Nos "greats eagles" sont sortis et ont brisés les murs de l'ancienne capitale de Vanarus (3). La ville est quasiment à nous.

    Tout irait pour le mieux, si nous n'avions pas l'occasion de voir en action une des armées d'Ulm en (4). Elle vient bien entendu à bout sans difficultés d'une PD quasiment inexistante, mais…



    Déjà le simple fait de trouver une armée d'Ulm a notre frontière sud, alors que nous avons négocié avec lui une province à notre frontière Nord est dérangeant. Mais ensuite, cette armée avec des troupes exotiques et en nombre (17 cristal Sorceresses, 2 liches) et dont tous les mages sont bien équipés prouvent un degré de préparation élevé.

    Le haut conseil se réunit. Et la grande question est posée : notre but ultime est-il de vaincre Ermor, ou de devenir Pentokkrator ? Et si nous retenons le deuxième objectif, Ulm ne risque-t-il pas d'être un obstacle.
    Et le conseil unanime, répondit OUI ! Trois fois OUI !
    Des décisions furent prises, mais cela fera l'objet du prochain post.

    --

    (*) Avec le recul, ce dispositif était trop onéreux. Grosso modo l'offensive m'aura couté près de 40 gemmes d'air et par construction la PD d'Ermor est quasiment inexistante. Je serais passé de la même façon sans les gemmes d'air avec les caelians en "advance and cast" et en laissant l'IA choisir les sorts à envoyer...

    (**) on aura décidément pas mal de soucis sur cette province, mais on aura l'occasion d'en reparler.

    (**) Je suppose qu'Ermor comptait détruire ma PD sur ma capitale et faire venir son armée (1) pour la prendre. Si c'est le cas, il n'avait vraiment aucune idée du rapport de force réel qui nous opposait à ce stade de la partie. Ce plan aurait été mené à bien sans problème au tour 30. Au lieu de ça, il est parti contre T'ien C'hi…
    Dernière modification par capitainefada ; 06/03/2019 à 20h49.

  24. #54
    Tiens, goopics est revenu... Et comme j'ai modifié mon message de ce matin, l'AAR n'est pas revenu en tête. Alors petit UP pour les dernières aventures des anges.

  25. #55
    En tout cas, super AAR

    Tu n'as pas l'air trop mal placé dans la course à ce stade

  26. #56
    Tout comme Enyss, vraiment agréable à suivre!

    Par contre, un point démoralisant: au plus je lis d'AAR sur ce jeu, au moins j'ai l'impression d'être capable un jour d'y jouer! Quand je crois avoir vaguement compris un principe du jeu, il y a toujours un autre canard qui apporte d'autres explications qui me font penser que je ne serais pas capable de survivre 3 tours contre les indépendants...

  27. #57
    Tu sais, le jeux a effectivement énormement de profondeur, mais du coup même les pros nagent complètement et tout le monde fait n'importe quoi en espérant que ca passe.

    Il ne faut pas faire de complexe, c'est impossible de maîtriser tout ce qui se passe.

    Par contre évidemment quand tu débutes, il vaut mieux faire des trucs classiques qui marchent et éviter le syndrome du "je suis sûr que je vais trouver une strat originale witness me".
    Général de canapé : Jamais devant, toujours vivant !

  28. #58
    Merci pour vos encouragement Enys et kikrok.

    --

    Je rejoins Stelteck : le jeu a une énorme richesse tactique. Et donc beaucoup de chose sont possibles. Mais sur le fond, il faut se lancer. En une vingtaine d'heure contre l'IA tu devrais être en mesure d'avoir une stratégie d'expansion initiale convenable (ie une dizaine de province la première année). Appliqué en MP, cela te permettra de ne pas te faire sortir avant la troisième année et de commencer à vraiment t'amuser à monté des coups et à jouer la diplo - ma première partie en MP, c'était avec Machaka en EA, j'ai perdu tour 30 mais j'y ai pris autant de plaisir que sur cette partie ou que sur Muuch...

    Pour ma part, Steam affiche plus de 400 heures au compteur. Même si je laisse assez fréquement le jeu ouvert en allant me coucher, j'y ai de fait consacré une partie importante de mon temps libre depuis que je l'ai découvert (septembre - octobre).
    Et à ce stade du jeu, il me faut une heure pour rentrer mes coups. Et parfois plus de 4h (contre-offensive contre Man, offensive contre Ermor,
    Spoiler Alert!
    négo avec Ermor
    )

    Après, avec la négo, je retrouve le plaisir que j'avais il y a plus de trente ans à jouer au jeu de plateau diplomacy ; Et au niveau tactique, s'il est très riche, il ne me semble pas forcément beaucoup plus riche que LOL ou Starcraft, avec l'avantage (en tout cas pour moi qui suit vieux et dont les réflexes ne sont plus ce qu'ils étaient) que l'on ne joue pas en temps réel.

  29. #59
    L'offensive contre Ermor se poursuit dans les mois suivants. C'est l'occasion pour Ulm de nous dévoiler une nouvelle armée en sus de la première avec de nouvelles unités surpuissantes :





    Nazca rentre lui aussi dans la danse. Lui aussi semble disposer d'un royaume considérable puisqu'il intervient aussi bien à l'Est – à la frontière du royaume de T'ien C'hi qu'à l'ouest.
    Il ne nous présente comme unité exotique qu'un "pauvre" Golem, et plus de 500 Supayas dotés d'un bless que nous sommes bien obligé de qualifier de puissant :



    Ce sont des morts vivants. Donc la tactique – et les troupes afférentes – mise au point pour lutter contre Ermor devraient pouvoir en venir à bout.
    Mais le plus inquiétant est ce que nous ne voyons pas : si nous comptons 500 Supayas, il doit bien avoir quelque part 200 ou 300 Condors qui doivent pouvoir fondre sur une de nos forteresses et la prendre en un mois.

    --

    Nazca et Ulm se chamaillent un peu pour savoir qui aura droit à la capitale d'Ermor. Finalement Nazca - avec peut-être avec une idée derrière la tête (*) – cède et laisse la préséance à Ulm.
    Ulm lance donc le siège, et comme il se doit Ermor lance une contre-attaque.


    A notre gauche, des milliers de morts vivants. A notre droite la fine fleur des hommes d'armes d'Ulm, un nombre considérable de mage, 4 anges, le roi… Seul manque à l'appel la reine élémentaire de l'air.

    Sous les yeux incrédules de nos espions, Ermor lance un puissant sortilège et des milliers de morts vivants s'élèvent dans les airs et entourent la carré des forces d'Ulm. Le combat commence.



    Rapidement, les mages d'Ulm tombent de fatigue, les morts vivants sont fauchés en masse, mais les défenseurs constatent que dès que l'un d'eux tombe, un autre le remplace. Les uns après les autres, ils succombent. Encerclés, peu sont ceux qui parviennent à fuir.

    Et seul au milieu d'une mer de mort-vivant, quelques îlots surnagent, les anges et le roi de la montagne. Les Lictors qui les entourent n'arrivent pas à leur causer suffisamment de dommage

    Ils se battront tout le jour et toute la nuit. A l'aube suivante (**), les morts vivants se retirent. Mais la belle armée d'Ulm n'est plus…

    --

    Après la bataille, Ulm nous indiquera "looks like my fog warriors didn't go off, must have missied my communion", mais pour autant que je sache, il ne l'a pas ratée, mais a oublié de lancer le sort. Sans doute avait-il scripté sa reine élémentaire et comme elle n'a pas participé à la bataille…
    Mais sur le fond, Même avec Fog Warrior (***) je ne pense pas qu'il passait mieux. Il lui manquait toujours un truc pour tuer les Lictors et ses unités seraient tombées de fatigue rapidement entre le froid dégagées par la plupart des morts vivants et "Rigor Mortis" (4*).

    --

    Le mois suivant (tour 54), Ermor, fort de son succès envoi son armée affronté Nazca.



    Disons le tout de suite, tout ne se passe pas pour le mieux pour lui. En préalable, Nazca lance des duel magic (5*) qui tuent deux des trois Duke Elder mobilisés par Ermor et les morts vivants de Nazca sont par nature immunisés contre "Rigor Mortis"



    Comme contre Ulm, les troupes d'Ermor s'envolent, mais les troupes de Nazca sont bien plus nombreuses et ne sont pas encerclées. Les Supayas tailladent à toute vitesse le shaff d'Ermor est très vite, c'est Ermor qui se trouve submergé par des momies ailées et (très) méchantes.
    Les groupes de Lictors éclatés se font tailler en pièce. Et c'est au tour d'Ermor de ne plus avoir d'armée…


    Ulm se remettra sans doute de sa défaite. Ermor dont toutes les forteresses sont assiégées et qui n'a aucun moyen de combattre efficacement les troupes de Nazca, non.


    --

    Mais dis-moi Fada, tu nous parle d'Ulm, de Nazca, d'Ermor… Mais n'étais-tu pas partie prenante dans cette guerre ? Ne nous avais-tu pas dit, lors du dernier post, que tu avais une forteresse assiégée ? Ne devais-tu pas prendre l'ancienne capitale de Vanarus ? C'était il y a 5 mois. Il a dû se passer des choses. Pourquoi ne nous parles-tu pas de tes actions ?

    Et bien, je n'ai rien à cacher à mes lecteurs. Mais un peu de suspens ne nuit pas, j'en parlerai donc dans le prochain post…

    --

    (*) Même si le catalogue d'unité d'Ulm est réellement impressionnant, il n'était pas évident de voir la stratégie qu'il envisagé de mettre en place pour tuer les lictors sur-vitaminés d'Ermor. Il est donc tout à fait possible que Nazca ce soit dit, que même si Ulm passait devant, il aurait les 10 gemmes de morts de la capitale d'Ermor.

    (**) Les batailles dans dominion sont gérés round par round. Au bout de 100 rounds, l'armée attaquante se replie automatiquement et ne reste sur le terrain que ces unités indémoralisables (morale supérieur ou égal à 50). Il existe sûrement un mécanisme pour gérer également les armées qui ont de chaque côté des unités indémoralisables et intuables, mais je ne le connais pas.




    (***) Comme d'habitude dans dominion, la description du fonctionnement de "Fog Warrior " est sibylline (même avec dom5inspector qui détaille un peu plus que la description ingame). De ce que j'ai compris
    - tant que le sort est actif, les unités sont immunisées contre les attaques physiques.
    - le sort saute, si les dégâts qu'aurait subis l'unité en l'absence du sort sont élevés (sans doute plus de 10). Il est possible aussi qu'il saute sur le premier dégât infligé avec une arme magique, mais je n'en suis pas sûr.

    (4*) Rigor Mortis lance des vagues de fatigues sur toutes les unités qui ne sont pas des morts vivants. Ce n'est pas un sort ultime. La vague touche en moyenne une unité sur trois (ou quatre) par round et cause 10 points de fatigue. Mais si la bataille s'éternise, c'est de nature à faire la différence.

    (5*) Duel Magic permet à deux mages astraux de s'affronter. A l'issue du duel, qui ne dure qu'un round un seul survit. Pour faire simple, cela se joue avec un dès à 6 face auquel on ajoute le score en astral de chacun des mages. Le score le plus faible meurt.
    Il doit y avoir un mécanisme que je ne connais pas qui limite à un "duel magic" par bataille. Sans cela, je ne m'explique pas qu'il y ait encore un Duke Elder survivant alors que Nazca aurait pu lancer 8 "Duel Magic".
    Dernière modification par capitainefada ; 08/03/2019 à 20h40.

  30. #60
    Ca c'est des armées de riche.

    Attention quand même a deux éléments chez Ulm :

    - Trample à son Iron Angel, mais du coup il ne se servira de son arme que contre les cibles de taille égale ou supérieure à la sienne. Les autres il les piétinera à la place. C'est un peu bête surtout qu'il a une arme qui fait des dégâts AOA de feu qui sera probablement plus efficace.

    - 2 glith of might ca n'a pas d'effet par rapport à un seul.
    Général de canapé : Jamais devant, toujours vivant !

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •