Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9
  1. #1
    (Avant d’aller plus loin, si vous préférez avoir un résumé du jeu, passez directement au second post).


    Isotopium Chernobyl, qu'est-ce donc ? Il s’agit d’un jeu en ligne où l’on contrôle un véhicule roulant, dans une aire de jeu, une arène. Dit comme de cette façon, ça ne paye pas de mine. Sauf que le véhicule est un drone radiocommandé et que la zone de jeu existe physiquement, sorte de maquette de ville située dans des locaux professionnels quelque part dans le monde. Remote Games, l’entreprise derrière le projet, est ukrainienne, mais j’avoue avoir eu beaucoup de mal à trouver des informations sur la question (le Kickstarter semble me confirmer leur nationalité).


    Les différents éléments visibles sur l’écran principal du jeu, avant le début d'une partie.

    Détails des éléments de l’image :
    1. les trois types d’isotopes (rouges, verts et bleus), convertissables en unités d’énergie ;
    2. L’énergie disponible du joueur ;
    3. Inscription à la liste d’attente (robots disponibles) ;
    4. joueurs "incarnés " dans une partie (avec le numéro de leur voiture) ;
    5. file d’attente (qui précède l’incarnation) ;
    6. réglages : retour à la page d’accueil, quitter ou entrer en mode plein écran ;
    7. tchatbox du jeu ;
    8. vue donnée par le drone roulant en cours de partie.


    Présentation générale et détails techniques

    Le jeu se joue directement dans le navigateur web, de préférence Chrome, sans avoir rien à installer. Il faut cependant avoir téléchargé la dernière version et disposer d'une bonne connexion à Internet. Mon vieux PC me prive donc de pouvoir expérimenter moi-même la "démo" de ce jeu en cours de développement. Il y a au maximum 10 robots en jeu en même temps pour le moment (bien que le plus souvent ce nombre tourne autour de 5, les autres rechargeant leur batterie), mais 30 sont prévus à terme. Dans leur modèle économique, ils pensent franchiser un concept d’arènes à thème, qui seraient toutes connectées via Internet ; les joueurs pourront ainsi se "téléporter" dans d’autres lieux à travers le monde depuis l’un de leurs jeux. Dans les faits, ils pourront prendre le contrôle d’un autre drone roulant localisé ailleurs, dans une autre arène, quelque part dans un autre pays.

    Les drones sont désignés et imprimés en 3D directement par les développeurs ou par des sous-traitants, leur conférant une complète autonomie pour les fabriquer ou avoir à disposition des pièces de rechange. Les développeurs ont choisi d’équiper les robots d’un micro-ordinateur Raspberry Pie et les contrôles se font par Wi-Fi. Ils ont dû résoudre un paquet de difficultés techniques, comme les temps de latence ou bien les capacités des batteries.

    Isotopium Chernobyl est donc un jeu pionnier avec ce que j’appellerais le concept de jeu vidéo "à environnement physique". On y contrôle un drone roulant qui se déplace dans une maquette de ville. La technologie, bien qu’encore limitée, est là et suffisante pour permettre des contrôles précis, quasiment sans temps de latence (même s’il y en a de temps en temps) et avec une très bonne résolution d’image. Les développeurs parlent eux-mêmes de "remote reality game", soit de "jeu à réalité distante" à propos de leur concept de jeu.

    Jeu qui est pour le moment très limité, en terme de taille de lieux à explorer comme en intérêt, mais les bases d’un nouveau "moteur de jeu" sont là : lieux existant réellement, donc avec un monde physique complet, multijoueur simultané, contrôle très réactif des drones et grande qualité vidéo, fonctions disponibles des drones roulants (déplacement horizontal, phares, dispositif anti-renversement, tirs simulés [mitraillette et laser] en vue d’un mode FPS en équipe, accélération de la vitesse). Les développeurs ont mis à disposition une balle en mousse dans une sorte de stade pour laisser les joueurs s’amuser avec, ainsi qu’un pneu de modèle réduit. Ils ont aussi créé plusieurs petits labyrinthes, dont un constitué de miroirs.

    L’arène actuelle d’Isotopium Chernobyl a comme on s’y attendait pour thème Chernobyl. Elle mesure 10 mètres sur 20, soit 200 mètres carrés en tout. Les développeurs ont vraiment soigné leur maquette de ville : le niveau de détails est plus qu'honorable pour l’échelle réduite. Ils ont fabriqué eux-mêmes les différents éléments du décor, bâtiments compris, et même si on peut voir de loin en loin une partie des coulisses (tentures bleues accrochées aux murs, lampes au plafond, câbles électriques dépassant de-ci de-là des bâtiments, arbres en carton pâte), cela reste bluffant. Toutes les inscriptions visibles sont rédigées en russe, ambiance Chernobyl oblige. On peut circuler à son gré au sol et dans les étages de plusieurs bâtiments, mais aussi sur des ponts routiers. Si leur Kickstarter leur permet de financer leur projet, ils ont prévu d’ajouter plein d’éléments intéressants, comme différents types de véhicules (récolteurs, constructeurs, combattants) et des améliorations des maquettes de ville (portes ouvrantes, ascenseurs, pièges, "téléporteurs", labyrinthes, FPS en équipe, quêtes). C’est vraiment prometteur et j’ai hâte de voir leurs trouvailles. Difficile d’estimer l’échelle du jeu, mais d’après la taille des véhicules, qui font environ la longueur d’un pied humain, je pencherai pour du 1/30e ou du 1/35e ; un personnage humain ferait ainsi respectivement 6 ou 5 cm de haut.

    Le système de paiement est ingénieux : on doit récolter via des bornes des isotopes qui procurent de l’énergie. Une unité d’énergie permet de jouer pendant une minute. De base, on dispose de 10 mn de jeu et on peut en grapiller gratuitement une fois en jeu. Il existe trois sortes d’isotopes trouvables à des bornes, qui une fois ponctionnées se rechargent avec le temps : les isotopes rouges, très courants, mais qui apportent peu d’énergie (une unité d’énergie pour trois isotopes rouges) ; les verts qui sont rares mais apportent 2 unités d’énergie ; les bleus, très rares, qui en octroient 8. En payant, on peut obtenir davantage de temps de jeu, mais je trouve leurs tarifs assez élevés. Peut-être que si leur projet est financé, ils réduiront un peu les prix. Le temps de jeu gratuit peut sembler drastiquement court, mais en l’état je crois qu’il suffit largement à faire le tour de la démo d’Isotopium Chernobyl.

    A terme, la maquette de la ville de Chernobyl sera agrandie. Remote Games a aussi annoncé son projet d’ouvrir prochainement une seconde arène, ayant cette fois-ci pour thème l’exploration martienne. L’aire de jeu sera divisée en deux parties distinctes : d’une part le sous-sol, où il faudra extraire des ressources ; d’autre part la surface, où on pourra assembler une base à l’aide de blocs et qui sera soumise aux tempêtes de sable. Sur la maquette de Chernobyl, les développeurs veulent par ailleurs ajouter un cycle jour-nuit ainsi que des phénomènes atmosphériques, en utilisant des sortes de fumigènes pour simuler une brume.

    Noter que le soir, le jeu est surtout fréquenté par des joueurs américains et russes, alors que le matin on trouve plutôt des français. Le système de tchat est pour le moment archaïque et ne supporte pas les lettres accentuées. On peut voir en haut à droite de la page du jeu les joueurs qui sont en cours de partie et quel char leur est alloué. Le système de file d’attente est bien pensé : à droite de la liste des joueurs "incarnés " se trouvent les joueurs sur liste d’attente (de 0 à plus de 20 parfois). Une fois cette liste d’attente vide, au milieu en haut de la page du jeu il faut cliquer sur un bouton pour s’inscrire à la liste d’attente ; il ne reste alors plus qu’à patienter pour avoir droit à son tour. Selon la fréquentation et le nombre de drones disponible, le délai avant le début du'ne partie peut varier de quelques minutes à plus de trente.


    Vue aérienne de l’aire de jeu, ce qui donne une idée de l’échelle.


    Digressions et spéculations sur ce type de "moteur de jeu"

    En 2009, RC Tiger en son temps avait commencé à déblayer le terrain. Dans ce jeu conçu par des Allemands, on contrôlait comme dans Isotopium Chernobyl des chars miniatures radioguidés dans une petite surface de jeu. L’idée était là, malgré une image très pixellisée. Les tirs étaient simulés mais les déplacements des modèles réduits radiocommandés étaient eux bien réels. En remontant encore plus loin, l’émission télévisée Hugo Délire proposait en 1992, de jouer par téléphone à un circuit de petites voitures radioguidées. C’était très limité, le joueur ne pouvant interagir que sur la vitesse du véhicule, mais pour l’époque c’était une prouesse technique. Je me souviens d’un détail intéressant : les techniciens devaient passer l’aspirateur toutes les deux heures, à cause de la prolifération de moutons de poussière. Ce qui donne un aperçu des difficultés matérielles imprévues de ce support.

    Ce type de jeux est pour moi à la charnière entre jeu vidéo classique et jeu vidéo "à environnement physique". Il pose un tas de problèmes techniques mais aussi éthiques ou conceptuels : qu’est-ce qui relève du jeu et qu’est-ce qui n’en fait pas partie ? A titre d’exemple, quand un développeur doit entrer dans l’arène pour débloquer un drone coincé ou remettre debout un élément de décor, certains joueurs cherchent à rouler sur lui. Qu’en sera-t-il le jour où les drones permettront d’interagir plus finement avec le décor (drones volants, pourvus de bras et de mains, capables de lancer des projectiles ou d’utiliser des outils) ?

    Il faudra poser des règles vraiment claires sur ce que qui est permis ou pas dans l’aire de jeu vis-à-vis des êtres vivants qui y pénètrent. Il existe aussi des comportements non prévus encourageants, plus créatifs, telle l’utilisation faite par certains joueurs des leviers conçus pour retourner un drone renversé : ils s’en servent parfois pour lancer un salut à un autre joueur ou à un développeur (désormais, il fait partie des usages de saluer ainsi les autres joueurs ou bien les Admins).

    D’un point de vue conceptuel à présent, qu’est-ce qui peut être considéré comme relevant du jeu vidéo pur ou du contrôle de drone dans le monde physique ? Un drone coincé dans le décor ou une borne à isotope éteinte mais redonnant quand même de l’énergie, sont-ce des bugs physiques ? Les bornes à isotopes modélisées par ordinateur puis imprimées en 3D et les bâtiments en carton sont-ils toujours des éléments virtuels du point de vue du joueur ? Ce que la caméra du drone capte en jeu et transmet au joueur, peut-il être considéré comme étant les "graphismes" du jeu ?

    Ce terrain d’étude se révèle riche et passionnant, plein de promesses. Notamment, je trouve intéressant certaines réactions et suggestions des joueurs sur la tchatbox du jeu et j’attends avec curiosité de lire les réactions sur ce forum. Imaginez ce que ce genre de projet pourrait donner dans quelques années, quand la miniaturisation permettra de créer des drones humanoïdes de petite taille pourvus de membres et de mains, qui leur permettront d’utiliser des outils et des véhicules. Personnellement, ça me fait rêver, j’y vois un grand potentiel ludique.

    Les applications possibles peuvent autant être de loisir que professionnelles. L’avenir du jeu vidéo, c’est peut-être de naviguer entre différentes maquettes de villes ou de mondes localisées chez des entreprises et des particuliers. Qui sait, ce "moteur de jeu" pourrait même permettre de concevoir des films ou des clips faits maison. Si ce "moteur de jeu " était combiné à la "réalité augmentée" (ajouts d’effets visuels numériques en temps réel dans le monde physique), cela pourrait donner lieu à des jeux encore plus intéressants, et d’une certaine manière cela bouclerait la boucle.


    Les liens utiles

    1. Le site du jeu vidéo à proprement parler (Isotopium Chernobyl), en anglais
    https://www.isotopium.com/

    2. Le site des concepteurs du jeu vidéo (Remote Games), en anglais lui aussi
    https://www.remotegames.net/

    3. Leur Kickstarter (qui a pu être pleinement financé, date butoir le 30 novembre 2018), en... anglais
    https://www.kickstarter.com/projects...-over-internet
    (vraiment très riche en informations sur le jeu)

    4. Le serveur Discord dédié au jeu (avec une section spécifique pour les francophones)
    https://discordapp.com/invite/tDXsAuN

    5. Un let’s play français du jeu : celui du youtubeur Dan Field (à ma connaissance le premier Français à avoir couvert le jeu)
    https://www.youtube.com/watch?v=ahjGiCkCjuU

    6. Article de Canard PC sur RC Tiger (la news est inaccessible on ne peut la voir que depuis le forum)
    http://forum.canardpc.com/threads/35...lement-gratuit

    7. Le site de RC Tiger (tout cassé, offline mais quelques infos intéressantes s'y trouvent)
    http://net.rctiger.com/sneak.html


    Récapitulatif des informations pratiques indispensables


    Les commandes en jeu. Attention, c'est en QWERTY.


    La carte du "monde" actuel, qui est appelé à s’agrandir.


    Bref historique et prévisions de leur projet.

    Spécifications techniques actuelles :
    => file d’attente pouvant atteindre et dépasser les 20 joueurs ; environ 30 mn d’attente aux heures de pointe. Préférez passer le matin, il semble y avoir nettement moins de monde.
    => une fois inscrit sur la liste d’attente, de 4 à 10 joueurs dans la partie en simultané, selon les disponibilités (drones rechargeant leur batterie).
    => clavier en QWERTY.
    => navigateur Chrome (dernière version) et bonne connexion Internet recommandés. Cela semble marcher aussi avec Firefox. Il semblerait par ailleurs que les téléphones portables récents permettent de jouer.
    => temps de jeu : 10 mn gratuites de base. Possibilité de gagner du temps gratuit supplémentaire en récoltant des isotopes à des bornes (qui se rechargent avec le temps). Noter qu’un glitch permet parfois de récolter de l’énergie sur une borne éteinte (vide). Sinon, mode payant (voir sur le site), mais ce n’est pas donné. Après, ça permet de soutenir leur projet, en plus de leur Kickstarter.
    => tchat minimaliste mais fonctionnel, les caractères accentués ne sont pas supportés (pour le moment).


    Quelques jeux vidéo pionniers dans le domaine des jeux "à environnement physiques"

    Désolé, les sites Internet présentant ces jeux n’existent plus pour la plupart, voire même n’ont jamais existé en ce qui concerne Hugo Délire. Notez que la plupart de ces jeux ne sont plus disponibles actuellement.

    1. 1992, le circuit de petites voitures d’Hugo Délire (contrôles par téléphone), la Piste infernale.
    Pays : France, mais inspiré de Skærmtrolden Hugo (1990), au Danemark.
    https://www.youtube.com/watch?v=aoHY0dMQHCk
    (Ca m’étonnerait que le jeu se soit déroulé en direct, ça devait être enregistré)

    2. 2008, Robot Internet Fighting, combat de robots miniatures humanoïdes en ligne.
    Pays : Etats-Unis.
    https://www.youtube.com/watch?v=Kh6f8LFRCpA
    (Les robots pouvaient juste se coller des mandales, mais c’était pas mal pour l’époque)
    (il a même existé une variante avec des robots jouant au football)

    3. 2009, RC Tiger, contrôles en temps réel via un navigateur web de modèles radioguidés.
    Pays : Allemagne.
    http://net.rctiger.com/sneak.html (site officiel)
    https://www.youtube.com/watch?v=wWgHmS-kFFo (vidéo du jeu)

    4. 2013, Anki Drive un circuit de petites voitures dirigées par Smartphone. Pas un jeu en ligne, mais les voitures étaient dotées d’une intelligence artificielle grâce à l’utilisation des Smartphones.
    Pays : Etats-Unis.
    https://www.youtube.com/watch?v=vXINC6xau64

    5. 2016, PathDriver, un jeu venant d'un projet d'un particulier, avec maquette et modèles réduits en carton/papier à monter soi-même. Contrôles via Smartphone ou tablette, mais pas un jeu en ligne.
    Pays : France.
    http://pathdriver.pixngraph.com/ (site officiel)
    https://www.youtube.com/watch?v=siZty1yiycY


    Voilou, c’est tout pour le moment, mais je surveille ce projet de loin. Je vous tiens au jus s’il y a du nouveau, via les posts suivants. Et je compte bien me débrouiller pour y jouer un peu moi-même (depuis chez un proche ou autre), ça me fait trop de l’œil.
    Dernière modification par Oncle_Bob ; 05/01/2019 à 20h12. Motif: Ajout d'infos diverses. Menues corrections. Titre changé.

  2. #2
    Second Post. J'y caserai les dernières news, en espérant que leur projet aboutira. Et j'en profite également pour joindre un résumé de leur jeu. Désolé pour l’Open Post fleuve, où en plus je me suis un peu emballé, j’ai voulu construire une présentation détaillée.


    Donc en gros, Isotopium Chernobyl, qu’est-ce que c’est ?

    => Il s’agit d’un jeu par navigateur, dans lequel on peut contrôler un modèle réduit de char contrôlé par Wi-Fi. Le moteur du jeu est donc le monde physique. Les développeurs ukrainiens de Remotes Games, ont appelé leur concept "remote game reality“, pour "jeu à réalité distante". Tout un programme.

    => L’inscription est gratuite, par contre on ne dispose que de 10 unités d’énergie, soit 10 mn de temps de jeu. Ensuite, il faut payer pour prolonger l’expérience ou bien récolter des isotopes (rares et éparpillés dans l’arène), qu’on peut échanger contre de l’énergie. Les prix sont pour le moment plutôt élevés, espérons une baisse prochaine des tarifs.

    => La qualité de la vidéo en cours de partie et de la réalisation technique de la maquette de ville sont vraiment bonnes. Seul bémol, il faut bénéficier d’une bonne connexion Internet et de la dernière version du navigateur Chrome (Firefox est supporté). Une fois leur projet financé, les développeurs comptent augmenter le nombre de chars disponibles et ajouter d’autres fonctionnalités. Notamment mettre en place un système de FPS en équipe et franchiser leur concept d’arène "à réalité distante".

    => Une curiosité vidéoludique qui vaut le détour, à mon sens. De nombreux let’s play existent sur Youtube, dont celui de Dan Field ou celui de Laink et Terracid, qui vous permettront d’en apprendre plus sur ce projet un peu fou.

    Le site du jeu : https://www.isotopium.com


    Edit du 18 novembre : Plop. A 11 jours de la fin de leur campagne Kickstarter, les créateurs d'Isotopium Chernobyl ont largement couvert leur objectif. Sur près de 4378 € demandés (ce qui correspond à 5 000 $), ils en ont obtenu 4871. Pour le moment, 185 personnes ont participé au financement. Ca fait peu de monde, mais vu le montant demandé, c’est largement suffisant.

    A terme, il y aura donc les 30 drones roulants disponibles en jeu qui étaient promis. Ca semble bien parti pour le développement de leur projet et c'est chouette pour eux.

    D'après les derniers retours lus sur leur Kickstarter, dans les commentaires, en ce moment, ils ont des problèmes avec des drones qui tombent des toits, je ne sais pas si c'est par accident ou si c'est délibéré de la part des joueurs. Le fait est qu'ils doivent actuellement en réparer cinq par jour (collision avec d’autres chars, avec les décors ou chute des toits), ce qui les empêche de se consacrer pleinement au développement du jeu proprement dit. Les joies du jeu en ligne, ajoutées aux travers de ce nouveau "moteur de jeu" (l’entretien des drones et la casse matérielle).



    Edit du 30 novembre : Ayé, campagne Kicstarter terminée. Les gens de chez Remotes Games ont réussi à financer leur projet. Les 263 contributeurs leur ont permis de lever 6 6689 € (soit 7 639 $) sur les près de 4378 € (5 000 $) demandés. Pour la conversion Euro/Dollar, je me suis fondé sur les tarifs affichés sur le site. D'après une news datée d'hier, sur le site de Kickstarter, ils vont commencer à produire dix robots supplémentaires. Le reste de leur plan de réalisation devrait suivre dans les prochains mois (voir les infos dans l'Open Post).

    Détail amusant : à l'origine, sur Kickstarter, leur projet était localisé à New York, aux Etats-Unis donc. Or depuis sa clôture, il est localisé à Kiev, en Ukraine, là où siège l'entreprise derrière ce projet. C'était peut-être une "ruse" pour attirer des backers d'outre-Atlantique, qui sinon ne se seraient pas motivés pour contribuer, allez savoir.

    Personnellement, même si je suis de très près ce projet, je n'ai pas participé à son Kickstarter, car en l'état, je ne peux pas y jouer de chez moi sur mon navigateur (J'ai un logiciel d'exploitation trop vieux pour avoir les dernières versions de Chrome et je ne peux pas en acheter un neuf pour le moment). Cependant, j'y retoucherai avec plaisir le jour où je change de machine ou qu'ils mettent à disposition un launcher plutôt que devoir y jouer depuis un navigateur récent. En attendant, je surveillerai le devenir d'Isotopium Chernobyl, via Youtube ou des news sur le net. Si des canards y jouent à l'avenir et postent dans ce topic, j'en profiterai pour y lire leurs retours.

    Je pense que le manque de réactions ici vient sûrement du fait que ce jeu est encore largement inconnu, en plus d'être un OVNI. Il finira bien par faire parler de lui plus largement, à mesure qu'il se développera. En tout cas je l'espère.


    Edit du 5 janvier 2019 : Ajout d’un serveur Discord faisant office de forum du jeu, ainsi que d’une caméra fixe filmant en permanence la maquette de l'arène. Plus d’infos par ici (au bas de cette page) : lien cliquable.
    Dernière modification par Oncle_Bob ; 05/01/2019 à 19h57. Motif: News du 5 Décembre 2019.

  3. #3
    Yeah, j’ai enfin réussi à mettre la patte sur ce jeu il y a quelques jours.

    J’ai juste pu y toucher pendant 10 mn, soit le temps de jeu gratuit alloué à chaque inscrit, mais c’était suffisant. Cela m’a surtout permis de me rendre compte par moi-même que les contrôles sont bons et que les temps de latence sont minimes. Pas grand-chose d’autre à ajouter quant à l’expérience de jeu par rapport à ce que j’ai déjà pu en dire, ou ce que des vidéos sur Youtube laissent entrevoir, si ce n’est que c’est passé trop vite.

    En l’état actuel, ce projet est encore limité niveau intérêt et gameplay (mais les bases sont là et la technologie maîtrisée), ceci dit vu que leur Kickstarter a cartonné, je pense qu’on devrait rapidement commencer à voir certains des ajouts promis. Et puis la maquette de ville est sur le thème de Chernobyl, quoi §


    Points forts
    => jeu par navigateur, rien à installer, pas de DRM ;
    => un concept très intéressant ;
    => drones roulants et maquettes très bien réalisés ;
    => contrôles qui répondent bien ;
    => pratiquement pas de temps de latence ;
    => bonne qualité vidéo et audio (peu de bruitages pour le moment) ;
    => développement en cours, donc plein de fonctionnalités vont être ajoutées.


    Points faibles
    => bonne connexion Internet requise ;
    => dernière version de Chrome (ou Firefox) indispensable (exit les vieux PC) obligatoire ;
    => tarifs assez élevés pour le moment ;
    => temps d’attente variable avant d’entrer dans une partie (dépend du créneau horaire, préférez le matin ou le début d’après-midi) ;
    => seulement 5-6 chars disponibles à la fois pour le moment (ça devrait changer) ;
    => gameplay encore limité (là aussi ça devrait changer).


    D’autres canards ont testé ? Vous en pensez quoi ? Des idées pour un jeu de mots pour le titre du topic (tradition CPC oblige) ?

    Edit : Huhu, j’en ai trouvé un : ISOTOPIUM CHERNOBYL : un jeu à réalité distante, vous trouvez ça drone ?

    (Ancien titre, moins inspiré : ISOTOPIUM CHERNOBYL : exploration atypique avec un drone roulant radioguidé)
    Dernière modification par Oncle_Bob ; 26/11/2018 à 20h53. Motif: Trouvé un titre de feuu §

  4. #4
    Plop. Quelques nouvelles du jeu.

    Juste après que Remotes Games soit parvenu à largement financer son projet, Isotopium Chernobyl est inaccessible depuis lundi 3 décembre et devrait le rester jusqu'au lundi 10 décembre. Le pourquoi ? Eh bien tout simplement, comme annoncé sur leur site, les développeurs doivent donner un sérieux coup de balai à leur arène : au bout d'un mois non stop d'accès H24, la maquette de ville a sérieusement besoin d'être nettoyée et ses bâtiments d'être réparés ou repeints. Mais il s'agit également d'apporter quelques modifications à certains bâtiments, comme par exemple ajouter des éléments interactifs (comme des portes).

    Ils vont également en profiter pour construire six robots supplémentaires, afin d'élargir les effectifs de ceux déjà existants.

    On retrouvera toutes les informations nécessaires sur la dernière news de leur Kickstater :
    https://www.kickstarter.com/projects.../posts/2359301


    Sinon, petit coup de gueule de ma part, mais je viens de découvrir qu'un certain Jope, sur le site La Conciergerie du Geek, a pompé sans vergogne ma présentation du jeu le 4 décembre. C'est quasiment du simple copié-collé, il a juste enlevé ma digression (un peu perchée, je l'avoue), changé certaines images et puis c'est tout. C'est si compliqué que ça de rédiger un article ? Bref, je suis un peu vert.

    Le lien du copycat :
    https://conciergeriedugeek.fr/isotop...lite-distante/

  5. #5
    Toutes mes excuses, comme j'expliquais à @Chaologue qui m'a informé du soucis (heureusement d'ailleurs), j'avoue je suis coupable c'est ici que j'ai découvert tous les détails techniques du projet. Pour la découverte même du concept, c'est via un de mes meilleurs amis, Djohnny_TV, qui a streamé le jeu (en prenant 2h) il y a 15 jours. Puis j'ai cherché des informations et c'est ici que j'ai trouvé le plus de détails (chapeau d'ailleurs), j'ai pris les paragraphes qui m'intéressaient, et j'ai enregistré le tout en brouillon comptant retravailler le tout. Là, une correctrice est passé sur le texte et l'a publié. Si je n'avais pas vu le twitt il y a quelques minutes je n'aurai même pas su que le tout était en ligne. Je ne lui rejette pas la faute à elle, je suis nouveau sur ce média, c'est la première fois qu'on a de vrais CM et des correcteurs... et en ce moment j'enterre mon cousin, je n'ai même pas pensé à mettre en ligne ma version... (c'était prévu pour lundi, pour tout t'avouer).

    J'ai depuis remplacé le tout par ma version, rajouté ton lien (ici) dans les liens utiles en stipulant que c'est la source qui m'a aidé à créer l'article, et j'en ai profité pour ajouter la VOD du livestream de mon ami.

    Je tiens vraiment à faire mon méaculpa, j'ai 37 ans, je rédige depuis 20 ans, tous les jours de l'année je bosse autour du JV, j'ai fait mon stage de fin d'étude chez Joystick (le mag avant le rachat Futurpress), j'ai bossé pour Eurogamer, je squattais IRC #Joystick (enfoiré de Bishop ), connu Seb, Gana, Pom, Bob... Et la cerise d'ironie : suivi l'affaire "Filip Miucin" le rédacteur IGN qui a plagié TOUTE sa carrière (même son CV, pour entrer chez IGN)... donc vraiment, ce n'est pas du tout dans mes pratiques. Tu peux aller voir toutes mes piges que j'ai rédigé en 2017 pour le média "Renegades" et faire des recherches google tout est original... idem pour les 40 000 news JV publiées ces 11 dernières années sur mon webzine/media perso Tuyatrojouey... Bref, je sors pas mon CV, j'essaye juste d'expliquer (maladroitement) que je ne tiens vraiment pas à endosser le rôle du "plagieur" professionnel compulsif, cela n'aurait jamais du finir en ligne en premier lieu. J'ai en ligne de mire de réussir à nouveau à payer mes factures via le JV ou l'enseignement autour du JV, du journalisme JV, et de l'informatique en général... donc, ça la fout mal. Tout ce que j'ai pour moi, comme je suis personne, c'est ma légitimité avec tout ce contenu produit. Et là, ça fait super tâche, du coup :/

    J'espère que mes excuses publiques, la modif' intégrale de l'article, l'ajout du lien vers ici, feront amende honorable ...
    et je reprend ce que je marquais à Chaologue sur twitter :

    " mes excuses à Oncle_Bob, et pour conclure en reprenant ses dires : "Je pense que le manque de réactions ici vient sûrement du fait [...]. Il finira bien par faire parler de lui plus largement, à mesure qu'il se développera. En tout cas je l'espère." => l'article y participe... on dépasse les 4200 lectures et c'est majoritairement grâce à lui et son travail sur la thread "



    - JoPe, qui avait pas utilisé son compte CanardPC depuis 3 ans. ben, du coup, merci pour ça aussi.

    Citation Envoyé par Oncle_Bob Voir le message
    Plop. Quelques nouvelles du jeu.

    Juste après que Remotes Games soit parvenu à largement financer son projet, Isotopium Chernobyl est inaccessible depuis lundi 3 décembre et devrait le rester jusqu'au lundi 10 décembre. Le pourquoi ? Eh bien tout simplement, comme annoncé sur leur site, les développeurs doivent donner un sérieux coup de balai à leur arène : au bout d'un mois non stop d'accès H24, la maquette de ville a sérieusement besoin d'être nettoyée et ses bâtiments d'être réparés ou repeints. Mais il s'agit également d'apporter quelques modifications à certains bâtiments, comme par exemple ajouter des éléments interactifs (comme des portes).

    Ils vont également en profiter pour construire six robots supplémentaires, afin d'élargir les effectifs de ceux déjà existants.

    On retrouvera toutes les informations nécessaires sur la dernière news de leur Kickstater :
    https://www.kickstarter.com/projects.../posts/2359301


    Sinon, petit coup de gueule de ma part, mais je viens de découvrir qu'un certain Jope, sur le site La Conciergerie du Geek, a pompé sans vergogne ma présentation du jeu le 4 décembre. C'est quasiment du simple copié-collé, il a juste enlevé ma digression (un peu perchée, je l'avoue), changé certaines images et puis c'est tout. C'est si compliqué que ça de rédiger un article ? Bref, je suis un peu vert.

    Le lien du copycat :
    https://conciergeriedugeek.fr/isotop...lite-distante/
    Dernière modification par JoPe ; 09/12/2018 à 08h59.

  6. #6
    Citation Envoyé par JoPe Voir le message
    Puis j'ai cherché des informations et c'est ici que j'ai trouvé le plus de détails (chapeau d'ailleurs), j'ai pris les paragraphes qui m'intéressaient, et j'ai enregistré le tout en brouillon comptant retravailler le tout.
    Ca reste du copié collé ? Un bot peu remplacer des mots sans changer le sens.
    Citation Envoyé par ZeFeKa Voir le message
    Si tu veux tirer fréquemment des obus gold il est plus que nécessaire d'avoir un compte premium, oui. TIX ca doit être le tier le plus "facile" à jouer avec son MM +1/-2 oO (mais pas rentable oui, ofc)

  7. #7
    Bon.

    JoPe, j'apprécie le mea culpa très rapide et les modifications conséquentes apportées à ton article. Du coup, pour moi, ça passe, même si quand j'ai découvert ça je me suis senti plutôt mal à l'aise, je l'avoue. Pour une fois que je m'occupais d'un Open Post sur les forums de Canard PC, je m'étais en effet décarcassé pour le rédiger et j'avais fait quelques recherches sur la question (notamment sur les projets similaires de près ou de loin qui ont pu exister).

    Je m'estime déjà heureux que le "malentendu" soit reconnu et plus encore que l'article ait été réécrit, ce qui je pense n'est pas courant sur Internet. C'est sympa de m'avoir sourcé aussi. Je ne suis pas journaliste, juste un forumeur occasionnel sur le site de CPC et le sujet me passionne. Voire même j'adorerais avoir un jour l'occasion de développer un projet de ce genre (mais c'est un autre débat). Je voulais simplement partager avec les canards mon vif intérêt pour ce projet très prometteur.

    Pour moi, l'incident est clos. Cordialement.

  8. #8
    Merci pour ta réponse et oui j'imagine ta réaction... La personne qui m'a contacté sur Twitter n'a pas mis les formes en plus, mais c'est légitime, je comprends.

    N'hésite pas à me MP si tu as des envies rédactionnelles, je bosse avec plusieurs médias, dont certains cherchent des rédacteurs et je demande qu'à collaborer avec des gens qui savent écrire et tes recherches sur ISOTOPIUM sont parlantes. (il y a aussi des projets de podcast, web radio, streaming déjà lancés). Si tu veux me contacter via mon média perso c'est Tuyatrojouey (FB/Twitter/Twitch/mixer/Youtube).

    content en tout cas que ça n'ai pas éclaboussé le portail de la Conciergerie (qui n'y est pour rien) et que tu vois ça sous cet angle.

    Bien cordialement

    -----
    @Cowboy : je ne comprends pas la question ? le but n'est pas de "gruger" et de changer juste 2-3 mots pour noyer le poisson et que l'auteur source ne retrouve pas les plagieurs
    le but d'un vrai rédac c'est en théorie de pondre son texte lui même (tout en s'inspirant de source.. sur le net, maintenant c'est rare d'être encore novateur, surtout quand il s'agit d'information JV qui sont publiques).
    Donc il n'a jamais été question d'utiliser un bot ou de "seulement changer 2-3 mots", mais de mettre la source en brouillon, pour retravailler le tout (comme je l'ai fait suite à cette découverte)... cela n'aurait jamais du être en ligne en premier lieu. :/

  9. #9
    Bonne année tout le monde ! Voici les dernières nouvelles du jeu, de fin décembre jusqu’à maintenant.

    Déjà, désolé pour le retard de ma réponse, JoPe. A l’heure actuelle, je ne suis pas intéressé, mais merci pour l’offre d’emploi. Je crois que le travail de journaliste du web n’est pas fait pour moi, trop de pression, notamment. J’imagine que c’est l’usage sur Internet, mais ça fait bizarre d’être mis en presse-papier / brouillon par des gens que je ne connais pas. D’une certaine manière, j’ai expérimenté de près ce que vit une dépêche AFP. C’est un peu le frisson de l’inconnu.

    Pour en revenir au jeu à proprement parler, du 3 au 14 décembre environ, l’arène était fermée pour maintenant. Il semblerait d’après les développeurs qu’au bout de plus d’un mois et demi d’accès H24, la maquette ait eu sérieusement besoin d’un bon coup de balai. Au menu : nettoyage, réparations diverses ainsi qu’un bon coup de peinture.

    A l’origine, les travaux et améliorations des drones (solidité et mise à jour logicielle) devaient durer une semaine mais cela a pris plus de temps de prévu. Comme les développeurs l’ont déclaré sur leur Kickstarter, ils sont une petite équipe donc avec des moyens limités. Mais ça y est, le jeu est de retour, avec entretemps une ellipse autour du Jour de l’An, pause de fin d’année oblige. Six nouveaux robots ont rejoint les rangs de ceux déjà existants.

    Parmi les nouveautés, signalons que depuis le 23 décembre, un serveur Discord est disponible pour le jeu. En voici l’adresse internet : https://discordapp.com/invite/tDXsAuN. On remarquera que les annonces officielles sont disponibles en anglais mais aussi en français, ce qui est appréciable pour nous autres francophones. Une section du serveur est même spécifiquement dédiée aux francophones, avec un membre de l’équipe résidant en France. Visibles sur le serveur Discord, les trois membres de l’équipe du jeu inscrits ont ainsi pour pseudo Clemiax (francophone), Bigjakk, Dench et Vavelon. Il y en a peut-être d'autres.

    Juste avant le Nouvel An (vers le 30 décembre), une caméra fixe a été installée. Elle filme en permanence la maquette, avec une vue plongeante sur la place centrale. On peut de la sorte avoir un aperçu de la maquette quand on n’est pas "incarné", histoire de faire patienter. Il y a même une petite musique d’ambiance sympa. Sauf erreur de ma part, il me semble que la grande roue se situe juste à gauche de l’image.

    Ce que filme la caméra fixe est qui plus est un live stream, disponible en parallèle sur Youtube, par conséquent sans avoir besoin d’être connecté au jeu, disponible par ici : https://www.youtube.com/watch?v=sVm_Qp-szik. Noter que la tchatbox du jeu reste minimaliste (bien que l’onglet permettant de s’adresser directement à un Admin soit désormais fonctionnel et que les accents soient pris en compte), sauf que comme à présent on dispose d’un serveur Discord dédié, cela est moins gênant.

    Un bémol cependant : suite à de nombreux abus de création de multicomptes, le temps de jeu initial pour les comptes nouvellement créés a été dernièrement passé de 10 à 2 mn. Ce temps gratuit restreint sert désormais uniquement pour vérifier si sa connexion et son navigateur (Chrome de préférence, pour rappel) sont compatibles pour jouer. C’est dommage, mais compréhensible de la part des développeurs.

    Terminons par le let’s play des youtubeurs Laink et Terracid, qui grâce à leur visibilité ont permis au Kickstarter du jeu d’être largement financé. On retiendra aussi leur tentative d’évasion épique pour sortir de l’arène. La vidéo est visible ici : https://www.youtube.com/watch?v=8gnp0z6TFpw.
    Dernière modification par Oncle_Bob ; 05/01/2019 à 20h45. Motif: Précisions.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •