Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 1 sur 4 1234 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 92
  1. #1
    Topic principal : informations générales, et inscriptions (Mundus Bellicus / Canard PC)

    Topic Monarchie : uniquement accessible aux spectateurs et aux monarchistes (Canard PC)

    Topic République : uniquement accessible aux spectateurs et aux républicains (Mundus Bellicus)

    Vous êtes sur le topic du Royaume Nippo. Tous les Républicains et leurs espions sont formellement interdits d'entrée.

    "Messieurs les Généraux du glorieux Royaume Nippo,

    Vous avez été désigné par sa majesté Mashimoto le Troisième pour former un conseil exceptionnel, le Comité Royal de l'Armement et des Armées (CRA2), dans notre illustre capitale, Myotai. Comme vous le savez, dans sa vision hégémonique divine, notre vénérable roi tout-puissant a déclaré la guerre à l'engeance républicaine. Ces pêcheurs ont perturbé l'ordre, massacré les envoyés du roi, et utilisé des puissances étrangères pour parvenir à leur fin de déstabilisation et de sédition. Malheureusement pour eux, les puissances viles, étrangères et capitalistes les ont abandonné. Il est donc temps de reprendre notre dû.

    Vous êtes suffisamment au courant du fait que notre armée a subi de nombreuses réformes, en s'adaptant au pétrole et aux armes des capitalistes. Nous les utiliserons pour restaurer l'hégémonie de la dynastie Sei sur tout Malgadashi. Nous savons que ces misérables pêcheurs utilisent des moteurs étranges à vapeur, mais peu nous importe. Seule compte la victoire. Nous utiliserons la puissance de l'industrie, et détruirons une bonne fois pour toute cette engeance républicaine.

    Le roi compte sur vous,
    Gloire et prospérité,
    Pour le roi !"

    Liste des généraux :
    - Général Dsmii
    - Général Shamoir

    Règles du topic :
    - Le MJ est le seul maître à bord pour décréter l'ouverture d'une des trois phases (design, plan de production, plan de bataille). Tant que ceci n'est pas fait, prière de ne pas polluer le topic.
    - Les spectateurs sont autorisés à regarder les débats, mais pas à participer. Pour toute inscription, voyez un des deux topics principaux.
    - Il est interdit aux Républicains de venir ici, tout comme il est interdit aux Monarchistes d'aller sur le topic de la République.
    - Pas de violence, d'insulte, et de verve trop vive, nous sommes ici dans l'élite militaire bien éduquée de la monarchie, un peu de courtoisie, même quand les désaccords sont présents.
    - Il y a des limites de temps. Pas au début, pour laisser le temps aux joueurs de s'acclimater, mais ensuite oui. Si vous manquez un délai, ce n'est pas grave, la guerre continue.
    - Tous les joueurs peuvent s'inscrire sur le topic principal quand ils le souhaitent.

    Fonctionnement des votes :
    - Chaque proposition doit être suivie d'une liste de votes. Par exemple, le joueur A publie son idée de design, et rajoute à la fin : Design A : Joueur A. Le joueur B publie ensuite son idée de design, et rajoute à la fin : Design A : Joueur A. Design B : Joueur B. Enfin, le joueur C dit qu'il est d'accord avec le joueur A, et publie : Design A : Joueur A, Joueur C. Design B : Joueur B. Et imaginons que le Joueur A se rend compte qu'il préfère le Design B, il republiera, et rajoutera : Design A : Joueur C. Design B : Joueur A, Joueur B. A la fin, le MJ, moi, vient prendre le DERNIER vote pour le mettre en jeu.
    - En cas d'égalité, les dés impartiaux du MJ décideront.

    Liste des liens :
    - 1910 : Printemps, Eté, Automne, Hiver
    Dernière modification par CptSparke ; 26/06/2018 à 22h34.
    Vous voulez des news vidéoludiques subjectives, de l'histoire militaire et de la géopolitique ? Chouette, rendez-vous là : le Monde du Captain Sparke (avec Facebook et Twitter pour égayer les masses).

  2. #2
    Année 1910

    "Messieurs les Généraux,

    Nous disposons cette année de 3 points de production et de 3 points de population par saison. Il va nous falloir étendre notre prestige et nos conquêtes pour avoir de quoi construire plus d'armes et de former plus de régiments. Je vous transmets les derniers rapports.

    - Points de production par saison : 3
    - Points de population par saison : 3
    Nous contrôlons pour le moment seulement la région de Myotai, notre capitale. Les plaines, le Jukai et les Alpilles nous tendent les bras.

    Nos régiments sont les suivants :

    - 1er Régiment de la Garde : Nipper 1905 (arme principale), Colter 1902 (arme secondaire), Mashimoto 1890 (arme spéciale). Transport : pied. Moral : élevé (15/15). Effectifs : complet (15/15). Expérience : bleusaille (0/15). Discipline : 1.

    - 2e Régiment de la Garde : Nipper 1905 (arme principale), Colter 1902 (arme secondaire), Mashimoto 1890 (arme spéciale). Transport : pied. Moral : élevé (15/15). Effectifs : complet (15/15). Expérience : bleusaille (0/15). Discipline : 1.

    - 1ère Flottille de la Garde : 5 Patrouilleurs James, Jack 1910 (arme principale). Moral : élevé (15/15). Effectifs : complet (15/15). Expérience : bleusaille (0/15). Discipline : 1.
    Nos technologies sont les suivantes :

    - Automobiles (rudiments)
    - Aviation (rudiments) : un prototype chipé aux Américains offre les rudiments du vol à l’aide d’un moteur à hélices
    - Canon naval I
    - Fusil I
    - Magie de la terre (rudiments) : des sorciers vivent dans le Royaume. Ils sont impitoyablement traqués et tués par les représentants du régime et dans les petits villages, ils n’ont donc pas le temps de développer une quelconque expertise en la matière.
    - Mitrailleuses I
    - Moteur à pétrole I
    - Naval I
    - Revolvers I
    Notre ressource spéciale est la suivante :

    - Pétrole : des liens avec les puissances de la région et des filons permettent aux Nipponiens de commercer avec les puissances environnantes pour la sécurisation de leurs gisements pétrolifères, leur permettant de développer des technologies particulières que les Sommiens n’auront pas, notamment le pétrole.
    Notre doctrine est la suivante :

    - Discipline de fer : le commandement nipponien est rigide. Les bastonnades et autres types de punitions sont fréquentes, ce qui crée un climat de peur parmi les soldats ayant la pensée, même infime, de déserter. Ils préfèrent mourir que faire retraite.
    Nos équipements terrestres sont les suivants :

    - Fusil Nipper, modèle 1905 (18mm), arme primaire, 1PP par régiment : fusil à verrou classique de l’armée nipponienne, autour duquel les ingénieux royaux ont planché pendant une dizaine d’années, copiant le fusil Dreyse allemand. D’une longueur d’1m50, il se charge par la culasse, avec des cartouches de 18mm, le rendant peu adapté pour les tirs à longue portée, et bien plus précis et mortel à courte portée. La mécanique, mal copiée, est plus complexe que son homologue allemand, mais il s’agit toujours d’armer le chien, de remonter la culasse, de la tirer en arrière, d’insérer la cartouche, de ramener puis rabaisser la culasse, et de presser la détente pour que la percussion vienne frapper l’amorce de la cartouche pour chasser la balle hors du canon à l’aide des gaz. Néanmoins, le tout est moins fluide que son illustre homologue. Le Nipper est ainsi bruyant, disperse une partie des gaz de l’amorce à cause de joints peu étanches, et ne délivre que deux coups par minute.

    - Revolver Colter, modèle 1902 (11 mm), arme secondaire : ce revolver à barillet de trois coups est l’arme secondaire la plus prisée du royaume. Son canon est plutôt long, précis à courte portée, et les trois décharges de l’arme s’enclenchent presque sans espacement à l’aide d’un barillet parfaitement huilé.

    - Mitrailleuse Mashimoto, modèle 1890 (20 mm), arme spéciale (1PP par régiment) : peu aimée par sa lourdeur, la mitrailleuse du nom du roi lui-même est uniquement déployée en défense des théâtres d’opération, et sera systématiquement mise de côté à l’offensive. Trois hommes sont nécessaires pour la déployer et l’utiliser, mais elle offre une capacité de tir sans commune mesure, et déchiquète à courte et moyenne portée (surtout à courte portée en fait). Fortement inspirée de la Gatling, elle offre la possibilité de réaliser 600 coups par minute, avec 10 canons chargés, verrouillés, projetant la balle et éjectant la douille chacun leur tour.

    - Voiturette, véhicule civil : sans usage militaire, cette petite voiture métallique à deux places est à usage strictement nobiliaire, et reste rare. Elle porte en son sein un moteur à combustion interne à pétrole, largement supérieur en termes d’efficacité au moteur à vapeur.

    - Balles, 11mm, 18mm, 20mm : des cartouches fonctionnant comme des cartouches occidentales.
    Nos équipements aériens sont les suivants :

    - Avion Sam, modèle 1909, prototype : ce prototype expérimental cale deux planches de bois au-dessus et en-dessous d’un petit cockpit une place, et est tiré par une hélice propulsive. Le moteur fait tourner l’hélice en queue d’avion. Aucune utilité militaire n’a encore été trouvée à ce prototype. Le moteur tombe souvent en panne, et il faut un peu de temps pour le redémarrer, ce qui occasionne quelques déboires en l’air.
    Nos équipements navals sont les suivants :

    - Patrouilleur James, modèle 1904, 1PP par flottille : largement inspiré des navires à coque en fer venus leur rendre une petite visite dans la seconde moitié du XIXe siècle et de leur armement, ce petit navire, alimenté par une chaudière centrale relié à un moteur à hélices, porte 25 hommes, qui utilisent un canon très moderne, chargé par la culasse et installé à l’avant du navire, le Jack 1910.

    - Canon Jack, modèle 1910, 1 PP par flottille : canon chargé par la culasse d’obus de 120 mm, capables de faire de jolis petits trous.
    Nos uniformes sont les suivants :

    - Fierté de Nippo : la longue tunique de couleur rouge, aux boutons dorés, qui forme la livrée distinctive des troupes de la garde permet de reconnaître à plusieurs kilomètres les troupes nipponiennes. Que ce soit à leurs dépens ou non. Ils portent un petit casque plat sans réelle utilité. Leur pantalon est légèrement plus foncé, pour moins laisser paraître la crasse due aux longues marches.
    Vous voulez des news vidéoludiques subjectives, de l'histoire militaire et de la géopolitique ? Chouette, rendez-vous là : le Monde du Captain Sparke (avec Facebook et Twitter pour égayer les masses).

  3. #3
    Printemps - Première phase : le Design - OUVERT
    Vous voulez des news vidéoludiques subjectives, de l'histoire militaire et de la géopolitique ? Chouette, rendez-vous là : le Monde du Captain Sparke (avec Facebook et Twitter pour égayer les masses).

  4. #4
    Comment ça, on m'a affecté au comité royal des armes et des armées ? Comment ça, je suis pas au front mais dans un poste de planqué, alors que cette guerre sera brève et victorieuse ? grommelait le général Dsmii à la réception de son ordre d'affectation.
    Ah, ce n'est pas que de la paperasse administrative, il s'agit de préparer le futur de l'armement de la nation… Soit, ça me convient également.

    Après une nuit à griffonner des idées sur des bouts de papier, il surgit le matin en salle de conférence avec une proposition, visant notamment à parer aux besoins en artillerie. En effet, le canon Jack était taillé pour le combat naval et un peu trop gros pour les terrains accidentés du Jukai et des Alpilles, et, alors que les Républicains disposaient d'un mortier, les soldats du royal Mashimoto le Troisième n'avaient aucune pièce d'artillerie pour les accompagner.

    Le canon d'artillerie de 75mm Nippo-Sen :

    Le futur roi du combat d'artillerie, tout spécialement conçu pour noyer sous les obus les perfides soldats républicains ! Utilisant des obus explosifs de 75mm encartouchés on ne peut plus classiques, le canon est monté sur un affût à deux roues sans pneumatiques destiné à être tracté par un ou deux chevaux selon les moyens disponibles. Le montage est tel qu'il permet une latitude de visée en site de -2° à 80° dans l'idéal (avec des servants mal formés, c'est un coup à planter la culasse dans le sol ça ), et un débattement horizontale de 15° de part et d'autre de la position neutre. Le rechargement se fait par la culasse, et un frein de recul oléopneumatique permet de limiter la "dérive" de la visée après le tir. Afin d'être servi au maximum de ses possibilités, le canon nécessite six hommes : un chef de pièce, un tireur, un pointeur, un chargeur, et deux manutentionnaires pour amener les munitions depuis les caisses.
    Il est également possible de le monter sur un affût à taille réduite, ne nécessitant qu'un seul cheval mais limitant fortement son débattement horizontal une fois installé, afin de l'aider à gravir les terrains plus accidentés.


    Votes :

    Design canon d'artillerie de 75mm Nippo-Sen : Dsmii

    @Sparke : Cela convient comme modèle de présentation ?

  5. #5
    Parfait, je n'aurais pas fait mieux
    Vous voulez des news vidéoludiques subjectives, de l'histoire militaire et de la géopolitique ? Chouette, rendez-vous là : le Monde du Captain Sparke (avec Facebook et Twitter pour égayer les masses).

  6. #6
    Arf ! tu commences fort, je suis pas sûr de faire aussi bien.

    L'arrivé du général Shamoir dans le comité royal des armes et des armées surpris bien des nobles. On ne peut lui retirer le fait que des idées il en a, mais elles peuvent être plus loufoques que pratiques et leurs efficacités, eh bien disons ... capricieuses. (Je débute en rp on verra ce que ça donnera)

    Fusil Nipper, modèle 1910 :

    Pour gagner une guerre il faut que la reine des batailles soit la mieux équipée qui soit et c'est toujours mieux que se soit les bleus qui meurent pour leur pays que nos braves soldats.
    Le projet consiste a améliorer le fusil Nipper pour une meilleur efficacité.
    Le percuteur fut allongé (appelé alors « aiguille ») de façon que traversant la charge de poudre, il aille frapper une amorce de fulminate de mercure logée dans un évidement du sabot sur lequel s’appuie la balle. Il améliore également l'étanchéité des joints pour une meilleur puissance de l'arme (plus e pertes des gaz).
    La culasse mobile verrouillée (à obturateur coulissante) sur un épaulement par la rotation imprimée par un levier latéral fut créer. Les crachements étaient rejetés vers l'avant par la conception de l'arrière du canon et de l'avant de la culasse : le premier en cône saillant, la seconde en cône creux. Cela permit une augmentation appréciable du nombre de coups par minute de l'arme.

    Il permet :

    de porter la cadence de tir à 6-8 coups par minute ;
    de tirer en position couchée, plus stable, et qui expose moins le tireur au feu adverse ;
    de rayer le canon, ce qui augmente la précision et la portée.

    Récapitulatif : arme légère, anti-infanterie en remplacement du fusil Nipper 1905.

    Votes :

    Design canon d'artillerie de 75mm Nippo-Sen : Dsmii, Shamoir
    Design Fusil Nipper modèle 1910 : /

    PS : je voulais partir sur un canon mais le tien est très bien, on verra plus tard pour augmenter le calibre.

  7. #7
    Shamoir, idem que pour Dsmii, c'est parfait
    Vous voulez des news vidéoludiques subjectives, de l'histoire militaire et de la géopolitique ? Chouette, rendez-vous là : le Monde du Captain Sparke (avec Facebook et Twitter pour égayer les masses).

  8. #8
    Tout à fait, je suis parti sur un canon de calibre "intermédiaire" pour éviter un malus éventuel au jet de dés.
    Sinon, je pense voter pour ton fusil à la prochaine saison, car on va clairement avoir besoin d'un meilleur tromblon pour les troupes.

    D'ailleurs, Sparke, à tout hasard, les troufions sont équipés un minimum pour lutter contre les conditions météorologiques ? Ou il faut penser à adapter l'uniforme ? Juste pour envisager ce qui peut se passer dans les Alpilles en hiver…

  9. #9
    Citation Envoyé par Dsmii Voir le message
    Juste pour envisager ce qui peut se passer dans les Alpilles en hiver…
    Ce qui se passe dans les Alpilles en hiver, reste aux Alpilles en hiver

    Sinon, la première phase se termine demain !
    Dernière modification par CptSparke ; 27/06/2018 à 20h42.
    Vous voulez des news vidéoludiques subjectives, de l'histoire militaire et de la géopolitique ? Chouette, rendez-vous là : le Monde du Captain Sparke (avec Facebook et Twitter pour égayer les masses).

  10. #10
    Puisque vous n'êtes que deux et que vous avez répondu aux attentes royales dans les temps, je vais passer la première phase maintenant.

    Printemps 1910 – Première phase : design (terminée)


    « Messieurs les généraux, j’ai pris note de votre initiative d’armement. Adapter nos canons navals pour servir dans l’artillerie et appuyer nos forces ? Malin en effet, mais il va falloir faire quelques contorsions pour adapter cette technologie de difficulté modérée au domaine terrestre. Nous allons faire plancher les ingénieurs royaux sur le sujet. »

    Plus tard.

    « Nos ingénieurs ont travaillé jour et nuit pour permettre aux forces Nipponiennes d’avoir un avantage écrasant sur l’engeance républicaine. Ils ont convenu du résultat suivant :

    Puissance : faible.
    Efficacité : normale
    Bugs : 1

    Nous vous présentons donc le Canon d’artillerie Nippo-Sen (75 mm), 1 PP par batterie. Les ingénieurs ont fait en sorte que ce canon, porté sur un affût tiré par des chevaux ou poussé par nos vaillants hommes au combat, projette des obus explosifs de 75 mm pour faire des trous dans le sol, mais surtout dans les rangs des Somiens. Néanmoins, le frein de recul est déficient. Chaque tir réussi décale la pièce, occasionnant des blessures régulières parmi les artilleurs, et divisant par quatre le nombre de coups par minute sur une même position. De même, la poudre a été assez mal dosée dans les obus de 75. Il y a des explosions, c’est vrai, mais pas suffisamment pour inquiéter un groupe de combat. Des murets peuvent être soufflés avec un ou deux Somiens derrière, mais ce sera tout. Néanmoins, sa Majesté est satisfaite de cette artillerie fiable, tractable, et plutôt précise à moyenne portée, qui débloque la technologie Canon I. »

    Printemps 1910 – Deuxième phase : plan de production (ouvert)


    « Nous disposons de trois points de production (PP) et trois points de population (Pop) pour cette période. Nous devons recruter de nouveaux régiments et les équiper pour lutter contre ces misérables somiens. Voici les coûts divers :

    Un régiment : 1 Pop
    Remplacements pour un régiment : 1 Pop, 1 PP

    Nipper 1905 (arme primaire) : 1PP
    Colter 1902 (arme secondaire) : 1PP
    Mashimoto 1890 (arme spéciale) : 1PP
    Batterie de Nippo-Sen 1910 : 1Pop, 1PP

    Patrouilleur James 1904 : 1 Pop, 1PP
    Canon Jack 1910 : 1PP

    Voici nos régiments :

    - 1er Régiment de la Garde : Nipper 1905 (arme principale), Colter 1902 (arme secondaire), Mashimoto 1890 (arme spéciale). Transport : pied. Moral : élevé (15/15). Effectifs : complet (15/15). Expérience : bleusaille (0/15). Discipline : 1.

    - 2e Régiment de la Garde : Nipper 1905 (arme principale), Colter 1902 (arme secondaire), Mashimoto 1890 (arme spéciale). Transport : pied. Moral : élevé (15/15). Effectifs : complet (15/15). Expérience : bleusaille (0/15). Discipline : 1.

    - 1ère Flottille de la Garde : 5 Patrouilleurs James, Jack 1910 (arme principale). Moral : élevé (15/15). Effectifs : complet (15/15). Expérience : bleusaille (0/15). Discipline : 1.

    Le Roi compte sur vous. »
    Dernière modification par CptSparke ; 28/06/2018 à 15h59.
    Vous voulez des news vidéoludiques subjectives, de l'histoire militaire et de la géopolitique ? Chouette, rendez-vous là : le Monde du Captain Sparke (avec Facebook et Twitter pour égayer les masses).

  11. #11
    Bonjour à tous,

    Une question pour toi captain, au niveau du confort du soldat (tenue hiver, camouflage, meilleur ration, trousse de soins ,...) est-ce que chaque élément doit être développé à part ou tout est développé en une seule fois dans "paquetage du combattant individuel" ?

    Pour le général Dsmii, j'ai eu une idée hier soir pour les mages de terre, il faudrait passer une lois pour arrêter de les traquer (sous forme d'1PP pour le tour voir 2 pour appâter) et les recruter et les respecter. Puis pour qu'ils s’entraînent les utiliser dans l'économie (mine, forage, infrastructure routière). Comme ça ils développent leurs dons sans qu'on les mette en danger tous en étant utile à la société (et non juste les entraîner). Plus tard ils pourront servir dans des unités d'ingénieures pour la création de route, de tunnel en montagne (et on pourra les reboucher pour bloquer l'avancer des troupes ennemies ou pour faire passer nos propres blindés), construire des protections en peu de temps (hop un fort en plein milieu du champs de bataille) et faire des trous dans les fortifications adverses.

    Pour la deuxième phase :

    Pour la batterie de Nippo-sen c'est implanté dans un régiment d'infanterie ou c'est considéré comme un régiment à part entière ?

  12. #12
    Bonne idée également pour les mages.
    Par contre, en relisant le design du fusil et les armes initiales, j'ai pensé à une chose : il faudrait pas se lancer dans la standardisation des calibres ? Genre passer toutes les armes en 11mm ?

    @Sparke : lorsqu'on lève un régiment, est-il possible d'attendre une saison avant de le déployer afin qu'il prenne quelques points d'expérience ? Car n'envoyer que des bleus au front, a fortiori quand ce sont des régiments de la garde, ça va piquer.

  13. #13
    Plein de questions très intéressantes, auxquelles je vais répondre (pas à toutes pour vous laisser des doutes et tout et vous laisser patiner un peu pour le plaisir de jeu muahaha )

    - Shamoir / Dsmii: comme pour le reste des design, si vous comptez établir un "paquetage du combattant", ça passera par la case design. Pareil pour établir la médecine, des combinaisons de camouflage, etc. A vrai dire, j'ai aussi pensé à vous proposer de choisir les doctrines, une fois par an, permettant de décider, entre autres, entre formation resserrée ou souple, concentration ou dispersion des tirs, type d'entraînement (justement pour répondre à Dsmii) pour éviter d'avoir des bleus qui partent au combat. Donc rendez-vous en 1911 si vous voulez passer par la case entraînement héhé

    - Deuxième phase : une batterie de Nippo-sen est "ajoutée" à un régiment d'infanterie qu'il accompagnera au même titre qu'une compagnie / escadrille / escadron.
    Vous voulez des news vidéoludiques subjectives, de l'histoire militaire et de la géopolitique ? Chouette, rendez-vous là : le Monde du Captain Sparke (avec Facebook et Twitter pour égayer les masses).

  14. #14
    Observant la situation, le général Dsmii remarqua que la Monarchie était en supériorité numérique terrestre en ce début de guerre. En outre, nos approvisionnements en pétrole dépendent en partie du commerce extérieur : il serait fâcheux de perdre le contrôle de la situation maritime. Mais une prise de terrain rapide au sol pourrait peut-être contrebalancer ceci, surtout si la République est prudente dans ses premières approches.

    Le général suggéra alors de lever les 1er et 2e Régiment de Conscrits, équipés uniquement de Nipper 1905 afin d'occuper le terrain.
    En outre, le 1er Régiment de la Garde se verrait alors doter d'une batterie de Nippo-Sen afin de lui permettre de tenir le terrain dans les plaines les plus fertiles de l'île.

    Les perspectives de mouvement seraient alors d'envoyer le 1er Régiment de la Garde tenir la zone 1, le 2e tenir la zone 3 ou avancer au niveau de la zone 4 en compagnie du 1er Régiment de Conscrits, et les hommes du 2e de Conscrits feraient les garde-frontières dans les Alpilles. En outre, la flottille de la garde tiendrait la zone 7.

  15. #15
    Dsmii, toujours en avance sur son temps Je divise normalement la deuxième phase (recrutement, équipement) de la troisième phase (déploiement) pour faciliter les discussions d'équipe Là, certes, vous n'êtes que deux, mais bon

    Ceci dit, je note ces informations, et attend la vision du second général. Et n'oublie pas de mettre le vote à la fin :

    Plan de production général D. : Dsmii
    Vous voulez des news vidéoludiques subjectives, de l'histoire militaire et de la géopolitique ? Chouette, rendez-vous là : le Monde du Captain Sparke (avec Facebook et Twitter pour égayer les masses).

  16. #16
    Alors pour la production je te rejoins, il faut du nombre au début.

    Pour la standardisation des munitions je pense qu'il faut attendre d'avoir un équipement stable et surtout des magasins d'armes amovibles (les chargeurs que tu peux voir sur l'armement d'aujourd'hui).
    Pour info dans l'armée il est utilisé du 9mm (arme de poing), du 5,56 (arme légère), 7,62(arme collective légère porter par 1 homme) et 12,7( arme collective mit en place par plusieurs hommes).
    Et pour le mouvement j'attends la troisième phase.

    Plan de production général D. : Dsmii, Shamoir

  17. #17
    Oui, mais indiquer les perspectives de déploiement permet aussi de justifier le recrutement proposé. On va dire que c'est une ébauche de discussion visant à faciliter la 3e phase.

    D'accord, on va attendre d'avancer un peu dans la technologie avant de standardiser.

  18. #18
    Printemps 1910 – Deuxième phase : plan de production (fermé)

    « Nous avons bien reçu vos demandes de renfort. Le 1er et 2e Régiments de Conscrits ont été levés et équipés du Nipper 1905. Certains murmurent que l’absence d’arme secondaire peut poser souci lors des batailles si l’arme principale tombe en rade, mais nous savons de toute façon que les misérables républicains n’en ont même pas développé une ! Le 1er Régiment de la Garde a bien reçu la batterie de Nippo-Sen. Sa Majesté est satisfaite de l’avancée de l’armée nipponienne. La guerre est proche ! »

    Printemps 1910 – Troisième phase : plan de bataille (ouvert)


    « Généraux du Royaume,

    Il est temps de choisir comment déployer nos forces pour anéantir l’engeance républicaine. Quatre terrains s’ouvrent à nous : les mers nous permettront de sécuriser les ressources côtières et maritimes (7), les plaines nous donneront le contrôle des villages de la région (1), le Jukai nous donnera davantage de ressources (3), tout comme les Alpilles (5).


    Voici un résumé de nos forces :

    - 1er Régiment de la Garde : Nipper 1905 (arme principale), Colter 1902 (arme secondaire), Mashimoto 1890 (arme spéciale). Transport : pied. Moral : élevé (15/15). Effectifs : complet (15/15). Expérience : bleusaille (0/15). Discipline : 1. Batterie de Nippo-Sen (artillerie).

    - 2e Régiment de la Garde : Nipper 1905 (arme principale), Colter 1902 (arme secondaire), Mashimoto 1890 (arme spéciale). Transport : pied. Moral : élevé (15/15). Effectifs : complet (15/15). Expérience : bleusaille (0/15). Discipline : 1.

    - 1er Régiment de Conscrits : Nipper 1905 (arme principale). Transport : pied. Moral : élevé (15/15). Effectifs : complet (15/15). Expérience : bleusaille (0/15). Discipline : 1.

    - 2e Régiment de Conscrits : Nipper 1905 (arme principale). Transport : pied. Moral : élevé (15/15). Effectifs : complet (15/15). Expérience : bleusaille (0/15). Discipline : 1.

    - 1ère Flottille de la Garde : 5 Patrouilleurs James, Jack 1910 (arme principale). Moral : élevé (15/15). Effectifs : complet (15/15). Expérience : bleusaille (0/15). Discipline : 1.
    Dernière modification par CptSparke ; 28/06/2018 à 18h38.
    Vous voulez des news vidéoludiques subjectives, de l'histoire militaire et de la géopolitique ? Chouette, rendez-vous là : le Monde du Captain Sparke (avec Facebook et Twitter pour égayer les masses).

  19. #19
    Le général Dsmii zyeuta la carte. Normalement, étant donné la vitesse de marche, il sera possible de renforcer les zones à la saison suivante si jamais il y a des doutes quant à la solidité de la défense.
    Voici le plan de déploiement proposé :
    - 1er Rgt Garde : zone 1
    - 2e Rgt Garde : zone 3
    - 1er Rgt Conscrits : zone 3
    - 2e Rgt Conscrits : zone 5
    - 1er Flt Garde : zone 7

    Votes :
    Plan de déploiement général D : Dsmii

  20. #20
    Depuis le début le général Shamoir suivis le général Dsmii car les ordres données coïncident avec sa vision du royaume mais le début des divergences arrive plus tôt que prévu.
    Plan de déploiement proposé :
    - 1er Rgt Garde : zone 1
    - 2e Rgt Garde : zone 5
    - 1 er Rgt conscrit : zone 3
    - 2e Rgt conscrit : zone 1
    - 1er Flt Garde : zone 7

    Vaut mieux mettre l'élite sur les flancs. De plus pour nous les terrains de prédilection pour les batailles seront les plaines (facile accès ) et la montagne (en rapport avec la magie de la terre ). Alors c'est sur je vois à long terme. Puis dans les bois on fout le feux si cela se passe mal ^^.
    (Ouah l'extrémisme de la chose )

    Votes :
    Plan D : Dsmii
    Plan S : Shamoir

  21. #21
    Certes, mais les régiments de la garde, pour l'instant, hormis des colts et des mitrailleuses, ils diffèrent pas trop des conscrits. Et la forêt permet de bénéficier de l'avantage offert par les revolvers : les fusils de la République et du Royaume sont de longs tromblons encombrants, peu maniables entre les arbres et les fougères. Et la mitrailleuse Mashimoto permettra de contrôler les clairières.
    D'un point de vue compromis, je suggère juste de permuter le 2e Rgt Garde et le 1er Rgt Conscrit dans le plan S.

  22. #22
    Ok on fait comme ça alors on va pas déblatérer 107 ans.
    Mais faudra renforcer les montagnes plus tard.

    De plus pour l'entraînement des troupes on peut prendre les vétérans des futurs combats pour former les recrues l'expérience du champs de bataille sera précieuse. On y gagnera plus que des mecs qui n'ont pas connu de combats.

    Je reprends alors :
    Plan de déploiement proposé :
    - 1er Rgt Garde : zone 1
    - 2e Rgt Garde : zone 3
    - 1 er Rgt conscrit : zone 5
    - 2e Rgt conscrit : zone 1
    - 1er Flt Garde : zone 7

    Plann S : Shamoir
    Dsmii tu confirmes ?

  23. #23
    J'ai considéré que le compromis demandé par Dsmii et approuvé par Shamoir avait donc fonctionné, et que le plan S. a été adopté à majorité, dites-moi si cela ne convient pas. Ceci dit, le redéploiement des forces est largement faisable facilement (pour pas polluer le jeu du MJ) donc n'ayez crainte

    Le printemps 1910 est passé (cf topic principal).

    Eté 1910 – Première phase : design (ouverture)


    « Généraux de sa Majesté,

    Nos forces se sont déployées conformément à vos directives. Il est temps de continuer à repenser notre armement en prévision de nos futurs combats.

    Sa Majesté compte sur vous. »

    I. Technologies

    - Automobiles (rudiments)
    - Aviation (rudiments) : un prototype chipé aux Américains offre les rudiments du vol à l’aide d’un moteur à hélices
    - Canon I
    - Canon naval I
    - Fusil I
    - Magie de la terre (rudiments) : des sorciers vivent dans le Royaume. Ils sont impitoyablement traqués et tués par les représentants du régime et dans les petits villages, ils n’ont donc pas le temps de développer une quelconque expertise en la matière.
    - Mitrailleuses I
    - Moteur à pétrole I
    - Naval I
    - Revolvers I

    II. Equipements

    a) Terrestre

    - Fusil Nipper, modèle 1905 (18mm), arme primaire, 1PP par régiment : fusil à verrou classique de l’armée nipponienne, autour duquel les ingénieux royaux ont planché pendant une dizaine d’années, copiant le fusil Dreyse allemand. D’une longueur d’1m50, il se charge par la culasse, avec des cartouches de 18mm, le rendant peu adapté pour les tirs à longue portée, et bien plus précis et mortel à courte portée. La mécanique, mal copiée, est plus complexe que son homologue allemand, mais il s’agit toujours d’armer le chien, de remonter la culasse, de la tirer en arrière, d’insérer la cartouche, de ramener puis rabaisser la culasse, et de presser la détente pour que la percussion vienne frapper l’amorce de la cartouche pour chasser la balle hors du canon à l’aide des gaz. Néanmoins, le tout est moins fluide que son illustre homologue. Le Nipper est ainsi bruyant, disperse une partie des gaz de l’amorce à cause de joints peu étanches, et ne délivre que deux coups par minute.

    - Revolver Colter, modèle 1902 (11 mm), arme secondaire : ce revolver à barillet de trois coups est l’arme secondaire la plus prisée du royaume. Son canon est plutôt long, précis à courte portée, et les trois décharges de l’arme s’enclenchent presque sans espacement à l’aide d’un barillet parfaitement huilé.

    - Mitrailleuse Mashimoto, modèle 1890 (20 mm), arme spéciale (1PP par régiment) : peu aimée par sa lourdeur, la mitrailleuse du nom du roi lui-même est uniquement déployée en défense des théâtres d’opération, et sera systématiquement mise de côté à l’offensive. Trois hommes sont nécessaires pour la déployer et l’utiliser, mais elle offre une capacité de tir sans commune mesure, et déchiquète à courte et moyenne portée (surtout à courte portée en fait). Fortement inspirée de la Gatling, elle offre la possibilité de réaliser 600 coups par minute, avec 10 canons chargés, verrouillés, projetant la balle et éjectant la douille chacun leur tour.

    - Canon d’artillerie Nippo-Sen (75 mm), 1 PP par batterie. Les ingénieurs ont fait en sorte que ce canon, porté sur un affût tiré par des chevaux ou poussé par nos vaillants hommes au combat, projette des obus explosifs de 75 mm pour faire des trous dans le sol, mais surtout dans les rangs des Somiens. Néanmoins, le frein de recul est déficient. Chaque tir réussi décale la pièce, occasionnant des blessures régulières parmi les artilleurs, et divisant par quatre le nombre de coups par minute sur une même position. De même, la poudre a été assez mal dosée dans les obus de 75. Il y a des explosions, c’est vrai, mais pas suffisamment pour inquiéter un groupe de combat. Des murets peuvent être soufflés avec un ou deux Somiens derrière, mais ce sera tout. Néanmoins, sa Majesté est satisfaite de cette artillerie fiable, tractable, et plutôt précise à moyenne portée, qui débloque la technologie Canon I.

    - Voiturette, véhicule civil : sans usage militaire, cette petite voiture métallique à deux places est à usage strictement nobiliaire, et reste rare. Elle porte en son sein un moteur à combustion interne à pétrole, largement supérieur en termes d’efficacité au moteur à vapeur.

    - Balles, 11mm, 18mm, 20mm : des cartouches fonctionnant comme des cartouches occidentales.

    b) Aérien

    - Avion Sam, modèle 1909, prototype : ce prototype expérimental cale deux planches de bois au-dessus et en-dessous d’un petit cockpit une place, et est tiré par une hélice propulsive. Le moteur fait tourner l’hélice en queue d’avion. Aucune utilité militaire n’a encore été trouvée à ce prototype. Le moteur tombe souvent en panne, et il faut un peu de temps pour le redémarrer, ce qui occasionne quelques déboires en l’air.

    c) Naval

    - Patrouilleur James, modèle 1904, 1PP par flottille : largement inspiré des navires à coque en fer venus leur rendre une petite visite dans la seconde moitié du XIXe siècle et de leur armement, ce petit navire, alimenté par une chaudière centrale relié à un moteur à hélices, porte 25 hommes, qui utilisent un canon très moderne, chargé par la culasse et installé à l’avant du navire, le Jack 1910.

    - Canon Jack, modèle 1910, 1 PP par flottille : canon chargé par la culasse d’obus de 120 mm, capables de faire de jolis petits trous.

    d) Uniformes

    - Fierté de Nippo : la longue tunique de couleur rouge, aux boutons dorés, qui forme la livrée distinctive des troupes de la garde permet de reconnaître à plusieurs kilomètres les troupes nipponiennes. Que ce soit à leurs dépens ou non. Ils portent un petit casque plat sans réelle utilité. Leur pantalon est légèrement plus foncé, pour moins laisser paraître la crasse due aux longues marches.
    Dernière modification par CptSparke ; 29/06/2018 à 19h45.
    Vous voulez des news vidéoludiques subjectives, de l'histoire militaire et de la géopolitique ? Chouette, rendez-vous là : le Monde du Captain Sparke (avec Facebook et Twitter pour égayer les masses).

  24. #24
    Après quelques jours de sieste, le général Dsmii se réveilla avec une fulgurance : Bon sang ! Mashimoto modèle 1890. DIX-HUIT CENT QUATRE-VINGT DIX. Et on est en 1910. Il est temps de remettre à jour les mitrailleuses de l'armée.


    La mitrailleuse Arisatak de 11mm :

    Une mitrailleuse, et ça repart ! La mitrailleuse Arisatak est destinée à ne faire qu'une bouchée de l'infanterie républicaine à l'aide de ses balles de 11mm, calibre choisi pour permettre à la mitrailleuse d'être plus légère que la Mashimoto et de pouvoir utiliser des cartouches interchangeables avec les pistolets colters. Son canon est percé de trous censés assurer le refroidissement de l'arme. En outre, l'éjection de la douille est assuré par la récupération des gaz lors du tir, dont la pression permet de comprimer un ressort dont la détente permet d'ouvrir l'extracteur, d'insérer la balle suivante dans la chambre, et de ramener le percuteur et le canon en position de tir. Le canon et "ce qui l'entoure" est dissociable de la partie postérieure de l'arme afin de faciliter son transport. Trois servants sont nécessaires : un chef de pièce, un tireur, un chargeur. Une petite mire est placée afin d'aider à ajuster la visée, tandis que deux pieds servent à stabiliser l'arme.

    Votes :
    Design mitrailleuse Arisatak de 11mm :

  25. #25
    Et où en est le Shamoir alors ?

    Je passerai la phase très bientôt.
    Vous voulez des news vidéoludiques subjectives, de l'histoire militaire et de la géopolitique ? Chouette, rendez-vous là : le Monde du Captain Sparke (avec Facebook et Twitter pour égayer les masses).

  26. #26
    Bonsoir tout le monde, je remet mon fusil.

    Désolé pour le retard,

    Fusil Nipper, modèle 1910 :

    Pour gagner une guerre il faut que la reine des batailles soit la mieux équipée qui soit et c'est toujours mieux que se soit les bleus qui meurent pour leur pays que nos braves soldats.
    Le projet consiste a améliorer le fusil Nipper pour une meilleur efficacité.
    Le percuteur fut allongé (appelé alors « aiguille ») de façon que traversant la charge de poudre, il aille frapper une amorce de fulminate de mercure logée dans un évidement du sabot sur lequel s’appuie la balle. Il améliore également l'étanchéité des joints pour une meilleur puissance de l'arme (plus e pertes des gaz).
    La culasse mobile verrouillée (à obturateur coulissante) sur un épaulement par la rotation imprimée par un levier latéral fut créer. Les crachements étaient rejetés vers l'avant par la conception de l'arrière du canon et de l'avant de la culasse : le premier en cône saillant, la seconde en cône creux. Cela permit une augmentation appréciable du nombre de coups par minute de l'arme.

    Il permet :

    de porter la cadence de tir à 6-8 coups par minute ;
    de tirer en position couchée, plus stable, et qui expose moins le tireur au feu adverse ;
    de rayer le canon, ce qui augmente la précision et la portée.

    Récapitulatif : arme légère, anti-infanterie en remplacement du fusil Nipper 1905.

    Votes :
    Design mitrailleuse Arisatak de 11mm :
    Design Fusil Nipper 1910 : Shamoir

  27. #27
    Votes :
    Design mitrailleuse Arisatak de 11mm :
    Design Fusil Nipper 1910 : Shamoir, Dsmii.

    Je crois que nous sommes d’accord.

  28. #28
    Eté 1910 – Première phase : design (fermé)

    « Généraux de sa Majesté,

    Votre initiative d’armement irrite le roi Mashimoto, qui a investi beaucoup dans ses fusils, fleuron de l’arsenal Nipponien. Toutefois, les membres éminents de l’armée l’ont convaincu du bien-fondé de votre entreprise, en insistant sur le fait qu’il s’agit d’une amélioration seulement, et pas d’une refonte. Voici ce que les ingénieurs ont proposé :

    Puissance : puissante
    Efficacité : très efficace
    Bugs : un seul

    Nos ingénieurs ont vraisemblablement construit un fusil qui n’a pas d’équivalent, dans le monde, que dis-je, dans l’île de Malgadashi !

    Le Fusil Nipper 1910 est une amélioration fidèle du modèle 1905 (arme principale, 2PP). Tirant avec des cartouches de 18 mm, tous les soucis ou presque du fusil de 1905 ont été réglées : la précision due au canon rayé et au fulminate de mercure a augmenté, les fuites de gaz empêchées, et le système de rechargement s’est régularisé. Le système, complexe, permet en un tir de projeter la cartouche et de relever la culasse de manière à ce que le tireur n’aie plus qu’à insérer la cartouche supplémentaire, avant de refermer en deux coups la culasse, en la poussant vers l’avant puis sur le côté. Le seul problème de cette arme réside dans la corrosivité du fulminate de mercure, qui épuise les mécanismes au fur et à mesure de son utilisation malgré la relative étanchéité de l’arme.


    Eté 1910 – Deuxième phase : plan de production (ouvert)


    « Nous disposons de trois points de production (PP) et trois points de population (Pop) pour cette période. Le roi est persuadé que les combats vont bientôt commencer, et vous enjoint de renforcer son armée. Voici les coûts divers :

    Un régiment : 1 Pop
    Remplacements pour un régiment : 1 Pop, 1 PP

    Nipper 1905 (arme primaire) : 1PP
    Nipper 1910 (arme primaire) : 2PP
    Colter 1902 (arme secondaire) : 1PP
    Mashimoto 1890 (arme spéciale) : 1PP
    Batterie de Nippo-Sen 1910 : 1 Pop, 1PP

    Patrouilleur James 1904 : 1 Pop, 1PP
    Canon Jack 1910 : 1PP

    Voici un résumé de nos forces :

    - 1er Régiment de la Garde : Nipper 1905 (arme principale), Colter 1902 (arme secondaire), Mashimoto 1890 (arme spéciale). Transport : pied. Moral : élevé (15/15). Effectifs : complet (15/15). Expérience : bleusaille (0/15). Discipline : 1. Batterie de Nippo-Sen (artillerie).

    - 2e Régiment de la Garde : Nipper 1905 (arme principale), Colter 1902 (arme secondaire), Mashimoto 1890 (arme spéciale). Transport : pied. Moral : élevé (15/15). Effectifs : complet (15/15). Expérience : bleusaille (0/15). Discipline : 1.

    - 1er Régiment de Conscrits : Nipper 1905 (arme principale). Transport : pied. Moral : élevé (15/15). Effectifs : complet (15/15). Expérience : bleusaille (0/15). Discipline : 1.

    - 2e Régiment de Conscrits : Nipper 1905 (arme principale). Transport : pied. Moral : élevé (15/15). Effectifs : complet (15/15). Expérience : bleusaille (0/15). Discipline : 1.

    - 1ère Flottille de la Garde : 5 Patrouilleurs James, Jack 1910 (arme principale). Moral : élevé (15/15). Effectifs : complet (15/15). Expérience : bleusaille (0/15). Discipline : 1.
    Vous voulez des news vidéoludiques subjectives, de l'histoire militaire et de la géopolitique ? Chouette, rendez-vous là : le Monde du Captain Sparke (avec Facebook et Twitter pour égayer les masses).

  29. #29
    Bonjour, bon, vu la rapidité des troupes républicaines et leurs coûts d'équipements je dirais qu'elles sont peu ou mal équipées.

    Je sais pas trop quoi penser là. On améliore ou on crée ? tel est la question.

    Je vais prendre le super moite-moite. :\

    Donc :

    - 2e Rég Grd : amélioration du Nipper 1905 en Nipper 1910 (1 pop, 1PP)
    - 3e Conscrit : Nipper 1905 (1 pop, 1PP)
    - 4e Conscrit : Nipper 1905 (1 pop, 1PP)

    Votes :

    Plan S : Shamoir

  30. #30
    Ça coûte vraiment un «-renforcement-» d’améliorer les armes ? Je pensais que ça ne concernait que les régiments ayant perdu des hommes... ?

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •