Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 3 sur 6 PremièrePremière 123456 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 174
  1. #61
    Déjà il y a eu des combats

    Mais c'est surtout l'impression que le moteur fait ce qu'il veut qui m'a agacé le tour dernier, le coup de la force qui engage pas, et les milices qui se transforment pas (ou alors j'ai pas vu, mais j'ai pourtant bien fais gaffe sur le dernier tour..)

    Après c'est probablement moi qui est à la masse, mais ça ne change rien à mon ressenti sur le dernier tour ^^

  2. #62
    Allez, faut pas t'en faire, tout ça s'arrangera.



    Rappelle-toi tes débuts difficiles en 1861 et finalement comment ça s'est terminé.
    2018 sera l’année de l’échange et de la communication qui permettront notre réorganisation avec cohésion dans l’innovation de nos systèmes et le développement de nos produits.

  3. #63
    En fait tu pleures toujours en début de partie pour jubiler après, on connait la chanson maintenant !
    Panzer Vor means Panzer Vor

  4. #64
    Citation Envoyé par Psycho_Ad Voir le message
    En fait tu pleures toujours en début de partie pour jubiler après, on connait la chanson maintenant !


    Saloperie ! Me plaindre est mon droit le plus élémentaire !

    (mais j’apprécie la chanson Pinkipou )

  5. #65
    C'est amusant, les joueurs ressemblent de plus en plus aux camps qu'ils représentent

  6. #66
    Citation Envoyé par farfrael Voir le message
    C'est amusant, les joueurs ressemblent de plus en plus aux camps qu'ils représentent
    Tu veux dire que je suis quelqu'un de bien ? Et Seymos une raclure de bidet ?

    Je suis d'accord.



    (et j'arrive pas à faire de screen d'une partie précise de l'écran avec pickpic sur ce jeu, alors que ça marchait très bien sur RoP et CW2.. Je comprend pas pourquoi ça marche pas, c'est bien chiant du coup.)
    Dernière modification par LeLiquid ; 15/02/2018 à 10h49.

  7. #67
    En 1920, la CNT (comme d'autres syndicats) avait envoyé des délégués à Moscou. Sauf que la CNT s'était méfiée de ses propres élus! et avait envoyé en plus un 'homme de confiance', Gaston Leval, qui une fois a Moscou a été horrifié et en fait part à Lénine notamment pour y libérer les prisonniers politiques anars. Il s'avéra ensuite qu'en effet les délégués 'cénétistes' étaient plutôt des bolcheviques, probablement genre tchékistes. (Gaston Leval fut un des rares à revenir vivant de tous ces délégués de tous les syndicats/partis du monde, qui ont eu des accidents de route pendant leur retour.. L'autre grand témoin était un italien dénonçant avec lui, 50 ans avant Soljenytsine. Mais bon c'était pas des bourges comme Solj, donc ils racontaient forcément n'importequoi..)
    D'où je me demande si en fait les anarchistes 'possibilistes' des années 30 n'étaient pas en fait des espions républicains infiltrés. Je ne le pense pas, mais j'ai un doute.
    Gaston Leval, qui a participé à la guerre espagnole:
    (...) , que Garcia Oliver qui s'était placé de lui-même à la tête des milices catalanes et avait dressé des plans de guerre qui immobilisèrent Durruti aux portes de Saragosse, puis abandonna vite son poste, pour devenir, ô dérision s'agissant de lui, ministre de la justice. L'initiative a manqué ; on a laissé à l'adversaire le temps de renforcer son armement, le loisir de chercher le terrain et le moment les plus favorables pour porter ses attaques. Le génie tactique dont un Makhno avait fait preuve en Ukraine quand il obligea le général Denikine à arrêter sa marche sur Moscou, a manqué totalement.

    Et nos grands personnages, ou qui se prirent très vite pour tels, n'ont pas plus été à la hauteur des événements sur le plan politique que sur le plan militaire. Leur rôle, au sein du gouvernement, fut simplement pitoyable. Après qu'ils en eurent été évincés, ils se lamentèrent de ce que staliniens, socialistes, républicains les eussent bloqués dans toutes leurs initiatives, et ils avaient raison. Malheureusement ils se prêtèrent à ce jeu dans lequel ils furent toujours dupes et perdants.

    Quand on fait le bilan de ce collaborationnisme on arrive à la conclusion que la promenade dans les allées du pouvoir fut négative en tous points. (...)

    il y eut déviation et ridicule, en faisant le jeu de l'adversaire, et en ne sauvant rien du tout.

    La seule œuvre constructive, valable, sérieuse qui s'est faite pendant la guerre civile a été précisément celle de la révolution, en marge du pouvoir. Les collectivisations industrielles, la socialisation de l'agriculture, les syndicalisations des services sociaux, tout cela, qui a permis de tenir pendant près de trois ans et sans quoi Franco aurait triomphé en quelques semaines, a été l'œuvre de ceux qui ont créé, organisé sans s'occuper des ministres et des ministères. Du point de vue de la conduite de la guerre, de la résistance à Franco, nos ministres n'ont rien pu obtenir qui fût utile. Nous les avons même vus se faire l'écho des calomnies de Largo Caballero contre les défenseurs de Malaga, accusés d'avoir livré la ville à Franco, alors que l'abandon dans laquelle ils avaient systématiquement été laissés devait, fatalement, provoquer la chute de la ville. Le front d'Aragon, qui ouvrait la voie aux fascistes sur la Catalogne, ou aux troupes antifascistes vers le cœur de la Vieille Castille, a été systématiquement saboté, privé d'artillerie, d'aviation et de défense antiaérienne. Pendant la première année de guerre, il était possible d'enfoncer ce front où les fascistes ne disposaient que de quelques milliers d'hommes, forces mobiles pourvues de moyens de transport rapides qui accouraient lorsqu'une attaque se produisait. On n'a pas pu le faire par manque d'obus et de balles, ce qui a empêché de soulager le front de Madrid, et fait massacrer des dizaines de milliers de combattants pour rien. . Mais on a préféré envoyer systématiquement les armes disponibles sur le front du Centre, qui était le moins vulnérable, (...)

    Un autre aspect du sabotage qui contribua à la déroute fut le refus du gouvernement de Valence d'aider financièrement celui de Barcelone pour l'achat des armes ou de matériel pour en fabriquer. (...)

    Eh bien, contre tout cela nos ministres n'ont rien fait, rien pu ou voulu faire. Leurs protestations tombaient dans le vide, mais ils ne dénoncèrent pas ce sabotage "parce que nous collaborions au ministère et que nous ne devions pas polémiquer devant l'opinion publique". (...)

    un des enseignements à retenir de cette incartade collaborationniste fut le mal causé par le poison du pouvoir. Dans l'ensemble, les forces de base de la C.N.T. sont restées saines, admirablement saines, ainsi que les militants libertaires que nous avons trouvés dans les collectivités ou à la tête des syndicalisations. Acharnés à construire, avec un effort de volonté enthousiaste, obstinés à réaliser leur idéal, ils ont laissé s'agiter les ministres, les gouverneurs, les chefs de police, les secrétaires de ministères, les fonctionnaires d’État et les pantins bavards... Mais dans leur grande majorité, les anarchistes égarés hors de leur milieu propre ont été intoxiqués par le gouvernementalisme avec une rapidité navrante. Certains auraient même fondé un nouveau parti politique sans l'opposition de la base.
    Dernière modification par ERISS ; 15/02/2018 à 12h46.

  8. #68
    Citation Envoyé par LeLiquid Voir le message
    Tu veux dire que je suis quelqu'un de bien ? Et Seymos une raclure de bidet ?

    Je suis d'accord.



    (et j'arrive pas à faire de screen d'une partie précise de l'écran avec pickpic sur ce jeu, alors que ça marchait très bien sur RoP et CW2.. Je comprend pas pourquoi ça marche pas, c'est bien chiant du coup.)
    La raclure de bidet semble y parvenir, elle.
    Sinon tu peux toujours recouper ton image avec des fonctions de post-processing cinématographique utilisées dans les derniers blockbuster, comme "recadrer" par exemple.
    2018 sera l’année de l’échange et de la communication qui permettront notre réorganisation avec cohésion dans l’innovation de nos systèmes et le développement de nos produits.

  9. #69
    Citation Envoyé par Pinkipou Voir le message
    La raclure de bidet semble y parvenir, elle.
    À ça, ils ne rigolent pas tous les jours de l'autre côté mais par contre ils sont efficaces

  10. #70
    Citation Envoyé par Pinkipou Voir le message
    Sinon tu peux toujours recouper ton image avec des fonctions de post-processing cinématographique utilisées dans les derniers blockbuster, comme "recadrer" par exemple.
    Et tu crois que j'ai fais comment pour mes précédents screens ?

    Je suis pas aidé bowdel !

  11. #71
    C'est dommage surtout qu'on est jamais trop aidé.

    Allez, je te file un petit coup de pouce : chez moi ça marche.
    2018 sera l’année de l’échange et de la communication qui permettront notre réorganisation avec cohésion dans l’innovation de nos systèmes et le développement de nos produits.

  12. #72

  13. #73
    Dans ma montagne andine le combo Espana 1936 + PicPick fonctionne très bien donc le souci se trouve quelque part dans ton bocal.
    Après, à part te suggérer de le réinstaller... no sé, senior.
    2018 sera l’année de l’échange et de la communication qui permettront notre réorganisation avec cohésion dans l’innovation de nos systèmes et le développement de nos produits.

  14. #74
    Citation Envoyé par Pinkipou Voir le message
    Allez, je te file un petit coup de pouce : chez moi ça marche.
    Intox pour semer la confusion dans le camp républicain.

    Les screens normaux marchent avec Pickpic et Espana 1936. Et le screen "selection" marche bien quand je suis pas sur le jeu, mais pas en jeu.

    Scandale !

    (de toute façon, est ce que vous méritez vraiment mes beaux screens à flèches jaune dégueu ? )

  15. #75
    Citation Envoyé par Enyss Voir le message
    Avant même les premiers combats? Couard !
    Mais clair !

    Aller Mr LeLiquid, quand on se prétend "dernier rempart contre la barbarie", on assume !
    Citation Envoyé par cooperman Voir le message
    le chpt chinois de maintenant vaut bien la nba de 1990 !!

  16. #76
    Si tu veux qu'on te soutienne et te conseille, faut au moins qu'on pige ce qui se passe et donc avoir des flèches jaunes dégueu'.

    Je vois pas ton mode de capture "sélection" : c'est de "zone" dont tu parles et qui te pose des problèmes qui te donnent des soucis ?
    2018 sera l’année de l’échange et de la communication qui permettront notre réorganisation avec cohésion dans l’innovation de nos systèmes et le développement de nos produits.

  17. #77
    Citation Envoyé par ERISS Voir le message
    Gaston Leval: "Le génie tactique dont un Makhno avait fait preuve en Ukraine quand il obligea le général Denikine à arrêter sa marche sur Moscou, a manqué totalement."
    Il oublie Cipriano Mera, qui a eu plusieurs victoires critiques et stratégiques:
    . Défenses de Madrid contre le Putch nationaliste,
    . Défenses de Madrid que tout le monde donnait perdue
    . Défense de Madrid contre les cocos
    . Guadalajara (la victoire c'est essentiellement lui)
    . Raids
    . j'en oublie
    Maintenant que j'y pense, en plus de ses victoires critiques et/ou miraculeuses, peut-être aussi le seul commandant 'républicain' avec aucune défaite... Je comprends pas pourquoi il est affublé de si bidons caracs de commandement.
    Dans le jeu il est Républicain juste pour le gameplay, comme c'est un des seul commandant anar à avoir accepté la militarisation.
    La partie organisationnelle du personnage de Makhno était dans Cipriano Mera (il a toujours été un anarchiste, mais comme Makhno il a accepté de prendre le commandement, donc il est abusivement mis dans la faction républicaine), mais il n'avait pas la partie aimée de Makhno qui elle était dans Durruti. Durruti n'était en théorie pas commandant mais porte-parole, mais les anars suivaient ce qu'il disait plutôt que de suivre le commandant républicain qui l'accompagnait.
    Cipriano était celui qui aurait pu être finalement un Makhno pour l'Espagne, mais Cipriano était à Madrid, dans la ville très républicaine de l'Espagne où la CNT n'était pas si forte, voire interdite: peut-être que Durruti est mort à Madrid par peur de la combinaison Cipriano+Durruti pouvant former un Makhno, lol

    Cipriano avait déjà été chef d'unités anarchistes, et il était toujours accepté par eux.
    La différence principale avec l'Ukraine 1920 c'est que les makhnovistes avaient souvent l'expérience russe/ukrainienne de la Première Guerre Mondiale, ce qui leur rendait leur militarisation, et même l'intégration à l'Armée rouge, toujours comme un mal mais pouvant être nécessaire.
    En Espagne, la militarisation était une perte énorme, car les unités anarchistes pouvaient perdre 75% de leurs combattants, car ils ne voulaient pas mourir pour une république, qu'elle soit de Madrid ou de Moscou, ils voulaient une démocratie (le peuple règne).
    La militarisation a été sciemment mal faite par les républicains, comme c'était un outil pour enlever la révolution, et qu'ils ne voulaient pas non plus que les anars soient efficaces.
    Si les anarchistes n'avaient pas collaboré avec le gouvernement madrilène, alors Cipriano Mera aurait pu militariser, bien plus sérieusement, les révolutionnaires (après qu'une grosse défaite leur fasse finalement l'accepter ...), d'une manière presqu'aussi efficace que Makhno (pas autant comme ces paysans de 1918 avaient souvent déjà une formation militaire de base, ayant servi dans la Première Guerre mondiale).
    Dernière modification par ERISS ; 16/02/2018 à 23h38.

  18. #78
    Citation Envoyé par Pinkipou Voir le message
    Si tu veux qu'on te soutienne et te conseille, faut au moins qu'on pige ce qui se passe et donc avoir des flèches jaunes dégueu'.

    Je vois pas ton mode de capture "sélection" : c'est de "zone" dont tu parles et qui te pose des problèmes qui te donnent des soucis ?
    Yup c'est bien ce mode de capture qui fonctionne pas chez moi, j'essaierai de réinstaller Pickpic cet aprem.


    (puis ERISS a pas besoin de screen pour me (se ?) donner des conseils tactiques pertinents )


    Je vous ferai mon AAR cet après-midi, petit teaser :

    " le top 10 des batailles de la guerre d'Espagne, la 7e va vous étonner"
    Dernière modification par LeLiquid ; 16/02/2018 à 09h24.

  19. #79
    Les jeux AGEOD je ne peux pas , en solo ou en multi , ce n'est pas faute d'avoir essayé , je suis réfractaire hélas

    Par contre si je suis incapable d'y jouer j'ai remarqué que c'est sur ces jeux que l'on trouve les meilleurs compte rendus de parties

    Alors je vais suivre ces AARS avec avidité car la guerre d'Espagne me fascine d'un point de vue historico ludique

  20. #80
    Je pense que la résolution simultanée des tours est pour beaucoup dans l'attrait des AAR. Grosse dose d'imprévu (en plus des errements du moteur, rappelez vous la bataille défensive de Madpenguin dans la montagne alors que c'est lui qui attaquait ).

  21. #81
    Citation Envoyé par LeLiquid Voir le message
    (puis ERISS a pas besoin de screen pour me (se ?) donner des conseils tactiques pertinents )
    Des joueurs conseillent d'envoyer Cipriano s'occuper de Saragosse, d'ailleurs comme il n'est en fait pas républicain
    et qu'il leur fait beaucoup moins peur que Durruti qui de plus avait dit qu'il pourrait ensuite s'occuper de Madrid si les bourges continuaient à faire vraiment trop chier (ce que Madrid a fait),
    Cipriano arrive alors à se mettre en offensif à Saragosse (je suppose en jouant bien)
    Dernière modification par ERISS ; 16/02/2018 à 14h12.

  22. #82
    22-31 Aout 1936 : Victoire !


    Cette fois ci, mes braves léo ferré ont réussi à engager les sacs à merde nationalistes ! ( vulgarité, j'écris ton nom !) à Saragosse, et à remporter la victoire ! Malgré des pertes deux fois plus elevés, ils ont remportés la bataille ! Les livres d'histoire leurs rendront honneur !



    Regardons de plus près ce qu'il en est sur le terrain, les fascistes ont ils décampés en direction de Burgos ?

    Spoiler Alert!






    Mais.. Qu'est ce que..






    Je suis complètement à poil, j'ai plus un pète de cohésion et je mettrai 3 tours pour sortir de la province, il a juste à passer en offensif et me pulveriser je pense.








    Dans le Nord. Les forces autour de Gijon se replient sur la ville, celles de Santander vont se replier vers Bilbao (plus important, mais surtout j'ai plus de chariot de ravitaillement dans la ville, donc la garnison va probablement se rendre, never forget Louisville !). En revanche à Bilbao je vais essayer d'être décifis en me portant au secours de nos frères pris au piège à l'intérieur de San Sebastian ! Nous n'assisterons pas à leur massacre les bras croisés !



    La mort plutôt que le déshonneur !







    Dans le "centre", je suis aussi agressif, je vais prendre Soria avec 8 000 hommes et le general Miaja, j'irai ensuite m'avancer vers Saragosse par l'Ouest, ça le coupera du reste de son réseau ferré, et devrait l'empecher de poursuivre mes restes d'anarchistes qui vont repartir vers Barcelone.. (Si jamais ils arrivent à sortir de la province..)

    8000 miliciens et quelques canons sans officier ont la charge de défendre Madrid.












    Enfin dans le Sud, je vais lancer mon offensive sur Grenade et essayer de constituer un semblant de défense à Jaen. Si j'arrive à contrôler ces deux villes, je serai pas trop mal dans ce secteur, ce sont des noeuds ferroviaires (accès a Madrid vers le Nord, mais surtout à Valence et la Catalogne par la voie ferrée le long de la côte Est),et elles se trouvent en montagne. De bonnes positions défensives en somme.








    Quant aux troupes de Majorque, je vais les faire rembarquer, je n'ai pas de général contrairement à lui qui en a un 2 étoiles, pas de gachis, on rentre au bercail les gars, on reviendra plus tard si besoin. En plus ça risque de devenir tendu niveau bouffe.

    Donc si on récapitule, j'attaque au Nord, j'attaque au Centre, et j'attaque au Sud (et je fuis à Majorque ).

    L’échec cuisant de Saragosse n'a pas refroidit mon ardeur républicaine, je suis tout même le rempart contre la barbarie (comme on me l'a justement rappelé un camarade au dessus).




    A l'attaqueeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !

    Dernière modification par LeLiquid ; 16/02/2018 à 19h04.

  23. #83
    T'as résolu tes problèmes avec PicPick ?
    Et pour Saragosse, l'attaque a été automatique ou, coup de bol, ton général était actif ce tour-ci ?

    Je sens qu'on a pas fini de t'entendre maudire les anarchistes. L'avantage c'est tu seras bien rodé lorsque tu joueras les rouges de 1917.
    2018 sera l’année de l’échange et de la communication qui permettront notre réorganisation avec cohésion dans l’innovation de nos systèmes et le développement de nos produits.

  24. #84
    Ba il était pas actif quand j'ai lancé le tour, donc j'en sais rien au final. Malgré la victoire j'ai pas gagné de contrôle militaire, donc pour moi ce serait du défensif, mais selon le log detaillé, j'étais en offensif. Je cherche plus à comprendre.

    Pour PicPick apparemment c'est Shift qui fout le bordel, du coup j'ai changé le raccourci (sans lancer le tour cette fois ) et ça fonctionne.

    Et pour les anars, je suis deg, c'était parfait sans ça, enfin correct quoi. Du coup j'aurai jamais du tenter d'attaque d'envergure avec eux..

  25. #85
    Citation Envoyé par LeLiquid Voir le message
    22-31 Aout 1936 : Victoire !

    à Saragosse remporter la victoire ! Malgré des pertes deux fois plus elevés, ils ont remportés la bataille !
    Mais.. Qu'est ce que..
    Arf, pour la perte de munitions ok, mais pour celle de cohésion c'est trop lourd (j'aurai dit -15%). Et ce coup dans les reins t'arrive au pire moment:
    Le gouvernement de la Catalogne, convaincu par Madrid, se venge de ceux qui leur ont sauvé le cul et trop gentiment remis en selle... Histoire du scorpion et de la grenouille.
    Comme pour RusGold il faudrait ingame du texte d'avertissement/explicatif, sinon c'est du sale piège à newb'. Je me souviens que le dernier patch d'Espana36 n'avait pas assez été testé..
    Pour compenser si tu arrives à libérer Saragosse, tu y libères aussi les prisonniers anars que les républicains avaient fait avant la guerre, ça contribue à te donner 2(?) unités(?) anar.

  26. #86
    Vraiment intéressant tes remarques Eriss, tu as étudié la période pour en connaitre autant ou c'est une passion de l'Espagne?

  27. #87
    Arf, tu tiens à ce que je me fasse bannir pour de bon Je te mp plus tard.

  28. #88
    Citation Envoyé par LeLiquid Voir le message
    il a juste à passer en offensif et me pulveriser je pense.
    Quoique normalement à ce moment il ne devrait pas se rendre compte de grand-chose, c'est plutôt toi qui a plein d'espions chez lui.
    Je suppose qu'un an après ils seront plutôt éliminés, et ceux qui resteront ne voudront pas prendre de risques pour informer les stalinorépublicains qui se sont mis à remplacer ou chapeauter les anars: les républicains eux combattront en aveugle. Je tente de donner une explication, mais c'est vrai qu'en un an le camp "républicain" est passé à Saragosse de vision totale à aveuglement total.

  29. #89
    Citation Envoyé par Casimir Voir le message
    Vraiment intéressant tes remarques Eriss, tu as étudié la période pour en connaitre autant ou c'est une passion de l'Espagne?
    Non ERISS c'est notre théoricien révolutionnaire à tendance anarco-socialiste (? j'y connais ERISS, mes excuses si le terme ne convient pas ) à nous, c'est tout mignon.
    Alors il en connait un rayon.


  30. #90
    Citation Envoyé par Cedski Voir le message
    notre théoricien révolutionnaire à tendance anarco-socialiste à nous, c'est tout mignon
    Je connaissais pas la photo, merci! Ouais ils/elles savaient garder le moral devant l'adversité, ce qui leur a cassé le moral général c'est pas les combats, pourtant monstrueusement mortel pour eux et ils le savaient (on dirait pas quand on les voit sur toutes ces photos, jamais faisant la gueule), mais les traitrises ou l'immobilisme de leur propre camp.

    Cependant il leur manquait une discipline de combat, essentielle, qui mettait assez à mal toutes les autres qualités qu'ils avaient (moral, initiatives, créativité, courage, ...): Sans système un minimum militaire, il n'y a pas d'automatisme qui prenne le relai d'un courage défaillant (le courage est quelquechose qui varie, on ne l'est pas tout le temps au top): un sang-froid. D'un autre côté ce sang-froid c'est aussi une insensibilité, ce que les anars refusaient ou craignaient, de devenir comme leurs ennemis.
    Donc une espèce de militarisation, contrôlée par eux-même, leur a manqué pour limiter leurs pertes (on est a découvert quand le pote se casse..).
    Le courage n'est pas de ne pas/plus avoir peur, mais d'y résister, le plus longtemps possible. Devenir insensible, ne plus du tout avoir peur est une sorte de folie.
    La peur est même très utile: c'est un moteur naturel qui nous donne de l'énergie si on sait la contrôler, ne pas qu'elle s’emballe et nous contrôle à la place. Probablement que ceux qui ont subi trop de combats ont appris à en avoir encore plus peur, qu'ils ne peuvent plus contrôler, et du coup à la place leur cerveau les déconnecte de ce système d'auto-préservation (pour soi mais normalement aussi pour les autres..).
    La discipline: pourtant ils connaissaient, c'était ceux qui avaient la plus grande discipline de travail. Il leur a manqué de transférer ça pour le combat.
    Dernière modification par ERISS ; 19/02/2018 à 10h15.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •