Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 44
  1. #1
    Teasing :
    Dernière modification par Seymos ; 11/02/2018 à 17h14.
    Champion de Formule Dé CPC2017

  2. #2
    L'enculé, il me pique mon effet. C'est moi qui te l'ai montrer cette saloperie de photo

    Le pire étant que c'est déjà inclue dans le post que je prépare depuis 2 plombes.. Ça se paiera saloperie franquiste ! (et je l'utiliserai quand même !)

  3. #3
    Tiens comme je suis pas vache je te donne celle-là :



    Tirée de "Espagne 1936, origine d'une défaite"
    http://npa29.unblog.fr/2013/07/19/19...ite-que-faire/
    Champion de Formule Dé CPC2017

  4. #4
    Putain mais stop je l'avais déjà mise bordel.

  5. #5
    Une dernière ?

    Champion de Formule Dé CPC2017

  6. #6

  7. #7
    Drapal, la vengeance !

  8. #8
    On peut savoir ce que vous foutez ? Parce que non seulement y a aucune info dans le premier post mais en plus il pue...
    ...lysdexique...

  9. #9
    Ils lancent un AAR sur la guerre civile espagnole de 1936 avec Seymos qui joue les franquistes et Leliquid les républicains ?

    Tiens j'ai l’impression d'avoir vu ça dans un titre...

  10. #10
    Je vais suivre ça !
    Citation Envoyé par cooperman Voir le message
    le chpt chinois de maintenant vaut bien la nba de 1990 !!

  11. #11
    Citation Envoyé par Juniadkhan Voir le message
    On peut savoir ce que vous foutez ? Parce que non seulement y a aucune info dans le premier post mais en plus il pue...
    On ne supporte pas l'image de la virilité espagnole

    Allez, c'est parti, tour 1 donc.

    Du 16 au 22 juillet 1936

    Petit point de situation : la République a donc trahi les idéaux espagnols et s'est révélée sous son vrai jour : noyautée par les anarchistes, les syndicalistes et les communistes, elle mène le pays à la ruine et à la décadence, à l'image d'une jeunesse aux cheveux longs et aux idées courtes. L'armée, dernier rempart de l'ordre, de la foi et du bon goût, est forcée d'intervenir pour le bien du peuple. Un homme incarne notre salut. Nous serons sans pitié.


    L'Espagne est coupée en deux, ou plutôt en quatre :


    Le pays basque et les Asturies, encore une fois, défient le pouvoir du roi. Ils sont acquis à la cause républicaine mais sont plutôt isolés. Madrid et la Nouvelle-Castille, Barcelone et la Catalogne, ainsi que Valence, ont définitivement basculées dans l'anarchie et le désordre. L'Andalousie est partagée, avec des places fortes loyales et quelques villes rebelles (oui, les républicains sont des rebelles !!!). L'Aragon, la Vieille Castille (dont Burgos), la Galice et la Navarre sont restés fidèles au roi. Il s'agit du cœur de la renaissance espagnole.

    On voit mieux sur cette carte les enjeux pour moi :


    Burgos est d'une importance capitale pour la guerre. Et elle prise en étau entre le pays basque et Madrid. Je dois donc défendre coûte que coûte face au Sud et à l'Est, tout en réduisant la côte Nord. Ce faisant, j'assurerais mes arrières et je pourrais basculer mon effort sur Madrid, puis la Catalogne. Au Sud, après la conquête d'un espace de sécurité -que nous pourrions appeler espace vital- j'essaierais de mobiliser les troupes républicaines en menaçant Madrid ou Valence, sans toutefois faire effort pour ne pas affaiblir le front principal. Le Sud reste important pour accueillir les renforts qui viendront du Maroc, notamment les Tercios de la Légion et les Tabors marocains, troupes d'élite de l'armée espagnole.

    Petite revue des différents théâtres d'opération maintenant :

    Andalousie

    Au Sud donc, je tiens fermement Cadiz et Séville. Grenade et Cordoue en revanche, sont directement sous la menace des républicains. Ici, les troupes sont déjà en partie opérationnelles, débarquées fraichement du Maroc. J'ai notamment 2 bataillons de tabors, que je vais envoyer au Nord-Est d'Algésiras, pour tenter de menacer Malaga. Une autre colonne, sous les ordres du colonel Valeja, va essayer de faire la jonction avec la colonne Alvarez partie de Séville. A partir de là, je tenterais d'exploiter vers l'Est et Jaen. Enfin, une colonne aux ordres de Castejon, et comprenant une bandera de la Légion, un escadron blindé et des appuis va tenter de prendre Huelva à l'Ouest et ainsi supprimer la menace d'une offensive républicaine dans notre dos. Si elle réussit, je pourrais peut-être tenter de faire la jonction avec le Nord, en longeant le Portugal. Une fois activé, le général Queipo de Llano prendra le commandement des opérations, ses traits "recruteur" et "offensif" seront très utiles. Nous manquons toutefois de colonels ou de jeunes généraux capables de prendre le commandement de corps d'armée. D'où l'importance de rapidement faire acquérir de l'expérience aux officiers les plus prometteurs.

    Galice

    En Galice, largement acquise à ma cause, La Corogne est bien défendue. La flotte espagnole, regroupée à El Ferrol, n'est pas encore opérationnelle. Elle sera sans doute utile pour isoler le pays basque et les Asturies, et devra mettre au pas les quelques unités passées sous contrôle républicain et qui stationnent à Santander. La Galice, par sa situation, fera une excellente base arrière des opérations dans le centre. Hormis un éventuel débarquement, peu probable, il y a peu de menace ici. Seule Oviedo, dans les Asturies, est sous la pression des troupes républicaines de Gijon. La ville est un de mes objectifs prioritaire.

    Nord-Est

    Au Nord-Est, le pays basque et la Navarre sont une nouvelle fois en guerre !! Saragosse fait face à la Catalogne rebelle, mais est solidement tenue. Teruel en revanche, comme les quelques villes catalanes fidèles, sont directement menacées par les anarchistes. Il sera difficile de défendre ici dans un premier temps. En Navarre, à Pampelune, les troupes sont en revanche quasiment opérationnelles, et comprennent comme en Andalousie des troupes d'élites : troupes de montagne aux ordres de Beorlequi, et Légion étrangère aux ordres de Garcia. Je laisse les alpins à Pampelune pour qu'ils finissent leur remontée en puissance, et j'envoie la Légion à Vitoria, où le lieutenant-colonel Vega, qui a le trait "légionnaire" sera plus à même de tirer profit de la troupe d'élite. Un général est envoyé de Valladolid pour prendre le commandement de l'ensemble des troupes de Vitoria, qui recevront l'ordre d'avancer sur San Sebastien pour appuyer les alpins.

    Centre

    Enfin au centre du pays, Burgos et Valladolid sont pour l'instant bien tenues, mais ne disposent pas de troupes mobiles. En revanche, la garnison de Salamanque, déjà opérationnelle et renforcée d'une bandera de la Légion, va aller prendre position à Ségovie, en face de Madrid, pour barrer une éventuelle offensive surprise et surtout menacer la capitale, dans le but de fixer des troupes républicaines. Le général Saliquet prend le commandement opérationnel des troupes au centre.

    Voilà pour cette présentation générale du conflit, on lance les hostilités !!!
    Champion de Formule Dé CPC2017

  12. #12
    Très heureux d'avoir un nouvel AAR à lire
    Je t'en remercie Seymos mais j'espère que la vermine fachiste mordra la poussière
    Champion 2017 de la ligue CPC GP Predictor

  13. #13
    Citation Envoyé par Asimof Voir le message
    Très heureux d'avoir un nouvel AAR à lire
    Je t'en remercie Seymos mais j'espère que la vermine fachiste mordra la poussière
    Pas d'inquiétude pour ça, ça commence à devenir un classique
    Champion de Formule Dé CPC2017

  14. #14
    Une fois de plus Seymos se retrouve à devoir jouer le camp des militaristes-esclavagistes-fascistes-réactionnaires (ne rayer aucune mention), c'est quand même pas de bol...

    Bonne chance pour cette nouvelle partie, en espérant te voir l'emporter, ne serait-ce que pour rabattre le caquet de cet insolent petit poisson plus rouge qu'un communiste.
    2018 sera l’année de l’échange et de la communication qui permettront notre réorganisation avec cohésion dans l’innovation de nos systèmes et le développement de nos produits.

  15. #15
    J'ai proposé de prendre les républicains, mais LeLiquid a prétexté un ancêtre anarcho-syndicaliste pour prendre le camp de la rébellion.
    Champion de Formule Dé CPC2017

  16. #16
    Ouais Seymos, ta victoire ferait plaisir à tout le monde.
    Citation Envoyé par cooperman Voir le message
    le chpt chinois de maintenant vaut bien la nba de 1990 !!

  17. #17
    22-31 juillet 1936

    Soulèvement général !!!! La guerre commence !

    Sud :

    On peut voir que l'Andalousie est très divisée sur la nécessité de ramener l'ordre et la paix en Espagne... Mes mouvements se sont à peu près bien passés. Les garnisons de Cordoue et Grenade sont activées et renforcées, un officier a pris la tête des troupes pour résister à la poussée républicaine. La colonne menée par le commandant Castejon poursuit vers Huelva, elle a reçu le complément de troupes blindés qui lui manquait. Les régiments de tabors partis d'Algésiras et Cadix n'ont pas fait leur jonction, et une bande républicaine est déjà repérée dans la zone. Les combats vont sûrement éclater au prochain tour. Les deux colonnes parties de Cadix et Séville ont pris position entre les 2 villes, je m'efforce de contrôler le terrain pour relier les villes fidèles. Je décide également de ramener une bandera de la Légion depuis l'Afrique à Séville, pour renforcer mes troupes.

    Nord-Est

    Alors que le pays basque se déchire, le général Ponte Manso, qui a pris la tête d'une puissante colonne de légionnaires et d'alpins, renforcés d'artillerie et d'infanterie régulière, va attaquer en direction de Durango, pour couper San Sebastien de Bilbao. Dans le même temps, la colonne du lieutenant-colonel Beorlegui, partie de Pampelune, attaque en direction de Tolosa et San Sebastien. Le terrain montagneux leur est favorable, et ils sont renforcés d'artillerie et d'une phalange de Navarre. Je décide de faire effort au pays basque avant que les Républicains mobilisent !

    Est

    Le soulèvement en Catalogne a échoué, et je dois maintenant défendre Saragosse contre les anarchistes, en attendant de ramener l'ordre à Barcelone. Je détache des généraux depuis la ville pour prendre le commandement des garnisons restées loyales, comme à Alcaniz et Terruel. Le danger vient de Monson, qui n'est pas sécurisée et d'où les hordes bolchéviques pourraient déferler. Heureusement Saragosse est bien tenue.

    Centre

    Enfin, dans le centre, je vais me couvrir face à Madrid avec deux groupements de force à Ségovia et Avila, où une unité républicaine se montre déjà menaçante. Je décide de lancer une campagne de propagande dans ma capitale (pour 25$, cela me permet de gagner 1 de moral et 10 points d'engagement) et de rappeler les réservistes (pour 6 points d'engagement, je gagne 50 conscrits et des unités régulières dans les villes que je contrôle. Mes 3 points d'engagement restant m'ont permis d'appeler la bandera de légion à Séville, et je forme des remplacements pour les troupes régulières qui en ont bien besoin.
    Champion de Formule Dé CPC2017

  18. #18
    Pas de pitié pour les communistes. Seymos, le monde libre a les yeux rivés sur toi. Tu ne peux pas échouer. Tu dois sauver l'Espagne de la chienlit bolchévique. Surtout que si l'Espagne succombe, qui sait où s'étendra ensuite la contagion ? La Russie et la Mongolie cela suffit !

  19. #19
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    J'ai proposé de prendre les républicains, mais LeLiquid a prétexté un ancêtre anarcho-syndicaliste pour prendre le camp de la rébellion.
    Hahaha
    Encore un AAR de folie

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par The Number 9 Voir le message
    Ouais Seymos, ta victoire ferait plaisir à tout le monde.
    C'est le poisson qui va être content de lire cela après sa victoire. La République victorieuse se souviendra

  20. #20
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    22-31 juillet 1936
    Est
    Le soulèvement en Catalogne a échoué, et je dois maintenant défendre Saragosse contre les anarchistes, en attendant de ramener l'ordre à Barcelone. Je détache des généraux depuis la ville pour prendre le commandement des garnisons restées loyales, comme à Alcaniz et Terruel. Le danger vient de Monson, qui n'est pas sécurisée et d'où les hordes bolchéviques pourraient déferler. Heureusement Saragosse est bien tenue.
    C'était pas le sentiment d'un général franquiste (j'aimerai bien retrouver ma source), qui disait qu'à ce moment ils n'étaient pas assez nombreux, et surtout n'étaient qu'au quart de leur dotation de munitions.
    Mais pour faire historique ils sont à l'estimation maximale avec un ravitaillement prêt, sinon à tous les coups le joueur républicain prend Saragosse (par expérience des joueurs c'est la 1ère chose que doivent faire les anars);
    surtout que les anars eux-même n'ont pas non plus été affublés de leur manque encore pire de munitions (plus aucune) une fois arrivés au pied de la ville, un manque "incompréhensible" alors qu'ils avaient une très bonne logistique.
    En fait volonté de Madrid qui préférait laisser Saragosse à Franco qu'à Durruti, allié à sabotage stratégique par la tête de la CNT qui a été persuadé secrètement par le gouvernement de collaborer (officialisé une fois qu'ils seront ministres): tout le ravitaillement, sans avertir les combattants à Saragosse (Durruti a été obligé d'aller chercher les infos à Barcelone), a été envoyé pour la conquête de Majorque afin d'internationaliser le conflit (l'île était le but de guerre italien). Durruti disait alors qu'au contraire la France et l'Angleterre arriveraient à s'entendre avec les italiens pour ne pas être impliqués dans la guerre. Il disait ça en Juillet 36, c'était le plus lucide...

    Saragosse avant la guerre: Les républicains y avaient déjà réprimé les anarchistes, 2000 mis en prison ici, d'autres déportés, le maire(?) a même démissionné pour ne pas être complice de meurtres et a été remplacé par un plus dur, qui ensuite participera au soulèvement franquiste. Les républicains avaient donc fait le ménage, puis leurs franquistes n'ont plus eu qu'à garder Saragosse, alors que c'était une ville principale anar comme Barcelone.
    Dernière modification par ERISS ; 12/02/2018 à 17h00.
    Alors que l'avion est à moitié plein, les passagers inconscients se tirent dessus, se disputant les places. Ceux qui veulent être à l'aise avec plusieurs places pour eux-mêmes disent qu'il y a trop de monde dans l'avion.

  21. #21
    1er-7 août 1936


    Les renforts arrivent d'Afrique !

    Andalousie

    En plus de la bandera de la Légion arrivée à Séville, deux tabors sont arrivés à Algesiras, ainsi qu'une unité de requetes à Huelva qui a été libérée par nos troupes. Je commence à disposer en Andalousie d'une force de frappe intéressante, même si je manque de généraux pour commander ces troupes. Il faut absolument que les talentueux officiers "africains" aillent au feu pour accumuler de l'expérience et être promus. J'entreprends de contrôler le territoire autour de mes villes, en menant plusieurs actions de propagande ciblées sur Grenade et Gergovia, et en organisant la traque des républicains sur mes arrières. Gergovia a été renforcée d'une unité de requetes, le tercio "Isabelle la Catholique". La garnison devrait pouvoir tenir la ville face au rassemblement républicain à l'Ouest. Je vais également essayer de rallier Grenade avec la bandera de la Légion qui vient d'arriver, renforcée d'artillerie, d'une phalange et d'un bataillon de réguliers. Enfin, le généralissime Franco et ses stats exceptionnelles (5-5-4) sont arrivés à Séville, prêt à prendre le commandement de l'armée dans l'opération de redressement moral que nous entamons. J'ordonne le rapatriement de 2 banderas supplémentaires depuis l'Afrique.

    Galice

    La Galice est sous contrôle, j'en profite donc pour envoyer la garnison de La Corogne pour renforcer Saragosse, à l'autre bout du pays. Un détachement aux ordres du lieutenant-colonel Vigon va lui tenter de rallier Oviedo qui fait face aux républicains de Gijon. Le reste des troupes de Galice, après rassemblement, ira renforcer l'offensive au pays basque.

    Pays basque

    La colonne Ponte Manso a gagné sa position centrale entre San Sebastien et Bilbao. Les deux villes sont solidement tenues par les républicains. Pour éviter une retraite problématique en cas d'échec de l'offensive, je décide de m'assurer d'abord du contrôle de Tolosa grâce à la colonne Beorlegui, à l'Est de San Sebastien. Un bombardement est ordonné sur la ville de Bilbao pour affaiblir ses défenses, alors que deux unités navales vont se mettre en place au niveau des ports de la baie de Biscaye. D'autre part la colonne Sagardia, partie de Burgos, va essayer d'intercepter une colonne républicaine au Nord. Elle ira ensuite renforcer l'offensive au pays basque. Je recrute une unité de requetes supplémentaire à Pampelune, et je lance également une campagne de recrutement (+50 conscrits pour 5 points d'engagement) et de réquisitions à Burgos (+50$ contre 5 points d'engagement).

    Catalogne

    Comme prévu, une forte colonne républicaine est partie de Barcelone en direction de Saragosse. Je compte plus d'une 15aine d'unités de milice, de l'artillerie et de la cavalerie, commandées par un général, donc probablement une armée. A Saragosse, la garnison se prépare au choc mais ne peut pour l'instant pas compter sur des renforts extérieurs, toutes les forces étant engagées au pays basque. Je ramène néanmoins une batterie d'artillerie de Alcaniz, mais je doute que cela suffise. Visiblement les républicains ont mis le paquet à cet endroit.

    Centre

    Au centre, mon barrage est en place face à Madrid, qui est apparemment bien tenue par les républicains. L'offensive ne sera donc pas pour tout de suite. Le risque principal est qu'une partie des forces de Madrid aillent tenter de faire la jonction avec les troupes venant de Barcelone, au niveau de Saragosse. La garnison ne tiendrait alors pas longtemps. Je décide par ailleurs de demander de l'aide au peuple ami de l'Italie, sous la forme de chasseurs et de bombardiers, contre de l'argent et des points d'engagement.

    Je pense que les choses sérieuses vont commencer au prochain tour !
    Dernière modification par Seymos ; 12/02/2018 à 23h56.
    Champion de Formule Dé CPC2017

  22. #22
    Le détails de tes forces sur chaque screen est une excellente idée.
    T'as assez de reco pour connaître la valeur et le nombre des forces républicaines qui sont dans le nord et dans le sud ?
    2018 sera l’année de l’échange et de la communication qui permettront notre réorganisation avec cohésion dans l’innovation de nos systèmes et le développement de nos produits.

  23. #23
    Citation Envoyé par Pinkipou Voir le message
    Le détails de tes forces sur chaque screen est une excellente idée.
    T'as assez de reco pour connaître la valeur et le nombre des forces républicaines qui sont dans le nord et dans le sud ?
    Celles de Bilbao oui, j'ai eu un point assez précis, grâce à la présence de la colonne Ponte Manso. Sur Santander j'ai aussi un bon point de vue. En revanche, à Madrid j'ai juste une décompte, tout comme pour la force venant de Barcelone. En Andalousie, je ne vois que des unités de milices. C'est assez maigre.
    Champion de Formule Dé CPC2017

  24. #24
    Citation Envoyé par ERISS Voir le message
    surtout que les anars eux-même n'ont pas non plus été affublés de leur manque encore pire de munitions (plus aucune) une fois arrivés au pied de la ville, un manque "incompréhensible" alors qu'ils avaient une très bonne logistique.
    En fait volonté de Madrid qui préférait laisser Saragosse à Franco qu'à Durruti,
    Oups, c'est vrai que le dernier patch 1.02 (Oct.2016) corrige un peu ça, comme j'avais fait la remarque auprès du dev':
    En région d'Aragon les anars sont sujets de temps en temps à des pertes de munitions (anti-ravitaillement) et de cohésion (incompréhension et impression d'être pris pour des cons par la CNT même).
    Alors que l'avion est à moitié plein, les passagers inconscients se tirent dessus, se disputant les places. Ceux qui veulent être à l'aise avec plusieurs places pour eux-mêmes disent qu'il y a trop de monde dans l'avion.

  25. #25
    8-15 août 1936

    Andalousie

    Premier sang ! La colonne Perales a engagé une bande rebelle à Osuna, qu'elle a mis en déroute après un bref combat. Nous déplorons 24 morts chez les requetes de Séville, alors que les républicains abandonnent 139 des leurs.

    Je poursuis la réorganisation sur ce front, tout en poussant mon avantage. Maintenant que Huelva est sécurisée, je renvoie la colonne Aranda vers Séville. Les nouvelles banderas de la Légion arrivées de l'Afrique sont lancées vers Ecija pour couper la route de la bande rebelle qui a été accrochée. Perales va recevoir le renfort de la colonne Cadiz, alors que Varela va prendre le commandement de la colonne Asensio dans la région Algésiras. Je réaligne mon dispositif pour pousser vers l'Ouest, avec pour objectif Malaga et Jaen dans un premier temps, ce qui soulagera les défenses de Grenade et Cordoue. Je continue de purger les campagnes des éléments perturbateurs en arrière, et une dernière bandera va rejoindre Séville. Franco est activé, mais il ne peut pour l'instant pas créer d'armée. Ce qui est un peu fâcheux...


    Rien de neuf en Galice, un croiseur supplémentaire va rejoindre la flotte au large de Bilbao, et un régiment de La Corogne est dirigé vers le centre.

    Pays basque


    L'heure de l'offensive a sonné. Je n'ai pas réussi à accrocher la bande à Durango, mais je peux lancer mon attaque sur Bilbao, avec la colonne Ponte Manso, la colonne Beorlegui venant en appui depuis l'Est. Pour appuyer cette attaque, un bombardement est de nouveau ordonné sur la ville. De plus, la colonne Garcia Escanez reçoit l'ordre de couvrir l'offensive face à Bilbao en prenant position à Durango. Pour défendre Vitoria, la colonne Serrador est appelé depuis le centre. Enfin, une attaque secondaire vise la ville de Santander, que les milices républicaines ont déserté. La colonne Sagardia, partie de Burgos, va essayer de devancer les milices. Prendre la ville à la barbe des communistes serait une belle victoire.

    Catalogne

    La force républicaine est invisible, même si des unités de logistique ont pris position à Monzon, à l'Est de Saragosse. Je ne peux pour l'instant que rester en défense, les renforts de Galice mettront dix jours à arriver.

    Baléares

    Les républicains ont débarqué à Majorque, grand bien leur fasse. La garnison est prête à les accueillir, et j'ai amené le général Martin Alonso pour prendre le commandement des troupes. Nous verrons bien si la racaille ose s'attaquer à nous.

    Centre

    J'allège un peu la ligne de défense face à Madrid pour renforcer mon attaque sur le pays basque, dans le même temps, j'amène des renforts de Galice. Les rouges ont tenté une attaque à Caceres, la garnison les a reçu fermement. J'envoie un colonel depuis l'Andalousie pour prendre le commandement ici aussi.

    On rentre dans le bois dur, le prochain tour va être sanglant !
    Champion de Formule Dé CPC2017

  26. #26
    16-21 août 1936

    Andalousie
    Les choses sérieuses ont commencé. Et l'Espagne pleure déjà un de ses héros. Le général Perales, commandant la force Cadiz, est mort au combat contre une bande rebelle à Osuna. Ses troupes remportent néanmoins une brillante victoire, en faisant notamment 200 prisonniers.

    Conséquence de la mort au combat de Perales, le Caudillo, notre leader vénéré, prend le commandement de la force Cadiz, et poursuit sa progression en direction de Malaga. Alors que les forces Vajena et Yague poursuivent la pacification des provinces, j'élargis mon contrôle de la campagne autour de Cordoue, pour préparer l'attaque sur Grenade. Deux régiments réguliers d'Afrique sont demandés en renforts, alors que la dernière unité de Légion arrivée depuis Ceuta est envoyé renforcer la force Vajena. Cette dernière ira renforcer l'armée du Caudillo avant l'attaque sur Malaga.


    Galice
    Rien à signaler ici, si ce n'est l'arrivée d'un bataillon de chars italiens à La Corogne. Ils ne sont pas encore opérationnels, mais pourraient faire la différence bientôt.


    Pays basque et Asturies
    L'offensive sur San Sebastien a vu la victoire des nos armées, et la racaille républicaine s'est retranchée dans la ville où nous l’assiégeons.


    D'autre part, la colonne Sagardia, après avoir bousculé la bande rebelle à Villarcayo, a réussi à faire fuir la garnison de Santander, qui s'est réfugiée dans la ville.




    Néanmoins, ces deux batailles ont laissé des traces au sein de l'unité, qui a perdu une cinquantaine d'hommes, et se retrouve isolée ( ). Je vais donc monter une offensive à partir de Burgos pour aller les secourir. Depuis la Robla, Vigon poursuit en direction d'Oviedo et de Gijon, alors que depuis Alava, une colonne fait mouvement vers Durango pour couvrir la force Ponte Manso face à Bilbao, et une colonne vers Amurio pour appuyer l'opération de secours en direction de Santander.


    Catalogne
    L'armée républicaine n'avait évidemment pas disparu, et elle se présente devant Saragosse, sans toutefois initier le combat. La garnison est prête à faire face aux ordres du général Cabanellas, et compte un régiment de Légion, une phalange, plusieurs régiments réguliers et 5 batteries d'artillerie. En face, les républicains alignent 18 bataillons et 3 régiments d'artillerie (6 à 9 batteries). La force envoyée en renfort devrait arriver dans 1 ou 2 jours à Saragosse. Je croise les doigts pour qu'elle puisse rentrer dans la ville, qui n'est pas encore assiéger.


    Centre
    Pas de grande manoeuvre au centre, mais le recrutement de deux requestes, et surtout les mouvements des troupes vers Burgos, pour rassembler une colonne supplémentaire.


    Tout le monde l'attendait, la 1ere boulette a eu lieu au bout de 4 tours
    Champion de Formule Dé CPC2017

  27. #27
    C'était quoi la boulette ? J'ai du mal à choisir

  28. #28
    Tu la prévois quand la grande offensive sur Madrid?

  29. #29
    Citation Envoyé par Casimir Voir le message
    Tu la prévois quand la grande offensive sur Madrid?
    Oulala. Pas pour tout de suite. Je veux d'abord assurer la pays basque et l'Andalousie. Une fois que je serais tranquille au Sud, j'irais tâter la défense.
    Champion de Formule Dé CPC2017

  30. #30
    Question con, c'est quoi le nom du jeu ?

    EDIT question très très con c'était dans le titre du topic.
    Signature merde !

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •