Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 2 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 117
  1. #31
    Citation Envoyé par znokiss Voir le message
    Avec un sous-bock du Kickstarter en bonus.
    Les vrais ont un sous-bock dédicacé
    Au moment où s'engage une bataille dont dépend le salut du pays il importe de rappeler à tous que le moment n'est plus de regarder en arrière.

  2. #32
    J'attendais d'être pépère ce week end pour lire le mag mais du coup j'ai sauté sur l'article pour en savoir plus.
    Canard PC pourra (je pense) toujours s'en sortir quitte à arrêter le papier mais cette situation est assez moche pour tous les petits journaux qui sont déjà sur la corde raide.

    En tout cas je suis fan depuis que je me suis abonnée l'année dernière (papier et web), vous aurez mon soutiens même si faut repasser par Kickstarter .

  3. #33
    Si vous avez besoin de capitaux pour réinventer un groupe de presse je ne serais pas contre une petite souscription :neperdpaslenord:
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  4. #34
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    Du coup on ne pourrait plus critiquer l'Etat sous prétexte qu'on reçoit des subventions ? On va devoir fermer un paquet d'associations qui reçoivent des subventions et qui pourtant non seulement sont très critiques de l'action de l'Etat mais en plus agissent de manière illégale.

    C'est pas justement un des avantages des subventions que de n'être pas liées à une ligne politique, et justement de favoriser la liberté d'opinion a contrario d'une presse entièrement libéralisée qui serait du coup aux ordres des groupes qui la possède ?
    C'est moi ou c'est quand même ultra hypocrite ? Il ne s'agit pas seulement de critiquer l'état, mais bien de critiquer l'état sur un point précis quand c'est au bénéfice des autres, et fermer son clapet quand c'est à son propre bénéfice. Genre "Cessez de donner de l'argent à ces assistés (mais continuez de nous en donner à nous, oui) !"
    @Grhyll / 3-50.net
    Projet actuel : oQo

  5. #35
    Si, si ... c'est même très hypocrite. mais bon, la presse commence à elle-même ne plus pouvoir faire de nouvelles nouvelles formules -les titres ne font déjà plus que 3 ou 4 lettres, impossible d'encore les raccourcir !- et donc passe petit à petit à ses propres licenciements/départs volontaires. (l'Obs l'an dernier, les Inrocks bientôt ...)

    "C'est pas justement un des avantages des subventions que de n'être pas liées à une ligne politique, et justement de favoriser la liberté d'opinion a contrario d'une presse entièrement libéralisée qui serait du coup aux ordres des groupes qui la possède ?"

    Je crois que c'est très naïf de penser ça étant donné que -un peu comme c'est raconté dans le cadre de la coopérative où le vote des gros éditeurs l'emporte dans l'article d'Ivan- on peut prendre une décision politique qui a l'air d'être égalitaire (parce que c'est la même pour tous) mais qui de fait avantage/désavantage les uns et les autres en fonction de leurs structures.
    Par exemple les aides agricoles : elles vont quand même plutôt aux énormes exploitations à logiques industrielles plutôt qu'aux paysans. Et c'est logique puisqu'on est dans une logique politique/économique qui veut des énormes exploitations industrielles.
    Ou encore quand les contrats aidés sont coupés subitement, même si ça concerne tout le pays également, ça affecte évidemment bien plus les associations qui y ont recourt plutôt que les boîtes qui ont des stagiaires à longueur d'années.

    la raison pour laquelle des journaux critiques reçoivent des subventions tient probablement moins à la volonté politique d'assurer la pluralité qu'à des questions constitutionnelles qui feraient vraiment tache sur le CV d'un gouvernement de démocrates-modérés-bienveillants-quifontbarrage.
    Donc on donne beaucoup d'argent à Dassault et Lagardère qui ont plein plein de titres, un petit peu à tout le reste, c'est quand même le plus raisonnable, faute d'être exemplaire, démocratiquement parlant et en plus le règne d'une presse entièrement libéralisée qui serait du coup aux ordres des groupes qui la possède reste observable.

  6. #36
    Gros +1 à ton message.

    Pour le reste, je suis impatient de voir les solutions envisagées par CPC. Perso étant abonné, j'espère avoir toujours mon exemplaire papier. En "tout numérique", c'est certain que je ne lirais plus CPC. J'aime pas lire sur l'écran, je préfère le papier, et lire quelques pages le soir dans mon lit, peinard avant d'éteindre, c'est ce que j'adore avec le journal papier.
    Chaine Youtube : vidéos sur le Seigneur des Anneaux JCE et autres jeux divers et variés.

  7. #37
    Citation Envoyé par FMP-thE_mAd Voir le message
    Gros +1 à ton message.

    Pour le reste, je suis impatient de voir les solutions envisagées par CPC. Perso étant abonné, j'espère avoir toujours mon exemplaire papier. En "tout numérique", c'est certain que je ne lirais plus CPC. J'aime pas lire sur l'écran, je préfère le papier, et lire quelques pages le soir dans mon lit, peinard avant d'éteindre, c'est ce que j'adore avec le journal papier.

    Idem, abonné, je ne consulte jamais le site web...

  8. #38
    Citation Envoyé par Akodo Voir le message
    Idem, abonné, je ne consulte jamais le site web...
    Pas mieux (bon, le fait que le site -pas le forum - Canard PC soit bloqué au taf n'aide pas... )

  9. #39
    Même question que les autres canards: est ce que les abonnements sont distribués par le même prestataire ?

  10. #40
    Ivan a répondu que non sur Twitter (c'est La Poste qui distribue les abos).

    Allez au diable Square-Enix Co. Ltd., Character Development, Marketing Division, et autres Online Business chaipasquoi.

  11. #41
    Du coup, ça me rassure, ça veut dire que sur la partie abonnement vous ne vous faites pas assassiner.

    Je ne pensais pas que les frais de distribution étaient aussi élevés. J'achetais encore les CPC hardware en kiosque ne les prenant pas systématiquement, mais je pense que je vais basculer sur un abonnement.
    Je serai d'ailleurs curieux de savoir: sur un mag en kiosque, vous percevez deux tiers de la vente. Sur un abonnement, j'espère que les frais d'envoi ne sont pas si élevés et que vous touchez plus ?

    (Le twit indique aussi que CPC passe depuis le dernier numéro par les MLP, ce qui ne change pas grand chose au problème de la filière).
    Le "problème de la filière", j'ai bien l'impression que c'est une très mauvaise gestion par des dirigeants sans aucune initiative. Les mecs n'ont rien fait pour s'adapter aux changement des lecteurs, et ont attendu que ça pète.

  12. #42
    T'as pensé au coupe-circuit? Avatar de Jeckhyl
    Ville
    Crétin des Alpes
    Si ma mémoire ne me trahit pas, les abonnements rapportent plus de flouze au canard - mais les kiosques sont indispensables pour assurer la visibilité.

  13. #43
    Citation Envoyé par zifox Voir le message
    Le "problème de la filière", j'ai bien l'impression que c'est une très mauvaise gestion par des dirigeants sans aucune initiative. Les mecs n'ont rien fait pour s'adapter aux changement des lecteurs, et ont attendu que ça pète.
    Les "mecs" qui ? Le distributeur ? Lui il s'adapte pas aux lecteurs, il distribue juste dans les kiosques ! Il s'en cogne que les lecteurs changent ou pas. C'est aux journaux de s'adapter.

    Le soucis si j'ai bien compris, c'est que la presse quotidienne perd des lecteurs, mais que ses frais de distributions, eux, n'ont pas changé (tous les jours faut distribuer X numéros dans les kiosques). Or, c'est le distributeur qui assume ces frais, contre paiement en pourcentage des journaux distribués.
    Mais moins de journaux vendus, moins de recette pour le distributeur, alors que ses frais ne changent pas (ou peu).

    Pour combler ça ils ont décidé de prendre un % plus grand des journaux distribués, mais malheureusement ils l'appliquent à tous les journaux & magazines (alors qu'évidemment les mensuels et bi-mensuels demandent moins de frais de distributions que les quotidiens).
    C'est ce qui met en péril les magazines un peu justes niveaux trésorerie.

    Le soucis c'est le mode de financement du distributeur. Un % sur le prix des journaux distribués parait plutôt juste, mais il faut le mettre au bon niveau pour que chacun puisse s'y retrouver.
    Chaine Youtube : vidéos sur le Seigneur des Anneaux JCE et autres jeux divers et variés.

  14. #44
    C'est deux fois par jour les livraisons, grâce à un quotidien particulier qui paraît l'après-midi.

    Dans l'idée, ça semble pas idiot que livrer les hebdos et bimensuels que deux fois dans la semaine.
    La question c'est de quoi vont vivre les gars qui faisaient ça deux fois par jour et est-ce qu'on va trouver des gens pour livrer dans la campagne ?
    Allez au diable Square-Enix Co. Ltd., Character Development, Marketing Division, et autres Online Business chaipasquoi.

  15. #45
    Citation Envoyé par FMP-thE_mAd Voir le message
    Les "mecs" qui ? Le distributeur ? Lui il s'adapte pas aux lecteurs, il distribue juste dans les kiosques ! Il s'en cogne que les lecteurs changent ou pas. C'est aux journaux de s'adapter.

    Le soucis si j'ai bien compris, c'est que la presse quotidienne perd des lecteurs, mais que ses frais de distributions, eux, n'ont pas changé (tous les jours faut distribuer X numéros dans les kiosques). Or, c'est le distributeur qui assume ces frais, contre paiement en pourcentage des journaux distribués.
    Mais moins de journaux vendus, moins de recette pour le distributeur, alors que ses frais ne changent pas (ou peu).


    Pour combler ça ils ont décidé de prendre un % plus grand des journaux distribués, mais malheureusement ils l'appliquent à tous les journaux & magazines (alors qu'évidemment les mensuels et bi-mensuels demandent moins de frais de distributions que les quotidiens).
    C'est ce qui met en péril les magazines un peu justes niveaux trésorerie.

    Le soucis c'est le mode de financement du distributeur. Un % sur le prix des journaux distribués parait plutôt juste, mais il faut le mettre au bon niveau pour que chacun puisse s'y retrouver.
    C'est ce que j'appelle s'adapter. S'adapter à la baisse des ventes papier, être capable de changer avec les habitudes des gens.

    C'est justement parce qu'ils ont l'air de se cogner des lecteurs qu'ils se sont mis dans la merde. Les journaux s'adaptent plus ou moins (CPC l'a très bien fait en arrivant à fidéliser le lectorat), toute la chaîne doit le faire, y compris les kiosques. C'est trop facile de rejeter la faute sur les autres.

  16. #46
    Les ventes des éditeurs membres de la coopérative de distribution de la presse, en grande difficulté financière, vont être taxées chaque mois à hauteur de 2,25% jusqu'en juin 2022, pour tenter de sauver un système au bord du gouffre.
    Voilà voilà. Vive la France comme j'ai envie de dire.

  17. #47
    Citation Envoyé par Zapp le Grand Voir le message
    Voilà voilà. Vive la France comme j'ai envie de dire.
    J'ai lu ton post un peu vite avec des "n" à la place des "m".
    Timelapse de la fin des temps.

  18. #48
    A gagné quete'chose Avatar de Pifou
    Ville
    Tintin, avant
    Citation Envoyé par Pierce Inverarity Voir le message
    un peu comme c'est raconté dans le cadre de la coopérative où le vote des gros éditeurs l'emporte dans l'article d'Ivan
    Si on en croit Wikipedia, à la base, la distribution appartient à quelques éditeurs, à laquelle peuvent venir se greffer n'importe quel magazine/journal (loi Bichet).
    Presstalis dépend en outre du "Syndicat général du livre et de la communication écrite" qui a pouvoir de blocage.

    Pour la répartition, ça donne ça :
    Conformément à l'esprit de la loi Bichet, Presstalis, née de la réorganisation des NMPP en 2009, est, jusqu'en 2011 une SARL détenue à 51 % par les éditeurs de presse, regroupés en deux coopératives ; et à 49 % par Hachette SA, propriété de Lagardère SCA, qui eut longtemps un rôle d'opérateur.

    Depuis le 1er juillet 2011, Presstalis est devenue une société par actions simplifiée (SAS). Lagardère SCA ayant cédé ses parts pour un euro symbolique, le capital de 16 millions d'euros est désormais réparti entre :

    une coopérative des magazines (75 %)
    une autre coopérative représentant les quotidiens (25 %).

    Presstalis distribue 75 % de la presse en France. Les pertes annoncées par Presstalis pour 2011 sont de 15 millions d'euros. Face à la crise de la presse quotidienne française, l'État français distribue des aides à la presse qui s'élèvent en 2012 à 250 millions d'euros pour Presstalis, destinées notamment à sa restructuration (il s'agit de faire partir 1 200 personnes sur un total de 2 500).
    A en croire Wikipedia, ce ne sont pas les organes de presse qui profitent directement des subventions.
    VM #4.63

  19. #49
    Sachant que les 2.25% braqués le seront sur les 2 plateformes. Donc pas échappatoires. Je songeais à reprendre un abonnement à CPC, ce coup de poignard dans le dos que vous recevez va me motiver à passer à l'acte pour vous aider.

  20. #50
    Citation Envoyé par zifox Voir le message
    C'est ce que j'appelle s'adapter. S'adapter à la baisse des ventes papier, être capable de changer avec les habitudes des gens.

    C'est justement parce qu'ils ont l'air de se cogner des lecteurs qu'ils se sont mis dans la merde. Les journaux s'adaptent plus ou moins (CPC l'a très bien fait en arrivant à fidéliser le lectorat), toute la chaîne doit le faire, y compris les kiosques. C'est trop facile de rejeter la faute sur les autres.
    Bah j'ai bien compris, mais je ne vois pas en quoi le "distributeur" peut y faire quelque chose, pour le coup !
    C'est aux journaux de réagir ! Comme CPC l'a fait oui, en fidélisant et surtout en ne mégotant pas sur la qualité du titre.

    Les kiosques peuvent réagir en vendant autre chose, par exemple, mais le distributeur lui, il est lié à ce qu'il distribue... C'est d'ailleurs pour cela qu'ils sont en coopérative.
    Chaine Youtube : vidéos sur le Seigneur des Anneaux JCE et autres jeux divers et variés.

  21. #51
    Je pense pas que ce soit une crise technologique en tant que telle, mais plutôt une crise économique générale, et surtout une crise du logement!
    Si j'achète moins de bouquins, magasines, jeux-de-plateau, c'est parceque j'ai moins de place pour les stocker (T1 avec cave ravagée, bagnole sans parking perso donc détruite par la police) et me font craindre les déménagements futurs inévitables.
    L'idéal du confort sédentaire, à 33 ans t'es proprio de ton pavillon 8 pièces avec caves piscine et parkings, s'applique à de moins en moins de gens...

  22. #52
    Citation Envoyé par FMP-thE_mAd Voir le message
    Bah j'ai bien compris, mais je ne vois pas en quoi le "distributeur" peut y faire quelque chose, pour le coup !
    C'est aux journaux de réagir ! Comme CPC l'a fait oui, en fidélisant et surtout en ne mégotant pas sur la qualité du titre.

    Les kiosques peuvent réagir en vendant autre chose, par exemple, mais le distributeur lui, il est lié à ce qu'il distribue... C'est d'ailleurs pour cela qu'ils sont en coopérative.
    Si justement, de mon point de vue, le distributeur doit adapter son réseau par rapport à sa charge, tout comme n'importe quelle entreprise doit s'adapter à sa charge de travail. C'est trop facile de dire "on coule à cause des charges, notre réseau bla bla bla", sans avoir cherché de solutions alternatives pour diminuer les coûts.

    La chute de Presstalis, ça donne vraiment l'impression que les instances dirigeantes ont eu la politique de l'autruche, on ignoré les modifications du marché, et aujourd'hui s'en lavent les mains. C'est carrément pas normal que ça coûte moins cher d'envoyer un mag dans ma boite aux lettres que de l'acheminer chez mon libraire.

    La vente de journaux magazines, c'est l'affaire de toute la chaîne: l'éditeur, du distributeur, et du point de vente. A chacun de ces trois acteurs de s'assurer de la pérennité du système.
    Les kiosques doivent mettre en avant les produits. Inciter les gens à acheter à lire plutôt que d'acheter des clopes ou des tickets de loto.
    Les distributeurs doivent trouver des moyens plus rentables de distribuer.
    Les éditeurs doivent fidéliser la clientèle.

  23. #53
    Citation Envoyé par zifox Voir le message
    La chute de Presstalis, ça donne vraiment l'impression que les instances dirigeantes ont eu la politique de l'autruche, on ignoré les modifications du marché, et aujourd'hui s'en lavent les mains.
    Les "instances dirigeantes" comme tu dis sont aussi les éditeurs de journaux ! Donc "adapter" le réseau c'est aussi avoir moins de lecteurs...

    Et ils ne s'en lavent pas les mains, puisqu'ils cherchent des solutions. Simplement ces solutions ne conviennent pas à tout le monde (et surtout pas aux petits magazines).

    Je sais bien qu'on est sur un forum hein, mais le "yaka" c'est un peu facile. Et ce n'est pas parce que la "solution" choisie ne convient pas à CPC que c'en est forcément une mauvaise. On n'a pas tous les éléments en main pour juger le fond.

    C'est carrément pas normal que ça coûte moins cher d'envoyer un mag dans ma boite aux lettres que de l'acheminer chez mon libraire.
    Qu'est-ce que tu en sais que ça coûte moins cher ? La Poste a aussi des subventions publiques justement pour faire ce travail d'acheminement hein. Sinon tu paierais ton courrier 5x plus cher.
    Chaine Youtube : vidéos sur le Seigneur des Anneaux JCE et autres jeux divers et variés.

  24. #54
    Citation Envoyé par zifox Voir le message
    Si justement, de mon point de vue, le distributeur doit adapter son réseau par rapport à sa charge, tout comme n'importe quelle entreprise doit s'adapter à sa charge de travail. C'est trop facile de dire "on coule à cause des charges, notre réseau bla bla bla", sans avoir cherché de solutions alternatives pour diminuer les coûts.

    La chute de Presstalis, ça donne vraiment l'impression que les instances dirigeantes ont eu la politique de l'autruche, on ignoré les modifications du marché, et aujourd'hui s'en lavent les mains. C'est carrément pas normal que ça coûte moins cher d'envoyer un mag dans ma boite aux lettres que de l'acheminer chez mon libraire.

    La vente de journaux magazines, c'est l'affaire de toute la chaîne: l'éditeur, du distributeur, et du point de vente. A chacun de ces trois acteurs de s'assurer de la pérennité du système.
    Les kiosques doivent mettre en avant les produits. Inciter les gens à acheter à lire plutôt que d'acheter des clopes ou des tickets de loto.
    Les distributeurs doivent trouver des moyens plus rentables de distribuer.
    Les éditeurs doivent fidéliser la clientèle.
    C'est quand même un peu plus compliqué que ça. Déjà, la Poste, elle doit pas faire revenir le magazine quand personne l'a acheté.

  25. #55
    Bonsoir,

    J'ai également lu hier ce petit chapitre et je suis sur le cul. Malheureusement je pense que c'est compliqué un peu partout !
    Il doit y avoir un changement global dans toutes les branches.

    Sinon pour revenir à CanardPC, j'hésites à reprendre l'abonnement Web car je trouve qu'on ne peut pas discuter autour d'un article directement sur la page du site.
    Je trouve vraiment que ce forum est bien trop vieux et mal branlé pour les néophytes.

    En plus j'adore la version papier mais bon ça tue des castors.

    Sinon un truc assez marrant c'est que j'habite pas loin d'un responsable d'une des des dernières presses dans le nord et il a un héliport sur son terrain (et change de Porsche tous les 6 mois, comme quoi)

  26. #56
    Citation Envoyé par Zapp le Grand Voir le message
    Voilà voilà. Vive la France comme j'ai envie de dire.
    Est-ce qu'un déménagement du siège social à l'étranger ne permettrait pas d'éviter les 2.25%?
    Dernière modification par dYnkYn ; 19/02/2018 à 11h58.

  27. #57
    Citation Envoyé par dYnkYn Voir le message
    Est-ce qu'un déménagement du siège social à l'étranger ne permettrait pas d'éviter les 2.25%?
    Je crois que c'est tout à fait l'esprit du magazine.

  28. #58
    On peut trouver les chiffres papier de canard pc quelque part? Nombre d'impression par mois? Quel X% de ces impression vont direct chez les abonnés, l'autre Y% va chez les revendeurs de presse. Sur ce deuxieme % chez les revendeurs de presse, quel % arrive à être vendu en moyenne?
    Ou alors ces chiffres sont top secret confidentiel défense privé sous le secret médical et juridique avec un NDA et torture au waterboarding si ils sont divulgués?
    pseudo en jeu: Kolik
    Proto de jeu en cours de dev: http://ursamajor-devblog.tumblr.com/

  29. #59
    Citation Envoyé par zifox Voir le message
    C'est carrément pas normal que ça coûte moins cher d'envoyer un mag dans ma boite aux lettres que de l'acheminer chez mon libraire.
    Je ne sais pas si ça doit vraiment coûter moins cher car les abonnements passent par le système postal qui transporte le courrier en même temps et organise la distribution même quand le magazine n'est pas à livrer. Du coup l'approche est différente vu que même s'il n'y a pas de mag, le courrier doit être acheminé et le facteur fait sa tournée.

    Pour les abonnements aux journaux c'est différent car il me semble qu'ils passent par un système hybride poste à certains endroits et colporteurs dans d'autres (qui est fortement subventionné si je ne me trompe pas).

  30. #60
    J'ai aussi été assez étonné. En faite vous n'avez aucun poids sur le % qu'ils demandent ? Parce que ça me paraît assez étonnant que vous soyez à la merci d'augmentation sans pouvoir faire grand chose.
    Pour ce qui est de l'adaptation c'est un sujet délicat l'adaptation c'est pas forcément une amélioration de la qualité . L'adaptation ça peut être faire de la TV réalité à la place de documentaire.

    Je ne sais pas à quel point fonctionne cpc mais je ne suis pas convaincu que cela dépendent en première ligne seulement de la qualité.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •