Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10
  1. #1
    Salut les canards,

    Aujourd'hui j'ai une requête pas très commune et ça va demander pas mal d'explications. J'ai cherché des indices sur internet mais la pèche à été très mauvaise.

    Alors voilà, comme certains ici le savent, je suis parti en mission pour mon église à Madagascar en 2013. 2 ans plus tard je suis revenu en France, et encore 1 an après ça, en Juin 2016, je suis retourné à Madagascar, cette fois ci de manière bien plus définitive, pour travailler pour une association à but non-lucrqtif - Elevatus Foundation.

    Un de mes soucis c'est que je suis coupé du Board qui est situé en Utah. Je communique quotidiennement avec le directeur des programmes (et fondateur) mais c'est pas top niveau brainstorming.

    Dès le mois d'Aout j'ai commencé à mettre en place un programme de micro-finance que j'ai adapté de la Grameen Bank (Mohamad Yunus, Bangladesh, à googliser si vous ne connaissez pas).

    Ca à très bien marché dès le début, et nous avons maintenant 250 participants.
    Chaque participan tpeut recevoir un petit crédit pour commencer, dans l'ordre des 15€ (50000ariary), et une fois remboursé il peuvent en recevoir un plus important (par exemple 15>30>60>90>…)
    Le remboursement est hebdomadaire, à raison de 1/50éme de la somme empruntée + intérêt. On charge20% d'intérêt fixe en 1 an (jamais plus) et plus la personne rembourse vite, moins elle paie d'intérêt (0-6 mois = 10%, 6-9 mois = 15%)

    Très récemment j'ai eu mes premiers impayés, 1 mère de famille qui a déménagé sans prévenir et un gars qui a fini en prison. Statistiquement ça devait arriver, ce n'est pas le souci.
    Par contre, dans l'optique de faire des rapports précis et transparents, j'aimerais calculer quel est le taux de remboursement de notre programme. Et là je suis carrément dans le flou.


    Il faut se rappeller que je suis menuisier de métier, et maintenant je suis directeur national d'une association en rapide expansion, donc je dois apprendre beaucoup de choses et vite

    Donc voilà la situation:
    Disons que j'ai 200 participants avec des crédits comme suit:

    -100 avec un crédit de 50.000 ariary (1er crédit)
    -60 avec un crédit de 100.000 ariary (2ème crédit)
    -20 avec un crédit de 200.000 ariary (3ème crédit)
    -10 avec un crédit de 300.000 ariary (4ème crédit)

    Pour un total de 20.000.000ar avec un retour attendu de 24.000.000, un total de 330 crédit ont été donnés.

    J'ai aussi 20 participants qui ont emprunté 50.000 chacun ont tous remboursé 60.000 et ont décidé que ce programme n'était pas pour eux et sont donc partis.

    Mes 2 non payeurs ont contractés des crédits de 50.000ar, et en ont remboursé la moitié, 30.000ar chacun.

    Sachant tout ça, comment je calcule mon pourcentage de remboursement? Est-ce que j'utilise :
    -Le nombre de crédit donnés - (330-2)x100/330 = 99,29%

    -Le nombre de crédit en comptant les démissionnaires - (350-2)x100/350 = -99,43%
    -La quantité d'argent non remboursée (en retirant les intérêts) comparée à tout l'argent prêté cumulé depuis le début -(200x50000+90x100000+30x200000+10x300000)=28.000.0 00
    (28000000-20000x2)x100/28000000=99,86%
    -Autre chose?


    Peut être que je me prends trop la tête.

    C'est dingue à quel point on peut jouer avec les calculs et les définitions pour sortir des statistiques qui nous arrange. Cependant ce n'est pas du tout ce que j'ai envie de faire. Pour l'instant je n'ai eu que 2 crédits non totalement payés, mais je sais qu'il y en aura bien plus dans les années à venir.
    Citation Envoyé par Mdt Voir le message
    Je trolle que les croyants sur ce topic. Y'en a qu'un, Sanctus.

  2. #2
    C'est moi ou un taux d'intérêt à 20% pour une ONG, c'est vraiment beaucoup ?

  3. #3
    Citation Envoyé par Gigax Voir le message
    C'est moi ou un taux d'intérêt à 20% pour une ONG, c'est vraiment beaucoup ?
    C'est rien comparé à ce que les usuriers locaux demandent genre 20% par mois...

    Ceci dit, ami Sanctus, heureux d'avoir de tes nouvelles mais désolé de ne pouvoir te répondre, les maths financières c'est vraiment pas mon trip! Peut être que nos scientifiques versés dans les stats sauront répondre, je le souhaite en tout cas!
    "Not riding to keep the miles low for resale value is like not drilling your girlfriend to keep her tight for the next guy"

  4. #4
    Tu dois pouvoir le calculer en passant par le taux d'impayés, dans le style : taux de remboursement = 100% - taux d'impayés.

    Et d'après ce que j'ai trouvé :
    http://www.acoss.fr/home/observatoir...recouvrer.html
    http://www.services.eaufrance.fr/indicateurs/P154.0

    Le taux d'impayés, ce serait dans ton cas : (argent non remboursé)/(argent total que tu aurais dû voir remboursé sur l'année).
    Le taux de remboursement serait alors : (argent total remboursé)/(argent total qui aurait dû être remboursé)
    Dernière modification par Dsmii ; 31/12/2017 à 10h38. Motif: Correction

  5. #5
    20%, c'est de l'usure, et Dieu n'est pas trop pour dans les religions monothéistes...

    Mais vu que ce n'est pas le débat, tu peux commencer à compter le pourcentage de personnes n'ayant pas remboursé par rapport au total. A moins que tu n'aies prêté qu'à moins d'une dizaine de personnes, ça devrait être assez significatif de ce que tu peux attendre comme impayé une fois que tu auras grandi. Avec ça, tu calcules en gros l'assurance pour ne pas te trouver dans le rouge. A 20%, et si ton but n'est pas de faire des profits, t'es large. Maintenant, t'as le facteur de risque de la personne qui ne paie pas et n'a pas de sanctions et qui va expliquer à tous ses amis comment toucher de l'argent facilement en profitant de ton système qui ne peut être répressif.

  6. #6
    les taux d’intérêts ne peuvent pas se comparer brut de pays à pays en tout cas pas entre la France et Madagascar.
    L'inflation, le risque, les montants, absolument rien n'est comparable, donc les taux non plus.

  7. #7
    Citation Envoyé par gigax Voir le message
    C'est moi ou un taux d'intérêt à 20% pour une ONG, c'est vraiment beaucoup ?
    C'est ce que j'ai pensé la première fois que j'ai étudié le sujet.
    Au passage, nous ne sommes pas une ONG mais une "non-profit" (ou Organisation à but non-profitable, mais ça fait trop long).

    Déjà il faut savoir qu'à Madagascar le taux d'inflation annuel est de 7-8%, donc nos 20% en sont réduits d'autant.
    Ensuite, la Grameen bank et la plupart des organismes de micro-crédit pratiquent ce même taux, voire plus.

    C'est normal quand on y pense, nous avons un coût de fonctionnement bien plus élevé que pour une banque classique. Ce n'est pas pareil de prêter 10.000€ à 1 personne que de prêter 100€ à 100 personnes. De plus, malgré que nous ayons aussi un programme d'économie, le montant est ridicule et nous ne gagnons rien là-dessus, alors que les banques utilisent l'argent de leur clients et le font fructifier.

    Peut être que je peux vous en dire un peu plus sur Elevatus.

    Un gars, Michael, a servit une mission à Madagascar en 2006-2008, de retour chez lui il a gagné un concours où il fallait présenter un projet humanitaire, il a passé 2 ans à Madagascar et à monté Elevatus, puis il est reparti aux Etats Unis. De 2011 à 2016, Elevatus n'était composé que d'un employé à plein temps et 2 à mi-temps, tous malgaches.
    Quand je suis arrivé j'ai vu l'ampleur de la tâche : les employés étaient en roues libre, sans instructions claires, et même sans faire de rapport à leur patron ils recevaient quand même un salaire o_O

    J'ai fais un grand coup de ménage là dedans et j'ai démarré le programme de micro-finance de zéro (avant les employés ne faisaient que des leçons de business et micro-jardinage).

    Mon arrivée à redonné à Michael de la motivation, car il avait enfin un contact fiable sur place, et j'ai naturellement prit la direction du projet. Lui de son côté à trouvé du financement et des gens motivé pour constituer un bureau de direction digne de ce nom.

    Un an et demi plus tard nous sommes 7 plein temps et 7 mi-temps : moi, 9 employés sur la micro-finance, 1 prof de couture, 2 cuisiniers et 1 animatrice du programme LCF (programme pour les enfants en sous nutrition) et pensons doubler nos effectifs avant 2019.
    Nous tournons pour l'instant avec environ 2000€ de donations mensuelles, dont 1100 sont juste pour nos salaires.

    Oui, vous avez bien lu, 1100€ divisé en 14 employés. Contrairement aux grosses ONG, la plupart des donations ne sont pas dilapidées en salaires, transports ou locaux (pour l'instant le QG c'est mon appartement). Et j'ai la chance d'avoir le salaire le plus important avec environ 210€.
    Avec 2000€ par mois on arrive à faire une différence conséquente dans la vie de plus de 300 familles (c'est en comptant nos différents programmes).

    Un animateur peut prendre en charge jusqu'à 50 familles (un emprunteur max. par famille) divisé en 10 groupes de 5 familles. C'est l'animateur qui se déplace de foyer en foyer pour collecter les paiements, et il donne aussi des cours de business, marketing, micro-jardinage, automie et les accompagne dans leur projet. Nous n'accordons jamais un prêt si la famille n'a pas un business plan viable et que nous sommes sûrs que ça va leur être bénéfique.

    Les 20% d'intérêt sont pour l'instant loin de payer ne serait-ce qu'un dixième de nos salaires. Peut être qu'un jour ce ne sera plus le cas, mais nous serions dans ce cas un business social

    Un business social utilise l'argent comme outil pour atteindre un objectif social. Son objectif n'est pas seulement faire de l'argent pour faire de l'argent.
    Je pense que le principe de business social est la meilleure réponse à la pauvreté dans le monde et c'est l'avenir de l'humanitaire. C'est une solution qui conviendait même aux capitalistes.

    Notre deuxième projet principal est la construction d'école. En 2016 nous avions crée 2 extensions pour des écoles primaires surchargées, et cette année nous avons construit une extension pour un collège. Nous avons aussi acheté un bus pour faire du transport scolaire pour 50 gamins qui travaillaient dans une carrière de pierre. Nous payons des cuistots pour leur cuisiner petit-dej et repas de midi et leur parents font maintenant partis des familles que nous enseignons.
    Cette année nous allons construire un collège au complet pour 200 jeunes.

    J'avoue que ce projet est à la base un moyen d'attirer plus de donneurs. Nous avons un système de parrainage, $25/mois pour parrainer une famille. Mais les Américains qui sont nos principaux donateurs n'aiment pas trop le mot "micro-finance", eux ils veulent donner pour les petits enfants qui meurent de faim. Alors on leur en donne -_-

    C'est un peu cynique mais nous sommes un business en quelque sorte: on vend de la bonne conscience aux Américains. C'est la seule partie de mon boulot que je n'aime pas, mais c'est la dure réalité.

    Dsmii => Merci beaucoup
    Ca ne m'arrange pas des masses parce que c'est plus galère pour moi à calculer, mais le pourcentage s'en trouve relevé donc euuuuuh, cool



    Citation Envoyé par deathdigger Voir le message
    20%, c'est de l'usure, et Dieu n'est pas trop pour dans les religions monothéistes...
    Lapin compris


    Citation Envoyé par deathdigger Voir le message
    Mais vu que ce n'est pas le débat, tu peux commencer à compter le pourcentage de personnes n'ayant pas remboursé par rapport au total. A moins que tu n'aies prêté qu'à moins d'une dizaine de personnes, ça devrait être assez significatif de ce que tu peux attendre comme impayé une fois que tu auras grandi. Avec ça, tu calcules en gros l'assurance pour ne pas te trouver dans le rouge. A 20%, et si ton but n'est pas de faire des profits, t'es large. Maintenant, t'as le facteur de risque de la personne qui ne paie pas et n'a pas de sanctions et qui va expliquer à tous ses amis comment toucher de l'argent facilement en profitant de ton système qui ne peut être répressif.

    On est répressif d'une certaine manière. Les crédits sont progressifs, et les groupes sont organisés par 5 familles. Ils ont comme responsabilité de couvrir pour leur copains, sinon Elevatus perds confiance en eux petit à petit. Il y a une marge de tolérance évidemment, mais au bout d'un moment on peut virer un membre du groupe ou le groupe tout entier. Ou alors reboot sur la progression des crédits.
    Mais jusqu'ici on a toujours réussi à s'arranger, c'est l'avantage d'avoir 1 animateur pour 50 familles, il peut les connaitres une par une et devenir intime avec eux.

    Cedski => Tout à fait
    Citation Envoyé par Mdt Voir le message
    Je trolle que les croyants sur ce topic. Y'en a qu'un, Sanctus.

  8. #8
    Citation Envoyé par Gigax Voir le message
    C'est moi ou un taux d'intérêt à 20% pour une ONG, c'est vraiment beaucoup ?
    Ça dépend des taux en vigueur à Madagascar (taux directeur, inflation, etc.). Pour un européen en 2017 ça semble énorme, mais sous Mitterand les taux étaient de l'ordre de 15% en France
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  9. #9
    Citation Envoyé par Praetor Voir le message
    Ça dépend des taux en vigueur à Madagascar (taux directeur, inflation, etc.). Pour un européen en 2017 ça semble énorme, mais sous Mitterand les taux étaient de l'ordre de 15% en France
    9.5% le taux directeur à Madagascar. 0% en Europe
    Suite à une suggestion, je vais utiliser cette signature pour des canards en manque de ranking pro. Ou des quotes idiots.

  10. #10
    Tu peux faire ce que tu veux pour ton taux de remboursement si tu n'as pas d'obligations légales.

    Le taux d'impayés c'est pas mal, ça te permet d'avoir un taux mensuel par exemple: somme des remboursements attendus sur le mois/somme des remboursements perçus. Et de voir son évolution au cours du temps. (et de faire des stats avec des critères): bien sur, une personne qui ne paie plus "grêve" le taux d'impayés tout les mois jusqu'à la date prévue initialement, ou bien qu'elle reprenne les paiements.

    Note: ces taux ne sont pas rétroactifs: si une personne paie rien un mois, puis 2 mois d'un coup le mois suivant (et que tu acceptes), ça fait un taux d'impayé de 100% le premier mois, et 0% le second. L'idée c'est de tracer tout les impayés, même s'ils sont régularisés par la suite. (et de cette manière, ça simplifie la gestion de ton fichier excel ^^ Tu n'as plus à revenir sur les mois précédents une fois qu'ils sont bouclés, c'est un historique qui ne bougeras plus)

    De la même manière, une personne qui rate 3 paiements mettons et que vous vous mettez d'accord pour qu'elle paie 3 mois de plus en compensation, ca fait pour elle 100% d'impayés ces 3 mois, puis 0% les 3 mois d'après la fin du contrat initial si elle les paie.

    Je sais pas si je suis clair.

    Mais il faut garder en tête que c'est un indicateur comme un autre, et que pour être bien compris ou assimilé, il faut que ceux qui regardent cet indicateur sachent comment il est calculé et éventuellement s'ils ont d'autres orgas de micro-crédit, que toutes utilisent les mêmes indicateurs et calculs. Le taux d'impayés est un indicateur intéressant à plusieurs égards (il te donne une indication sur la santé de ton organisme de financement au mois le mois), mais il ne dit pas directement si tu rentre dans tes frais au final ou pas! (car ça, ça dépends des éventuelles régularisations en cours de route)

    Enfin bon, les indicateurs...

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •