Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 104 sur 108 PremièrePremière ... 4549496979899100101102103104105106107108 DernièreDernière
Affichage des résultats 3 091 à 3 120 sur 3238
  1. #3091

  2. #3092
    Ah ouais Metallica, j'connais bien ! RIP, ils étaient pas vieux pourtant, surement l'alcool

    Et plus sérieusement oui, c'est une grosse perte
    "On abandonnera la raison idéale aux nymphes." ||Bnet/OW : Howii#2999 / Growii#2643 / Sakhakaka#21278 ||Discord : Howii#1000
    Orga PvP/Pirate sur Star Citizen : Les Pâtissiers de l'Espace || Galerie de screens sur SC

  3. #3093
    Lapin compris la blague avec Metallica

    Sinon il va rejoindre son ami d'enfance, Sergio !

    Pour ceux qui ne savaient pas :


  4. #3094
    Citation Envoyé par Yoggsothoth Voir le message
    Lapin compris la blague avec Metallica
    Ils utilisent Extasy of Gold comme intro lors de leurs concerts
    "On abandonnera la raison idéale aux nymphes." ||Bnet/OW : Howii#2999 / Growii#2643 / Sakhakaka#21278 ||Discord : Howii#1000
    Orga PvP/Pirate sur Star Citizen : Les Pâtissiers de l'Espace || Galerie de screens sur SC

  5. #3095

  6. #3096

  7. #3097


    et tellement tellement d'autres ...

    Au revoir Monsieur

  8. #3098
    Beaucoup plus anecdotique : https://youtu.be/1OEZpYbqD4c
    (Je crois qu'ils ne se sont jamais rencontrés et qu'ils ont bossé sur bandes...)

  9. #3099
    Vous savez si une chaine tv va repasser un film avec ses musiques ce soir ?

  10. #3100
    Le Maestro ..
    Grand maître du lien affilié

  11. #3101
    Citation Envoyé par SNOC XUA TROM Voir le message
    Vous savez si une chaine tv va repasser un film avec ses musiques ce soir ?
    Je ne sais pas mais tu peux toujours te faire plaisir avec ça : https://www.arte.tv/fr/search/?q=ennio&page=1

  12. #3102
    Citation Envoyé par SNOC XUA TROM Voir le message
    Vous savez si une chaine tv va repasser un film avec ses musiques ce soir ?
    Sur TF1, deprogrammation d'un episode inedit de camping paradis, pour passer une rediff d'un épisode de 2012 avec la fameuse scene du bungalow, avec en fond sonore sortant de la radio le thème principal d'il etait une fois dans l'ouest.
    Citation Envoyé par MrChicken Voir le message
    Larry tu mérites une moustache d'or pour ce post



  13. #3103

  14. #3104
    toutes ces musiques ont bercé mon enfance. RIP.


    Sur TF1, deprogrammation d'un episode inedit de camping paradis, pour passer une rediff d'un épisode de 2012 avec la fameuse scene du bungalow, avec en fond sonore sortant de la radio le thème principal d'il etait une fois dans l'ouest.
    pu**** c'est presque credible, j'ai failli m'outrer.
    Sandale to the metal

  15. #3105
    La BO d'Ennio Morricone qui m'a vraiment marqué est celle de "Mon nom est Personne", j'ai même acheté le CD que j'écoute régulièrement.
    La pêche au gourdin
    La scène du cimetière
    La Horde Sauvage

  16. #3106
    Citation Envoyé par Ckao Voir le message
    La BO d'Ennio Morricone qui m'a vraiment marqué est celle de "Mon nom est Personne", j'ai même acheté le CD que j'écoute régulièrement.
    La pêche au gourdin
    La scène du cimetière
    La Horde Sauvage
    Quand on te sort de la merde, c'est pas toujours pour ton bien.

    C'est un vrai bon film avec un vrai propos, malgré le slapstick au premier degré. Sous estimé. Peut être trop associé aux "Trinitas"
    Grand maître du lien affilié

  17. #3107
    Assassinat en Irak d'Hicham al-Hachémi, spécialiste des mouvements djihadistes.
    "Mauvaise expérience aujourd'hui : j'ai éternué pendant que j'urinais. Pas terrible sur terre, désastreux ici" - Alan Bean, astronaute

  18. #3108
    Je viens d'apprendre ça, ce choc
    Citation Envoyé par dcao Voir le message
    en faite vous etes vraiment pas simpa !
    ces bon je me casse, vous etes nul et imature

  19. #3109
    Ah, je le mettais surtout pour ceux qui s'intéressent à la géopolitique, je ne pensais pas qu'il était si apprécié.
    "Mauvaise expérience aujourd'hui : j'ai éternué pendant que j'urinais. Pas terrible sur terre, désastreux ici" - Alan Bean, astronaute

  20. #3110

  21. #3111
    Morricone
    Le professionnel
    (et royal rabbin, merci les nuls )
    Citation Envoyé par Noel Malware Voir le message
    Impossible : je n'ai jamais rien attendu de la vie.

  22. #3112
    Citation Envoyé par Ckao Voir le message
    La BO d'Ennio Morricone qui m'a vraiment marqué est celle de "Mon nom est Personne", j'ai même acheté le CD que j'écoute régulièrement.
    La pêche au gourdin
    La scène du cimetière
    La Horde Sauvage

  23. #3113
    Bon, je vais même pas mettre d'émoticones chialeur, mais ouais... Morricone quand même.
    Je sais pas si je suis le seul dans ce cas, mais il est une des très rares personnes qui m'a fait prendre conscience qu'on peut être le contemporain d'un génie.
    Que si d'autres bien avant nous ont pu profiter d'opéras tous frais tout beaux interprétés par Mozart en personne, ou ont eu la chance de voir Beethoven s'installer au piano pour faire écouter un extrait de sa nouvelle symphonie, ou bien qu'il y'a forcément un un mec comme vous et moi qui livrait du bois chez Michel Ange alors qu'il était en train de bosser sur une sculpture....
    Bref, confortablement installé dans notre 21ème siècle où on va trop souvent se plaindre de la masse de trucs médiocres qui nous entoure et nous font regretter de pas avoir un âge doré des Grands Artistes, et bien depuis longtemps je me suis rendu compte que nous avions nous aussi nos Génies, véritables. Et ce, grâce à Morricone.
    Un musicien, payé pour illustrer des trucs visuels, qui parfois faisait des trucs destinés à juste être écoutés. Un artisan, donc, qui prenait du pognon pour honorer des commandes... comme Mozart, comme Beethoven, comme Michel Ange. Mais ce qui les distingue de Charles Sanzot, artisan boucher, c'est qu'ils avaient un truc en plus.

    Parce que quand on se penche sur l'oeuvre de Morricone, qui est un des trucs les plus foisonnants que je connaisse, il faut être sourd et pas avoir de coeur pour pas voir que ce mec touchait au divin. Il a exploré quasiment tous les styles et les a métissé, magnifié, avec le truc en plus, cet espèce de super pouvoir qui fait qu'il savait utiliser les techniques ou les instruments les plus incongrus pour susciter, automatiquement, et contre le gré de la personne qui écoute, une sensation profonde, de joie, de vertige ou de panique. Un fabricant d'émotions pures, de la drogue sous pochette cartonnée.
    Après, il a eu pour lui l'avantage du timing, de se retrouver en tant que musicien a devoir prendre des commandes à une époque où ce qui était le plus "facile" était de faire de l'illustration sonore, pour du chanteur de variétoche qu'on produisait à la tonne à une époque où les disques se vendaient par millions, pour de la radio qui était encore très écoutée et bien sûr pour du cinéma, surtout en Italie qui devait avoir 5 ou 6 films différent en tournage chaque semaine à l'époque. Et quel format rêvé pour un musicien qui a trop d'idées en tête que la bande originale : le terrain parfait pour expérimenter les variations sur un même thème. Et à ce jeu là, Morricone aura été, et sera certainement encore longtemps, inégalé. Du remplissage intelligent qui lui permettait d'ouvrir plein de nouvelles pistes, pistes à creuser pour le prochain film, pour la prochaine commande.

    J'ai longtemps ramassé tout ce que je pouvais sur Morricone, mais comme je le disais plus haut, sa production est bien trop foisonnante et un cauchemar de complétiste, alors [MODE Je risque me faire bannir] j'ai craqué il y'a quelques années de ça, et j'ai fini de compléter tout ce qu'il me manquait de façon numérique et illégale, et je ne peux que vous inciter à faire de même, parce qu'après, il y'a un seul truc à faire : activer un mode random et laisser tourner, un morceau, une idée, et quand un truc vous ouvre vraiment les oreilles, chercher le titre, chercher l'album et l'écouter en entier pour voir d'où ça vient et où ça va [/MODE je risque me faire bannir].
    Honnêtement, une activité tout ce qu'il y'a de plus sain, laisser tourner une intégrale de Morricone dans le fond.

    Petite pensée à quelques gens qui l'ont accompagné très longtemps et font partie intégrante de son univers et de son son : Bruno Nicolai, Edda Dell'Orso & Alessandro Alessandroni...

    RIP Maestro

  24. #3114
    Citation Envoyé par DangerMo Voir le message
    Bon, je vais même pas mettre d'émoticones chialeur, mais ouais... Morricone quand même.
    Je sais pas si je suis le seul dans ce cas, mais il est une des très rares personnes qui m'a fait prendre conscience qu'on peut être le contemporain d'un génie.
    Que si d'autres bien avant nous ont pu profiter d'opéras tous frais tout beaux interprétés par Mozart en personne, ou ont eu la chance de voir Beethoven s'installer au piano pour faire écouter un extrait de sa nouvelle symphonie, ou bien qu'il y'a forcément un un mec comme vous et moi qui livrait du bois chez Michel Ange alors qu'il était en train de bosser sur une sculpture....
    Bref, confortablement installé dans notre 21ème siècle où on va trop souvent se plaindre de la masse de trucs médiocres qui nous entoure et nous font regretter de pas avoir un âge doré des Grands Artistes, et bien depuis longtemps je me suis rendu compte que nous avions nous aussi nos Génies, véritables. Et ce, grâce à Morricone.
    Un musicien, payé pour illustrer des trucs visuels, qui parfois faisait des trucs destinés à juste être écoutés. Un artisan, donc, qui prenait du pognon pour honorer des commandes... comme Mozart, comme Beethoven, comme Michel Ange. Mais ce qui les distingue de Charles Sanzot, artisan boucher, c'est qu'ils avaient un truc en plus.

    Parce que quand on se penche sur l'oeuvre de Morricone, qui est un des trucs les plus foisonnants que je connaisse, il faut être sourd et pas avoir de coeur pour pas voir que ce mec touchait au divin. Il a exploré quasiment tous les styles et les a métissé, magnifié, avec le truc en plus, cet espèce de super pouvoir qui fait qu'il savait utiliser les techniques ou les instruments les plus incongrus pour susciter, automatiquement, et contre le gré de la personne qui écoute, une sensation profonde, de joie, de vertige ou de panique. Un fabricant d'émotions pures, de la drogue sous pochette cartonnée.
    Après, il a eu pour lui l'avantage du timing, de se retrouver en tant que musicien a devoir prendre des commandes à une époque où ce qui était le plus "facile" était de faire de l'illustration sonore, pour du chanteur de variétoche qu'on produisait à la tonne à une époque où les disques se vendaient par millions, pour de la radio qui était encore très écoutée et bien sûr pour du cinéma, surtout en Italie qui devait avoir 5 ou 6 films différent en tournage chaque semaine à l'époque. Et quel format rêvé pour un musicien qui a trop d'idées en tête que la bande originale : le terrain parfait pour expérimenter les variations sur un même thème. Et à ce jeu là, Morricone aura été, et sera certainement encore longtemps, inégalé. Du remplissage intelligent qui lui permettait d'ouvrir plein de nouvelles pistes, pistes à creuser pour le prochain film, pour la prochaine commande.

    J'ai longtemps ramassé tout ce que je pouvais sur Morricone, mais comme je le disais plus haut, sa production est bien trop foisonnante et un cauchemar de complétiste, alors [MODE Je risque me faire bannir] j'ai craqué il y'a quelques années de ça, et j'ai fini de compléter tout ce qu'il me manquait de façon numérique et illégale, et je ne peux que vous inciter à faire de même, parce qu'après, il y'a un seul truc à faire : activer un mode random et laisser tourner, un morceau, une idée, et quand un truc vous ouvre vraiment les oreilles, chercher le titre, chercher l'album et l'écouter en entier pour voir d'où ça vient et où ça va [/MODE je risque me faire bannir].
    Honnêtement, une activité tout ce qu'il y'a de plus sain, laisser tourner une intégrale de Morricone dans le fond.

    Petite pensée à quelques gens qui l'ont accompagné très longtemps et font partie intégrante de son univers et de son son : Bruno Nicolai, Edda Dell'Orso & Alessandro Alessandroni...

    RIP Maestro
    Je partage à 100%.

  25. #3115
    Un des premiers 33 tours que j'ai dû acheter. Je l'ai toujours gardé précieusement.


  26. #3116
    Citation Envoyé par Amoilesmobs Voir le message
    Un des premiers 33 tours que j'ai dû acheter. Je l'ai toujours gardé précieusement.

    https://zupimages.net/up/20/28/fzoc.jpg
    Rooooooh mes parents l'ont celui-là! On le passait en boucle quand j'étais petit. Nostalgie.
    Et donc quand tu chies beaucoup , ça veut dire que tu manges beaucoup, et ça veut donc dire que tu est riche, CQFD

  27. #3117
    Citation Envoyé par Amoilesmobs Voir le message
    Un des premiers 33 tours que j'ai dû acheter. Je l'ai toujours gardé précieusement.

    https://zupimages.net/up/20/28/fzoc.jpg
    J'y réfléchissais tout à l'heure, même si ce 33 a fait partie des premiers trucs de Morricone qu'on trouvait facilement dans toutes les discothèques de ses proches, il me semble que mon premier Morricone, que j'avais écouté en boucle, avant même de savoir ce que c'était un "Morricone", c'était la marche de Sacco et Vanzetti. D'ailleurs, "Joan Baez" était marqué en plus gros sur la pochette je crois.
    Mais clairement un exemple de thème qui hante longtemps.

  28. #3118
    Très exagéré ton petit speech mais c'est vrai qu'il aura composé 2 ou 3 trucs sympathiques.

  29. #3119
    Y'a rien d'exagéré si c'est ce qu'il ressent. Il parle pour lui-même, pas pour toi ou moi.

  30. #3120
    Citation Envoyé par Betraw Voir le message
    Très exagéré ton petit speech mais c'est vrai qu'il aura composé 2 ou 3 trucs sympathiques.
    Bof, les goûts, les couleurs. Mais que ce soit dans la technicité ou dans la couleur globale de ce qu'il composait, y'a rien à dire. De la même façon que 80% de la population a pu passer, à l'époque de sa sortie, complètement à côté du travail dingue que Brian Wilson a fait sur Pet Sounds, il est évident que 80% de la population ne retiendra que Chi Mai en pensant à un chien qui court dans les champs... mais ça n'empêche que la quasi totalité des musiciens que je côtoie avaient un énorme crush sur Morricone car ils y trouvaient une énorme inspiration. Je pense pas qu'il y'ait eu des masses de gens qui considéraient Mozart comme un génie de son vivant. Ca a quand même pris un peu de temps pour que son nom devienne synonyme de virtuosité.
    Et comme je disais dans mon "speech", son décès rappelle aussi la fin d'une grande époque, notamment liée à la période faste des années 60 et 70 avec une pop culture en mode big bang (artistes variétés/pop et films) qui a vu des sessions d'enregistrements dantesques avec un personnel hétéroclite et hyper pointu comme lui, Michel Magne, Colombier ou encore Brian Wilson avec la Wrecking Crew savaient le faire.

Page 104 sur 108 PremièrePremière ... 4549496979899100101102103104105106107108 DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •