Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 1 sur 333 1234567891151101 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 9979

Discussion: Le topic de la GUERRE

  1. #1
    http://forum.canardpc.com/threads/10...%C3%A9/page335

    On continue ici les aventures d'Abou Bakr en Irak et au Levant.

    Pour le moment, Daech se fait reprendre petit à petit tous ses territoires.
    Al Bab est tombée (encore un énième retrait de l'EI après accord avec les Turcs) et Mossoul est en cours.

    Par contre, pour les sites antiques comme Palmyre, tout le monde s'en fiche pas mal on dirait ...
    Dernière modification par Maalak ; 22/04/2017 à 17h06.
    "Mauvaise expérience aujourd'hui : j'ai éternué pendant que j'urinais. Pas terrible sur terre, désastreux ici" - Alan Bean, astronaute

  2. #2
    Tu sais, les ruines c'est pas ce qui manque en Syrie.

  3. #3
    J'ai parlé de sites antiques, pas de ruines.

    Citation Envoyé par SeanRon Voir le message
    Une amie qui vit a Druskininkai (une ville que j'adore et que je recommande) me raconte comment la population se prépare à une invasion bielorusse avant la fin de l'année 2017.

    Toutes les nuits, des tirs d'artillerie à la frontière qui reveillent la population... une veritable guerre psychologique pour faire fuire la population ...
    Des centaines de chars et plusieurs milliers de soldats postés à la ville de hrodna, et l'intention ferme de la bielorussie de former un couloir de 40km avec l'enclave russe de kalinigrad en quelques jours et de mettre l'otan et l'europe devant le fait accompli, comme pour la crimée au premier signe de faiblesse des forces occidentales.
    Fantasme pur.
    Que la Russie tente quelque chose contre un pays indépendants comme l'Ukraine ou la Géorgie, c'est une chose, mais que la Biélorussie, qui est un nain à côté de la Russie, s'amuse à attaquer des pays de l'Union Européenne, c'est à peu près impossible. Et ce d'autant plus que les relations de la Biélorussie sont de plus en plus fraîches avec la Russie, donc ne pouvant pas bénéficier de son soutien, sans compter qu'il n'y a dans ces conditions aucun intérêt à "faire un couloir" avec une enclave russe.
    "Mauvaise expérience aujourd'hui : j'ai éternué pendant que j'urinais. Pas terrible sur terre, désastreux ici" - Alan Bean, astronaute

  4. #4
    Citation Envoyé par SeanRon Voir le message
    Une amie qui vit a Druskininkai (une ville que j'adore et que je recommande) me raconte comment la population se prépare à une invasion bielorusse avant la fin de l'année 2017.

    Toutes les nuits, des tirs d'artillerie à la frontière qui reveillent la population... une veritable guerre psychologique pour faire fuire la population ...
    Des centaines de chars et plusieurs milliers de soldats postés à la ville de hrodna, et l'intention ferme de la bielorussie de former un couloir de 40km avec l'enclave russe de kalinigrad en quelques jours et de mettre l'otan et l'europe devant le fait accompli, comme pour la crimée au premier signe de faiblesse des forces occidentales.
    Woah attend, c'est confirmé ça le coup de des tirs d'artilleries et milliers de soldats massés à la frontière, parce que c'est quand même énorme!
    Et d'ailleurs Kaliningrad était pas plutôt anti-Poutine? (ou du moins loin du culte de la personnalité qui lui est voué en Russie)

    Et puis merde, alors que Poutine a réussi à se mettre le président ricain dans la poche, une invasion d'un pays membre de l'Union Européenne va incontestablement être suivi de sanctions encore plus dures, sans compter la Pologne qui va péter les plombs à avoir la Russie qui se taille un couloir pépère le long de sa frontière Nord.

    Perso je verrais plus un caprice de Loukachenko pour montrer ses muscles à des fins de politique intérieure.
    Citation Envoyé par Mdt Voir le message
    Le parisien est le moscovite du futur. Petit appart, boutiques pleines mais pas de fric pour acheter, heures perdues dans les transports (à défaut des queues), vendeurs et guichetiers désagréables...


  5. #5
    Citation Envoyé par AttilaLeHein Voir le message
    Woah attend, c'est confirmé ça le coup de des tirs d'artilleries et milliers de soldats massés à la frontière, parce que c'est quand même énorme!
    Et d'ailleurs Kaliningrad était pas plutôt anti-Poutine? (ou du moins loin du culte de la personnalité qui lui est voué en Russie)

    Et puis merde, alors que Poutine a réussi à se mettre le président ricain dans la poche, une invasion d'un pays membre de l'Union Européenne va incontestablement être suivi de sanctions encore plus dures, sans compter la Pologne qui va péter les plombs à avoir la Russie qui se taille un couloir pépère le long de sa frontière Nord.

    Perso je verrais plus un caprice de Loukachenko pour montrer ses muscles à des fins de politique intérieure.
    Cela doit être une grande manœuvre alors, parce que là pour l'instant Minsk s'attaque au parasitisme.
    Un autre champ de bataille exceptionnel.

    Quelque 2.000 partisans de l'opposition ont manifesté vendredi à Minsk pour protester contre un décret présidentiel imposant
    une taxe spéciale aux "parasites sociaux" et exiger la démission du président Alexandre Loukachenko.

    La manifestation était organisée par les dirigeants de l'opposition Mikola Statkevitch, libéré en 2015 après cinq années de détention,
    le poète Vladimir Nekliaïev et le dirigeant syndical indépendant Guennady Fedynitch.

    Les manifestants ont dénoncé cette taxe et scandé des slogans exigeant la démission du président Loukachenko.

    Ce dernier a imposé un impôt annuel équivalant à 200 dollars à ceux qui travaillent moins de six mois par an,
    une mesure que la population a surnommée "la taxe sur les parasites" et qui rappelle l'époque soviétique,
    lorsque le "parasitisme" était considéré comme un délit.

    La mesure s'applique à ceux qui ne peuvent pas justifier d'un minimum de 183 jours d'activité professionnelle
    légale par an. Seuls 10% des plus de 430.000 Belarusses soumis à cet impôt l'ont versé, la date limite étant fixée au 20 février.

    A l'époque soviétique, le "parasitisme" était un délit invoqué pour condamner des dissidents, comme le poète Joseph Brodsky.

    Nous vivons des temps formidables.

    Et la paranoïa de la Guerre Froide est de retour. Allez, rendez-vous à Minsk dans 2 mois, et puis attendons la contre-attaque du grand frère protecteur du peuple Slave.
    Dernière modification par Herman Speed ; 25/02/2017 à 09h13.

  6. #6
    C'est difficile de comparer la situation actuelle à la guerre froide que nous avons connu, à l'époque c'était surtout deux blocs idéologiques qui s'affrontaient mais maintenant c'est beaucoup plus complexe. Et bien plus dangereux je trouve, c'est plus difficile de savoir précisément quels sont les buts et intérêts réels des protagonistes.

  7. #7
    Citation Envoyé par Ckao Voir le message
    C'est difficile de comparer la situation actuelle à la guerre froide que nous avons connu, à l'époque c'était surtout deux blocs idéologiques qui s'affrontaient mais maintenant c'est beaucoup plus complexe. Et bien plus dangereux je trouve, c'est plus difficile de savoir précisément quels sont les buts et intérêts réels des protagonistes.
    La guerre froide était quand même une époque où l'hypothèse d'une annihilation nucléaire était envisagée, calculée, évaluée, bref, vue comme une véritable possibilité. C'est pas du tout le cas aujourd'hui, le seul risque (qui est certes réel) c'est celui d'un accident qui dégénère.
    I see that you're enticed by my daughter's awesome rocking tits

  8. #8
    C'est justement ce qui rend tout ça plus dangereux je trouve. Et l'absence d'idéologie marquée au profit de Realpolitik pure et dure brouille les cartes en ne permettant plus de savoir où se situe la ligne rouge.
    On n'est même pas sûrs et certains qu'une invasion d'un pays de l'UE et de l'OTAN mènerait à une guerre conventionnelle.

  9. #9
    Citation Envoyé par Ckao Voir le message
    C'est justement ce qui rend tout ça plus dangereux je trouve. Et l'absence d'idéologie marquée au profit de Realpolitik pure et dure brouille les cartes en ne permettant plus de savoir où se situe la ligne rouge.
    On n'est même pas sûrs et certains qu'une invasion d'un pays de l'UE et de l'OTAN mènerait à une guerre conventionnelle.
    Je sais pas. Le danger est là, mais j'ai tendance à penser qu'il est un peu surestimé, et qu'une partie des problèmes qu'on a aujourd'hui résultent de prophéties autoréalisatrices (par exemple, je me demande si l'influence des médias russes n'est pas le résultat de ces centaines d'articles sur l'influence des médias russes).

    C'est d'autant plus étonnant que les objectifs de la Russie en matière de politique étrangère sont ultra limpides, y a aucun mystère. Ca devrait pas être trop compliqué de formuler une stratégie pour y répondre.
    I see that you're enticed by my daughter's awesome rocking tits

  10. #10
    Citation Envoyé par Pelomar Voir le message
    C'est d'autant plus étonnant que les objectifs de la Russie en matière de politique étrangère sont ultra limpides, y a aucun mystère. Ca devrait pas être trop compliqué de formuler une stratégie pour y répondre.
    Dans les années 60-70-80 la "menace rouge" était extrêmement tangible et rassemblait la grande majorité des gouvernement occidentaux pour agir de concert (du moins sur le papier), aujourd'hui les alliances semblent plus calculées et mesurées.
    La montée du protectionnisme/nationalisme dans de nombreux pays occidentaux représente bien ça, formuler une stratégie commune est sans doute beaucoup plus difficile et illusoire qu'auparavant.
    Tu avais posté un tweet de Tom Nichols sur le topic US, cette division du "bloc occidental" est sans doute une chose à laquelle ils ne s'attendaient pas forcément (et avoir un clown conspirationniste élu POTUS non plus).

  11. #11
    Citation Envoyé par Pelomar Voir le message
    La guerre froide était quand même une époque où l'hypothèse d'une annihilation nucléaire était envisagée, calculée, évaluée, bref, vue comme une véritable possibilité. C'est pas du tout le cas aujourd'hui, le seul risque (qui est certes réel) c'est celui d'un accident qui dégénère.
    Ça dépend, tu as des points chauds hors guerre froide, le principal actuellement (et le plus utilisé dans les hypothèses de conflit nucléaire) étant le Kashmir disputé par trois puissances nucléaires (zone la plus militarisée après la DMZ de Corée), et par extension le plateau himalayen convoité par la Chine et l'Inde en tant que zone stratégique, notamment son gigantesque approvisionnement en eau potable.

  12. #12
    Citation Envoyé par FericJaggar Voir le message
    Ça dépend, tu as des points chauds hors guerre froide, le principal actuellement (et le plus utilisé dans les hypothèses de conflit nucléaire) étant le Kashmir disputé par trois puissances nucléaires (zone la plus militarisée après la DMZ de Corée), et par extension le plateau himalayen convoité par la Chine et l'Inde en tant que zone stratégique, notamment son gigantesque approvisionnement en eau potable.
    Effectivement.
    I see that you're enticed by my daughter's awesome rocking tits

  13. #13
    Citation Envoyé par Pelomar Voir le message
    Je sais pas. Le danger est là, mais j'ai tendance à penser qu'il est un peu surestimé, et qu'une partie des problèmes qu'on a aujourd'hui résultent de prophéties autoréalisatrices (par exemple, je me demande si l'influence des médias russes n'est pas le résultat de ces centaines d'articles sur l'influence des médias russes).

    C'est d'autant plus étonnant que les objectifs de la Russie en matière de politique étrangère sont ultra limpides, y a aucun mystère. Ca devrait pas être trop compliqué de formuler une stratégie pour y répondre.
    Je trouve ça justement étrange que maintenant on prévoit des réponses militaires à la probabilité d'une attaque russe, avions étrangers faisant de la présence en Baltique à tour de rôle, troupes et matériels US en Pologne, mais que la réponse politique est inexistante, à part les sanctions. Le parallèle avec l'avant-guerre de 36 à 39, concernant l'absence concrète de réactions aux annexions, est grossièrement justifiable ?
    "Les infractions les plus sérieuses n'expirent jamais."

  14. #14
    Citation Envoyé par Chocolouf Voir le message
    Le parallèle avec l'avant-guerre de 36 à 39, concernant l'absence concrète de réactions aux annexions, est grossièrement justifiable ?
    Non.
    Enfin, tu trouveras un paquet de monde pour te dire que si, c'est quasiment pareil, mais si tu regardes la situation avec un poil de sang-froid, tu vois que c'est pas du tout la même situation.

    Ce qui veut pas dire que Poutine est un ange à qui on peut donner le bon Dieu sans confession hein, entre Hitler et Jésus y a plein de stades intermédiaires.

    Par exemple, un des principaux objectifs de politique étrangère de la Russie, c'est le maintien d'une zone d'influence dans l'espace post-soviétique, pays Baltes exceptés.
    "Zone d'influence", en gros ça veut dire que la Russie se réserve le droit d'intervenir dans les affaires de ces pays si elle considère que leurs actions sont une menace. Cf l'Ukraine (pour le conflit dans le Donbass; la Crimée c'était plus une opportunité saisie sur le moment qu'autre chose).
    C'est pas cool, on est d'accord, c'est de la politique style 19e siècle, ça sous-entend que certains pays ne sont pas réellement souverains (c'est tout à fait ce que pense la Russie, d'ailleurs). Mais c'est totalement différent d'une politique d'annexion; ça reste une forme d'impérialisme, mais ça ne veut pas dire "recréer l'URSS". Et du coup, ça appelle à une réponse différente.
    I see that you're enticed by my daughter's awesome rocking tits

  15. #15
    Citation Envoyé par Pelomar Voir le message
    C'est pas cool, on est d'accord, c'est de la politique style 19e siècle, ça sous-entend que certains pays ne sont pas réellement souverains (c'est tout à fait ce que pense la Russie, d'ailleurs). Mais c'est totalement différent d'une politique d'annexion; ça reste une forme d'impérialisme, mais ça ne veut pas dire "recréer l'URSS". Et du coup, ça appelle à une réponse différente.
    Ça rejoins le témoignage d'un ancien membre des services de renseignement (ou bien c'était du corps diplomatique, je sais plus, pas qu'il y aie une grande différence ) qui expliquait que le désir de Poutine est d'influencer la géopolitique mondiale de telle manière à ce qu'elle revienne à une mentalité des "grandes nations" du 19ème siècle, plutôt que l'ordre mondial plus universaliste et pan-national en vigueur depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale (dont l'ONU et l'OTAN en sont des avatars)

  16. #16
    Citation Envoyé par AttilaLeHein Voir le message
    Ça rejoins le témoignage d'un ancien membre des services de renseignement (ou bien c'était du corps diplomatique, je sais plus, pas qu'il y aie une grande différence ) qui expliquait que le désir de Poutine est d'influencer la géopolitique mondiale de telle manière à ce qu'elle revienne à une mentalité des "grandes nations" du 19ème siècle, plutôt que l'ordre mondial plus universaliste et pan-national en vigueur depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale (dont l'ONU et l'OTAN en sont des avatars)
    J'avais causé avec un intellectuel russe qui m'avait dit qu'il trouvait que Poutine se rapprochait beaucoup de Napoléon III.

    Je trouve que c'est une comparaison BEAUCOUP plus pertinente que les classique Poutine = Hitler/Staline.
    I see that you're enticed by my daughter's awesome rocking tits

  17. #17
    Le problème étant que personne ne connaît Napoléon III.
    Champion de Formule Dé CPC2017

  18. #18
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    Le problème étant que personne ne connaît Napoléon III.
    C'est pas le mec qui a permis à Bismarck de créer l'Allemagne ?

    (Et dire qu'une livraison de munitions de la Fabrique Nationale aurait pu tout changer.... ce coup de poignard, quand tu as des actionnaires allemands dans un groupe, tu commandes pas chez eux quand tu vas leur péter la gueule.)

  19. #19
    Poutine c'est plus Pierre le grand, en remettant son pays au rang des grandes puissances.

  20. #20
    Citation Envoyé par Pelomar Voir le message
    La guerre froide était quand même une époque où l'hypothèse d'une annihilation nucléaire était envisagée, calculée, évaluée, bref, vue comme une véritable possibilité. C'est pas du tout le cas aujourd'hui, le seul risque (qui est certes réel) c'est celui d'un accident qui dégénère.
    D'ailleurs on en sait plus sur le truc radioactif en provenance de russie?

  21. #21
    Pas à ma connaissance (et la provenance ne sont que des rumeurs à l'heure actuelle).

  22. #22
    Je vois que le pouvoir civile reprend le pas sur le militaire !

  23. #23
    Tu parles de la Turquie ?
    "Mauvaise expérience aujourd'hui : j'ai éternué pendant que j'urinais. Pas terrible sur terre, désastreux ici" - Alan Bean, astronaute

  24. #24
    La Russie est le seul pays qui finance des partis extrémistes en ce moment?

  25. #25
    Je pense que tous les pays font cela suivant leurs agendas.

  26. #26
    http://www.liberation.fr/france/2017...legion_1550347

    "On a rien contre eux, mais ce qu'ils représentent."

    "Y en a des biens."
    Champion de Formule Dé CPC2017

  27. #27
    Je vous interrompt pour vous indiquer un long article vachement intéressant, sur le 11/9 vu d'Air Force One. Avec plein d'interviews.

  28. #28
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    http://www.liberation.fr/france/2017...legion_1550347

    "On a rien contre eux, mais ce qu'ils représentent."

    "Y en a des biens."
    Bordel comment c'est pathétique.

    C’est pourquoi nous avons lancé l’opération alerte képi blanc : dès qu’un riverain aperçoit un militaire en manœuvre en dehors du camp, il le prend en photo et publie l’info sur notre site internet.»

  29. #29
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    http://www.liberation.fr/france/2017...legion_1550347

    "On a rien contre eux, mais ce qu'ils représentent."

    "Y en a des biens."
    "Nos élus nous avaient promis que les militaires resteraient dans l’enceinte du camp et ils ont menti"

    "invasion"

    "On peut pas accueillir toute la misère du monde."

  30. #30
    Si une base Militaire en Larzac c'est une vil invasion, bordel, qu'est ce que c'est Djibouti ?

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •