Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 3 sur 10 PremièrePremière 12345678910 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 274
  1. #61
    Citation Envoyé par Da-Soth Voir le message
    J'ai tendance à penser que les méthodes de management doivent varier suivant la personne. Alors peut être que ça manque de cohérence pour un extérieur mais les gens réagissent différemment au management par la peur, au copinage, au salaire, à la rétention... Je me trompe ? Le milieu aussi non ? Des gars de la logistique ne se managent pas comme des gens du marketing ou des informatologues.
    Je sais que pour ma personne certains types de management marchent très bien et d'autres pas du tout et j'imagine que ça doit être la même chose pour beaucoup d'autres.
    La bienveillance, ça marche pour tous.

    Et parce qu'il faut bien aider les amis :
    La provence

  2. #62
    Sinon moi j'ai des exemples de management lolilol au boulot. Des trucs d'un autre siècle, faits par des gens non formés à ça. On est au fil du temps devenu une entreprise de services, donc en fait je suis plus du tout maître de mon emploi du temps. On me dit "Lundi tu vas là, mardi tu vas ici etc". Ca change au quotidien. Voila le process de gestion du planing chez nous :

    - Le responsable fait un planing sur un agenda papier. Donc personne (on est grosso modo 8 à être gérés comme ça) n'a un accès direct au planing au fur et à mesure des modifications.
    - Il transmet ensuite une fois par semaine, pendant une séance, par oral à une personne la planif (possibilité d'erreur)
    - La personne prends note pendant la séance (possibilité d'erreur)
    - La personne retranscrit après la séance (possibilité d'erreur)
    - On reçoit ensuite un PV avec notre planif.

    Ce PV sort une fois par semaine et nous donne notre planification officielle qui elle, évolue en continu selon les demandes des clients. Le PV a généralement des fautes (soit de retranscription, soit parce que le responsable te met à deux endroits en même temps) et il est souvent obsolète quasi au moment où on le reçoit ou peu après.

    Ajoutons à cela que même pour les trucs récurrents (l'immense majorité de nos mandats), la planification n'est jamais communiquée plus de deux semaines à l'avance, avec souvent des délais encore plus court (mercredi matin j'ai reçu un mail qui me disait : tu bosses mercredi soir prochain, alors que ce truc est un mandant récurent dont les dates sont connues 6 mois à une année à l'avance. Quand on dit : "je me suis arrangé mais je trouve un peu court", on me répond : "c'est comme ça, on peut pas faire autrement, faut gérer les demandes last minute des clients". Même si ça concerne pas du tout du last minute, c'est toujours la réponse qu'on reçoit... Autre réponse reçue par un collègue quand il explique pendant son entretien annuel que la planification est problématique : " t'as une solution miracle ?" ).

    Voila un bel exemple de trucs à éviter pour garder une ambiance sereine. Tout le monde en a par dessus la tête de cette façon de gérer, on le dit régulièrement et on sait que ça changera jamais. Yeah.

    L'agenda papier qu'une seule personne peut consulter quoi
    Artemis: "la nouvelle génération a été conditionné QUE pour consommer et la on voit les dégats des societes occidentale pourris a l'argent [...] J'avais vu ca au zapping"

  3. #63
    Je découvre le topic. Putain vous vendez du rêve les mecs

  4. #64
    Hier soir, nouvelle leçon de management :
    - Je veux revenir sur mon prochain poste dont on a déjà parlé
    - [... besoin de toi... blablabla il faut qu'on gagne ... j'ai pensé à telle organisation...]
    - OK, tout ça me va, tic et tac, je leur ai déjà parlé de ce projet, on se connait de longue date, ça va être efficace et performant. Par contre, au niveau salaire, ça le fait pas du tout. Peu importe combien j'ai sur les contrats à signer, le but c'est que je reste, mais je viens de me mettre un crédit sur le dos pour 25 ans...
    - Combien tu cherches à avoir ? Combien tu as à l'extérieur ?
    - +15% et à l'extérieur, c'est pas l'objet, je joue pas l'enchère.
    - Combien ?
    - +30%
    - Je peux te proposer +6% max, et on voit en Juillet pour +5% de plus.

    ...

    Je crois que je vais changer d'employeur.

    Et parce qu'il faut bien aider les amis :
    La provence

  5. #65
    Citation Envoyé par pseudonyme Voir le message
    Je découvre le topic. Putain vous vendez du rêve les mecs
    Chef, chef, j'en ai une autre !

    Dans le PV hebdomadaire, qui résume les mandats je vois un
    "Si volonté de faire une captation bénévole le X novembre pour l'assoc Y, s’adresser à Z"

    Z c'est un des directeurs (petite boite qui est codirigée), le fameux qui fait les planing papier. Il est dans plein de trucs et il fait beaucoup de choses pour la communauté, donc je suis pas trop étonné. Par contre merci, mais je sais ce qui m'arrive dans la tronche pour la fin de l'année et des soirs et des week-end de boulot de prévu j'en ai déjà à foison, donc ce sera sans moi (on a d'ailleurs reçu un mail peu avant qui disait "merci de réserver votre journée et soirée du 31 décembre pour la prod Y"). Mais par contre pas de souci à voir figurer ça là.

    Peu après, on reçoit un mail du même directeur
    "Petit rappel pour ceux qui ont le temps de venir avec moi le mercredi X novembre en soirée. C’est du bénévolat, donc les heures de travail ne seront pas comptées"
    Ooook. Ca commence à faire beaucoup. Mais bon, je suis pas intéressé, je réponds pas.

    Deux jours plus tard, téléphone du mec :
    - Tu m'as pas répondu pour la soirée bénévole ?
    - Non, je pensais pas qu'il y'avait besoin.
    - Tu pourrais venir (remarquez qu'il me demande même pas si j'ai envie hein, lui le travail c'est sa vie donc la question il se la pose pas) ?
    - Non
    - Ok

    Y'a que moi qui trouve limite que mon supérieur me demande par trois fois (avec des moyens de communication de plus en plus directs) si je veux pas par hasard faire du bénévolat ?
    Artemis: "la nouvelle génération a été conditionné QUE pour consommer et la on voit les dégats des societes occidentale pourris a l'argent [...] J'avais vu ca au zapping"

  6. #66
    Oui et non.

    Oui c'est bizarre/déplacé d'insister autant pour du bénévolat.
    Non, parce qu'il ne doit pas comprendre comment on peut refuser du bénévolat une fois dans l'année pour une association. De ce fait, il relance pour être sûr que t'as bien eu la comm' car dans son esprit la question de l'envie ne se pose pas. C'est pas forcément le côté chef qui ressort. Faut voir ça comme celui qui sort des paquests de cartes pour faire la partie de rami familiale après un repas et qui ne comprend pas que tout le monde n'ait pas envie d'y jouer.
    C'est comme ça que je l'interprète.


    Sinon j'y vais de ma rapide anecdote/type de managament: la démonstration d'omniscience et omnipotence.
    Il y a quelques années, entretien annuel avec mon nouveau manager, qui se trouvait être aussi le directeur de la BU (je travaille dans une société de service informatique)
    Lui: Tu sais, tu as de la chance parce comme je suis ton nouveau manager, tu parles aussi au responsable de BU (Par le pouvoir du crâne ancestral, je détiens la force toute puissaaaaante)
    Moi: Ah beh bien sûr. Oui, ça pour sûr c'est une chance, vindieu. Donc moi, je pense mériter une augmentation parce que je suis trop musclé. La mission chez X pilotée par Y se passe très bien. blah blah blah
    Lui: Tu n'as pas besoin de me le dire. Tu sais, ça fait 10 ans qu'on travaille ensemble avec Y, on se connait très bien. Donc tu vois, en plus de tout pouvoir faire, je sais tout.
    Moi: Ouh la la oui. J'ai vraiment de la chance dis donc de bon dieu de bois. (une petite remarque silencieuse au passage: tu connais Y tellement bien depuis 10 ans que pas plus tard qu'une semaine plus tôt, après que je lui appris ton existence, il me confiait qu'il t'avait croisé une seule fois dans sa vie l'année d'avant lors d'une soirée manager)

    Donc chaque année, c'est à moitié l'angoisse de me retrouver avec ce mec qui n'hésite pas à me mentir et en qui je n'ai donc, aucune confiance. Enfin, tant que les cliens sont contents et que je ne suis pas en intercongés, pas de raison qu'il m'emmerde, mais comme je n'ai aucune confiance...

  7. #67
    Citation Envoyé par pseudonyme Voir le message
    Oui et non.

    Oui c'est bizarre/déplacé d'insister autant pour du bénévolat.
    Non, parce qu'il ne doit pas comprendre comment on peut refuser du bénévolat une fois dans l'année pour une association. De ce fait, il relance pour être sûr que t'as bien eu la comm' car dans son esprit la question de l'envie ne se pose pas. C'est pas forcément le côté chef qui ressort. Faut voir ça comme celui qui sort des paquests de cartes pour faire la partie de rami familiale après un repas et qui ne comprend pas que tout le monde n'ait pas envie d'y jouer.
    C'est comme ça que je l'interprète.
    Le connaissant c'est effectivement ça je pense.
    Artemis: "la nouvelle génération a été conditionné QUE pour consommer et la on voit les dégats des societes occidentale pourris a l'argent [...] J'avais vu ca au zapping"

  8. #68
    Allez, une belle de mon commercial la semaine dernière.
    Vendredi soir, le logiciel que des collègues et moi développons plante en production, vers 23h. Bien évidemment, tout le monde est chez lui et profite de son début de week-end, et personne ne remarque rien du côté de mes collègues. Par contre, côté client les alertes automatiques commencent à pleuvoir sur leurs téléphones.
    7h30 samedi matin, le client appelle le commercial pour lui demander de nous mobiliser. Evidemment, nous n'avons pas de contrat d'astreinte.
    8h, tous mes collègues reçoivent un appel du client. Le commercial lui a filé leurs numéros perso...
    Pourquoi pas moi ? Parce que ayant déjà eu ce genre d'abus chez un client précédent, personne n'a mon numéro de téléphone dans la boîte (et encore moins chez le client), et chaque demande se solde par la réponse "si vous souhaitez pouvoir me joindre par téléphone, merci de voir avec <chef> pour la fourniture d'un téléphone professionnel et un contrat d'astreinte".

    Le plus beau est quand même à chaque fois que le client me demande un numéro pour me joindre et que je refuse : "mais je t’appellerai pas en dehors des horaires !" "Ben pourquoi tu veux mon numéro alors ? Pendant les horaires mon bureau est à 5m du tien t'as pas besoin de m'appeler..."

    Comment se foutre à dos toute une équipe en 1 leçon.

  9. #69
    S'ils t'en veulent ils sont un peu cons car c'est sur le commercial qu'ils devraient se retourner, car c'est lui qui aurait dû prendre le téléphone pour vous appeler chacun à votre tour. Bien au delà de simplement le pourrir, tes collègues devraient contacter les RH pour discuter des compensations en expliquant ni vu ni connu que le commercial n'a pas pris la peine de les appeler et à file leurs numéros directement au client.
    Concernant les contrats d'astreinte, ca peut tout de même se faire à l'amiable quand c'est pas fait au dernier moment et sans une interface entre vous et le client. Mais la...

  10. #70
    Pardon c'était pas clair, c'est pas moi qui ait l'équipe à dos c'est le client et le commercial ! En gros dans l'équipe de développement, on aimait déjà pas trop les chefs de projet (qui sont côté client) parce qu'ils sont très très mauvais en gestion de projet mais nous imputent toute la misère du monde, ce qui même en prenant du recul et en acceptant nos torts est un peu pénible, mais là depuis le week-end dernier c'est un peu la détestation cordiale.
    Et pour ce qui est d'aller voir les RH, comment dire... ca se résume en un mot : SSII. Ils peuvent, mais ça aboutira à rien du tout : nos RH ne font du recrutement. Toute la gestion au jour le jour est affectée aux responsables hiérarchiques, et dans ce cas ça va légèrement merder : pour certains leur responsable est le commercial en question, et pour d'autres c'est le directeur d'agence qui en a absolument rien à battre et pourrait bien se retourner contre eux. Donc autant dire que l'espoir est faible, mais le taux de bile assez élevé...

  11. #71
    Le management de la production dans ma boite :

    Contexte: je fais partis de l'équipe de développement des robots d'un nouveau mammographie. Depuis deux ans on développe le truc. Pour une megacorpo américaine style world compagny.
    Le développement a été épique, mais on est arrivé à un truc pas mal.
    La la production est lancé. Objectif : 30 éléments à produire d'ici la fin de l'année. Date de lancement très en retard : Début décembre.

    - LDJM1 : La chaîne de production est conçu est dépit du bon sens. Il y a des problèmes de tout le temps. Exemple hier soir : Un bouton sur le mamographe ne marchait pas et il a fallu changer une carte électronique. Problème : Le bench qui teste le bouton est tout à la fin de la chaîne. Et l'installation de la carte électronique qui gère les boutons gère aussi les mouvements d'un robot et est installé au début de la chaîne.
    Bref, le mammographie qui était en fin de chaîne a du retourner tout au début et tout refaire. Great success !!!!

    - LDJM2 : Pour aider les techniciens on a mis notre équipe (de développement donc) en support technique. Il y a en permanence quelqu'un en support près à intervenir sur place. C'est un peu chiant parce que la chaîne fait les 2*8. On se partage le boulot entre nous, mais bon parfois je dois démarrer hyper tôt ou finir hyper tard.
    Les problèmes sont très fréquents. Généralement, le technicien de chaîne a pas branché un connecteur au bon endroit (ce qui fait une erreur dans un test automatique quelconque et tout le monde panique). Tiens il y a dix minutes, il n'y avait pas un, mais deux connecteurs mal branchés. lol.
    Au moindre soucis, personne ne cherche à la résoudre, tout le monde part boire un café et on attend les ingénieurs, lol.

    - LDJManagement 3 : A ce jour 14 décembre, la chaîne a réussit à produire 6 pièces. LOL.
    Mais pour attendre le quota, les managers prods n'ont pas mis en cause la chaîne conçu en débit du bon sens ou les problèmes de qualité des pièces, ou les erreurs de montage. Non. On aurait pas atteint le quota..... Parce qu'il n'y a pas assez de technicien !!! Lol !!!

    - LDJManagement 4 : Donc la solution magique des cerveaux inventifs : On a qu'à mettre plus de monde !! Mais former un technicien c'est 3 semaines. Ils seront jamais prêt pour atteindre le quota du mois. Donc... On va envoyer les ingénieurs !!!

    La semaine prochaine, on ne va pas être seulement en support, mais on va monter les machines nous même Nous on a juste besoin de 3h de formation, sûrement parce qu'un ingénieur Français sait tout faire.
    (ps : Enfin perso un jour j'ai monté une barrette de ram à l'envers sur une carte mère malgré le détrompeur et je l'ai allumé (au sens propre et figuré), je suis très fort, mais shuuuutt....)

    Enfin, j'ai rien compris comment cela allait fonctionner parce qui il n'y a qu'une chaîne de production, mais j'ai confiance dans mon haut management.

    C'est épique, épique.... !!!! Heureusement que j'ai posé deux semaines de vacances à partir de noël lol.
    Général de canapé : Jamais devant, toujours vivant !

  12. #72
    Mmmh... Vous n'auriez pas besoin d'une mission de conseil pour déployer une approche d'amélioration continue de processus Lean Six Sigma par hasard?
    Histoire d'optimiser la chaine de production?

    Je dis ça, et même si j'adorerai mettre en pratique ma certif black belt, je suis loin de pouvoir délivrer :D

  13. #73
    Ha ben c'est le résultat de lean six sigma justement. Beaucoup de monde est black belt dans ma boite on connait bien

    Après c'est surtout le bon sens qui manque plus que les connaissances des process théoriques.
    Général de canapé : Jamais devant, toujours vivant !

  14. #74
    Comment l'étape de contrôle qui arrivé à la fin peut être le résultat d'une approche LSS? C'est justement le but du LEAN d'éviter ce genre de merde

  15. #75
    Citation Envoyé par pseudonyme Voir le message
    Comment l'étape de contrôle qui arrivé à la fin peut être le résultat d'une approche LSS? C'est justement le but du LEAN d'éviter ce genre de merde
    Ben oui Ils sont au courant dans la boîte que black belt c’est pas juste quand t’as acheté une ceinture noire au Monoprix du coin ?

  16. #76
    Tout ce qui est simple, logique et évident en fait horriblement compliqué en prod
    Général de canapé : Jamais devant, toujours vivant !

  17. #77
    Citation Envoyé par Stelteck Voir le message
    Tout ce qui est simple, logique et évident en fait horriblement compliqué en prod
    Non mais j’ai déjà mis les pieds dans une boîte japonaise qui fait des pièces automobiles, on avait très souvent des moyens de contrôle au pied de la machine pour contrôler l’étape de fabrication qui venait d’être effectuée. Ça n’empêche pas de le tester à nouveau plus tard mais t’évites de placer en fin de chaîne ton premier test d’une étape située au début.

  18. #78
    Les gars, j'aimerais tellement trouver le film "Le but" que j'avais vu pendant ma certif LSS...
    Avec des bons doubleurs en roues libres à certain moment, les scènes qui auraient pu être tirées des feux de l'amour...

    edit: https://www.youtube.com/watch?v=6HYXGsYChN4

  19. #79
    A la base, c'est pas le topic de l'entreprise, qu'on trouve ailleurs, mais du management et de ses méthodes.

    Quand la world company generale, ils appellent mes collègues et ça va s'arranger.

    Et parce qu'il faut bien aider les amis :
    La provence

  20. #80
    Citation Envoyé par Frypolar Voir le message
    Ben oui Ils sont au courant dans la boîte que black belt c’est pas juste quand t’as acheté une ceinture noire au Monoprix du coin ?
    Si il est chez GE, les inventeurs de la ceinture noire, c'est d'autant plus ironique.
    Après dans un grand groupe c'est pas parce qu'une division est à la pointe dans un truc que toute sont au même niveau, c'est un gros challenge de partager ces savoir faire.

  21. #81
    Citation Envoyé par Krogort Voir le message
    Si il est chez GE, les inventeurs de la ceinture noire, c'est d'autant plus ironique.
    Après dans un grand groupe c'est pas parce qu'une division est à la pointe dans un truc que toute sont au même niveau, c'est un gros challenge de partager ces savoir faire.
    Du 6 sigma, pas du lean.

    Et parce qu'il faut bien aider les amis :
    La provence

  22. #82
    Ah un autre truc de management génial dans ma boîte. Comme c'est géré par des mecs dont c'est pas la formation et qui n'ont pas les compétences, un de mes collègues a, en ce moment, 200 heures supp et encore 6 semaines de vacances pour 2016. Comment ça s'est passé ? Ben c'est simple, il est là depuis hyper longtemps, il est le seul à s'occuper de toute la technique (informatique plus tout le reste et on fait beaucoup, beaucoup de prestations qui nécessitent du matos technique) parce que les chefs se sont jamais dit :"on fonce dans le mur là si y'a la moindre couille". Si le mec part, je pense que la boîte coule rien que parce qu'en mettant bout à bout toutes les forces des autres employés, je suis même pas sûr qu'on arrive formaliser son cahier des charges...
    Artemis: "la nouvelle génération a été conditionné QUE pour consommer et la on voit les dégats des societes occidentale pourris a l'argent [...] J'avais vu ca au zapping"

  23. #83
    Les cimetières sont remplis de gens indispensables.

  24. #84
    Je découvre le topic, c'est sympa de lire vos expérience et échanges!

    Dites, certains canards sont-ils chefs de projets dans l'administration (comme moi)?

    Pour moi qui ait pratiqué dans le privé, c'est une autre forme d'enfer, avoir une équipe de dév qui dépend d'une autre direction sur laquelle on a aucun contrôle (et dont le directeur est très protecteur), c'est
    Le seul moyen de survivre: développer des compétences de diplomatie exceptionnelles (et de bonnes relations directes avec les dév pour avoir les infos en off). Mais purée, qu'est-ce c'est usant .

    Vive les préstas corvéables à merci

    Mon blog figurines: UglyMiniatures

  25. #85
    Généralement, les bons managers, c'est des gens qui aiment cultiver les relations justement.

    Quand on aime pas parler aux gens comme moi, on reste dans le technique

    N'oublie pas d'amener les boites de chocolat pour ton équipe à la rentrée
    Général de canapé : Jamais devant, toujours vivant !

  26. #86
    Citation Envoyé par Stelteck Voir le message
    Généralement, les bons managers, c'est des gens qui aiment cultiver les relations justement.

    Quand on aime pas parler aux gens comme moi, on reste dans le technique

    N'oublie pas d'amener les boites de chocolat pour ton équipe à la rentrée
    Ca me fait penser qu'il faut que je réserve un restau pour la rentrée.

    Et parce qu'il faut bien aider les amis :
    La provence

  27. #87
    Hébé ça donne pas super envie de passer chef de projet vos expériences

    J'ai pourtant suivi une formation 3eme cycle où on ne fait qu'aborder les méthodologies (pour la pratique, à part se former sur le tas je vois pas).

    Dans ma boîte, j'ai demandé pendant 2 ans à ce qu'on me forme pour passer chef de projet ... j'ai juste eu une formation d'une journée sur "comment rédiger un PQP" et encore, uniquement d'un point de vue Qualitay.
    2 ans plus tard je file ma dèm' (mission de merde à faire de la valid' chez un client qui demande des prestas avec 10 ans d'XP pour ça) et on me rattrape en s'alignant sur le salaire de ma nouvelle offre et en me proposant d'encadrer une équipe de 4 développeurs en tant que leader technique. Projet plus ou moins piloté en interne par le client donc, pas de planning à gérer ni quoi ni qu'est-ce.

    Projet suivant on me propulse chef de projet ... et puis comme mon chef censé piloter 2 projets en parallèle n'en n'a eu qu'un seul (le 2nd tardant à démarrer), ben finalement c'est lui qui s'est collé à la gestion de projet et moi, j'ai continué à faire mon taf de Leader Technique (c'est mon intitulé de poste officiel sur ma fiche de paie).
    Entretien annuel => on me reproche de pas avoir fait mon boulot de CdP alors que :
    - mon supérieur s'est retrouvé à le faire à ma place faute de charge,
    - l'intitulé de mon poste est toujours "leader technique" (avec le salaire associé),
    - à l'heure actuelle, je n'ai toujours pas reçu de formation CdP de la part de ma boîte. Je ne connais donc rien aux outils internes de gestion de projet et de suivi/mise en place des indicateurs (enfin le peu de ce que j'en connais, je l'ai appris au fur et à mesure du projet).

    Vive le management à la shlag

  28. #88
    Bon ben il semble qu'il arrive un niveau où on gagne du temps : je viens d'avoir un mec de rang très élevé dans une méga société de conseil, sur recommandation d'un de ses homologues... Un mail écrit en 5 min, un coup de fil de 10 min, c'est "non, pas la bonne xp, par contre le chef d'à coté a besoin de vous...".

    Alors c'est non, mais j'ai pas eu besoin de me déplacer, de raconter ma vie et d'entendre des raisons à la cons, voir pire, qu'un "manager' essaye de me réexpliquer la vie.

    Et parce qu'il faut bien aider les amis :
    La provence

  29. #89
    Je vais finir ma formation de manager : j'ai mon premier licenciement à faire. Pour faute. Il ne me restera plus que le licenciement économique et j'aurais fait le tour.

    J'ai pas hâte.

    Et parce qu'il faut bien aider les amis :
    La provence

  30. #90
    Citation Envoyé par Neo_13 Voir le message
    Je vais finir ma formation de manager : j'ai mon premier licenciement à faire. Pour faute. Il ne me restera plus que le licenciement économique et j'aurais fait le tour.

    J'ai pas hâte.
    Ah ouais je comprends. Mais à la rigueur j'ai peut-être envie de dire que c'est "plus facile" pour faute que le licenciement économique (enfin après faut voir la faute aussi).

Page 3 sur 10 PremièrePremière 12345678910 DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •