Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 48 sur 51 PremièrePremière ... 38404142434445464748495051 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 411 à 1 440 sur 1503
  1. #1411
    Bon, après quelques soucis familiaux qui m'ont tenus éloignés des jeux, il est temps que je reprenne pour de bon cette base!

    Deux questions concernant la gestion énergétique:

    1) Est-ce qu'il y a moyen d'automatiser le passage d'une génération au gaz à une génération au charbon pendant la dormance de mon geyser de gaz naturel, ou est-ce que je dois éteindre/rallumer les générateurs au charbon manuellement?

    2) J'ai cru lire qu'il ne faut pas disposer les batteries n'importe comment sur son circuit électrique mais je n'ai pas vraiment compris, est-ce qu'on peut m'éclaircir ce point?

    Merci mes canards!

  2. #1412
    Tes deux questions sont un peu liées. On peut mettre les batteries où on veut sans problème, aucune restriction. Cependant, une fois les batteries intelligentes débloquées, on n'utilise en général plus que ça couplé à l'automatisation et les générateurs. Ces batteries permettent de stopper les générateurs une fois qu'elles ont atteint un niveau de remplissage qu'on peut régler dans chaque batterie.
    L'idée est donc de faire activer les batteries reliées aux types de générateurs que tu veux activer en priorité en premier. Il suffit juste de mettre le niveau de remplissage minimum plus haut sur les batteries reliées aux générateurs à gaz que sur celles reliées aux générateurs à charbon. Comme ça, le gaz fournira l'énergie et si jamais il y en a plus, les batteries des générateurs à charbon vont se vider et activer les générateurs à charbon pour prendre le relai. Il faut par contre relier les batteries au même réseau électrique pour que ça fonctionne.

  3. #1413
    1/ avec les batteries connectées c'est possible. Tu peux faire démarrer tes générateurs en fonction du stock d'énergies dont une batterie dispose, et donc faire partir un générateur à charbon seulement si les générateurs à gaz ne parviennent pas à maintenir ce stock au niveau voulu. toutes les batteries se chargeront en même temps parce qu'elles sont sur le même réseau, mais tu peux régler pour faire partir le gaz à 50% et le charbon si ça tombe à 25%.

    2/ y a sûrement des subtilités qui m'échappent aussi sur cette question là. ça n'a pas tout à fait la même incidence selon le côté du transformateur où tu places tes batteries. C'est moins utile de mettre des batteries après le transformateur (côté consommation) où ça fait plutôt office de réserve de secours. Or dans la grosse majorité des cas, ça va simplement gaspiller de l'électricité non consommé parce que le réseau n'est pas utilisé 24/24, et même dans ce cas là, en fait tu peux relier une smart battery au transformateur pour ajuster au mieux la consommation.
    avant le transformateur : côté générateurs, c'est un stock d'électricité disponible pour tous les autres sous-réseaux sans distinction, il est donc moins susceptible d'être gâché.

    EDIT : trop tard

  4. #1414
    Merci de vos réponses détaillées. Et en plus ça me clarifie vraiment l'intérêt des smart batteries que je ne comprenais pas vraiment jusqu'à présent!

    Ça fait plaisir de voir une communauté aussi active, même pas deux heures et j'ai deux réponses au top.

  5. #1415
    Coin, question ouverte :

    J'ai fait ce turc, et je crois que ça marche mais je suis pas sûr, et si vous avez de meilleurs idées, j'achète (avec des bisous canards, ahem).




    Donc d'emblée, ok c'est immonde. Pardon aux familles. Quand je vois les builds / set-ups sur le net, c'est toujours hyper propre, et ben le mien il est dégueu, mais c'est pas fait en mode sandbox, c'est fait dans la sueur de dupes et la mienne. Tellement de sueur que tout le biome glacé se liquéfie de manière horrible, c'est encore pire en mouvement.

    Ensuite, ce que je cherche à mettre en avant, c'est le système logique d'alimentation.

    L'idée c'est d'alimenter le bordel du dessus (les pompes + electrolyzers + gas filters) avec soit la pompe à hydrogène (si elle peut fonctionner, cad si elle a assez d'Hydrogène pour tourner), et à défaut, et uniquement à défaut, de pomper le jus sur le réseau principal (qui vient d'en bas).

    Je crois que ça marche mais je suis pas sûr à 100%, et si vous avez mieux (voir mieux pour le système du dessus, qui lui vise à envoyer de l'oxygène frais dans la base + rafraichir la flotte qui vient d'en bas + produire de l'hydrogène pour s'auto-alimenter le mieux possible), ça m'intéresse aussi.




    Ca c'est l'automation, hyper simple. D'ailleurs ça peut éventuellement servir de complément de réponse pour Greyhunter. C'est aussi con que ça, tu mets un cable entre la smart battery et la source d'énergie (ici générateur en haut, ou power shut-off en bas), et fin.

    Et les réglages de l'automation :





    Donc l'idée c'est que de la smart battery du bas envoie un signal VERT au power shut-off quand elle est en dessous de 10% de charge (et donc sollicite le courant depuis le gros circuit principal), et ROUGE quand elle est au dessus de 30% (et donc arrête de puiser dans le circuit principal, en coupant le lien via le power shut-off).

    Et que la smart battery du haut prend le relai, mais c'est peut-être là que ça foire mon truc. Parce que...

    Si j'applique la même logique, la batterie du dessous va envoyer un signal vert quand elle est en dessous de 30% de charge (déclenchant le générateur à hydrogène), et... continue d'envoyer un signal vert jusqu'à ce qu'elle atteint les 90% de charge ??? Si c'est le cas y'a pas de problème.

    En fait je pense que c'est ça. Non seulement la batterie envoie un signal rouge ou vert quand on dépasse les seuils fixés, mais elle continue d'émettre le même signal jusqu'à ce qu'on atteigne l'autre seuil.

    Bref, mon idée c'est que l'autre batterie se déclenche à partir de 30% de charge, et reste enclenchée jq 90% de charge, et ensuite débraie. Jq que ça retombe à 30%, et là rebelotte. Et si ça tombe trop bas, pouf, le circuit principal vient à la rescousse.
    Inscription de son nom, sous une forme particulière et reconnue, ou d'une marque spécifique, apposée par une personne sur un écrit afin d'en attester l'exactitude, d'en approuver le contenu et d'en assumer la responsabilité.

  6. #1416
    Ne te frappe pas de jouer de cette façon, je fait pareil, sans sandbox et en rigolant des constructions biscornues et des gaffes des dupes

    Je crois avoir pigé l'idée, mais ce que je crains c'est que le câble le plus bas (alimentation de secours) ne crame, car fait pour 1000 W et pas plus.

    Autre question, j'ai pas tout compris où étaient les gaz (hydrogène et oxygène) donc si tu as une image (au moins dans la pièce de l’électrolyser).
    D'ailleurs en parlant de fabrique d’oxygène, je suis passé d'un truc de base avec plein de filtres à gaz :




    mais où le système est pas autonome énergétiquement,

    à un système plus simple où les gaz se répartissent tout seuls.
    Le générateur à hydrogène +800W alimente trois pompes 3 x 240W
    bilan +80W (l'eau arrive par une pompe mutualisée)
    Si j'ajoute des filtres et autres tests, on ajoute vite 10W, puis 60W etc...
    Donc en théorie tes deux électrolyseurs devraient être neutre en terme de conso.



    "Plus généralement, systématiquement se méfier des citations" Angelina, 2019

  7. #1417
    Ben ouais, je pensais aussi que le câble du dessous ne tiendrait pas la charge, mais étonnamment il semble la tenir. Je crois que le nouveau setup a 5/10 cycles, me suis endormi dessus, et ça a pas surchargé. Peut-être que la présence du power shut-off "coupe" le circuit, je sais pas. Mais ça tient...

    Pour les gaz je me suis pas fait chier, ça sort comme ça peut, tout est pompé sans discrimination, et y'a un gas filter qui envoie l'hydrogène dans le circuit. Tout le reste est balancé dans la base via vents, et c'est que de l'oxygène, j'en avais accumulé une très grosse quantité la haut avant de commencer le "build". Mais même si c'était autre chose, ça part dans des vents, y'a pas de machine derrière donc au pire voilà ça irait se perdre qq part, ils ont l'habitude de bosser/dormir/manger dans des nuages colorés

    J'ai entendu parler de ton setup, je crois que pour "bien faire" faudrait laisser de l'hydrogène dans les cases du haut, histoire que ça se mélange pas.

    Autre truc, alors je sais pas si je vais retrouver la vidéo mais j'ai vu un mec faire un gas filter "mécanique", en gros il crée une boucle avec des tuyaux, dans laquelle circule de toute petite quantité d'un meme gaz (genre hydrogène, 100g), mais dans chaque case. Il "boucle" le système avec une gas valve (histoire de créer le mouvement, vu que le gaz bouge magiquement depuis une flèche blanche vers une flèche verte, sans énergie requise) et bref il a une boucle avec des mini quantités d'un même gas qui y tournent en rond. Du coup quand t'envoie le même gas dedans, ça le laisse passer, sinon ça l'envoie ailleurs.

    Hmmm



    Voilà, c'était pas lui mais il explique bien et c'était l'idée. 1g donc, pas 100. D'ailleurs c'est pas mal son truc sur la priorité des bridges, vers la fin


    Et euh pour la conso, j'ai 800W in, et 4 pompes (240W), 2 electro (120W) et 1 filtre (120W) donc je suis dedans. Ce qui m'étonne par contre c'est ma production d'hydrogène, je suis censé être à 224g/s (1 electro produisant 112g/s d'Hydrogène), mais clairement c'est nominal, et in-game j'ai des valeurs tournant plutôt autour des 33g/s par electrolyseur. Sûrement qu'il y a trop de pression, mais les pompes sont censées, au moins sur le papier, pomper... attends, non, deux pompes sont censées pomper pile 1kg.

    En fait faudrait que je purge ma pièce, faire tourner les pompes un peu toutes seules, et ne lancer les electro qu'une fois que la pression a bien baissé, voire que c'est vide. En même temps je veux pas que ce soit vide, sinon l'AETN ne pourra pas faire son taff de refroidissement, les gaz présents dans la pièce servant à faire les échanges thermiques. En fait pour très bien faire faudrait que je fasse le vide, que j'isole les 2 systèmes de pompes, et que je mette de l'hydrogène sur l'AETN (les tuyaux à refroidir zig zag derrière lui).

    Bon... c'est reparti
    Inscription de son nom, sous une forme particulière et reconnue, ou d'une marque spécifique, apposée par une personne sur un écrit afin d'en attester l'exactitude, d'en approuver le contenu et d'en assumer la responsabilité.

  8. #1418
    Ouais les filtres mécaniques c'est vraiment génial ! Mais ceci étant dit, je trouve qu'avec la smart battery (et les centrales électriques) l'intérêt est quand même plus faible désormais.

    avec 2 pompes, 1 filtre et l'electrolyser sur le même circuit, tu peux dégager plus d'Hydrogène que nécessaire et avoir un système électrique autonome grâce à une smart battery. Avant beaucoup trop d'Hydrogène se trouvait gaspiller (et en plus il y avait un bug qui transformait l'H en O²) qui donnait tout son intérêt à ce filtres mécaniques.


    Pour ta question sur l'Hydrogène : en fait, effectivement, les quantités annoncées de manières nominales c'est un optimum atteint sous vide et en réalité, la production l'atteint rarement et dans tous les cas, elle ne peut pas stabiliser sa production à ce niveau là tout simplement parce qu'à l'instant où la machine produira ce maximum de gaz possible, elle sera aussi considérée sous pression du gaz qu'elle vient de produire et réduira donc aussitôt sa production, jusqu'à que les gaz se répandent laissant de la place à de nouveau une plus grande production de gaz.

    Sinon 4 pompes pour 1 filtre, normalement ça va faire un goulot d'étranglement (t'envoies 4x 500g quelque part où forcément, il n'y a de la place que pour 1kg de gaz : soit au niveau de l'entrée du filtre, soit avant) ... et donc si circule mal, ça aspire mal et donc la chambre atteint trop de pression, les electrolizers tournent au ralenti.

    Et ... OUI ! il faut vraiment faire ce que tu as dit dans le dernier paragraphe

  9. #1419
    Je suis dedans, je pense que je suis pas couché...

    Et oui tu... as tout à fait raison sur le 2kg/s dans une seule pipe, c'est pas bon. Le truc c'est qu'en voyant tourner mon truc du dessus, pourtant avec 4 pompes + 2 electro, le tuyau d'oxygène final me semblait rempli de trous. Intuitivement je me suis dit qu'on pouvait au moins en mettre le double dedans, mais c'est sûrement plutôt que mon setup était vraiment pas optimisé (et donc sortait du 500g/s oxygène, bon an mal an).

    Bref, là je suis reparti mais du coup j'ai quasi tout pété en y réfléchissant un poil plus, et je pense que concernant ce dernier point, je vais mettre des gas reservoirs pour faire tampon. Avec pour but que que ça bourre bien la ligne, derrière. Et profiter du temps "perdu" pour faire faire plusieurs tours à l'oxygène, dans la boite à AETN, jusqu'à ce qu'il atteigne la température souhaitée. Enfin ou l'inverse, l'un permet l'autre quoi. Et ce sera une chtouille plus ingénieux que l'unique passage & c'est parti, qu'il y faisait avant.

    Bref... à suivre
    Inscription de son nom, sous une forme particulière et reconnue, ou d'une marque spécifique, apposée par une personne sur un écrit afin d'en attester l'exactitude, d'en approuver le contenu et d'en assumer la responsabilité.

  10. #1420
    Boh alors là les mecs, j'ai levé le nez à 9h30 du matin, ce jeu... va falloir que je me méfie un peu plus.

    Par contre, bon, le résultat est là :

    Spoiler Alert!


    Radical.


    Non mais voilà la tête du bestiau désormais :




    Alors, ça fait... si, ça fait exactement ce que j'attendais, ça me sort eau plate et oxygène illimités (y'a un geyser d'eau salée en dessous), avec un surplus d'énergie, par contre les résultats thermiques sont moins spectaculaires que ce à quoi je m'attendais. Les deux sortent à ~32°C.

    Je peux les refroidir plus en les faisant tourner dans la pièce de l'AETN jusqu'à ce qu'ils atteignent 28, 27°C, mais ça prend qq tours et réduit un peu l'intérêt d'avoir tout over-engineered de la sorte. C'est trop lent.

    Je ne crois pas pouvoir faire mieux au niveau des systèmes de refroidissement, je pense que j'ai simplement atteint "la limite" de l'AETN, je lui en demande quand même beaucoup, y'a deux lignes de fluides à refroidir, un desalinator qui tourne en boucle (à ~23°C ), et surtout l'eau salée qui arrive à 87°C...

    L'eau salée je la refroidie dans la pièce du bas, mais c'est pas suffisant. Elle entre à 87°C et ressort à 67°C, ce qui est trop. Je vois deux possibilités. La première c'est que je dois la refroidir encore plus, avant, ailleurs. Ce que j'ai commencé à faire là, j'ai fait courir de longs tuyaux radiants dans le mur à droite (on distingue à peine le retour sous l'échelle - y'avait un wort naturel là haut avant, mais un tuyau a cassé (??) et le wort s'est... noyé (????) et aurevoir le wort naturel). Je pense que c'est inévitable si je veux sortir des fluides < 30°C, avec un rendement correct.

    La seconde possibilité c'est que mon système de refroidissement soit un peu nul. Perfectible. Pour l'eau salée, ça se passe comme ça :



    Elle entre par le bas, elle zig-zag bien propre dans la pièce avec les 4 worts, dans son tuyau radiant, sur une tapisserie de tempshift plates (dirt... -- y'a 130 tonnes de dirt au total, sous forme de tempshift plates. Et j'ai pas accéléré le temps, pour bien vérifier qu'il n'y ait pas de blague ), Hydrogène à 3kg/tile partout, et va se jeter directement dans le desalinator du dessus.

    Bien sûr, la même pièce est aussi traversée par l'hydrogène produit par les electrolyzers du haut, comme ça :



    Où il suit presque le même chemin que l'eau salée, lui aussi dans son tuyau radiant. Et va ensuite mourir, lui et sa coupable chaleur, dans les hydrogen generators du dessus.


    Ici, première question : est-ce que c'est logique de faire suivre aux deux fluides le même chemin, ou est-ce que ça serait mieux si je faisais venir l'hydrogène par la droite ? Ou alors ça changerait rien ? Est-ce que j'ai moyen de gratter du froid là, en mettant mes spaghettis différemment, ou je suis simplement en limite de capacité ?


    Autre écueil, bon y'a plein d'écueils en fait, le système de pompes (oxy+hydro) du dessus ne fonctionne pas comme je l'aurais imaginé. Ca coince un peu, les containers se vident en séquence et pas simultanément, bon. De plus, et ça peut probablement expliquer le relatif embouteillage, j'ai oublié l'histoire des 2kg/s et il n'y a qu'une ligne d'oxygène. Donc 4 pompes vont faire saturer le système.

    Je pensais désactiver les deux pompes + electro de gauche dans un premier temps (d'où les interrupteurs individuels, hyper pratiques d'ailleurs, pour faire le vide au début, pour gérer le lancement, pour purger le système, bref, vraiment très utiles), et ne tourner donc qu'avec un seul electro, et voir en fonction des résultats. 10 heures plus tard, je suppose que j'ai oublié ce léger détail, et tout a été posé pour une seule ligne sortante d'O2. Et y'a 4 pompes et 2 electro. Hmmmm.


    Bref. Et sinon ça marche drôlement bien les filtres mécaniques, l'idée initialement c'était que, si j'enlevais le gas filter du build initial, j'arrivais pile poil à une conso de 1.200W, ce qui se gère avec un hydrogen generator "engie tuned up" (800W + 50%), du coup génial, sauf que le build initial avait déjà 4 pompes & 2 electro, du coup 200g/s d'hydrogen, du coup je pouvais complètement greed et mettre un 2nd hydrogen generator tant qu'à y être, en plus je rentabilise la salle des machines du coup, génial génial, et de fil en aiguille ça a pris des proportions... nocturnes et j'ai complètement zappé le coup de la ligne sortante cappée à 1kg/s d'oxygène. Woopdidoo.

    Mais ça marche bien, les filtres mécaniques. Et j'ai sauvé 120W


    Bon. Refroidir l'eau salée encore plus.
    Inscription de son nom, sous une forme particulière et reconnue, ou d'une marque spécifique, apposée par une personne sur un écrit afin d'en attester l'exactitude, d'en approuver le contenu et d'en assumer la responsabilité.

  11. #1421
    Wahooo le boulot...
    Tu entends quoi par "deux fluides le même chemin" ? Hydogène et.. ?
    Tu veux dire avec des tuyaux séparés, mais passant au même endroit ?
    "Plus généralement, systématiquement se méfier des citations" Angelina, 2019

  12. #1422
    Hydrogène et eau salée.

    Et oui. En gros, je me demande s'il y a un intérêt, au niveau de l'efficacité du refroidissement, à faire suivre exactement le même chemin à 2 pipes radiantes (donc 1 de liquide, l'autre de gaz). Ou s'il vaut mieux qu'elles suivent le même chemin, mais pas dans le même sens (genre la flotte arrive pas la gauche dans la pièce de mes dernières images, et l'hydrogène arriverait par la droite), histoire que les températures... se croisent ou j'en sais rien.

    Ou alors ne suivent pas le même chemin du tout.

    L'idée ce serait que l'hydrogène sorte le plus chaud possible, et l'eau le plus froid possible (évidemment...) et bref, je me demande si les parcours jouent un rôle ou pas. Parfois j'ai l'impression que oui drôlement, parfois pas du tout.


    Je regarde le truc là et clairement j'ai 2 problèmes majeurs (si on ignore la sortie de 1kg/s ).

    1°) A terme l'hydrogène ne circule quasiment plus. Et comme il stagne, les échanges thermiques stagnent aussi, du coup l'eau est chaude, du coup l'oxygène est chaud, du coup ça tourne en haut pour le refroidir, du coup l'hydrogène circule pas, bref. Il faut que je le boucle indépendamment du reste, histoire qu'il tourne tout seul et fasse son boulot.

    2°) l'hydrogène a un circuit con. Il part d'abord dans une pièce qui a l'air nettement plus chaude que la suivante. Mais c'est dur d'être certain, quand le système bloque les températures sont un peu faussées (le desalinator chauffe pas du tout, alors que les tuyaux plein d'eau chauffent, eux).

    Boudiou...
    Dernière modification par Yank31 ; 30/08/2019 à 17h02.
    Inscription de son nom, sous une forme particulière et reconnue, ou d'une marque spécifique, apposée par une personne sur un écrit afin d'en attester l'exactitude, d'en approuver le contenu et d'en assumer la responsabilité.

  13. #1423
    Et faire passer par un water sieve ne descend plus la température à 40C quelle que soit la température d'arrivée ?
    Shzi: allé fé pa ta lopette
    Shzi: viens manger un vegan

  14. #1424
    Me semble que le dernier patch (un des) a changé ce comportement.

    Aujourd'hui les machines ne feraient plus disparaitre la chaleur (genre eau à 90°C ne sort plus à 40°C), par contre l'inverse n'est pas toujours vrai : certaines machines auraient toujours des seuils minimaux de chaleur (genre l'eau sortira toujours à 40°C minimum de "cette machine").

    Il me semble que c'est le cas pour le water sieve. Si tu lui donnes de la PW à 90°C, il sort de l'eau à 90°C, par contre si tu lui donnes de la PW à 10°C, il sort de l'eau à 40°C (seuil minimum "défavorable", quoi).

    En tout cas c'est ce que j'ai cru comprendre, à entendre certains youtubeurs. Faudrait vérifier...
    Inscription de son nom, sous une forme particulière et reconnue, ou d'une marque spécifique, apposée par une personne sur un écrit afin d'en attester l'exactitude, d'en approuver le contenu et d'en assumer la responsabilité.

  15. #1425
    Pour ton eau, je pense qu'une partie du problème est l'effet de masse : dans ta chambre froide du bas, tu cherches à refroidir 10 kg de liquide avec 2 kg de gaz.
    C'est à cause des wheezeworts qui ne refroidissent que les gaz.

    Dans ce cas j'essaierais de faire une chambre froide avec l'AETN entouré d'un liquide, de l'eau polluée sans doute pour commencer. Ça permettrait d'avoir beaucoup plus de masse froide à travers laquelle faire passer ce que tu veux refroidir dans des tuyaux.. Mais je précise que je ne parle pas d'expérience, c'est juste ma théorie, je commence à peine à jouer avec ces histoires de transferts de chaleur. Et je suis une quiche en plomberie, heh heh.

    De ce que j'ai lu, des gars font des systèmes de flux contraires pour maximiser les échanges thermiques. Il y a une vidéo intéressante dans laquelle le type fait circuler de l'eau dans un sens et des conveyor belts chargées de glace dans l'autre par exemple. Donc apparemment ça pourrait marcher aussi.

    Et oui, supprimer la chaleur en comptant sur la température de sortie fixe des machines, c'est fini.
    Citation Envoyé par LaVaBo Voir le message
    SANCTUARISATION DES TOILETTES !!

  16. #1426
    Oui, tu as raison, ça doit sûrement impacter. C'est même 1kg de gas pour 10kg d'eau (...)

    Dans la pièce du bas c'est pas trop grave parce que le gas c'est de l'hydrogène, alors l'idée c'est qu'il fait ce qu'il peut et puis il part se faire bouffer par les hydrogen generator ensuite. Du coup, même si les échanges thermiques sont pas fous, c'est toujours ça de pris et c'est "gratuit". En théorie parce qu'en pratique il continue en fait de tourner dans le système, de tout réchauffer, j'en ai trop j'en ai pas assez, quand j'ai besoin de casser un tuyau ils dorment tous, bref, la pratique.

    Par contre dans la pièce du haut (celle de l'AETN), là clairement ça pose soucis. Parce que dans cette pièce, j'essaie de refroidir à la fois l'oxygène produit, et l'eau potable, sous 30°C, et go dans la base. En gros y'a deux circuits (1 gas, 1 liquide) qui bouclent sur eux mêmes tant que le fluide n'est pas sous x°C, et quand c'est bon go base. Le problème étant que l'eau arrive à 43°C là dedans, et... elle me chauffe mon oxygène en fait. Enfin ils font leur échanges thermiques mais clairement c'est elle qui prend le dessus, et elle a besoin de faire pas mal de tour, et elle ralentit l'évacuation de l'oxygène vers la base, à mort. Du coup tout ralentit.

    Donc, peut-être que je suis trop gourmand de chercher à refroidir une dernière fois cette eau, et que je devrais me contenter de l'envoyer dans les chiottes à 43°C et boom PW dans je sais pas quelle plante... et ne garder le refroidissement de l'AETN que pour l'oxygène, deux lignes et basta.

    Hmmm... j'ai un doute, soit c'est moi qui ai fait nawak, soit l'AETN c'est petit kiki quand même, quand il s'agit de refroidir de l'eau. Ca envoie pas énorme je trouve...


    Pour tes idées, entourer le truc d'eau pourquoi pas mais il se submerge je crois, donc à voir comment. Après y'a aussi la capacité du truc, il est limité à -80k DTU/s, donc tu auras beau l'entourer d'un corps massif, voilà, y'aura toujours cette limite. Perso j'ai l'impression d'être confronté à cette limite. Ou alors c'est mon système qui est décidément naze, mais...

    Pour le flux contraire, euh... ok. Mon système a fini par se stabiliser (les tempshift plates aident à répartir/normaliser une température dans une pièce), du coup la question de la direction se pose moins, à force les pièces sont "globalement" à x°C, le gaz entre froid et ressort + chaud. Après c'était peut-être une erreur de mettre des tempshift plates, en fait, justement parce que ça crée un gros pâté de la même température, plutôt qu'un tuyau où chaque segment à une température distincte, permettrait j'imagine des réglages plus fins.

    Ou pas, je sais plus. Mon super truc qui m'a pris 12 heures est moins performant que le système à l'arrache que j'avais hier, je... hmmmm
    Inscription de son nom, sous une forme particulière et reconnue, ou d'une marque spécifique, apposée par une personne sur un écrit afin d'en attester l'exactitude, d'en approuver le contenu et d'en assumer la responsabilité.

  17. #1427
    Ah j'avais pas pensé que l'AETN pouvait cesser de fonctionner immergé, et il est peut-être pas assez puissant pour ce que tu veux en faire.

    Le plus simple c'est effectivement de se débarrasser de l'eau si elle est trop chaude pour irriguer des cultures. Si je comprends bien le principe de cette partie du jeu, l'idéal serait même de la chauffer encore plus (en s'en servant pour refroidir une raffinerie à métaux par exemple) avant de la balancer dans un électrolyseur, et de plutôt refroidir l'oxygène ensuite (et points bonus si on se sert de l'hydrogène pour absorber de la chaleur ailleurs avant de le brûler dans un générateur).

    Tout à l'heure j'ai regardé une vidéo sur les échangeurs thermiques, et à un moment le gars dit «bien sûr à un moment il va falloir faire quelque chose de tout ce froid», ça m'a fait sourire.
    Citation Envoyé par LaVaBo Voir le message
    SANCTUARISATION DES TOILETTES !!

  18. #1428
    Mais... oui, je pense que tu décris exactement ce qu'il aurait fallu faire.

    Ou plutôt, enfin une option a priori plus raisonnable, je pense que c'est dur de refroidir en "mid-game" (je suis cycle 630, le midgame du noob...). Je viens d'essayer de poser un aquatuner pour aider le circuit, je voulais vraiment pas, j'ai essayé quand même, et merci le truc il à chauffé à 550°C en une poignée de secondes. Vous n'êtes pas prêt...

    Ceci dit, ça me fait mal au fondement d'avoir déjà tellement préparé le terrain, la flotte je la descends de 87°C à 43°C, c'est les 10°C restant qui passent pas. Trop lents. Du coup, je pense que je vais... amener la flotte à 43°C à un autre AETN. En mode rien à battre. Là bas, CLAIREMENT je vais la descendre sous les 30°C, pour mes plantes tellement fragiles. Et puis je repose 4 pompes et tout le bordel sur l'autre AETN, et je double l'air frais.

    Facile. Et génial. Sauf que j'ai plus du tout de matériau
    Inscription de son nom, sous une forme particulière et reconnue, ou d'une marque spécifique, apposée par une personne sur un écrit afin d'en attester l'exactitude, d'en approuver le contenu et d'en assumer la responsabilité.

  19. #1429
    Ah ah, j'adore comme tu te prends la tête. Ça me fait penser à la fois où j'ai voulu réchauffer mon ranch à dreckos pour faire pousser des balm lillies, mais en pire. Je lutte aussi avec ces histoires de température.

    Il va falloir miner alors !
    Citation Envoyé par LaVaBo Voir le message
    SANCTUARISATION DES TOILETTES !!

  20. #1430
    Je suis toujours sur mon truc, je découvre ce site qui a l'air trop bien.



    https://oni-assistant.com/tools/coolingcalculator


    Si je reviens à mon problème de refroidissement et de temps que ça prend et caetera. Et la remarque de Rashtek sur la masse de l'eau. Concrètement, mon setup destiné à refroidir l'eau directement avec l'AETN, c'est ça :



    Le trajet de l'eau devant être refroidie (là je l'ai envoyée ailleurs, c'était trop lent), c'est ça :



    Ca boucle tant que c'est pas à la bonne température, sinon ça s'échappe vers le bas.


    Bref, y'a 42 emplacements dans cette boucle. 42x 10kg : 420 kg d'eau à refroidir. Et selon le site du dessus qui est trop bien, ça demande 308 secondes de refroidir 420 kg d'eau de 44°C à 30°C, quand on enlève ~80k DTU/s (100% d'un AETN). Donc ouais, si en plus de ça je cherche à refroidir mon ox...

    Mon setup de refroidissement d'oxygène c'est ça (c'est le même endroit, mais autre pipe) :




    Le trajet parcouru quand c'est pas à la bonne température (et doit donc être refroidi), c'est ça :



    Y'a 48 slots dans ce circuit. J'ai une valve qui bride le débit de l'oxygène à 999g par paquet mais on va dire 1kg quoi, donc 48 kg d'oxygène dans le circuit. Ben... si on lui accorde 100% de l'AETN (donc -80k DTU/s), ça demande... 7 secondes pour refroidir ces 48kg d'oxygène, de 36°C à 25°C, ce qui serait nickel. 7 secondes mais c'est rien du tout...


    Du coup,

    C'était un peu enthousiaste de ma part d'attendre que l'eau soit refroidie "en passant", 300 secondes c'est 1/2 cycle.

    Par contre ça veut dire qu'en 1 cycle, le truc peut refroidir 840 kg d'eau, de 44°C à 30°C. Un bristle blossom consomme 20kg/cycle, ça en ferait donc 42, j'en ai 48... ça peut être une option.

    Ou alors envoyer de l'oxygène comme un sauvage, toutes les 7 secondes (je pense pas que mon setup ait ce rendement).

    Ou alors alterner l'un puis l'autre, mais bon vu que ça prend 1/2 cycle pour refroidir l'eau, bonjour le rythme de production d'oxygène quoi. Voilà, j'ai 4 pompes 2 electro et ils ont produit 2x48 kg le dernier cycle, des questions ?


    Hmmm. En tout cas, voilà, trop de masse, trop peu de -DTU/s, ça pouvait pas marcher comme je l'imaginais
    Inscription de son nom, sous une forme particulière et reconnue, ou d'une marque spécifique, apposée par une personne sur un écrit afin d'en attester l'exactitude, d'en approuver le contenu et d'en assumer la responsabilité.

  21. #1431
    Comme solution rapide pour dépanner, plutôt que d'alterner si tu as besoin de partager le refroidissement, tu peux toujours installer une valve et limiter le débit de l'eau qui circule autour de l'AETN.

    Tes bristle blossoms vont avoir soif, mais pour la nourriture tu as les champignons ou l'élevage qui fonctionnent bien.

    Elle vient d'où d'ailleurs cette eau à 40°C ?
    Citation Envoyé par LaVaBo Voir le message
    SANCTUARISATION DES TOILETTES !!

  22. #1432
    @Yank31 excellent ton lien pour les calculs des échanges thermiques, hop bookmark !

    Sinon j'ai une question pratique qui m'a été évoquée par les soucis que tu mentionnes : y-a-t'il un moyen d'avoir 2 parties/ sauvegardes avec la même seed ? Mon idée est que si c'est possible, tu devrais pouvoir tester en mode sandbox/ debug à l'identique et en avance... Bon ce n'est peut-être pas ce que tu recherches ceci dit.
    Sinon pour ce qui est des échanges thermiques je suis encore trop nouveau au jeu pour te conseiller, ceci dit je regardais la série de Brothgar sur un départ "chaud" et ses solutions pour refroidir sont intéressantes : https://youtu.be/2ncBSyHp-ro pour le début de la série.
    Make Ethics Great Again

  23. #1433
    C'est pas bête du tout ton idée de limiter le débit de l'eau, j'y avais pas pensé. Ca pourrait sûrement marcher avec de savants calculs, et ça permettrait en tout cas de "libérer la pièce" plus souvent, pour l'oxygène.

    Avec le site du dessus, je vois que pour refroidir 48kg d'eau de 44°C -> 30°C, avec 80k DTU/s donc, ça prendrait 35 secondes (théoriques). Et ça prend en théorie 7 secondes pour mes valeurs d'oxygène (48kg aussi). Soit un mini-cycle de 43 secondes, que j'arrondis à 60 parce que je sens bien que ça marchera jamais aussi bien, et du coup ça en ferait ~10 par jour (un jour = 1 cycle = 600s).

    Soit 480kg d'eau à 30°C par jour, et 480kg d'oxygène à 25°C... arg. Ce serait nickel.

    Je dis arg parce qu'hier j'ai déjà commencé à faire de longues lignes + tranchées vers l'autre AETN


    Après faudrait aussi arriver à gérer l'alternance des fluides avec l'automation, un peu chiant parce que le circuit n'est pas pensé pour ça, mais fun aussi parce que réfléchir à ce genre de système c'est marrant. Je sais plus trop là... !


    Mon eau à 44°C vient d'un salt water geyser juste en dessous. C'est pour ça qu'il y a un desalinator dans le système (deuxième pièce en partant du bas), pour la transformer en eau plate donc. L'eau salée est pompée depuis un grand réservoir (trou) sous le geyser, à 87°C, et elle arrive dans le système, par le bas. Elle est refroidie dans la première pièce du bas (celle avec les 4 worts) par échange thermique avec l'hydrogène. Elle est refroidie encore dans la pièce avec le desalinator et 2 worts, par échange thermique avec l'hydro. Et l'eau plate créée est refroidie une dernière fois dans la pièce du dessus, idem. Pour atteindre 44°C.

    En fait, tout ce refroidissement est rendu possible par l'hydrogène crée dans la pièce avec l'AETN, mais n'a pas lieu dans la pièce avec l'AETN. Donc en quelque sorte, l'AETN refroidit de deux manières. D'une première manière, directement, avec les -80k DTU/s qu'il émet autour de lui, et d'une seconde manière, avec l'hydrogène qu'il "permet" de créer (c'est pas lui qui crée l'hydrogène, mais bref, que le système qu'il rend viable, crée).


    Ton idée est valable et je pense qu'elle pourrait fonctionner mais je crois que je vais quand même envoyer la flotte vers le 2nd AETN. Elle permettra de nourrir les electro et créer de l'oxygène/hydro frais facilement, et devrait être refroidie à 30°C (voire moins), assez facilement aussi. Aussi parce que si je fais pas ça, il faudrait que j'utilise l'eau produite par un steam geyser pour ce 2nd AETN, et elle à ~70°C, donc rebelotte je vais me confronter 2 fois au même problème. Alors que si j'utilise l'eau à 44°C, je pourrais garder l'eau à 70°C pour... ben faire ce que tu disais plus haut, refroidir le reste en continuant de la chauffer, la transformer en vapeur ou quoi...


    @Dread
    Je pense que oui, j'ai pas trop regardé mais le jeu semble gérer un gros paquet de saves (par cycle, même), et donc oui ça doit être possible d'avoir 2 saves concurrentes. Quant à débloquer le mode debug, je sais pas du tout si on peut faire ça à la volée, et effectivement c'est pas trop ma came !

    J'ai mis les yeux sur les vidéos de Brothgar y'a 2/3 jours, ce mec est incroyable. Il va beaucoup trop loin pour moi, mais c'est fascinant de le voir réfléchir & tester ses trucs. Et y'a des infos à gratter, même si je compte pas faire "une spirale de refroidissement / compression de gaz à 1600kg/tile" avec 3 worts (...)

    Je jetterai un oeil à ton lien ce soir, cimer
    Inscription de son nom, sous une forme particulière et reconnue, ou d'une marque spécifique, apposée par une personne sur un écrit afin d'en attester l'exactitude, d'en approuver le contenu et d'en assumer la responsabilité.

  24. #1434
    Citation Envoyé par mcgrill Voir le message
    Et faire passer par un water sieve ne descend plus la température à 40C quelle que soit la température d'arrivée ?
    Je reviens là dessus, je suis tombé sur cette info in-game hier. C'est un peu chiant pour la trouver, en fait il faut passer par le menu de construction (icones en bas à gauche donc) et mouse-over l'élément qui t'intéresse.

    Par exemple, pour un water sieve (en mettant le curseur au dessus de Water, sous Effects) :



    Il est donc dit que la température de sortie de l'élément produit sera la moyenne des températures d'entrée des éléments entrants. Plus de 40°C fixé, donc.


    Et pour un electrolyzer :



    Où là c'est du 70°C minimum, et plus si les matériaux entrants sont plus chauds que ça.


    Sauf que... je sais pas si c'est vraiment vrai, pour les electro. J'ai l'impression que plus je baisse la température de l'eau, plus les gas produits sont frais. Dur à vérifier in-game, y'a beaucoup de choses qui entrent en jeu (l'air environnant, je fais autre chose, bref).

    Et j'ai remarqué que les tooltips sont pas toujours à jour, confère par exemple un puft :



    Voilà, sauf que des Airborne Critter Lures, ça existe pas dans le jeu. Y'a des baits. Pas bien méchant hein, mais bref.


    En tout cas l'info est là. Après est-ce qu'elle est à jour/correcte, ça je sais pas !
    Inscription de son nom, sous une forme particulière et reconnue, ou d'une marque spécifique, apposée par une personne sur un écrit afin d'en attester l'exactitude, d'en approuver le contenu et d'en assumer la responsabilité.

  25. #1435
    Pour les sorties minimum ça m'avait interpellé aussi, car on est parfois très en dessous des minimum décrits. Mais, après avoir posé la question ici, il semble que certains produits (faible quantité, SHC, etc..) décroissent très vite en température (si la machinerie est froide, ce que de l'eau froide qui arrive aide, si l’environnement est froid, etc..) d'où les 70°C de l'hydrogène qui passent presque immédiatement à 50, voire moins.

    Pour les multiples saves, c'est très simple, tu pars de ta partie "Absolutmess" et tu fais sauvegarder sous "Absolutgodmod" avec ce que tu veux tester en mode cheat.
    "Absolutgodmod" sera perdu pour revenir en mode normal (et j'imagine les succès etc..)
    mais tu peux tranquillou reprendre "Absolutmess" là où elle en était.
    J'ai utilisé ça une fois, et plus jamais depuis, je trouve fun de tester avec les duplicants, et parfois le mode cheat est mis en défaut par la réalité. J'ai passé 3 jours à refaire un refroidissement de geyser à vapeur avec une machine .. à vapeur. Et sur le papier, nickel, ça dépensait une pompe (240 W), dans la réalité du jeu, c'est 1200 W presque en continu, et ça vidait toutes mes réserves d’énergie...
    "Plus généralement, systématiquement se méfier des citations" Angelina, 2019

  26. #1436
    Ah bin oui, simple et efficace tant que tu as une save mise de côté ça peut marcher, merci ! Pour ce qui est du debug mode, j'ai installé et testé c'est simple, s'active ou se désactive à la volée, y'a un mode "cheat" pour tout construire sans coûts ou juste un mode "assistant" si l'on veut, et couplé avec le système de "blueprints" (plans) qu'on peut importer, ça me permet de comprendre certains trucs un peu abscons sur le papier par exemple.
    Make Ethics Great Again

  27. #1437
    Bien vu Argelle, dans une de mes parties, j'envoyais de l'eau polluée à 25°C dans un sieve et un electrolyzer et je récoltais un oxygène plutôt frais qu'un bref trajet dans un biome froid en conduites radiantes en vulgaire granite abaissait à -2°C et des poussières. Température d'eau faible + température ambiante modérée (biome caustique à environ 40° + d'ennuyeuses coulées de glace fondue venant du biome de glace juste au-dessus...) = loin des 70°C minimum annoncés.

    Sinon, au sujet de l'eau, je suis sans doute fainéant, mais je pense que si ma source est au-dessus de 30°C (disons 40°C) je pars du principe qu'il est inutile de la refroidir. Pourquoi faire ? Irriguer des bristle blossoms ? Je pense que ces plantes sont un piège. Elles demandent de la lumière (de l'électricité si l'on ne plante pas autour du printing pod ou l'on ne micromanage pas les oeufs de shine bug) et une eau pas trop chaude, en très grande quantité (20 kg par cycle, c'est quatre popos de duplicant par cycle par plante). Comparons-les aux champignons par exemple. Ils veulent de l'obscurité, du C02, et du slime. Des conditions et des ressources que l'on a à l'excès ou pour ainsi dire par défaut, pour un bonus de moral équivalent une fois cuisinés.

    Le seul intérêt des bristle blossoms à mon avis c'est de les cuire pour faire évoluer les shine bugs, et les bristle blossoms sauvages font parfaitement l'affaire pour ça. En plus, une fois passée cette étape, il faut passer aux champignons cuits.

    Ceci dit, je respecte absolument la démarche consistant à décréter « je veux que cette eau à 70°C soit refroidie à 28°C car tel est mon bon plaisir », car c'est à mon avis ce genre de résolution de problème qui fait le sel de ce genre de jeu (qui devrait d'ailleurs monopoliser le fil du renouveau des jeux de gestion. C'est le Dungeon Keeper ou le Theme Hospital des années 2019).

    Mais d'un point de vue purement pragmatique, hormis l'acquisition de la compétence technique nécessaire en refroidissement pour survivre au milieu de partie, qui semble plutôt cruciale, je le concède, les tribulations de Yank (putaing cong) me semblent superflues. Mais nobles !

    J'espère avoir été clair. Vivent ce jeu et les entreprises futiles mais enrichissantes d'un point de vue superflu.

    (Et à bas le smiley ninja.)

    Ceci dit, j'ouvre ma bouche, mais je suis toujours un novice. Je sais établir une base pour une douzaine de duplicants et dépasser le jour 100, mais je suis loin de maîtriser l'oxygénation par electrolyzers ou l'industrialisation de la colonie. Je commence à peine à aborder les problèmes de régulation de la température.

    Il y a vraiment des paliers de difficulté dans ce jeu. Heureusement pour moi (:drumroll: - ou pas -), j'ai toujours plus ou moins gardé un oeil sur ce fil avant la sortie officielle, si bien que je suis vacciné contre les pièges les plus courants, tels que « je suis à court d'algues ! », ou « je n'ai plus de charbon ! », même s'il faut reconnaître qu'à ce qu'il me semble, la difficulté a été revue à la baisse dans pas mal de pans du jeu (notamment les maladies - les technologies médicales semblent presque inutiles en l'état actuel).

    Pour conclure, et donner - je l'espère - une certaine valeur ajoutée à ce message, je veux partager quelque enseignement que j'ai retiré au sujet du système de priorité des tâches dans ce jeu. On peut assigner une priorité de 1 à 9 à quelque tâche que ce soit. Mais le plus important, ce sont les priorités que l'on assigne à chaque duplicant dans l'écran qui va bien (vous savez, la fenêtre qui s'ouvre quand on clique sur une icône en haut à droite, ou sur simple pression d'un bouton du clavier pour les true hardcore gamerz).

    Chaque flèche vers le haut ajoute 10 à la priorité, chaque flèche vers le bas soustrait 10. Beaucoup plus puissant que la priorité par tâche. L'astuce - et je la tiens du youteubé Francis John, béni soit-il pour ses tutorial nuggets - c'est de spécialiser ses duplicants. Sa démarche est assez radicale, mais selon mon expérience assez efficace. Il définit deux types de duplicants : les « dig dugs » et les « dug's buddies ». Les premiers creusent et construisent, les seconds s'occupent du reste ( considérable : s'occuper des cultures, nettoyer les chiottes, ravitailler les oxygen diffusers, etc.) Selon sa philosophie, votre chercheur, votre décorateur, sont des « dig dugs » avec un job secondaire en recherche et décoration (avec double priorité dans ces domaines parce qu'on n'est pas à une contradiction près à cette heure-ci), et vos ranchers et cuisiniers sont des « dug's buddies » qui n'ont pas vraiment quoi que ce soit à faire en dehors de la base proprement dite, aussi n'hésitons pas à leur interdire l'accés aux portes menant à l'extérieur, ils ont mieux à faire dedans n'est-ce pas.

    Ce principe permet d'éviter l'escalade des priorités (quand vous vous retrouvez à coller des priorité 9 aux tâches que vous voulez voir accomplir rapidement). Vous ne voulez pas que vos mineurs fassent des aller-retours entre le chantier dans le biome caustique et l'agrandissement de votre base ? Collez ce dernier en priorité 4, et les malheureux qui n'ont pas le droit de sortir s'en occuperont d'abord tandis que vos pionniers (les meilleurs en excavation et construction car l'expérience joue) se chargeront des tâches à l'extérieur.

    Ça fonctionne plutôt pas mal de ce que j'ai pu voir. La gestion des priorités me semble un pan important du jeu (et ça s'étend au stockage aussi).

    Un lien vers une vidéo parce que je ne suis pas chien : https://www.youtube.com/watch?v=sNPAzV6voD0
    Dernière modification par Rashtek_Frites ; 01/09/2019 à 03h33.
    Citation Envoyé par LaVaBo Voir le message
    SANCTUARISATION DES TOILETTES !!

  28. #1438
    Bon ça marche mon truc

    J'ai revu mes ambitions, surtout vis-à-vis du refroidissement de l'eau, et ça marche impec. Je sors 1.7 kg/s d'oxygène, sur 2 lignes à... ben à 12°C, du coup je me sers de l'oxygène en excès pour refroidir le reste du système. Il repart dans la chambre à 55°C, ressort à 15, etc.

    J'ai revu mes priorités.


    Et, et c'est pas par esprit de contradiction, mais en fait l'eau a changé la donne. Hier j'essayais de refroidir l'eau qui arrivait jusqu'au aux electrolyzers, persuadé que j'allais y gagner. Confère tout le mic-mac pour refroidir l'eau jusqu'en haut, et tout en haut, dans la chambre AETN, j'avais encore un tuyau d'eau radiant qui devait servir à un ultime refroidissement (pas grand chose, genre 8 tiles au pied de l'AETN).

    Aujourd'hui j'ai posé les chiffres, fait qq calculs sur papier, et refait qq tests avec un agencement de tuyaux de gas différent. Ca marchait pas du tout comme prévu. Jusqu'à ce que je réalise que j'avais ce putain de tuyau de flotte radiant sous l'AETN qui me mettait 80kg d'eau à refroidir dans l'équation... forcément le rendement était pourri.

    Bref, j'ai viré ça, et j'ai relié les 2 electo avec des tuyaux isolés à la place, et dans les murs, hors de la putain de chambre AETN. Boom, ça marche du feu de dieu, rendement non stop, 2 lignes d'O2, ça sort à 12°C.

    Tout ça pour dire, à refroidissement équivalent (-80k DTU/s donc), clairement c'est... enfin y'a pas photo, faut pas refroidir la flotte, juste le gaz. C'est le jour et la nuit. Parce que oui, ça sort à 70°C, je l'ai vu. Et oui, j'imagine qu'amener une eau plus froide "aide un peu", pour les raisons sus-évoquées de... d'environnement thermique mais là, en l'occurrence, c'est sans appel. Parce qu'essayer de la refroidir dans la chambre AETN, ça "aide vraiment mais vraiment pas", par contre.


    Et oui, je sais bien les champis, champis OP ! J'en ai qq uns au fond d'un trou, avec un réfrigérateur (branché, parce que j'ai tout automatisé et qu'il ferme les portes quand il est plein) dans le CO2, tout le toutim du mec qui a regardé 3 let's play youtube, mais bon... j'aime pas. C'est trop simple et trop efficace. Comme le waterlock en fait, même combat. Opinion très personnelle, évidemment !

    Bon je suis content ça marche. Dodo.
    Inscription de son nom, sous une forme particulière et reconnue, ou d'une marque spécifique, apposée par une personne sur un écrit afin d'en attester l'exactitude, d'en approuver le contenu et d'en assumer la responsabilité.

  29. #1439
    Je reviens un peu là dessus, j'espère ne pas avoir été vexant avec mes champis. Ils m'ont sauvé la mise plus souvent qu'à leur tour, et c'était marrant d'essayer d'automatiser au maximum leur récolte (avec un succès relatif).

    Ca ressemble à ça :



    Deux étages par "unité", histoire de bien séparer les gaz. Les farm tiles sont donc irriguées automatiquement, par dessous. Quand le frigo en bas à droite est plein, ça désactive les bras (pour arrêter d'irriguer) et ferme les portes (pour que les dupes n'aillent ni irriguer eux même, ni ramasser les champis - qui se conservent au sol dans leur CO2). Les portes de gauche ne sont pas automatisées mais sont en mode "left only", histoire que quand le frigo déclenche la fermeture, un dupe ne reste pas coincé dedans (c'est du vécu, donc...).

    Et... au fil de l'eau, je me suis rendu compte que les puft mangeaient de l'air pollué pour produire du slime. Exactement ce qu'il me fallait dans les étages du dessous, donc j'y ai mis un ranch à puft (dans celui tout en bas). J'en avais 1, puis 2, puis 3 mais... le problème c'est que chaque puft mange 50kg de PO (polluted oxygen) par cycle, ce qui est... complètement fou. Alors j'ai commencé à stocker tout les matériaux qui produisent de l'oxygène pollué là dedans (principalement polluted dirt), à aller en pomper ailleurs, mais c'était jamais assez.

    Et comme j'ai passé des heures et des heures à faire le système de refroidissement d'O2 ces derniers jours, j'ai pas trop fait gaffe et les puft sont tous morts. Et là j'ai plus de slime non plus.


    Mais... j'y reviendrai peut-être, sûrement. Pas tant pour manger des champignons (mes fermes de bristle + pincha pepperplant -> stuffed berry sont quasi opérationnelles à 100%, et elles sont collées à ma cuisine + great hall bref), que pour essayer de rendre la chose fonctionelle !
    Inscription de son nom, sous une forme particulière et reconnue, ou d'une marque spécifique, apposée par une personne sur un écrit afin d'en attester l'exactitude, d'en approuver le contenu et d'en assumer la responsabilité.

  30. #1440


    Pipe spaghetti anyone?


    Je pense que c'est bon, là. Les filtres mécaniques c'est génial, par contre 1°) ca prend quand même un peu de place, 2°) faut les initialiser correctement (pas toujours simple...) et 3°) ça peut faire des grossen catastrophe en cas de saturation du système. Du coup j'ai tout repris avec un overflow sur chaque reservoir, qui débraie si ça déborde.

    D'ailleurs, j'ai l'impression qu'il y a un biais directionnel dans les priorités des tuyaux. J'avais le même système à gauche et à droite (symétrique), marchait impec à gauche, mais ca bloquait à droite


    Sinon, rien à voir mais les vole pup, ils mangent 4.800 kg d'iron ore par cycle...?? 5 tonnes d'iron ore par cycle ? Et ils en "recrachent" 50% ? C'est quoi l'intérêt ? C'est une erreur de tooltip ou...?
    Inscription de son nom, sous une forme particulière et reconnue, ou d'une marque spécifique, apposée par une personne sur un écrit afin d'en attester l'exactitude, d'en approuver le contenu et d'en assumer la responsabilité.

Page 48 sur 51 PremièrePremière ... 38404142434445464748495051 DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •