Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 3 sur 13 PremièrePremière 1234567891011 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 369
  1. #61
    Fusillades à Forest: les deux fuyards arrêtés (info brut de décoffrage)
    http://www.lalibre.be/actu/belgique/...708ea2d39995c8
    Khalid et Ibrahim El Bakraoui. Ces deux figures du grand banditisme pourraient bien être les deux personnes que la police recherchait toujours hier soir après l’assaut donné à Forest.

  2. #62
    Citation Envoyé par Laya Voir le message
    Le point Zemmour, c'est parce que je ne vois pas à quel moment on peut, en France ,avoir peur de l'anathème Islamophobe
    Ta mauvaise foi est sans limite: être taxé d'islamophobie pour un universitaire ça signifie la fin de sa carrière, point barre. Et même pour toutes les autres professions, "islamophobie" = fin de la respectabilité. Y a bien que les députés de droite/extrême-droite qui peuvent continuer leurs "activités" avec une telle étiquette (en fait pour eux c'est probablement un plus ).
    Suffit de voir que Douad a dû mettre un terme à son activité de journalisme suite au "procès" qu'il s'est ramassé. Et encore il a évité le revers de la médaille du titre "d'islamophobe", à savoir celui de raciste, vu qu'il est arabe. Non à l'heure actuelle en France être taxé d'islamophobie ça confine à l'ostracisme pur et simple pour tout intellectuel.

    Bon c'est complètement HS donc j'arrête là, désolé...

    Citation Envoyé par Herman Speed Voir le message
    Fusillades à Forest: les deux fuyards arrêtés (info brut de décoffrage)
    http://www.lalibre.be/actu/belgique/...708ea2d39995c8
    Vu le niveau de fiabilité des infos données hier par ce journal, on va peut être attendre une confirmation officielle

  3. #63
    J'ai une question qui me taraude depuis quelques jours: est ce que l'EI à force de lancer des attaques suicides, de piétiné la dignité humaine, ne va-t-elle pas disparaitre à terme?

    @Laya: arrête de topicactufié ce topic

  4. #64
    Citation Envoyé par Helifyl Voir le message
    Ta mauvaise foi est sans limite: être taxé d'islamophobie pour un universitaire ça signifie la fin de sa carrière, point barre. Et même pour toutes les autres professions, "islamophobie" = fin de la respectabilité. Y a bien que les députés de droite/extrême-droite qui peuvent continuer leurs "activités" avec une telle étiquette (en fait pour eux c'est probablement un plus ).
    Suffit de voir que Douad a dû mettre un terme à son activité de journalisme suite au "procès" qu'il s'est ramassé. Et encore il a évité le revers de la médaille du titre "d'islamophobe", à savoir celui de raciste, vu qu'il est arabe. Non à l'heure actuelle en France être taxé d'islamophobie ça confine à l'ostracisme pur et simple pour tout intellectuel.

    Bon c'est complètement HS donc j'arrête là, désolé...


    Vu le niveau de fiabilité des infos données hier par ce journal, on va peut être attendre une confirmation officielle
    Le ministère de la justice (parquet fédéral) va faire une conférence de presse à l'arrache, ça promet.... Cela va doser le niveau.

  5. #65
    Citation Envoyé par Franckii Voir le message
    J'ai une question qui me taraude depuis quelques jours: est ce que l'EI à force de lancer des attaques suicides, de piétiné la dignité humaine, ne va-t-elle pas disparaitre à terme?
    C'est sous estimer leur capacité d'endoctrinement que de penser ça.
    Avec un éléphant, tu fais 1000 pots de rillettes

  6. #66
    Citation Envoyé par Franckii Voir le message
    J'ai une question qui me taraude depuis quelques jours: est ce que l'EI à force de lancer des attaques suicides, de piétiné la dignité humaine, ne va-t-elle pas disparaitre à terme?

    @Laya: arrête de topicactufié ce topic
    Non, ça fait parti de leur stratégie. Les candidats au suicide sont les idiots utiles étrangers dont ils ne peuvent rien faire d'autre, et qui remplissent à la fois une fonction tactique de rupture, et permettent de faire de la publicité pour la cause.

    La sauvagerie sert à paralyser les opinions publiques occidentales et à cliver, à empêche la reflexion. Le fait de considérer Daesch comme des sauvages incultes est recherché par les stratèges de Daesch, ça leur sert de justification et de levier de recrutement, empêcher toute solution politique au conflit (la seule qui puisse résoudre quoi que ce soit).

    Le seul écueil, c'est l'aliénation des populations qu'ils contrôlent, et la difficulté de soutenir ouvertement leur cause pour certains financiers ou certains politiques. Et encore, de ce point de vue là, la manoeuvre d'influence n'est pas encore suffisemment abouti, puisque la Turquie les soutient toujours quasiment ouvertement, et ils ont toujours des financements importants volontaires.
    Champion de Formule Dé CPC2017

  7. #67
    Ok, donc on a pas vraiment de solutions pour anéatir l'EI . La politique de la GBU montre clairement ces limites, je ne pense pas qu'il y ait de solutions purement militaire.

  8. #68
    Citation Envoyé par Franckii Voir le message
    Ok, donc on a pas vraiment de solutions pour anéatir l'EI . La politique de la GBU montre clairement ces limites, je ne pense pas qu'il y ait de solutions purement militaire.
    C'est po grave, demain le think tank CPC a prévu de se pencher (et de résoudre, en 3 pages pas plus) le problème Fukushima (mais est-ce vraiment un problème...?), Vendredi c'est le cancer et ce week end 2 jours pour en finir avec le chomage.

  9. #69
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    On ne peut pas éviter la grippe, ou du moins ses effets ? RDJ.

    Ce que je veux dire, c'est que le terrorisme choque (c'est son but) car la violence a disparu de nos sociétés (dans une certaine mesure, elle est toujours présente physiquement/psychologiquement au niveau individuel et socialement au niveau collectif), et c'est d'ailleurs un des points clés de la stratégie de Daesch. La civilisation occidentale a complétement perdu de vue que la violence fait partie des rapports humains, et Daesch compte là-dessus pour nous sidérer, et met en scène cette violence pur décupler ses effets.

    Je ne plaide pas pour un retour de la violence dans nos sociétés, mais pour une meilleure prise en compte de son importance dans les rapports humains, et entre groupes humains. Pendant la guerre d'Algérie, la France a perdu en moyenne 10 soldats par jour. C'était il y a a peine 50 ans, 2 générations. AUjourd'hui c'est impensable, et 8 morts lors d'une bête embuscade entraine le repli de l'armée française d'une opération majeure de l'OTAN.

    On ne peut être étonné des effets d'un attentat qui tue 130 personnes, ce qui est à peine 10% du nombre de mort quotidien en France. Y a eu un petit pic le 13 novembre...
    Sauf que l'un des but d'une société un minimum civilisé c'est justement la minimisation de cette violence.
    Or cette violence elle est encore bien présente dans certains de nos quartiers, elle n'est pas forcement dans le pur homicide, même s'il est souvent lui même plus présent dans certaine zone.
    Ce que je veux dire, c'est outre que l'on se prend la violence qui existe dans d'autres pays, on se prend aussi notre propre violence, voire à minima notre difficulté à réduire cette violence existante.
    D'autant qu'on a célébré les moudjahidins (http://www.monde-diplomatique.fr/2016/02/SOUCHON/54701), on a eu des jeux plus que troubles avec l'Arabie Saoudite (http://osonscauser.com/pourquoi-lara...ut-comprendre/)
    Ces violences, parce que souvent convergentes avec nos intérêts nous ont plus ou moins apparus comme potable, on la retrouve plus tard ailleurs.

    Une société non violente n'engendre pas de violence, ou du moins à la marge. Bien sur il y a d'autres facteur que la violence pure, la misère intellectuelle fait partie des violences, et ce qui nous paraîtrait impossible dans nos pays peut arriver ailleurs justement parce que ces conditions sont remplis. Preuve est, actuellement, que c'est aussi un peu le cas en France.

    Pour l'Afrique par exemple il est évident que la centralisation et l'organisation des états est tellement embryonnaire qu'on est quasi dans un schéma de loi du plus fort (ça devrait plaire à Peysh, même lois pour tout le monde : aucune ).
    Quand on voit par exemple que dans des pays d'Amériques latine comme le Venezuela on a encore 35 polices différentes complètement décentralisé, qui sont impliqués dans 20 % des délits du pays, on imagine la tronche que ça doit avoir dans certains pays.

    Dans ces pays tu n'as pas le choix, à un moment tu devras utiliser la violence, et j'irai plus loin en soulignant que ce n'est pas forcement toujours le + démocratique qui doit primer dans ces moments la. est ce que la France doit intervenir? Ça doit être du cas par cas, mais l'alliance est réellement déterminant sur la violence futur et présente et c'est loin d'être évident, on est d'accord.
    L'histoire montre qu'on est loin d'avoir toujours effectué les choix les plus judicieux.

  10. #70
    Citation Envoyé par Franckii Voir le message
    Ok, donc on a pas vraiment de solutions pour anéatir l'EI . La politique de la GBU montre clairement ces limites, je ne pense pas qu'il y ait de solutions purement militaire.
    Il n'y a pas de solutions purement militaires à n'importe quel problème. Le militaire n'est que l'outil qui doit créer les conditions de sécurité suffisante à l'action politique derrière. Hors il n'y a pas de stratégie politique contre Daesch, c'est un fait.

    @laya : la violence présente dans nos sociétés (que je n'ai pas nié, au contraire) n'a aucun rapport avec celle présente dans les sociétés de nos ennemis. C'est un fait et un avantage pour eux. A nous de chercher à atténuer cet avantage, sans glorifier la violence ni la justifier.

    Mais à trop vouloir tirer les "dividendes de la paix" et à prôner l'universalité de NOS valeurs, on a délégitimé l'usage de la violence par l'état, et par le politique, dans nos sociétés. On s'est lié les mains. D'où les errements des années 90 (durant lesquelles se développe justement le terrorisme islamiste), inhibition accentuée par les conneries des années 2000 (Irak), qui nourrissent et renforcent la dynamique djihadiste.
    Dernière modification par Seymos ; 16/03/2016 à 12h17.
    Champion de Formule Dé CPC2017

  11. #71
    Citation Envoyé par Truf Voir le message
    C'est po grave, demain le think tank CPC a prévu de se pencher (et de résoudre, en 3 pages pas plus) le problème Fukushima (mais est-ce vraiment un problème...?), Vendredi c'est le cancer et ce week end 2 jours pour en finir avec le chomage.
    Euh, on peut pas remettre à Septembre pour le chômage ? J'aimerais quand même en profiter un peu merde.

    Citation Envoyé par nAKAZZ Voir le message
    Totalement, je suis amoureux de cette zone chaude et humide. Je n'avais vraiment pas envie d'en sortir.

  12. #72
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    Il n'y a pas de solutions purement militaires à n'importe quel problème. Le militaire n'est que l'outil qui doit créer les conditions de sécurité suffisante à l'action politique derrière. Hors il n'y a pas de stratégie politique contre Daesch, c'est un fait.

    @laya : la violence présente dans nos sociétés (que je n'ai pas nié, au contraire) n'a aucun rapport avec celle présente dans les sociétés de nos ennemis. C'est un fait et un avantage pour eux. A nous de chercher à atténuer cet avantage, sans glorifier la violence ni la justifier.

    Mais à trop vouloir tirer les "dividendes de la paix" et à prôner l'universalité de NOS valeurs, on a délégitimé l'usage de la violence par l'état, et par le politique, dans nos sociétés. On s'est lié les mains. D'où les errements des années 90 (durant lesquelles se développe justement le terrorisme islamiste), inhibition accentuée par les conneries des années 2000 (Irak), qui nourrissent et renforcent la dynamique djihadiste.
    Ça se voit que tu es à l'école de Guerre

    - - - Mise à jour - - -

    Arretez d'actufié ce topic bowdel !

  13. #73
    Je rebondis sur l'nalyse du "Management de la violence" postée plus haut :

    Les Etats-Unis ont pris le relai de l’URSS, assumant seuls le rôle de superpuissance. Pour les tenants du califat, désormais forts d’un précédent, quelles sont les conséquences ? Une formidable opportunité, car selon Abu Bakr Naji, les armées US et celles de leurs alliés sont bien moins rustiques que celles de l’ex-URSS, et affligées d’un degré d’ “effémination” (sic) que seul dissimule un halo médiatique trompeur. Leur infliger le dixième des pertes soviétiques en Afghanistan et russes en Tchétchénie ruinerait leur volonté de combattre (8). De plus, l’éloignement géographique des Etats-Unis rend l’expression de leur puissance sur les théâtres du Jihad fort coûteuse. Il faut donc amener les Etats-Unis à faire la même erreur que l’URSS: les conduire autant que possible à intervenir directement plutôt que par des intermédiaires, afin de les vaincre sur le terrain et de ruiner leur image de toute-puissance selon un processus du même ordre que celui supposé être venu à bout de l’URSS.
    Ca rejoint ce que je dis sur le bannissement de la notion de violence ou son galvaudage dans nos sociétés. Daesch sait que nos sociétés ne supportent plus la violence et que nos valeurs ne sont plus opposables aux leurs.

    Face à une entité qui a fait de l'hyper-violence et de l'hyper-différenciation des sexes sa force et son fond de commerce, comment nos sociétés pacifistes et dégenrées peuvent-elles espérer s'opposer au plan militaire et dans la force alors que ce domaine de l'action politique est déconsidéré dans notre système de valeurs ?

    Vraie question, je n'ai pas de réponse. (et j'invente des termes si je veux).
    Champion de Formule Dé CPC2017

  14. #74
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    Je rebondis sur l'nalyse du "Management de la violence" postée plus haut :



    Ca rejoint ce que je dis sur le bannissement de la notion de violence ou son galvaudage dans nos sociétés. Daesch sait que nos sociétés ne supportent plus la violence et que nos valeurs ne sont plus opposables aux leurs.

    Face à une entité qui a fait de l'hyper-violence et de l'hyper-différenciation des sexes sa force et son fond de commerce, comment nos sociétés pacifistes et dégenrées peuvent-elles espérer s'opposer au plan militaire et dans la force alors que ce domaine de l'action politique est déconsidéré dans notre système de valeurs ?

    Vraie question, je n'ai pas de réponse. (et j'invente des termes si je veux).
    En gros notre société fabrique des "lopettes"...

    Alléluia, il serait temps de le reconnaitre !

  15. #75
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    Je rebondis sur l'nalyse du "Management de la violence" postée plus haut :



    Ca rejoint ce que je dis sur le bannissement de la notion de violence ou son galvaudage dans nos sociétés. Daesch sait que nos sociétés ne supportent plus la violence et que nos valeurs ne sont plus opposables aux leurs.

    Face à une entité qui a fait de l'hyper-violence et de l'hyper-différenciation des sexes sa force et son fond de commerce, comment nos sociétés pacifistes et dégenrées peuvent-elles espérer s'opposer au plan militaire et dans la force alors que ce domaine de l'action politique est déconsidéré dans notre système de valeurs ?

    Vraie question, je n'ai pas de réponse. (et j'invente des termes si je veux).
    Au contraire je pense qu'il est plutôt aisé de surfer sur le terrorisme pour embrigader assez facilement une partie de la population dans une propagande de guerre (c'est d'ailleurs ce qui a été fait), après sur le long terme c'est déjà un peu plus difficile lorsqu'il y a des pertes.
    D'autant qu'il y a d'autres pistes que la participation de nos troupes directement sur le lieu du conflit. La livraison d'armes, la formations des opposants, l'isolement international, le levier de l'intervention reste celui à tirer en dernier recours.

  16. #76
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    Face à une entité qui a fait de l'hyper-violence et de l'hyper-différenciation des sexes sa force et son fond de commerce, comment nos sociétés pacifistes et dégenrées peuvent-elles espérer s'opposer au plan militaire et dans la force alors que ce domaine de l'action politique est déconsidéré dans notre système de valeurs ?
    A long terme une société pacifiste est forcément appelée à disparaitre s'il subsiste des "concurrents" violents, la transition pacifique doit s'effectuer de façon globale ou elle vouée à échouer. L'Histoire montre que les sociétés qui n'étaient plus en mesure de se défendre n'ont pas perduré, ce sont les entités belliqueuses qui prévalent, systématiquement.

    A l'heure actuelle les sociétés occidentales font illusion car nous avons une avance technologique et économique importante, mais à moyen-long terme? Comme la pacification mondiale n'a pas l'air d'être en marche (conflits au Moyen-Orient, tensions en Asie et risques de troubles encore plus importants à l'avenir du fait du réchauffement climatique) je pense que la solution plus ou moins unique est un "retour en arrière" de l'opinion publique sur les questions de la violence et de l'emploi de la force. Je pense qu'on vit actuellement dans une "bulle" morale/sociale, soit elle va éclater soit elle va se résorber mais elle ne pourra pas durer éternellement.

  17. #77
    Ceci n'est pas un sous-titre grossier Avatar de Agano
    Ville
    Tours
    Les sociétés "pacifistes", ou plutôt moins violentes que les autres se font systématiquement bouffer.


    Fin du débat.

  18. #78
    Citation Envoyé par Franckii Voir le message
    En gros notre société fabrique des "lopettes"...

    Alléluia, il serait temps de le reconnaitre !

    Elle ne forme pas, ce n'est pas une volonté consciente. C'est un effet induit.

    Citation Envoyé par Laya Voir le message
    Au contraire je pense qu'il est plutôt aisé de surfer sur le terrorisme pour embrigader assez facilement une partie de la population dans une propagande de guerre (c'est d'ailleurs ce qui a été fait), après sur le long terme c'est déjà un peu plus difficile lorsqu'il y a des pertes.
    D'autant qu'il y a d'autres pistes que la participation de nos troupes directement sur le lieu du conflit. La livraison d'armes, la formations des opposants, l'isolement international, le levier de l'intervention reste celui à tirer en dernier recours.
    Oui mais non. Le choix émotionnel ne mène à rien sur le long terme. Pour prendre l'exemple français : on est passé de 10000 à 15000 recrues par an, il y a donc un surge de 5000, pendant deux ans, qui doit permettre de relever le niveau de la force terrestre de 10000 soldats sur 2 ans.

    1er point : ce surge ne sera effectif qu'en 2018, d'ici là, l'armée française est fixée par Sentinelle et les opérations en cours : nous sommes dans l'incapacité d'agir ou même de réagir, sauf à revoir nos engagements. Le politique n'a plus d'autonomie décisionnelle. Echec actuel et appelé à durer.

    2e point : la suractivité entrainent une usure prématurée, donc des besoins en renouvellement accrus pour compenser les dparts précoces. En gros, le rythme de 15000 annoncé sur deux ans, il va falloir le tenir sur trois ou quatre ans en fait, voire plus. Dans le même temps, on constate une augmentation des candidatures (ce qui tendrait à valider ton hypothèse), mais pas suffisante néanmoins pour obtenir une vraie sélection (on est toujours à 1 poste pour 2 candidats). Donc des recrues forcément moins motivées et moins adaptées, donc un effort de formation supplémentaire et continu, donc des coûts sur le long terme. Coûts incompatibles avec nos engagements internationaux. Echec à nouveau.

    Certe le terrorisme permet un sursaut et un resserement du lien national et donc un discours martial, mais il bouleverse pas les grandes tendances. Et il accentue même les dangers, par la suréaction qu'il entraine et par le manque de vision à long terme : il y a un effet de focalisation lié à la violence créée par l'attentat. Cette focalisation sur le court terme et l'action immédiate empêche toute mise en place d'une stratgie cohérente contre le terrorisme.
    Citation Envoyé par Helifyl Voir le message
    A long terme une société pacifiste est forcément appelée à disparaitre s'il subsiste des "concurrents" violents, la transition pacifique doit s'effectuer de façon globale ou elle vouée à échouer. L'Histoire montre que les sociétés qui n'étaient plus en mesure de se défendre n'ont pas perduré, ce sont les entités belliqueuses qui prévalent, systématiquement.

    A l'heure actuelle les sociétés occidentales font illusion car nous avons une avance technologique et économique importante, mais à moyen-long terme? Comme la pacification mondiale n'a pas l'air d'être en marche (conflits au Moyen-Orient, tensions en Asie et risques de troubles encore plus importants à l'avenir du fait du réchauffement climatique) je pense que la solution plus ou moins unique est un "retour en arrière" de l'opinion publique sur les questions de la violence et de l'emploi de la force. Je pense qu'on vit actuellement dans une "bulle" morale/sociale, soit elle va éclater soit elle va se résorber mais elle ne pourra pas durer éternellement.
    This.
    Champion de Formule Dé CPC2017

  19. #79
    Merci de continuer sur le topic de la guerre. Ca va finir en gris tout ça.

  20. #80
    Citation Envoyé par Agano Voir le message
    Les sociétés "pacifistes", ou plutôt moins violentes que les autres se font systématiquement bouffer.
    Pas forcément, c’est là la blague.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 🎻, 𝄞, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  21. #81
    Citation Envoyé par Agano Voir le message
    Les sociétés "pacifistes", ou plutôt moins violentes que les autres se font systématiquement bouffer.


    Fin du débat.
    Je suis toujours parti du principe que le pacifisme est plus nocif que le bellicisme.

  22. #82
    Citation Envoyé par Flefounet Voir le message
    Merci de continuer sur le topic de la guerre. Ca va finir en gris tout ça.
    C'est ce que je dis depuis le début.
    Champion de Formule Dé CPC2017

  23. #83
    Ça dépend aussi. En 14-18 non, en 39-45 oui.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 🎻, 𝄞, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  24. #84
    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    Pas forcément, c’est là la blague.
    Quelle société pacifiste peux-tu citer qui invaliderait cette théorie ?

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    Ça dépend aussi. En 14-18 non, en 39-45 oui.
    Dans le deux cas le pacifisme a perdu.
    Champion de Formule Dé CPC2017

  25. #85
    C’est dans le « systématiquement » que se trouve le loup.
    Elles peuvent se faire bouffer mais peuvent aussi bouffer, il n’y a pas de loi.

    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    Dans le deux cas le pacifisme a perdu.
    C’est sûr que l’Union sacrée a donné un sacré coup de boule au mouvement ouvrier. Sur ces deux guerres, j’ai le point de vue de Russell : la Première a été une saloperie, la Deuxième a été nécessaire.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 🎻, 𝄞, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  26. #86
    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    C’est dans le « systématiquement » que se trouve le loup.
    Elles peuvent se faire bouffer mais peuvent aussi bouffer, il n’y a pas de loi.



    C’est sûr que l’Union sacrée a donné un sacré coup de boule au mouvement ouvrier. Sur ces deux guerres, j’ai le point de vue de Russell : la Première a été une saloperie, la Deuxième a été nécessaire.
    Sur le long terme, le pacifisme est toujours perdant... Enfin jusqu'à ce qu'il y ait une société pacifiste universelle (d'où son statut d'utopie). Et là on se fera bouffer par les tyrannides.

    La Première était une saloperie, mais aurait-on réellement pu l'éviter ? Alors que la Deuxième était clairement évitable.
    Champion de Formule Dé CPC2017

  27. #87
    Que des courants pacifistes aient "perdu" en effet (perdu quoi d'ailleurs si ce n'est la "bataille des idées") mais des "sociétés pacifistes" disparues car pacifistes, a part peut être dans quelques régions reculées et y a 1000 ou 2000 ans je vois pas trop le rapport avec ce qui se passe en 2016 ... bref ca se tripotte la nouille avec beaucoup d'idées bien vagues mais pas bcp de concert... comme un think tank de gauche quoi

  28. #88
    Ceci n'est pas un sous-titre grossier Avatar de Agano
    Ville
    Tours
    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    C’est dans le « systématiquement » que se trouve le loup.
    Elles peuvent se faire bouffer mais peuvent aussi bouffer, il n’y a pas de loi.
    Ben si c'est elles qui bouffent... elles sont plus pacifistes du coup

  29. #89
    Sans préjuger de la féminisation de nos sociétés, il y a une phrase d'un philosophe grec que j'aime bien. C'est:

    « La guerre est le père de toutes choses, de toutes le roi ; et les uns, elle les porte à la lumière comme dieux, les autres comme hommes ; les uns, elle les fait esclaves, les autres, libres. »
    Certes, il faut replacer cette citation dans un contexte ou le résultat d'une bonne bagarre perdue, c'est toi et tout tes descendants esclaves du vainqueur.

    Cette citation de notre philosophe prends bien sur cadre dans une réflexion plus large sur le Mouvement: selon lui, rien n'est effectivement stable en ce monde a court, moyen, ou long terme: les relations entre les hommes et les peuples bougent et évoluent en permanence, de même que les sociétés, les lois, ect. Et qu'est ce qui va influer ce mouvement, sinon le combat sous toutes ses formes? Le monde de demain est le résultat des combats d'hier.

    Rien n'est immobile, c'est la lutte permanente entre les contraires qui fait l'état actuel des choses.

    Un monde en paix est un monde actuellement en guerre contre tout ce qui lutte contre cette paix.

    Si vis pacem, para bellum?

    Non.

    Si vis pacem, bellum.

  30. #90
    Il suffit de voir ce qui passe au cinéma en France pour voir qu'il n'y a pas que les armes pour bouffer un autre pays sur certains points.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •